Energie / Climat | le 13 mars 2013

Arctique 2 – Industrie pétrolière 0

La série d’échecs spectaculaires vécus par Shell au large de l’Alaska n’est pas passée inaperçue dans les sièges sociaux des compagnies pétrolières. La société d’État norvégienne Statoil en a apparemment tiré des leçons, et prévoit de ralentir ses activités dans les eaux de l’océan Arctique sous juridiction américaine.

70616_120827

Les compagnies pétrolières reculent

En septembre 2012, Christophe de Margerie, PDG de Total déclarait : “Les industriels devraient s’abstenir de chercher du pétrole dans ces eaux car les risques liés à l’environnement y sont trop élevés. Une marée noire au Groenland serait un désastre“. Relativisons. Pour Christophe de Margerie, le désastre cité est un désastre d’image pour la compagnie pétrolière française, une inquiétude de réputation pour Total.

Fin février, le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell a annoncé qu’il renonçait pour cette année à faire des forages en Alaska, où il assure toutefois vouloir reprendre ses activités “à l’avenir”. “Notre décision de faire une pause en 2013 va nous donner du temps pour nous assurer que tous nos équipements et nos effectifs sont prêts“, a commenté Marvin Odum, président de Shell Oil Company, cité dans le communiqué. Ce moratoire doit durer au moins jusqu’en 2014.
Nous voulons que Shell renonce définitivement à l’Arctique. Les autorités américaines peuvent prendre cette décision, et peuvent suspendre les permis. Aidez nous à les convaincre, en écrivant à Barack Obama !

En ce début mars, c’est au tour de la compagnie Statoil d’appuyer sur le bouton “pause”. On pourrait espérer que cette décision résulte des préoccupations environnementales du gouvernement norvégien. Et que ce moratoire s’étendra à la haute mer et ne se limitera pas aux eaux territoriales de l’Alaska. Ce n’est malheureusement pas le cas : Statoil va continuer à effectuer des forages au large de la Norvège, et elle s’implantera bientôt dans les eaux de l’océan Arctique bordant la Russie, où elle agira en partenariat avec Rosneft…

Mais Rosneft détient le (bien triste) record absolu des déversements de pétrole sur la terre ferme en régions nordiques. Cette société d’État russe possède un bilan catastrophique en matière d’environnement, et ses ravages gâchent la vie de milliers de personnes. Voir notre page : Glace Noire : déversements de pétrole en Russie – Une crise sans fin.

Sauver l’Arctique, c’est aider le climat dans son ensemble

Alors que cette année, un nouveau rapport du GIEC devrait souligner, une fois de plus, l’urgence à changer drastiquement de cap, Greenpeace continuera de mobiliser les citoyens et les décideurs sur la protection de l’Arctique.

Au mois d’avril prochain, Greenpeace organisera une expédition au pôle Nord, pour immerger sous la glace une capsule contenant les noms des 2,7 millions de personnes qui sont devenues des défenseurs de l’Arctique sur savetharctic.org.

10 avis pour “Arctique 2 – Industrie pétrolière 0”

  1. poltox dit :

    pause ? et dans quelques années, qd le pétrole commencera à manquer? pause toujours !
    Pour la Norvège, je me souviens d’un reportage sur les conditions de travail des plongeurs offshore, les séquelles et les morts… le “miracle” norvégien ne sent pas très bon !

  2. detective privé dit :

    j’espère que bientôt on n’utilisera plus de pétrole, nous avons la possibilité de le faire mais je crois que les industriel ne l’accepterons jamais, surtout l’industrie automobile, trop de stock à écouler!! pourquoi ne pas utiliser la vapeur ?? pourtant c’était la première source d’énergie utiliser pour rouler avec des voitures, c’est bizarre !!!

    detective privé

  3. Wildlife dit :

    Pour moi la fin du pétole sera mauvais. L’amérique a énormement de reserve. Cela me fais peur :(. Bref moi je dit ;Le solaire est une source parfaite.

  4. Florent dit :

    http://www.youtube.com/watch?v=eI8y6do3Ads

  5. GAREGARE dit :

    L’or noir, l’essence même des conflits industriels.

    L’homme est le pire ennemi de l’homme. Construire des voitures puissantes, de plus en plus grandes, remplies d’électronique, à quoi bon? Nous déresponsabiliser, nous assiter jusqu’à ne plus être son propre maître, de véritables décérébrés. La sécurité pour certain mais pas pour celui qui est responsable, car son comportement rejoint dans le fond et la forme tous ceux qui soutiennent ces actions très engagées. Nous sommes responsables d’autrui (Lespinasses). L’énergie est libre et gratuite (NIcolas TESLAT). Le monde serait bien meilleur sans cette quête effrénée envers le pouvoir de l’or noir.

  6. perrenot dit :

    bonjour,

    au sujet du NON SOUTIEN pour l’arrêt de la chasse sportive et aux trophée de l’ OURS POLAIRE, “J’avais lu l’argumentaire développé par Guillaume Billé – Greenpeace France pour justifier la NON signature de GP. Je n’osais pas y croire tellement cet argument ne tient PAS une seconde !
    Evidement que la fonte de la banquise représente un énorme danger pour l’ours polaire, surement le plus gros ( actuellement tout au moins !)

    Mais était-ce une raison pour ne pas interdire définitivement cette chasse ( pardon , ce massacre !) qui accélère encore le processus d’ EXTINCTION ?

    A noter que la chasse de “subsistance” autorisée aux Inuits n’était pas remise en question, le seul but de ce proposition était de supprimer la possibilité à quelques riches de faire des cartons sur des ours pour ramener dans leur valise une descente de lit à 30 000 dollars voire de trafiquer des dents, griffes et autres crânes des derniers ours !
    A noter que plus l’ espèce s’ éteint , et plus le prix des trophées augmente, accélérant d’autant la chasse et donc l ‘ extinction, et donc le prix …etc !!!
    Les 2 problèmes ( réchauffement climatique et chasse ) peuvent et DOIVENT être résolus en parrallèle, le plus facile à réaliser rapidement étant quelques signatures au bas d’une page de papier !!!!

    Pendant que GP tergiverse, usant d’arguments politiciens, les oursons vont continuer à voir leur mère se faire tuer devant eux, juste avant de se faire dézinguer à leur tour !!

    Bien triste et incomprehensible décision que celle d’une ONG se targuant de protection de la Nature !!

    Pour ma part, j avoue que j’ai du mal à m’ imaginer continuer à soutenir ( avec mon temps, mon énergie, mon ARGENT ) une telle ONG :O((

  7. dagsit-bleu dit :

    il est vrai que c’est complètement incompréhensible que certaines ong n’aient pas soutenu les autres qui veulent interdire la chasse de l’ours blanc et n’aient pas signé.
    çà me donne l’impression que certaines ne se préoccupent de l’environnement que pour la survie de l’homme essentiellement, la faune et la flore passant après

  8. colaianni dit :

    Inimaginable de la part de GP de n’avoir pas soutenu les ours. Peut-on encore avoir confiance en une ONG qui dit
    non à l’abc pour la survie d’animaux en voie de disparition ?
    Merci à Perrenot d’avoir si bien explicité le problème et son ressenti, qui est également le mien, concernant cette abérration. GP vous faites du bon boulot mais là, vous avez tout faux et c’est grave ….
    Je suis également étonnée qu’il n’y ai pas plus de réponse sur ce sujet, C’est vrai que le pétrole en arctique et ne pas oublier en antarctique, est certainement pour la plupart, à part le réchauffement climatique, une cause néfaste pour les ours et autres animaux du grand nord mais, dans l’immédiat la chasse sportive des ours est criminelle.
    REAGISSEZ A CA !

  9. Oceane dit :

    Je suis d’accord la chasse sportive des ours blanc, c’est immoral ! Ils ont deja des difficultes de survie…comment peut on descendre un animal affaibli par des conditions de vie de plus en plus hostile ?

  10. Frédéric_ENERGIES_NEUVES dit :

    AU COEUR DES GLACIERS :
    http://www.dailymotion.com/video/xy2mzw_au-coeur-des-glaciers_webcam?search_algo=2#.UVRRehwsvng
    Le point de NON RETOUR est-il atteint ?
    La fonte des glaces au niveau planétaire est-elle désormais entrée dans une phase irréversible ?
    C’est plus que préoccupant !
    La vitesse du phénomène s’accélère et va jouer un rôle déterminant sur l’avenir de notre planète -qui est avant tout celle de nos enfants !

    —— DANS CE FILM ON VOIT LE RECUL DES GLACIERS ET DES CALOTTES GLACIÈRES -

    ————– “C’est Réel” & C’est maintenant ! Transmettez ce lien.


Les commentaires sont fermés pour cet article.