Actions, déboires financiers et juridiques: le nucléaire français sur la sellette

La semaine dernière a été marquée par trois journées d’actions consécutives de Greenpeace au siège d’EDF à Paris. Les militant-e-s de Greenpeace ont dénoncé la faillite financière et technique de l’entreprise, qui concerne tous les Français. La même semaine, EDF abaissait à nouveau ses perspectives de rentabilité pour l’année 2017, et le parquet national financier ouvrait une enquête après une plainte de Greenpeace accusant EDF de délits boursiers…

Action : Greenpeace bloque le siège d'EDF et appelle la direction de l'entreprise à sortir du nucléaire

16/12/16 – 06h00 – En l’absence de réponse du groupe, nos militants sont de retour chez EDF, pour le troisième jour consécutif. A 6h vendredi matin, ils ont projeté sur l’intégralité de la façade du siège d’EDF, avenue Wagram à Paris, une image exhortant le PDG de l’entreprise à sortir du nucléaire.

Le 14 et 15 décembre, nos militants avaient bloqué puis occupé le siège de l’entreprise. 19 d’entre eux ont passé la nuit de jeudi à vendredi au commissariat, pour finalement être libéré vendredi après 22h de garde à vue, alors que les responsables du scandale EDF ne sont toujours pas inquiétés.