Energie / Climat | le 9 juillet 2010

Aujourd’hui, 9 juillet 2010, Areva arrête officiellement d’envoyer des déchets nucléaires en Russie !

Le trafic de déchets radioactifs durait depuis 1972…

Greenpeace a mis fin à 38 ans de transports de déchets nucléaires français vers la Russie !

Greenpeace a découvert qu’Areva va prématurément cesser d’exporter ses déchets nucléaires en Russie. Alors que le contrat qui unit Areva et l’agence atomique russe Rosatom devait prendre fin en 2014 (1), les Russes ont décidé de rompre dès le 11 juillet prochain cette collaboration qui dure depuis 1972 !

La polémique internationale créée ces derniers temps notamment grâce aux actions de Greenpeace a eu raison de ce scandale !

Un scandale révélé par Greenpeace
Depuis les années 1980, Greenpeace dénonce les exportations de déchets nucléaires en Russie. En octobre 2009, la diffusion de l’enquête de Laure Noualhat et Éric Guéret, « Déchets : le cauchemar du nucléaire » relance la polémique. N’obtenant aucune explication satisfaisante de la part d’Areva, le ministre de l’Écologie et de l’Énergie saisit le Haut comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire qui ouvre une enquête. Prévus pour janvier 2010, les résultats devraient être rendus publics d’ici la fin du mois de juin. Plus de détails ici : http://bit.ly/d7ynKp

Les mensonges d’Areva…
Tout au long de cette bataille, Areva n’a cessé de mentir pour essayer de justifier ces exportations. Aujourd’hui l’industriel essaie de faire croire que l’arrêt des exportations était prévu de longue date… La journaliste de Rue89 qui a réalisé une enquête complète sur cette affaire a eu bien des difficultés pour obtenir des réponses. Son article sur le sujet est visible ici : http://bit.ly/cUrXJy

Un scandale qui s’arrête, une bonne nouvelle !
Greenpeace considère qu’exporter ces déchets en Russie est contraire à loi russe sur la protection de l’environnement datant de 1989 qui interdit les importations de déchets nucléaires. Mais aussi à la directive européenne de 2006, relative à la surveillance et au contrôle des transferts de déchets radioactifs et de combustible nucléaire usé (4).
Ce texte stipule que l’expéditeur de déchets nucléaires doit s’assurer des bonnes conditions de sûreté dans lesquelles ils vont être disposés dans le pays dans lequel il les envoie. Aujourd’hui, ni Areva, ni EDF, ni même les autorités françaises ne sont en mesure de contrôler les conditions de sûreté en Russie, comme l’a confirmé l’Autorité de sûreté nucléaire française (ASN). Greenpeace a donc porté plainte devant la Commission européenne car, en expédiant leurs déchets nucléaires en Russie, les industriels français ne respectent pas cette directive.

(1) voir lettre du ministre russe de l’énergie http://bit.ly/cYCz7u
(2) http://bit.ly/cOAWGz, dernier paragraphe page 14
(3) www.greenpeace.fr/rapport-dechets-russie
(4) à consulter sur http://bit.ly/bDkIo9

153 avis pour “Aujourd’hui, 9 juillet 2010, Areva arrête officiellement d’envoyer des déchets nucléaires en Russie !”

  1. tomtom dit :

    belle victoire félicitation à vous!!!!

  2. Lionel dit :

    Les grands changements sont toujours venus par le Peuple.

    Mobilisons l’opinion publique est tout ser

  3. Lionel dit :

    Mobilisons l’opinion publique et tout sera possible !

  4. pragmatique dit :

    Obscurantistes.

  5. Wanina dit :

    Bravo Greenpeace!!!! A force de mobilisation, les victoires sont possibles!

  6. dagsit-bleu dit :

    une bonne nouvelle çà.
    Il n’y a plus qu’à forcer un peu la Russie à s’occuper de la cinquantaine de sous marins nucléaires qui gisent dans un port militaire à moitié éventrés. Là çà serait un gros coup

  7. pragmatique dit :

    Lionel dit : Vendredi 28 mai 2010 à 12:27
    Mobilisons l’opinion publique et tout sera possible!

    Amusant, j’aurais plutot utilisé un autre mot, qui certe commence aussi par un “M” mais qui est légèrement plus long, et plus proche de la vérité d’ailleur.

  8. Mat dit :

    Bravo !
    Belle victoire !!!!

    Pendant que des types comme “pragmatique” ne savent pas quoi faire de leurs journées, d’autres agissent et font avancer les choses…

  9. Paul dit :

    Reste maintenant à surveiller de très près l’ANDRA qui agit par mensonges, hypocrisie, faux arguments, achète les consciences à coups de millions d’euros pour faire accepter des catastrophes environnementales. Et tout ceci avec un processus décisionnel alarmant concernant l’implantation en France des centres de stockage de déchets radioactifs : Cf projet FAVL entre autre

    Un site : http://www.villesurterre.com

    L’aube et l’Est de la france deviennent les poubelles radioactives de la france ! Une honte ! Mais la population ne se laisse plus faire ! : Cf le village d’Auxon (10130) durant l’été 2009 !

    La filière du nucléaire est maintenant devant le mur !

  10. afrodeau dit :

    Merci! ” Continuons le début!”;
    http://afrodeau1.over-blog.com/

  11. néennovembre dit :

    Manipulons l’opinion publique et tout sera possible !

    Bien joué Greenpeace, cette opération est une réussite idéologique et scientiologique mais sur le plan technique/pratique ….Vous savez attirer le feu des médias et convaincre quitte à dégrader un “peu” la vérité et ne pas régler les plus gros problèmes écologiques.

    Encore une fois où est le mal de mettre de déchêts dans des zones stériles loin de toute vie pour un bon moment?

  12. CyberLiberScience dit :

    il y a aussi le cas des pays bas…

    en attendant sinon le stockage se fera sur place à la hague ce qui reste à risque. ça empêchera pas les Déchets sur le territoire français.

    victoire limitée. le problèmes reste l’usage du nucléaire.

  13. pragmatique dit :

    Sachant que c’était de l’uranium apauvris, donc encore une fois…

    Ce ne sont pas des déchets. C’est pas plus dangereux que l’uranium de la mine (c’est même moins radioactif). Tout ce que greenpeace a réussis c’est empecher une des revalorisations de cette matière.

    En gros…vous avez empecher du recyclage, amusant n’est-il pas?

  14. CyberLiberScience dit :

    @ pragmatique

    hélas non… c’est pas le cas, il y a erreur…

    car c’est pas du recyclage. les 95% de l’uranium sont retraités à… 5 pour 100 seulement (au mieux). le reste est stocké en “tails” à “tomsk”. à ciel ouvert.

    c’est plus de 8000km par bateau et train pour du stockage qui est plus risqué qu’un stockage en grande profondeur sous une montagne…

  15. néennovembre dit :

    Mais je n’ai jamais vu que les Russes pouvaient recycler les déchets à un point plus avancé que nous .Eux comme tout le monde n’ont pas encore de surgénérateurs non prototypes .
    Pragmatique pouvez me montrer un lien expliquant la différence entre la technologie russe et française s’il vous plait?

  16. néennovembre dit :

    A c’est bien que je pensais c’est uniquement du recyclage .

    Un stockage a ciel ouvert… c’est bien ce que je pensais .
    Pourquoi pas en profondeur?
    Car il faut que cela soit facilement réversible car la prochaine génération de réacteur nucléaire (pas l’EPR, après) pourra retraiter au total 97% je crois .

  17. CyberLiberScience dit :

    Pour info

    la Russie n’ayant pas l’argent pour financer ses usines de retraitement lors du démantèlement de l’ex URSS s’est mise à vendre sa technologie à l’ouest. le résultat fut… Fûts en “trails” entreposés car pas de capacité pour retraiter l’ensemble fourni. Du coup, ils renvoient du combustible “neuf” pour honorer les contrats. La France, elle ne sait pas retraiter le combustible, en revanche elle le recycle, ce qui n’est pas la même chose (extraction des déchets et envoi à la Russie pour le retraitement proprement dit de la partie uranium).

  18. pragmatique dit :

    Cet uranium apauvris est envoyé en russie pour être réenrichis, je vous renvoie pour cela a votre sublime documentaire “déchets: le cauchemard du nucléaire”, c’est dit dedans.

    Maintenant, pourquoi restet-til tant d’uranium apauvris? c’est simple. Le processus d’enrichissement de l’uranium consiste a prendre de l’U235 d’une tonne d’uranium naturel pour le donner a une autre tonne d’uranium naturel.

    Plus la fraction d’U235 est faible, plus on a besoin d’Uranium naturel pour faire une seule tonne d’uranium enrichis a 3.5%.

    Vu que l’uranium appauvris possede une tres faible fraction d’U235 (inférieur a 0.7%), le réenrichissement d’une suele tonne de cet uranium demande énormément d’uranium, d’ou le peu de retour en france.

  19. CyberLiberScience dit :

    pour info

    le fait est qu’il serait moins risqué d’envoyer directement les déchets en enterrement puisqu’en plus presque rien est effectivement retraité (5 pour 100).
    car le démantèlement des barres à la “hague” génère de la pollution radioactive dans l’eau et dans l’air non négligeable dont on se passerait bien…

  20. pragmatique dit :

    polution sans incidence sur la santé qui soient notifié, que ca soit par les hopitaux, les médecins, AREVA, l’IRSN ou l’AIEA.

    Ensuite ce 5% c’est justement la part de déchets ultimes qu’on enterre parcequ’on peut rien en faire, pour le moment, le reste est renvoyé dans le cycle.
    (uranium a l’enrichissement et plutonium utilisé comme combustible MOX ou stocké pour usage ultérieur, notemment gen IV)

  21. CyberLiberScience dit :

    @ pragmatique

    précision:

    5% de déchets, oui dont 1% de plutonium pour le “mox” et 4% d’ultime à 99% du total de la radioactivité.

    vient 95 d’uranium, dont 5% recyclés au mieux et 90% en tails.

    la raison en est que la centrale nucléaire n’utilise que peu du combustible fourni car la réaction s’arrête avant que ce dernier soit réellement exploité (taux d’enrichissement civile). en fait cet uranium contient plus de U235 que dans la nature. c’est pour cela qu’il est théoriquement plus intéressent à utiliser que le minerai. d’où le taux de 5% qui n’est même pas atteint car du combustible neuf est renvoyé.

  22. CyberLiberScience dit :

    @ pragmatique

    question pollution la “criirad” à mesurée pour “greenpeace” 90 000 bq en sortie de cheminée pour les gaz radioactifs krypton 85,tritium entre autres, et 400m3 de sortie en mer jour soit 33 millions de barils/an de déchet à équivalent basse radioactivité (mais tous les isotopes). en plus 1000 bq/m3 est mesurée dans les villages aux alentours dans l’air.

  23. CyberLiberScience dit :

    pour info

    l’enrichissement consiste à concentrer le plus possible de U235 dans une barre de combustible. on ne le fait pas à 100% sinon ce serait une bombe nucléaire. un taux civile est donc suffisant pour cela de quelques pour cents.
    on calcule donc de façon à laisser le taux pour une réaction en réacteur civile, qui dépend le la technologie et s’il prend ou du du plutonium (“mox”). A la fin de la réaction, un récupère le plutonium intrinsèque et l’uranium 235 non consommé, mais aussi tout les autres isotopes de la réaction (déchets).

    en théorie on devait renvoyer tout le U235 de Russie (mis en gaz par ailleurs) ce qui n’a pas été fait (ou peu) dans la pratique. d’où l’inutilité de la démarche.

  24. Paulo dit :

    alors ça oO excellent =D mais reste à voir ce qu’ils vont en faire maintenant de leurs déchets nucléaires…

  25. Nadine P. 22 dit :

    Un long combat .. très long même, mais les résultats sont là. Bravo !

  26. CyberLiberScience dit :

    Le vrai résultat serait de faire fermer le centre de retraitement de la Hague. Autrement ce qui ne passe plus par la porte passera par la fenêtre… où la cheminée… (surtout elle).

  27. Jihem dit :

    Pour les détracteurs qui se prétendent “pragmatique” et nés à n’importe quel mois, étant donné que vous ne pourrez jamais bouffer vos déchets tous seuls et que nous n’en avons pas envie, demandez-vous comment vous pourriez faire pour simplement nous respecter? Je vous donne la réponse: HALTE AU NUCLEAIRE

  28. Jihem dit :

    Et encore merçi a vous qui nous donnez de l’espoir

  29. roussstouf dit :

    Yes! Bon travail Greenpeace!

  30. françois59 dit :

    viiiictoiiiir!!!!!
    bravo greenpeace meilleur new de la journée ptetre de la semaine!!

  31. Fadia dit :

    Bravo Greenpeace, il est important de le souligner. Vous pouvez être fière du combat que vous avez mené contre Areva.
    C’est un excellent travail de fond et le résultat est au rendez-vous.

  32. Faust dit :

    Ca fait plaisir de voir un combat acharné qui commence à porter ses fruits…

    Et voilà une énorme épine plantée bien profond dans le pied d’Areva :D

  33. lludov dit :

    j’applaudis des mains et des pieds !!!!!!!

  34. pragmatique dit :

    “question pollution la « criirad » à mesurée pour « greenpeace » 90 000 bq en sortie de cheminée pour les gaz radioactifs krypton 85,tritium entre autres, et 400m3 de sortie en mer jour soit 33 millions de barils/an de déchet à équivalent basse radioactivité (mais tous les isotopes). en plus 1000 bq/m3 est mesurée dans les villages aux alentours dans l’air.”

    Et si au lieu de parler de l’activité, qui au final n’est pas réellement significative de danger, on parlait plutot de l’equivalent de dose reçue par les habitants.

    Est-ce des micro Sieverts, des milli Sieverts, des Sieverts? (quoique, le sievert n’est pas crédible, a cette ordre de grandeur on passe dans les effets déterministes et proche de la dose létale, ce qui se remarquerait)

  35. néennovembre dit :

    La moyenne en france de la concentration du radon est 66 Bq/m^3 soit environ 1.4 mSv.En Bretagne c’est plutôt 125 Bq/m^3 .

  36. suricate87 dit :

    Super! les transports sont moindres, ça pollue moins la planète.

    Les déchets vont venir près de chez moi, à Bessines … Merci

    C’est pas grave, le limousin est déjà irradié…

    De toute façon, qu’est-ce qu’on peut en faire de ces déchets?
    Mieux vaudrait ne pas les produire, non?

  37. Baden dit :

    Comme j’aime bien jouer l’avocat du diable, je suis allé sur le site d’Areva pour voir ce qu’il est dit à ce sujet. Qui faut-il croire?

    COMMUNICATION AREVA 29 mai 2010

    Malgré les explications fournies par le groupe AREVA, la presse du week-end rapporte une affirmation de Greenpeace selon laquelle AREVA aurait décidé de mettre fin aux transports d’uranium appauvri vers l’enrichisseur russe Tenex cette année, suggérant que cette décision serait prise sous la pression de cette organisation anti-nucléaire. C’est affirmation est dénuée de tout fondement.

    L’arrêt de ces transports à la fin de 2010 est la conséquence du terme d’un contrat commercial dont le non-renouvellement avait été décidé dès 2006. Le dernier transport d’uranium appauvri d’AREVA vers la Russie, dans le cadre de ce contrat, aura lieu, comme prévu, dans les semaines à venir. Le sujet avait été abordé lors d’une réunion du Haut Comité à la Transparence de novembre 2009 en présence de Monsieur Yannick Rousselet, représentant de Greenpeace. En outre, celui-ci participe à la rédaction du rapport du groupe de travail du Haut Comité sur le cycle du combustible nucléaire dans lequel figure cette échéance.

    Pour Jacques-Emmanuel Saulnier, porte-parole d’AREVA, “cette histoire montre que Greenpeace a beaucoup d’imagination mais peu de mémoire et que, cantonnée dans son dogme anti-nucléaire, elle se trompe une nouvelle fois de combat”.

  38. astalavista dit :

    Connaissant Areva, si la fin des transports de déchets nucléaires vers la Russie avait été décidé dès 2006, ils l’auraient dit au moins lors du reportage diffusé sur ARTE…
    Ils auraient également prévenu Greenpeace lors de leur première action de blocage pour leur dire que ça ne servait à rien de continuer vu que ça allait s’arrêter !
    Franchement ça me parait évident… mais rien d’étonnant, on retrouve bien là la mauvaise foi et le mensonge de cette industrie !

  39. pragmatique dit :

    Et pourquoi auraient-ils communiquer cette information a greenpeace ou lors d’un “documentaire” ( que moi j’appelle propagande mais chacun son avis)

    Depuis quand une entreprise a-t-elle a communiquer au grand public les détails d’un de ses contrats?

    En plus, connaissant grennepace ca ne les aurait pas arréter.

  40. CyberLiberScience dit :

    @ pragmatique

    “Depuis quand une entreprise a-t-elle a communiquer au grand public”

    Le nucléaire n’est pas une industrie comme les autres. C’est une question de sécurité nationale, le paradoxe c’est que c’est secret et public à la fois. Secret car le nucléaire est un secteur spécial. Public, car il faut rendre compte à la haute autorité qui s’en occupe (militaire aussi). Il s’agit de matières dangereuses et l’état (et ses représentants) doit avoir accès à cette information. cela fait alors l’objet de rapports publics (filtrés mais quand même public). Sans compter ce que l’armée peut avoir comme accès dessus. Enfin, il y a aussi une législation européenne.

    le groupe “A” ne peut échapper à certaines obligations de la filière nucléaire. Par contre, il dispose de dérogations pour polluer à la “hague” à des niveaux non autorisés pour les centrales. Et même c’est les plus hautes de tous les pays pour le retraitement.

    Oui la France pollue plus qu’ailleurs dans le retraitements et c’est logique parce qu’elle est le pays le plus nucléarisé du monde.

  41. pragmatique dit :

    je parles d’un simple contrat de transport d’un métal, ne vous en déplases, moins radioactif que l’uranium naturel etprincipalement dangereux de par sa nature chimique (et du même ordre que le plomb).

    Merci de ne pas prendre qu’une partie de ma phrase pour me faire dire ce que je n’ai pas dis.

    Ensuite, encore une fois, oui la Hague émet plus que les centrales, mais est ce que cela a un impact sur les populations? Quelles sont les doses reçues? C’est ça qui est important.

  42. baden dit :

    Mouais, “le nucléaire pas une industrie comme les autres”, je ne suis pas d’accord. En tant qu’entreprise, AREVA cherche à faire du transfert de technologies (issues des activités de recherche du CEA) afin de répondre aux besoins de ses clients, réaliser des bénéfices et enrichir ses actionnaires. En tant qu’entreprise, elle a le droit (voire le devoir) de cacher certaines informations pour des raisons de compétitivité. Quand je vois que l’on fait du transfert de technologies pointues à des pays comme la Chine, l’Inde etc, ça me fait mal au cœur parce qu’une fois que c’est fait, les mecs d’en face, ils ne sont pas plus bêtes que les autres. Ils innovent aussi et on sans doute moins de contraintes ou gardes fous que l’on peut avoir en France et on se retrouve avec des technologies (sur notre territoire ou pas) que l’on ne maitrise plus.

    Areva arrête d’envoyer en Russie de la matière première valorisable (à plus long terme), tant mieux. Maintenant, il faut que la France se (re)dote de moyens pour l’utiliser et fournir de l’électricité à ses citoyens et pays voisins. C’est peut être nucléaire mais c’est aussi recyclable.

  43. astalavista dit :

    Non mais quoi qu’il en soit il ne s’agit pas d’une info top secrete !!!
    Pourquoi toujours tout compliquer alors que c’est très simple?
    Areva se fait interviewer sur le transport de déchets vers la Russie, s’ils savent depuis 2006 que ces convois vont s’arrêter, non seulement ça ne leur coûte rien de le dire au journaliste, mais en plus ça leur évite un scandale…
    Ils sont bien capables de mentir pour redorer leur image, alors j’imagine qu’il ne se priverait pas de dire la “vérité” si c’était bien sûr le cas.

    En tout cas votre mauvaise foi “pragmachin” illusre bien la manière de faire de cette industrie…

  44. guillaume2 dit :

    autre possible bonne nouvelle : les milliards destines a partir en fumees dans un soleil de pacotille pourraient ne pas voir le jour…
    http://www.terra-economica.info/Coup-de-froid-budgetaire-sur-la,10669.html
    http://www.nature.com/news/2010/100528/full/465532a.html

  45. pragmatique dit :

    La c’est plus de l’obscurantisme…en fait je ne trouve même pas les mots.

  46. Baden dit :

    Une autre possible bonne nouvelle: le coût de la crise économique ne serait pas de 1000 milliards de dollars mais peut être plus de 4000 milliards. http://www.economieetsociete.com/Le-cout-de-la-crise-financiere-n-a-pas-de-limite_a272.html

    A combien estimez-vous l’accroissement de nos connaissances? C’est inestimable!
    A combien on estime l’incompétence des banquiers ? A au moins 4000 milliards qui eux sont biens partis en fumées. Tout comme les pétro-dollars que l’on utilise tous les jours dans nos voitures.

    PS: On me fait remarquer que le commentaire précédent n’était pas ironique. :/

  47. pragmatique dit :

    En effet je suis sérieux, qu’on puisse se réjouir d’une telle nouvelle me laisse pantois.

  48. Baden dit :

    mon post-scriptum était dédié au commentaire de “guillaume2″. Je tape sur mon clavier avec deux doigts donc c’est long… Sur ce, j’arrête de raconter ma vie et vais prendre un café.

    Bonne journée à vous

  49. CyberLiberScience dit :

    Le nucléaire émet des polluants qui peuvent mettre selon l’isotope des millions d’années avant de disparaître. C’est quand même une sacrée différence. Vu de l’homme, personne ne remettra plus les pieds à Tchernobyl pour y vivre.

    Pour ce qui est donc de l’impact sanitaire il se mesure avec le cumul des faibles doses dans l’organisme. Nié et méconnu, il se fait réel avec le temps et il est insidieux. Les divers accidents du nucléaire nous ont pourtant déjà parfaitement éclairés sur la légitime prudence à avoir en la matière. Seul des inconscients peuvent dire que le nucléaire n’est pas une industrie à risques. Il faut aussi être ignorant pour croire qu’elle est maitrisée et banale.

    Notre besoins d’énergie nous rendrait-il aveugle à ce point ? probablement… Le nucléaire EST la pollution le plus persistante et on l’a déjà vérifié. C’est donc trop de risques. La “hague” elle, en cisaillant les barres de combustibles irradiés relargue dans l’air et dans l’eau le panel complet de tous les radio-isotopes tel que vus à Tchernobyl. C’est seulement progressif.

    Excusez-moi du peu, mais c’est difficile de considérer cela “banal”. Pas plus que ce que peut subir les mineurs Africains du nucléaire. Et pas plus que ce que peut subir les gens qui habitent près d’anciennes exploitations sur le territoire ou qui sont en contact avec des terrains soit-disant réhabilités ou des déchets de mines sont à même le sol ou dans des remblais de route.

    Non, l’effet des faibles doses (et pas toujours si faibles parfois) n’est en rien anodin. Il existe déjà des statistiques objectives pour le dire. Et cela ne tient même pas compte des effets sur les générations futures. Alors non, il ne faudrait pas dire n’importe quoi.

  50. pragmatique dit :

    “Le nucléaire émet des polluants qui peuvent mettre selon l’isotope des millions d’années avant de disparaître.”

    L’important n’est pas quand ils vont disparaitre, mais quand leur dangerosité ne sera pas plus élevé que l’uranium naturel se trouvant dans le sol, et ca met au plus quelques millénaires, et non des millions d’années.

    “Seul des inconscients peuvent dire que le nucléaire n’est pas une industrie à risques.”

    Personne n’a jamais prétendu une telle chose, bien au contraire. C’est une industrie a risque, mais aujourd’hui quelle industrie n’est pas à risque? Pas des masses.

    “Le nucléaire EST la pollution le plus persistante et on l’a déjà vérifié.”

    FAUX. Comme vous l’avez dit vous même, les matières nucléaires disparaissent toute seule, ce qui n’est pas le cas des nombreux produits chimiques utilisés de par le monde et tout aussi, voir plus dangereux et en quantité des millions de fois plus importantes que les déchets nucléaires.

    “Et cela ne tient même pas compte des effets sur les générations futures.”

    Amusant, j’avais assité a une conférence de Monsieur Métivier, expert en faible dose a l’AIEA si je me souviens bien, qui avait affirmé que les concéquences héréditaires des expositions radioactives n’étaient probable qu’a quelques %, et qu’encore c’était juste pour ne pas mettre un joli zéro.

    Et encore une fois, ce joli effet sur les populations prêt de la Hague, ou sont les chiffres? Ou sont les multiples cancéreux, les valeurs de doses équivalentes crevant les plafonds de sécurité? Amusant, mais il n’y en a pas.

  51. CyberLiberScience dit :

    @ pragmatique

    c’est faux: pour le plutonium entre autres… renseignez vous !

    Et puis tenez, on dirait que vous n’êtes pas au courant du “process”. quand les barres de combustibles sont entreposées (5 ans minimum) en piscine elles sont en contact direct avec l’eau et il faut la changer régulièrement. Idem lors de la séparation et dissolution à l’acide. Idem pour les rejets gazeux. C’est presque aussi dangereux que de le faire devant vous si ce n’est le blindage contre les radiations directes. tout le reste est balancé à la flotte et dans l’air.

    Et pour vous c’est négligeable ? Là je crois qu’on n’a pas la même conception du négligeable. Si vous deviez manipuler ces barres avec ou sans combinaisons vous seriez mort entre quelques minutes à quelques heures. C’est pourquoi il y un épais blindage dans la salle de déchargement des combustibles et que personne ne peut plus y aller avec ou sans combinaisons. Idem en piscine ou il faut renouveler l’eau en permanence sou 10M de liquide sinon il serait dangereux de passer à coté.

    L’eau, l’air prend le chemin de l’environnement. Négligeable? Rien de ce qui touche le combustible n’est négligeable et doit être traité comme déchet.

    Une seule trace de PU suffirait à vous tuer comme une balle, une trace même pas visible à l’œil nu…

  52. CyberLiberScience dit :

    @ pragmatique

    pour le pu, si le239 à bien 24000 ans, le 244 à lui 80 millions d’années de période. Tout dépend de l’isotope.

    “Le nucléaire EST la pollution le plus persistante”
    preuve: personne n’habitera plus “tripiat” ou Tchernobyl, et ce même si la nature reprend ses droits (mais cela à un prix)

    quand aux malformations produites, et bien à tous les accidents du nucléaire il y en a eu et l’augmentation des cancers est bien réelle. rien que les retombées diluées en corse pour Tchernobyl en ont fait à des doses moindres pourtant, constaté chez les animaux (non étudié à l’homme mais des doutes).

    Quand aux chiffres la “CRIIRAD” en a assez communiqué. Pour le reste pas besoin d’être grand technicien pour comprendre l’impact à l’eau et l’air (mesuré toujours par “greenpeace” et la “criirad”)

    De plus la haute autorité du nucléaire reconnait qu’il fait absolument trouver moyen de diminuer les rejets mais que c’est en l’état technologiquement impossible, ce pourquoi on laisse faire.

  53. pragmatique dit :

    Amusant, il est étrange que vous ne citiez pas toutes les autres études réalisés par nombre d’organismes et qui étrangement ne sautent pas aux même conclusion que greenpeace et son cher satelite CRIIRAD.

    A mais oui j’oubliais, tous des vendus: L’IRSN,l’AIEA,les médecins,cancérologues et chirurgiens normands,l’ASN,etc….

    Si vous vous étiez vraiment informé, vous sauriez que les vents dominant sur la Hague filent vers le nord et l’est, soit….en pleine mer.
    Tout comme le courant principal extrememnt important la ou se trouve le rejet liquide et qui permet donc une dilution de ces chers produits radioactifs, qui au finals ont un impact plus que négligeable.

    Le plutonium 244….c’est bien beau, de balancer un isotope comme ca, mais qu’en est-il des quantités dans les déchets? Extrêmement faible, encore plus que pour les isotopes tels que l’américium 242, déja présent en tres petite quantité.

    Ah, l’eau qui sert au refroidissement, elle est certe activé, mais de l’eau activé, rejeté dans endroit a fort courant (donc a forte dillution de la dite eau), voit son impact environemental fortement diminuer.

    N’oublions pas, que la radioactivité, c’est un peu comme le sucre. C’est la quantité qui fait la dangerosité, pas la présence.

    Quand a la si grande dangerosité du plutonium, elle vient surtout de sa nature chimique. 1 g de plutonium de vous tuera pas par irradiation, même apres ingestion, il vous tuera uniquement parce qu’en tant que métal lourd il est pas cool pour votre organisme. C’est bizarre, mais je ne vois toujours pas greenpeace manifesté contre les industries utilisant du plomb, ou meme de l’or (car l’or peut également tuer par ingestion, il cause également un empoisonement par métaux lourds).

  54. astalavista dit :

    “Si vous vous étiez vraiment informé, vous sauriez que les vents dominant sur la Hague filent vers le nord et l’est, soit….en pleine mer”

    OUFFFF ! Nous sommes tous rassurés… Merci pragmachin, je n’ai plus de raisons de m’inquiéter !

  55. astalavista dit :

    J’avais même pas lu la suite, faut dire qu’à ce rythme on va sortir un best of:

    - “même apres ingestion, il vous tuera uniquement parce qu’en tant que métal lourd il est pas cool pour votre organisme”

    Bah si c’est pas cool, en effet…

    - “car l’or peut également tuer par ingestion, il cause également un empoisonement par métaux lourds”

    Bon ben ok, je vais arrêter de manger de l’or au p’tit dej… dommage !

    Vous êtes tellement ridicule que j’arrive à avoir pitier de vous… comment voulez vous qu’on puisse avoir confiance en cette industrie avec des discours comme les votres? Franchement?

    Vous éssayez de défendre le nucléaire car vous y avez certainement des interêts perso (comme beaucoup qui viennent sur ce site d’ailleurs à tenter en vain de nous convaincre) mais en plus ça se retourne contre vous. Le ridicule ne tue pas, mais quand même…

  56. CyberLiberScience dit :

    @ pragmatique
    @ autres

    ça c’est du pinaillage… de toute façon on parle ici des tous les isotopes (des centaines et de ses dérivés) issus des déchets, autant dire que le cas du PU (récupéré) est marginal.

    pour des études et info, voir les liens annexes des autres sites en bas de page de

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Usine_de_retraitement_de_la_Hague

    il s’y trouvera quand même assez de lecture et de liens connexes intéressants avec des relevés et analyses.

    Pour le PU en tant que métaux lourds, et oui, le problème de tous les métaux lourds peut être posé. mais le pu concentre des doses en curie énormes (les doses faibles sont à 1/1 000 000 de cela).

    Vous parlez des vents côtiers à très basse altitude en oubliant qu’en météo la dominante basse, moyenne et haute altitude est vers l’ Est ce qui fait de la France un climat tempéré avec le “gulf-stream”. Donc tout est rabattu. Sans compter les pluies et autres. Même par beau temps, avec toute la dilution possible, 90 0000 bq minimum (quand la radioactivité naturelle est à 1) cela représente des bonnes doses. ensuite vos vents ne sont pas (même au sol) permanents ce qui diffuse quand même. Ensuite par effet littoral, ils ne rejettent pas tout directement loin en mer, mais cela revient ensuite suivre les côtes (effet connu par exemple des mouettes mais aussi des parapentistes).

    La radioactivité c’est tout sauf comme le sucre. le sucre ne se concentre pas dans l’organisme ce que fait justement les métaux lourds. Donc la doses finit par s’élever avec le temps.

    Le plutonium vous tuera selon l’isotope car son taux de radioactivité peut être suffisent pour être létal. il dépend ensuite effectivement de la façon dont l’organisme y réagit. Le 238 est particulièrement nocif. un millionième de gramme ingéré est une dose mortelle pour l’homme, plus en effet parce qu’il persiste dans l’organisme que par sa radioactivité qui est néanmoins énorme (17.3 curie).

    Mais bon, pragmatique travaille peut-être pour le nucléaire ou pas loin, donc forcément toute étude en contre est obligatoirement fausse. Et non il n’a pas de vendu en contre par ce que par exemple “CRIIRAD” ne se paye pas sur le nucléaire.

  57. Paci dit :

    C’est bon pragmatique a trouvé la solution pour nous protéger de la pollution : le vent et le courant marin !

  58. néennovembre dit :

    Sans compter les pluies et autres. Même par beau temps, avec toute la dilution possible, 90 0000 bq minimum (quand la radioactivité naturelle est à 1

    Ca y est, vous avez presque définitivement anéanti invonlontairement votre crédibilité. “la radioactivité naturelle est à 1″

    @Pragmatique

    Fesez une comparaison avec le radon .J’ai déjà donné quelques chiffres plus haut .

    “C ’est bizarre, mais je ne vois toujours pas greenpeace manifesté contre les industries utilisant du plomb, ou meme de l’or (car l’or peut également tuer par ingestion, il cause également un empoisonement par métaux lourds). ”

    Il faut dire que ça rapporte pas assez .En argent bien sûr, pas en écologie .

    @autres

    “Vous essayez de défendre le nucléaire car vous y avez certainement des interêts perso (comme beaucoup qui viennent sur ce site d’ailleurs à tenter en vain de nous convaincre) ”

    J’avoue … pas .Mais bon ce n’est pas encore le moment de me re présenter .

    Rappel pour ceux qui veulent faire l’éffort d’en apprendre plus sur ce que ce site critique :
    Théoriquement le nombre de noyau diminu de moitié toutes les demies-vies si bien qu’il n’est jamais égal à 0.
    Ainsi quand on parle de la durée de vie des déchêts, c’est la temps nécessaire afin que la radioactivité redescent au niveau naturelle .
    DONC si vous avez un cerveau moyen ou si vous n’êtes pas quelqu’un qui refuse d’écouter l’opinion de l’autre , vous en concluez qu’une demie-vie
    écoulée est très loin de suffire dans la grande majorité des cas .

    Quand on parle de Bq il convient de préciser le volume de la zone touchée .
    Car 90 000 Bq sur une zone de 1km^2 une hauteur de 10m c’est 9Bq par m^3 .Ce qui est ….[recherchez par vous même, vous verrez bien ....]par rapport à la radioactivité naturelle .

    Toujours aussi préciser la quantité, quelque chose extrement toxique ne présente pas une menace si il est présent en quantité infime .

  59. CyberLiberScience dit :

    “Post scriptum”

    mouettes, goélands… etc
    17.3 curie /gramme (mort très rapide qui irait se suicider au Pu ?).

    “C’est la quantité qui fait la dangerosité, pas la présence”
    Oui et surtout par ACCUMULATION. Et c’est bien aussi le problème
    sauf que à N curie… personne irait risquer sa vie vers un gramme de PU… quel qu’en soit l’isotope.

    En plus pour les gaz radioactifs, une fois inhalés, certains vont se transformer en descendants (non gazeux) qui restent dans les poumons… facile ensuite d’accuser le cancer du fumeur !…

    la présence peut suffire aussi je pense aux dérivés de polonium utilisée par le “KGB” comme méthode d’assassinat. parfois des traces suffisent.

  60. CyberLiberScience dit :

    @ néennovembre

    “Ca y est, vous avez presque définitivement anéanti invonlontairement votre crédibilité”

    Non pas, 90 000 c’est 90 0000 x 1, et comme je l’ai rajouté ci-dessus, le pire c’est les descendants des gaz en question… Donc au delà de l’effet dose puise que cumul ! d’autant plus que la CRIIRAD à mesurée 1000 bq (minimum) dans les villages voisins…

    donc comme dose très crédible plutôt.

  61. CyberLiberScience dit :

    @ néennovembre

    et vous avez raison de préciser (j’avais omis de le relever) qu’à la demie-vie on n’est débarrassé que de la MOITIE du radio-élément initial.

    A cela il faut ajouter qu’il n’a pas disparu (inactif). La moitié en question s’est transmutée vers un autre radio élément de toxicité différente et de période différente.

    Donc, tout n’est pas aussi simple que dit pragmatique.

  62. néennovembre dit :

    “Non pas, 90 000 c’est 90 0000 x 1″

    Alors si je comprend bien si la radioactivité liée au rejet est 90 000 fois plus élevée que la radioactivité naturelle?oO
    Ré expliquez c’est obscure .

    Lisez ce superbe article de wikipedia :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Faibles_doses_d%27irradiation

    ” facile ensuite d’accuser le cancer du fumeur !…”
    L’inverse est vrai aussi, il a bien d’autres causes que les radiations .Il me semble que les rayonnements ionisants sont responsables de 5% des cancers .

    Voilà ce que j’ai lu :

    -”En comparaison avec les doses naturelles, l’impact dosimétrique des installations nucléaires est faible. Une centrale nucléaire rejette dans l’environnement dix fois moins de radioactivité qu’une centrale à charbon ou à fioul de même puissance : la dose collective est de 1,6 à 2,6 homme-sievert par gigawatt-an pour une centrale nucléaire, contre 20 pour une centrale à charbon. L’impact des usines du cycle (retraitement, mines) est plus important : selon le dernier rapport de la Commission Nord-Cotentin, la dose induite par les rejets de l’usine de La Hague sur la population la plus exposée est de 0,06 millisievert par an, soit environ vingt fois moins que la dose due à la radioactivité naturelle.”

    http://nucleaire.cea.fr/fr/environnement_sante/nucleaire_et_sante.htm

    Pourriez vous me donner les liens de la criirad sur les rejets de La Hague?

  63. CyberLiberScience dit :

    @ néennovembre

    le chiffre exact est 90 000/bq par m3. en sortie de cheminée “hague” pendant activité. Alors que pour 1m3 on ne trouvera dans la nature que quelques becquerels voir un seul (hors terrain granitique etc…).

    pour les rayonnements ionisant vous avez totalement raison. la radiothérapie moderne ne fait que troquer un cancer pour un autre car on considère que si un patient peut survivre plus de 5 ans au traitement il est guéri. Qui peut être de cet avis? c’est une bien piètre espérance de vie…

    l’impact des centrale lui est très règlementé et à part ce que peut parfois subir le personnel de sous-traitance, il n’y pas que peu d’incidents. C’est très différent de la “hague” qui met au contact de l’eau tous les produits radioactifs possibles et ne peut éviter d’en rejeter avec l’eau.

    (la suite un peu plus tard…)

  64. pragmatique dit :

    Ce qui est beau avec les gazs et les liquides, c’est que ca se dilue, sisi je vous jures.

  65. CyberLiberScience dit :

    @ néennovembre

    lien sur le reportage initial

    http://www.criirad.org/actualites/dossier_09/dechets/dechets.html

    un lien sur les faibles doses

    http://www.lefigaro.fr/sciences/20060317.FIG000000046_une_nouvelle_approche_sur_l_impact_de_la_radioactivite.html

    et un autre ici

    http://hebdo.nouvelobs.com/sommaire/notre-epoque/065058/radioactivite-faibles-doses-vrais-risques.html

    ça existe mais il est évident que les faibles doses ont toujours étés niées pour les effets.

  66. CyberLiberScience dit :

    @ néennovembre

    lien sur le reportage initial

    http://www.criirad.org/actualites/dossier_09/dechets/dechets.html

  67. CyberLiberScience dit :

    @ néennovembre

    un lien sur les faibles doses

    http://www.lefigaro.fr/sciences/20060317.FIG000000046_une_nouvelle_approche_sur_l_impact_de_la_radioactivite.html

    et un autre ici

    http://hebdo.nouvelobs.com/sommaire/notre-epoque/065058/radioactivite-faibles-doses-vrais-risques.html

    ça existe mais il est évident que les faibles doses ont toujours étés niées pour les effets.

  68. pragmatique dit :

    ah, le si sympa documentaire blindé de propagande, bourré d’omission et d’erreures crasse de raisonement.

  69. pragmatique dit :

    Néanmoins, les deux liens suivant sont interessant, peut être ais-je mal regarder (il y est peut etre), mais je n’ai pas vu de lien vers le rapport de l’IRSN en lui même, je dois avouer que ca m’interesserait de le lire.

    (par principe, j’évite de prendre a la lettre ce que raconte les journalistes dans le domaine scientifique)

    Néanmoins, n’oublions pas que ce probleme se pose parceque l’uranium, en tant que métal lourd, n’est pas évacuer du corps et s’accumule, ce qui n’est pas le cas des matieres rejetées par la Hague ou les centrales, qui elles s’éliminent biologiquement de façon généralement assez rapide.

    Néanmoins, c’est interessant, je vais tenter de suivre ça.

  70. CyberLiberScience dit :

    @ pragmatique

    …tellement bourré d’erreurs qu’elles sont reprises un peu partout. et ceux de la “criirad” sont donc des incompétents selon le même raisonnement.

    donc c’est seulement la voie d’ “Aréva”. qui dit vrai donc… En fait tous ce qui est en cause est forcément faux. Ben voyons…

    Et oui on s’insurgera de la méthode de rejet par dilution… qui va dans la chaine alimentaire.

  71. CyberLiberScience dit :

    @ pragmatique

    “ce qui n’est pas le cas des matières rejetées par la Hague ou les centrales, qui elles s’éliminent biologiquement”

    ben non, vu que la quasi-totalité des isotopes est rejetée à l’eau ou l’air même si ce n’est en revanche qu’en quantité plus faible. et cela s’accumule.

    De plus les isotopes ne se neutralisent pas biologiquement…

    http://www.dissident-media.org/infonucleaire/leucemie_hague_viel.html

    et

    http://www.dissident-media.org/infonucleaire/hague_environement.html

  72. pragmatique dit :

    Oui c’est bourré d’incohérence, je le maintiens. Notamment les sublimes relevés d’activités sans préciser le bruit de fond naturel (sublime), les superbes amalgammes présent/passé histoire d’embrouiller les téléspectateurs et j’en passe et des meilleurs.

    Ce qui tue un homme, ne tue pas forcément le reste de la population animale (en terme de radioactivité), ensuite la manche et l’aplomb de la cheminée ne sont pas connu comme des lieux de vie ou de péche tres intensive.

    Ensuite, personellement, la CRIIRAD n’a pas plus de validité qu’AREVA dans analyses. Les deux protège leurs petites affaires. Car si AREVA est de partis pris, la CRIIRAD aussi (fondée par un ex de greenpeace et dont les plus gros client sont…greenpeace et sortir du nucléaire, j’ai déja vu mieux comme indépendance personellement)

  73. pragmatique dit :

    tu connais la demie vie biologique? Tu sais, ce qui permet a ton corps d’éliminer les jolies produits radioactifs utilisé dans le médical qui sont…oh wait….les même que ceux qui sont rejeté par la Hague: iode, césium par exemple.

  74. CyberLiberScience dit :

    @ pragmatique

    j’en sais plus long qu’en n’en faut. rien que pour les études scientifiques récentes sur Tchernobyl expliquent très bien comment la faune et la flore peut encore survivre au nucléaire. mais cela n’est pas applicable à l’homme. A cause du nombre de générations qu’il faut pour cela (ça marche pour le rat qui a une nombreuse descendance et en cas d’accident total nucléaire il peut nous survivre).
    En fait ces études donne la part belle aux “anti-radicaux-libres” (qui font défaut chez l’homme pour le vieillissement). Les cassures “adn” produites en trop grand nombre ne peuvent finalement être réparées ce qui finit par faire des cancers. c’est ma foi inévitable.

    de plus, moi je parle de plutonium,uranium,strontium, d’américium, de polonium… enfin tout le cocktail du “corium”…. et puis il a le radon, le krypton que rien de piège et qui se transforme en se désintégrant. Tous ces produits ne peuvent pas s’éliminer biologiquement en fait certains sont métabolisés en lieu et place d’autres…

    super le monde du nucléaire. si l’homme ne vit pas 125 ans comme il ne devrait dans nos pays industrialisés et malgré la technologie médicale, il faut en chercher les causes en grande partie dans la pollution ambiante, dont les cancers en première ligne… une évidence qu’on évite.

  75. pragmatique dit :

    Alors déja, je parlais des doses létales qui dépendent de la “complexité” de l’organisme concidéré.

    Le coktail du corium, comme tu dis, n’est pas vaporisé au petit bonheur la chance, que ce soit dans l’eau ou dans l’air, mais stocké dans des futs spécifiques, et pour les actinides mineurs,piégés dans un verre spécial.

    Alors certes, comme l’incident de cadarache avec le plutonium le montre, on peut sousestimer certaines quantité de poudres de plutonium, mais au final, le plutonium en question était également confiné. Et puis, ces quantité de métaux sont avant tout dangereux de par leur nature chimique, et non radiologique. (le coups de l’ex du KGB assassiné au polonium, c’est parsque le polonium étant un métal tres lourd, il a une “concentration chimique létale” tres faible. Le fait qu’il soit radioactif a juste permis de savoir avec quoi il a été empoisonné, mais ca ne l’a pas tuer.)

    “super le monde du nucléaire. si l’homme ne vit pas 125 ans comme il ne devrait dans nos pays industrialisés et malgré la technologie médicale, il faut en chercher les causes en grande partie dans la pollution ambiante, dont les cancers en première ligne… une évidence qu’on évite.”

    Alors la je me marre, comme si le nucléaire était la cause principale des cancers dans nos pays industrialisés….

  76. CyberLiberScience dit :

    @ pragmatique

    “n’est pas vaporisé au petit bonheur la chance, que ce soit dans l’eau ou dans l’air, mais stocké”

    ça c’est le “process” APRÈS le stockage, en revanche AVANT et PENDANT ces éléments sont en contact avec tous ce qu’ils touchent donc l’eau et l’air. il ne faut pas faire le bête: c’est inévitable. Ca repart dans l’eau et l’air…

    au lieu de “cadarache”, on peut parler de “Sellafield” tant qu’on y est…
    pour le russe c’est le POLONIUM 210 : Affaire “Litvinenko”…

    “Alors la je me marre, comme si le nucléaire était la cause principale”
    Je me faite pas dite ce que j’ai pas dit.

    LES CANCERS sont en grande partie responsable de nos maladies et sont en majorité causés par la pollution environnementale. Maintenant le nucléaire y a sa place non négligeable c’est tout… avec la radioactivité naturelle mais aussi les bombes atomiques et les précédents accidents. Nous avons tous en nous des éléments artificiels crées par l’industrie du nucléaire. C’est un fait.

  77. CyberLiberScience dit :

    @ pragmatique

    “avant tout dangereux de par leur nature chimique”.
    Pour quelques-un passe encore (pou en effet la toxicité dépasse la radioactivité), mais au delà d’une certaine dose soit cumulée soit ponctuelle, même si les effets diffèrent, il y a toujours dangerosité. Elle peut être externe et interne (rayonnement ionisant intense) ou chronique interne avec variation des effets selon le type d’absorption et là ou ils se fixent. C’est pourquoi en radiothérapie la période de désintégration est très importante, comme l’isotope utilisé, (ainsi que les protection proposées pour en réduite l’effet).

    Le pire pouvant facilement être les radios éléments s’introduisant par voir pulmonaire.

  78. CyberLiberScience dit :

    @ pragmatique

    Ce qui m’énerve le plus de faire croire au public que l’industrie nucléaire maitrise ses rejets. Ben non, elle rejette (certes en faible quantité) tous les radios-nucléides. dont un peu de ceux qui figureront en déchets ultimes. d’où l’extrême toxicité à la longue dans l’environnement.

    Et cette note:

    Un récent rapport réalisé pour le compte du Parlement Européen montre que le retraitement à “La Hague et à Sellafield” (sa cousine anglaise) constitue le rejet radioactif le plus important au monde résultant d’une activité humaine, et conclut que ce rejet est équivalent à un accident nucléaire à grande échelle chaque année.

  79. CyberLiberScience dit :

    @ pragmatique

    “qu’il soit radioactif a juste permis de savoir avec quoi il a été empoisonné”

    Le POLONIUM 210 extrêmement radioactif.

    c’est avec cette substance qu’aurait été empoisonné l’ancien espion russe, Alexandre Litvinenko. décèdé en 3 semaines. quelques microgrammes de polonium 210 ont du suffire…

    L’activité d’un microgramme est d’environ 166 millions de becquerels. Raison pour laquelle la présence de ce produit a pue être testée… on est bien dans les doses irradiantes.

  80. Khafif Charni dit :

    La T.O.P. Classe! Bravo et merci.
    Greenpeace fait un excellent travail!

  81. gérard dit :

    Il faut arrêter de publier des mensonges les uns derrière les autres : quand on en aligne plusieurs énormes certains sont oubliés.
    AINSI LES VENTS à LA HAGUE VIENNEnT DU SECTEUR OUEST : OUI-indéniable
    ET DU COUP çA FILE À L’EST : OUI-indéniable
    ET À L’EST IL Y A LA MER !!
    çA C’EST LA NOUVELLE GÉOGRAPHIE PRO NUCLÉAIRE D’AREVA ????
    JE N’Y PEUX RIEN MAIS À L’EST DE LA HAGUE, IL Y A TOUS LES TERRITOIRES CONTINENTAUX FRANçAIS (ET PALÉARCTIQUES OCCIDENTAUX) SOUS RÉGIME OCÉANIQUE.
    Merci de regarder une simple carte !!

  82. vendredi sam dit :

    Pour bousculer un tant soit peu les éxcès de toutes natures, ce n’est pas en étalant sa science sur les forums que les choses vont changer. les putchistes du dimanche et les enfants gatés de France se plaignent alors qu’ils utilisent à outrance tout les jours les nombreux produits dangereux qui polluent notre belle planète. Le seul remède contre le mal c’est de se battre sur les barricades comme nos ainés savaient si bien le faire.
    Les grands industriels se foutent éperduements de vos états d’âmes et s’en foutent pleins les poches pendant que vous pleurnichés sur vos claviers. Les chiens aboient et la caravane passe ! Continuez à placer de l’argent sur vos livrets à que dalle pour enrichir encore plus ceux qui vous spolient. Vous y pigez décidemment que dalle !

  83. pragmatique dit :

    “ET À L’EST IL Y A LA MER !!”

    Pointe du cotentin, donc oui, et la manche est orienté nord est, donc dans le sens des vents dominants.

  84. CyberLiberScience dit :

    Voilà peut-être une solution pour les pro-nucléaire afin de limiter l’usage de “la Hague” : Le réacteur qui recycle tout seul le combustible appauvri.

    Cette solution originale diminue les manipulations, c’est déjà moins pire qu’actuellement en attendant les génération suivantes. Si le nucléaire doit nous être imposé, pourquoi pas. Après tout…

    http://www.sciencesetavenir.fr/magazine/decryptage/098764/un-reacteur-nucleaire-peut-il-fonctionner-cent-ans.html

  85. pragmatique dit :

    Tiens…mais mince un réacteur à neutron rapide

    oh wait……mais c’est un réacteur similaire en principe a ceux de génération IV.

    Ca fait un mois (en fait depuis que je passes ici) que je vous en parles.

    Quand a ce modèle que veut réaliser bill gates, il faisait partis des possibilités pour gen IV mais avait été écarté pour des raisons de sureté si je me souviens bien.

    (Et techniquement parlant, on ne dit pas combustible appauvris mais combustible usagé. Le terme appauvris est réservé a l’uranium disposant d’une fraction en U235 inférieur a la fraction naturelle, ce qui n’est pas le cas dans les assemblages de combustibles usagés)

  86. pragmatique dit :

    Bon treve de sarcasmes,

    Les réacteurs a neutrons rapides offrent plusieurs avantages:

    -ils fonctionnent avec de l’U238, donc on peut y bruler tout notre uranium appauvris et enfin utiliser l’ensemble de l’uranium naturel (et non plus seulement 0.7%). Cela fait passer les réserves d’uranium de 50-100 ans a plusieurs millénaires, et encore plus si on utilise le thorium 232 (deux fois plus abondant que l’uranium)

    -les réserves d’uranium appauvris français offrent 50 ans de productions électriques actuelles par le biais de ce type de réacteur (cool non?)

    -on peut transmutter les déchets a vie longues: les fameux actinides mineures: américium, curium, neptunium, plutonium (or 239), etc….

    -le plutonium 239 étant nécessaires pour démarrer ces réacteurs, on pourra également se débarasser de nos stocks.

    A savoir: si la gauche, sur les demandes des verts, n’avaient pas fait fermé super phenix, on pourrait déja faire plusieurs de ces choses, enfin bon…

  87. CyberLiberScience dit :

    @ pragmatique

    Ben c’est pas nouveau et ça pose toujours des questions de sécurité vu que nos centrales de devraient pas dépasser 20 ans… C’est une technologie dans la même veine que les surgénérateurs qu’on a pas voulu (phénix oui) C’était bien “cxx” de le fermer en effet. comme quoi…

    Ceci dit Uranium appauvri ou usagé, celle technologie fait pas la différence… un peut comme les veux tanks qui peuvent brûler le diesel, les huiles de friture…

    C’est là ou en effet on voit que parfois les “antis” font pire en boycottant pas à bon escient. Pour une fois on est d’accord sur un point.

  88. CyberLiberScience dit :

    Avec le “TWR” et les-surgénérateurs on avait (et on a) les solutions pour avoir moins de déchets. on aurait eu plus de centrales acceptant le “MOX”. Au lieu de cela, on pollue plus, avec plus de déchets, et ça coute encore plus cher. En plus on prend des risques puisque plus d’investissements et des centrales usées. Même le réseau électrique est délaissé. “EDF” est tourné à l’étranger puisqu’on ne peut rien faire en France. C’était une erreur politique… Maintenant le retard est pris, et la situation n’est que pire. D’où la question de savoir si les déchets valent la peine de continuer le nucléaire… et dans ces conditions la réponse est non. Les futures générations? trop tard… fallait y penser avant.

  89. pierre dit :

    bonsoir à tous ,
    bon courage greenpeace ( et il en faut !!!)

  90. Victor Nucléor dit :

    Le TWR n’enlève pas le problème des Produits de Fissions messieurs …

    tout ce joli petit monde fissionne et décroit tranquillement dans le combustible pendant 100 ans d’utilisation mais les 100 000 autres années il va falloir stocker ça en profondeur ^^

  91. pragmatique dit :

    Les produits de fissions ne sont dangereux que pendant quelques siecles, et non des centaines de milliers d’années.

    Les réacteur nucléaires français, c’est une espérance de vie de base de 30 ans (et non 20). De plus, cette éspérance de vie étant limitée par l’état de la cuve (inchangeable), elle a été sous estimé (moins de dégradation que prévu, nouvelle technique de “régénération de la cuve”, etc…) ce qui permet de prolonger la durée de fonctionement a 40, voir 60 ans (l’ASN étudie d’ailleur chaque centrale au cas par cas pendant leur visite décenale pour décider si elle sera prlongée ou pas.)

    Pour le MOX, si peu de centrales l’utilisent, c’est parcequ’elles ne sont pas, à la base, prévue pour cela. La conduite d’un réacteur avec du plutonoium est plus difficile qu’avec de l’uranium. C’est du au spectre d’absorption des neutrons et au fait que la fraction de neutrons retardés ( neutrons permettant le controle de la réaction en chaine et donc le pilotage du réacteur) est plus faible.

    Néanmoins ,les EPR sont fait pour fonctionner avec plus de 30% de MOX. (30% de MOX permet un bilan en plutonium nul dans le réacteur: on en consomme autant qu’on en produit)

  92. CyberLiberScience dit :

    @ pragmatique

    “ne sont dangereux que pendant quelques siècles”
    non, cela dépend de l’isotope, et aussi de sa dispersion en fonction de sa forme (liquide en oxyde, etc…) et de ses propriété chimiques, puis du type de stockage, de l’environnement… très variable…

    “c’est une espérance de vie de base de 30 ans (et non 20).”
    ca fait débat. et vu le nombre d’incidents dans les centrales et de la mauvaise maintenance en réalité c’est seulement la voie officielle… il existe une différence entre la durée optimale et la durée… étendue pour faire face au manque des centrales pour produire assez d’électricité dans les prochaines décennies. (retard irrattrapable dans le nombre).

    “Pour le MOX, si peu de centrales l’utilisent”…
    évidemment avec l’arrêt de la surgénération, on n’a plus conçu de centrales pour le “mox”. c’est centrales en effet sont plus délicates dans le contrôle des neutrons comme vous le faites remarquer.

    “Néanmoins ,les EPR sont fait pour fonctionner avec plus de 30% de MOX”
    c’est pour cela en effet qu’il y moins de déchets et moins de recyclage (plus facile).

  93. pragmatique dit :

    « ne sont dangereux que pendant quelques siècles »
    non, cela dépend de l’isotope, et aussi de sa dispersion en fonction de sa forme (liquide en oxyde, etc…) et de ses propriété chimiques, puis du type de stockage, de l’environnement… très variable…

    Vous confondez actinides mineurs et produits de fissions. Les actinides mineurs ont de très longue durées de vie, ce qui n’est pas le cas des produits de fissions dont la radioactvité passe au niveau de la mine d’uranium en quelques siècles.

  94. pragmatique dit :

    je reviens sur ma dernière affirmation,il existe en effet des Produits de fission à vie longue, même si ils ne sont pas la majorité.

  95. joris dit :

    a voir,sachant que la france vient de signer un accord avec la russie pour le developpement du nucléaire nouvelle generation !! ca sent l’embrouille tout ca,il ne faut pas les avouer vaincu aussi vite!! le combat sera peut etre ailleur,alors ne relachons pas!!

  96. pragmatique dit :

    C’est sur qu’un accord de R&D c’est maléfique….halalalala.

  97. Typho dit :

    Longue vie à GREENPEACE !!!!!!
    Bravo à tous!

  98. CyberLiberScience dit :

    @ pragmatique

    “Vous confondez actinides mineurs et produits de fissions”
    J’ai dit isotope… point. il y a des déchets (isotopes descendants) à toutes périodes et toutes radioactivité. pas la peine de changer le débats. déchets à longue et à courte vie. Maintenant si vous voulez faire croire qu’il n’y a pas de déchets à longue période dans ce blog tout le monde peut vérifier ailleurs d’ici que ce n’est pas vrai. maintenant (et heureusement) pas mal de descendants sont à courte période ce qui fait qu’a Tchernobyl la radioactivité est déjà bien moindre.

  99. pragmatique dit :

    Je n’ai jamais dit qu’il n’y avait pas de déchets a vie longue, relisez donc mes interventions avant de dire n’importe quoi.

  100. tonio dit :

    @pragmachin

    non merci, tes interv…heu plutôt interludes pathétiques nous fatiguent, plutôt que de perdre ton temps à nous faire de la peine ici va donc poster tes commentaires sur “je vous endors.com”

    sans rancune pragbidule ;o)

  101. radioactiv dit :

    Bravo Greenpeace, et bravo a vous tous qui agisser pour arreter les conneries, ingorons les “intelligent” qui pense tous savoir et vivons heureux dans un monde sans nucleaire, on a un grand réacteur audessus de notre tête et on l utilise a peine….

  102. NATUREMAN dit :

    MOBILISONS NOUS ! tous ensemble nous pouvons arrêter les dégâts! ET VITE car il sera bientôt trop tard!

  103. tonkat dit :

    pour pragmatique:

    Comment peut tu encore défendre le nucléaire,le discours d’areva et sa soi-disant transparence (discours que tu as tenu sur un autre post) aprés l’exemple de tricastin en juillet 2008! Le 17 juin, Le procés contre Areva a mis au jour d’énormes lacunes:

    L’expert a dit qu’il n’avait jamais vu une usine en aussi mauvaise état….. On est pourtant bien dans une INB (installation nucléaire de base!)

    le directeur d’Areva-Socrati a dit: On traite des déchets contaminés, mais on n’est pas une centrale. (donc pour lui, c’est si térrible! avis personnel)

    Un chef d’équipe explique: les alarmes ont de gros problèmes. Elles se déclenchent sans arret, au point qu’on n’y prete plus attention.

    Un ancien directeur de l’usine répond a une question: Aucune procédure n’est prévue en cas de fuite? Non, aucune!

    La fuite connu, l’usine d’Areva a attendu 10 heures avant de prévenir l’autorité de la sureté du nucléaire. Ils ont commencés a enlever la terre contaminés avec des « pelles a neiges »!

    Ce jour-la, 74 kilos d’uranium ont filé dans le rhone et dans les nappes phréatique!La procureure de carpentras a demandé la fermeture du site!

    ET ce site n’est pas le seul, pour l’avoir vu de mes propres yeux, en mauvaise état! certaines centrales sont pas moins dangereuse!

    Cela se passe en france! alors imagine un peu comment ça peut ce passer en russie!

  104. domi dit :

    @néennovembre: ON T’A RECONNU NOVEMBER!

  105. GHISLAIN dit :

    bravo

  106. Les Yeux Ouverts dit :

    Vraiment bravo à tous les participants pour cette victoire, pour leur tenacité et courage.
    J’aurais voulu y être.
    Lau / Les Yeux Ouverts

  107. thierry dit :

    dommage que en 40 ans ,on pollue pour des centaines voir des milliers d’années ça me désole !!

  108. e-fred dit :

    Déchets nucléaires : le Conseil d’Etat rejette la demande de Greenpeace

    Le 30 juin, le Conseil d’Etat a rejeté la demande de Greenpeace France d’annuler le décret du 3 mars 2008 relatif aux procédures applicables au traitement des combustibles usés. C’est une victoire pour Areva qui se veut rassurant sur le processus de traitement des combustibles.

    http://www.enviro2b.com le 2/07/10

  109. Mézig dit :

    Bonjour à tous.

    J’ai lu ce forum avec intêret, je regrette tout de même qu’on n’y parle majoritairement de becquerels, mais très peu de sieverts, que les termes DPUI, LAI ne soient pas utilisés (juste explicitement dans certains messages).

    Je regrette surtout le manque d’information à tout un chacun. Je ne souhaite nullement défendre l’industrie nucléaire, mais je pense que le véritable combat à mener est d’apprendre à chacun à réduire sa consommation électrique. Combien laissent leur ordinateur allumé toute la nuit pour gagner de oh combien précieuses minutes pour le rallumer le lendemain? Combien laissent les lumières allumées (quid des lampes à basse consommation?). Combien d’appareils restent en veille de longues heures? Regardez certaines vitrines qui restent éclairées 365 nuits pas an, combien de TWh gaspillés, et autant de combustible extrait, transporté, enrichi, transporté, consommé, transporté, traité, transporté et j’en passe…

    Aujourd’hui, menons le combat pour apprendre à réduire nos consommations (ça s’applique également pour l’eau, les gaz à effet de serre, le gaz naturel; le pétrole).

    A bon entendeur…

  110. natacha texier dit :

    toutes mes félicitations!!
    bravo pour votre courage
    merci

  111. sheldon dit :

    SUPERBE VICTOIRE !!!!!!!!!!!!!

    ca mérite une récompense !!!!!…..

    =( que du nucléaire
    =) enfin plus de nucléaire

  112. lolo dit :

    il était temps qu’ils prennent conscience de l’ampleur des dégats….
    une bataille est gagnée, mais pas la guerre…
    reste encore à trouver une solution pour tous les containers déjà sur place qui, s’il y a une fuite, risque de faire des dégâts encore plus considérable!!!!!
    En attendant, c’est ensemble et le point levé que nos droits nous reviendront!!!!
    Merci à tous pour cette mobilisation

  113. John john dit :

    Très belle passe d’arme entre CyberLiberScience du pragmatique qui ont l’air de bien connaitre leur sujet (je me demande ce qu’ils font tous les 2 dans la vie) . Personellement, sur le nucléaire, je suis arrive à la conclusion suivante : c’est pas cher comme élec (meme si ya des doutes sur les coûts du démantèlement et de la gestion des déchets ha mais j’ai pas eu l’impression que ca remettait fondamentalement en cause le prix) et ça émet peu de co2. En contrepartie, on se coltine des déchets à plus savoir qu’en faire pendant des milliers voire des centaines de milliers d’années et ya quand meme un risque qu’on ait un jour dans Le monde un nouveau tchernobyl ou pire. Pour les déchets, les réacteurs de générations iv devraient réduire le problème mais pas le supprimer. le stochage en couche profonde est moyennement rassurant vu la durée de vie des paquets. Donc soit on a une vision optimiste de la chose et on se dit yaura des solutions pour les déchets et pour les accidents, les centrales n’ont jamais été aussi sur. Soit on se dit c’est du délire, on sait meme pas ou on sera dans cent ans encore moins dans mille ans (quand on regarde ou on était ya mille ans ca donne un peu le vertige) et
    Là on parle de déchets dangereux sur plusieurs centaines de millier d’années. Et au niveau sécurité, on est jamais à l’abris d’une nouvelle catastrophe… Perso j’opte plus pour la deuxième solution et je trouve que les bénéfices (co2 coûts) ne valent pas les risques qu’on fait porter sur le futur…

  114. Michel GAUTHIER dit :

    Waouh ! ! ! Enfin une victoire contre les lobby nucléo-financiers français.
    La prochaine étape serrait la transparence sur les activités en sous-main de ses entreprises (Areva, EDF et bien d’autre). Mais à aujourd’hui c’est bien plus opaque que la comptabilité de Mme Bettancourt, c’est tout dire lol

  115. Lb93 dit :

    @ tous

    Arrettez de perdre votre temps avec pragmatique, c’est un petit chef de trolls probablement payés par Aréva, et qui n’est pas à un mensonge prèt !…

    Il innonde le site de désinformations et de provocations, car les victoires de greenpeace lui foutent tout simplement les boules !
    Il ne se rend même pas compte que plus ses interventions sont nombreuses, plus on peut mesurer à quel point la victoire de GP est grande !…
    Vu le nombre de ses messages ici, on peut mesurer à quel point il a les boules, et tous se réjouir de cette grande victoire !
    Mais je tiens a le rassurer, il a encore beaucoup de “boulot” à venir car l’écologie a encore beaucoup de victoires en perpective !…

    “Ce n’est qu’un début, continuons le combat.”

    “Le monde n’avance que grâce à ceux qui s’y opposent !…”
    Goethe

  116. pierrecolo dit :

    Je découvre l’heureuse nouvelle, Ont commence à respecter ses voisins (les Russes) car le monde n’est pas une marchandise!
    Tu pollue: tu nettoie et tu rend des comptes à la société.
    Cela prouve pour les déchets nucléaire, que AREVA fesait fausse route!
    ARRETONS TRES RAPIDEMENT LES CENTRALES NUCLEAIRE:
    ONT EN A PLUS BESOIN, car avec une bonne isolation plus besoin de chauffage, l’eau chaude: solaire et appoint bois ou gaz!
    Fabriquer un isolant à base de silice ou roche demande beaucoup d’énergie!
    Mais avec le bois, chanvre, laine de mouton cela permet aussi de réduire la facture de l’energie.
    OSSONS TOURNER LA PAGE.
    ET TRINQUONS….

  117. kyvca dit :

    Belle victoire ! Mais où donc vont ils stocker désormais ces inévitables déchets ?

  118. kyvca dit :

    Bravo pour cette victoire !
    Mais où vont-ils être recyclés désormais ?

  119. pierrecolo dit :

    Dans le jardin des hommes politique, de De Gaulle à Notre président actuelle et sans oublier les Ministres. Mr FILLON en à un très beau (et sa mains d’oeuvre et ou était pas chère…)
    Cela serai des conteneurs tendance…. dessine par STARCK ou un de ses disciples.
    Ou peu être une nouvelle façon de traiter les cancers: le mal par le mal, surtout vue le débordement des hopitaux (4 à 7 semaine pour une radio, à Angers) et pendant ce temps là la personne est en arret maladie (payons citoyen)
    Voila ont à pas de pétrole, mais des idées et surtout du nucléaire: QUI EN VEUX!
    Réellement le monde va et doit changer, soyons fou: soit ont accepte notre dose d’iradiation ou quittons cette vie de consommation de gadjet qui ne dure que 2 à 3 ans (qui en plus comme de plus en plus)……
    A BONNE ENTENDEUR, SALUT… (et oublie pas ta dose, tout est une question de quantitée “pragmatoche”)

  120. Caramelle dit :

    C’est bien de citer Tchernobyl, mais n’oublions pas que n’importe quoi peut ‘péter’ n’importe où, la sécurité 100% n’existe malheureusement pas… L’AZF (groupe Total, à Toulouse), Bhopal en Inde, le WorldTradeCenter et BP aux USA… quelle qu’en soit la raison, tout peut péter… Mais si une éolienne tombe, les conséquences ne sont pas les mêmes qui si une centrale nucléaire fuit ou explose !

    A part ça j’ai lu sur un blog de ce site que si on arretait de repasser nos chemises et autres chiffons, on pourrait fermer une centrale nucléaire… Est-ce qu’un scientifique pourrait le confirmer ?
    Et si c’est vrai, ne pourrait-on pas lancer une grande campagne très populaire, drôle et efficace, de boycott du repassage ?

    Bravo et bon courage aux Greenpeacemakers !

  121. GRINCHEUX dit :

    “Nous n’heritons pas de la terre de nos ancetres, nous l’empruntons à nos enfants….” ( Saint-Exupéry )

    De quel droit débattons-nous sur des probabilités scientifiques qui vont influer sur l’existence des générations futures?

    Pouvez-vous expliquer à vos enfants, petits enfants…..que nous sommes en train de jouer les apprentis sorciers avec leur avenir?

    Un peu de morale, Messieurs les scientifiques.
    Sachons nous arreter à temps. STOP au nucleaire qui pour l’instant a pour
    synonyme “après nous le déluge”

  122. un_peu_de_science dit :

    je préfère avoir un fils qui meure d’un cancer à 40 ans
    plutôt qu’un fils qui meure de faim à 15 ans
    ou alors de paludisme à 20 ans
    il y a déjà des hommes qui rehabitent à tchernobyl

    des hommes ont travaillé pendant 15 ans à 500 mètre de tcherbobyl

    la france se meure actuellement
    une des seule industrie qui marche bien c le nucléaire ?

  123. ninon31 dit :

    félicitation à Greenpeace et à tous ceux qui ont fait leur possible pour que cela aboutisse… mais comme je n’ai pas tous lu, quelqu’un peut-il me dire ce qu’ils vont faire des prochains déchets, dans quel pays vont-ils les mettre maintenant?
    merci d’avance!

  124. la buse dit :

    C’est vrai ça, qu’Areva arrete d’envoyer les déchets nucléaires en Russie prématurément, c’est louche, ils vont les envoyer OU ces putains de déchets??

    Parce que faut pas croire qu”on va se les coltiner…de l’energie on en consomme,ça c’est sur, mais nos déchets on les assume pas!Comme nos excréments: on tire la chasse pour que ça parte bien loin de nos consciences!

    Et Pragmatique…t’en passes du temps sur ce forum…t’es payé combien de l’heure?

  125. Diego dit :

    Bravo à tous pour votre forte mobilisation et cette détermination, encore une victoire pour l’environement. Continuons de dénoncer tous ces actes irrésponsables au grand jour, l’impact négatif de tous ces agissement qui détruit notre planet.

    Vive de Greenpeace !!!!

  126. pragmatique dit :

    la buse dit : Lundi 12 juillet 2010 à 2:31
    Et Pragmatique…t’en passes du temps sur ce forum…t’es payé combien de l’heure?

    Pour répondre à ta question c’est simple, je suis payé au même tarif que ta mère qui fait la pute au bois de boulogne demande lui.

  127. ScienceSansConscience… dit :

    Bravo ! C’est une belle victoire.

    En tout cas je me permet de vous signaler en tant que titulaire d’un master d’océanologie ayant participé à plusieurs étude en manche orientale que Mr pragmatique à raison quand il dit que les courants sont élevés à la pointe Ouest du Cotentin. Ils provoquent par tourbillons un fort mélange de la masse d’eau au niveau des iles anglo-normandes et au niveau de Barfleur et de la cote de nacre (plages du débarquement de Normandie). Les déchets évacués par émissaire (tuyau sous marin) en face de la Hague sont donc bien brassés et charriés dans la masse d’eau.

    http://wwz.ifremer.fr/pcim/content/download/24191/194819/file/abstruct04.pdf

    MAIS les courants résiduels (courant résultant du va et viens des marées) en manche vont d’Ouest en Est. Les courants résiduels du détroits du pas de calais vont en sens inverse. Et finalement une part importantes des particules fine en suspension sédimente en face de la baie de somme. Alors dilution certes en face de la Hague mais concentration dans les zones granulométriquement fine (sables et limons) de la manche.

    http://www.ifremer.fr/ezprod/index.php/dyneco/content/pdf/2269

    Bien entendu cela ne prend en compte que les aspect Océanographie physique et granulométrique les plus indiscutables en terme de transport particulaire. Mais qu’en est il du transport par bioaccumulation dans les populations d’organismes vivants comme les poissons que nous consommons (les poissons de fonds de substrat meuble type sole) ou l’accumulation dans les organismes filtreur (moules huitres pecten etc…). heu c’est le flou le plus total :
    d’après le rapport 2008 de l’IRSN que je cite ci dessous (page 105 faune et flore marine, il est consultable en ligne)

    La surveillance du compartiment biologique (algues et mollusque) sera renforcée à partir de 2009 sur le littoral de la Manche et de la Mer du Nord, en aval maritime des CNPE « marins ».

    N’étions nous pas dans la partie résultats du rapport ?!?

    C’est un détail de la discussion mais je préfère parler de ce que je connais et être certain des arguments que j’avance. A bon entendeur salut.

  128. Lb93 dit :

    @ un_peu_de_silence :
    (ça nous ferait du bien !…)

    un_peu_de_science dit : Dimanche 11 juillet 2010 à 12:06
    “je préfère avoir un fils qui meure d’un cancer à 40 ans plutôt qu’un fils qui meure de faim à 15 ans ou alors de paludisme à 20 ans….”

    Drole de raisonnement “scientifique”, c’est sur qu’à choisir entre ce faire couper les deux mains ou une seule…
    Personellement, je préfère que mon fils ne meure ni de faim, ni de palu, ni de cancer, mais plutôt tranquillement de veillesse !…

    “la france se meure actuellement, une des seule industrie qui marche bien c le nucléaire ?”

    Si la seule industrie qui marche en France était l’armement nucléaire, tu soutiendrais toujours autant son exportation ???…

    @ prag-machin :

    pragmatique dit : Mardi 29 juin 2010 à 16:29
    1) Je vous signal mon cher Lb93 que je n’ai a aucun moment proféré des propos orduriers…
    2) je n’insultes personnes, contrairement à d’autres…

    3) pragmatique dit : Lundi 12 juillet 2010 à 10:42
    Pour répondre à ta question c’est simple, je suis payé au même tarif que ta mère qui fait la pute au bois de boulogne demande (le) lui.

    Bravo, trés fort pour quelqu’un qui soit-disant n’insulte personne !…
    Je vois que quand on aborde le sujet qui fâche (ta rémunération de troll) ta légendaire politesse n’est plus de mise !…
    De plus tes propos confirment que tu fais bien la pute pour Aréva, mais contrairement aux putes qui vendent de l’amour, toi tu ne distribue que ta haine !…

    @ Tous :

    “La révolution (verte) sera la floraison de l’humanité, comme l’amour est la floraison du coeur…”
    Louise Michel

  129. diego dit :

    +1

  130. PIERRE dit :

    bonjour à tous ,
    bravo greenpeace !
    Au fait, pragmachin passe son temps à chasser l’écolo sur tous les forums, j’ai même cru un moment qu’il se moquait de ses semblables tellement c’était gros mais non il semblerait qu’il pense vraiment ce qu’il dit : grande leçon!
    Einstein a dit :”la bêtise humaine est la seule chose qui puisse donner une idée de l’infini” , on a un superbe exemple.
    En plus pragmachin manie l’injure ( le coup de la pute, c’est pas très fin ).
    Pour tout ceux qui veulent de l’électricité 100% issue du renouvelable passez chez enercoop , j’y suis depuis le début .
    allez voir sur enercoop.fr
    A Plus
    pierre

  131. GRINCHEUX dit :

    un peu de science dit …..11juillet à 12H06

    Ce texte, qui a fait le tour du monde, est-il accessible à votre consccience?
    “VOS ENFANTS NE VOUS APPARTIENNENT PAS….
    VOUS POUVEZ LEUR DONNER VOTRE AMOUR, MAIS NON PAS VOS PENSEES..
    “KHALIL GILBRAN”

    Ce texte, qui est mondialement reconnu, peut-il être accessible à votre conscience?
    De quel droit vous permettez vous de vous projeter dans l’avenir de votre fils,
    ou plutot dans sa mort? C’est lamentable!

    Et puisque vous dites que des gens travaillent à Tchernobyl, qu’attendez-vous pour aller les rejoindre? et surtout, emmenez votre fils. Il y trouvera certainement du travail, et vous pourrez aussi étabblir des probabilités sur son espérence de vie. Cela fera un chomeur de moins en France et il ne mourra pas de faim…

  132. gabriel dit :

    Bonjour,

    J’ai un ami qui fait parti de Greenpeace en France et j’ai cru comprendre qu’effectivement AREVA arrête ces exportations. En revanche, EDF va reprendre ce rôle et donc continuer d’envoyer nos déchets en Russie. Il n’y aurait donc a priori qu’un changement de nom dans le processus, ce qui ne change en fait rien.
    Quelqu’un a t’il une confirmation?

  133. repp dit :

    Pitié.
    Restez vraiment objectifs si possible……
    Ce n’est q’un blog…………………..
    A vous entendre en intelligence..
    Best

  134. pragmatique dit :

    pragmatique dit : Lundi 12 juillet 2010 à 10:42
    la buse dit : Lundi 12 juillet 2010 à 2:31
    Et Pragmatique…t’en passes du temps sur ce forum…t’es payé combien de l’heure?

    Pour répondre à ta question c’est simple, je suis payé au même tarif que ta mère qui fait la pute au bois de boulogne demande lui.

    Je précises que cette phrase n’est pas de moi. J’étais sans net depuis vendredi soir. Si la modération du site passe de temps en temps je demandes a ce qu’ils vérifient les adresses mail.

    J’ai beau ne pas apprécier certaines personnes, je ne cautionne pas ce genre d’insultes. Je présente par ailleur mes excuses a Lb93 pour cettre insulte nevers sa mère effecteur avec mon pseudo.

  135. Perplexe quand même dit :

    Soulagée pour nos voisins et amis Russes, évidemment.
    Mais où vont être recyclés maintenant les déchets nucléaires Areva??
    Greenpeace a-t-il obtenu des informations?

  136. November dit :

    Domi, je ne suis pas néenovembre, j’ai simplement modéré mes interventions sur ce forum car vous êtes tous pour la plupart d’une bêtise et d’une naïveté qui dépasse l’entendement.

    Vous convaincre que vous faites fausse route est impossible, mais qu’importe, le nucléaire l’emportera toujours.

    Il est plus intéressant pour moi de dialoguer avec de vrai interlocuteur plutôt que de débattre sur le site de greenpeace.

  137. phil les - dit :

    bravo bravo !! :-D ça fait plaisir 8-D de voir cette réussite

  138. cjc dit :

    Bravo pour cette victoire !

  139. Gilledmond dit :

    C’était un crime honteux de nous débarrasser de nos déchets, LA PIRE MERDE DU MONDE, dans les forêts de Sibérie, mais c’en est un bien pire encore de les y laisser.
    Les containers livrés par Areva étaient conçus pour le transport, mais pas pour le stockage. On peut supposer que ces containers vont retenir la radioactivité quelques années, mais la durée de vie de nos déchets de combustible irradiés se compte en centaines de milliers d’années. Faudra-t-il 50 ans pour découvrir que les fleuves Sibériens rejettent nos isotopes radioactifs dans les océans ? 30 ans ? 10 ans ?
    Comment faire pour obliger notre gouvernement à reprendre LA PIRE MERDE DU MONDE aux irresponsables qui l’ont cachée dans la nature ?
    Greenpeace, battons-nous, c’est trop grave !
    Gilledmond

  140. Baden dit :

    Vidéo datant de 1973 : les industriels et l’environnement

    http://www.neomansland.info/2010/07/1973-les-industriels-et-lenvironnement/

    A 10:30: les propos tenus dans cette vidéo sont encore (en partie) valables aujourd’hui. Le consommateur souhaite des produits moins polluants mais les industriels doivent investir pour répondre à ce souhait. Du coup, ils répercutent ça sur les produits par une augmentation des prix, ce que le consommateur refuse parce qu’il veut toujours plus de pouvoir (vouloir) d’achat.

  141. Watchtower dit :

    Pragmatique, tu es sûr d’être pronucléaire? Parce qu’avec plus de gens comme toi chez Areva ou ailleurs, il y aurait encore plus de victoire Greenpeace.
    Tes fautes d’orthographes et tes arguments sont trop kitch pour être vrai…

    La Russie n’est pas une poubelle.

  142. Watchtower dit :

    En fait, Pragmatique, tu bosserais pour Greenpeace? T’as l’air trop beau pour être vrai..

  143. Angélique dit :

    Et maintenant que vont-ils faire des déchets ???
    La fin de l’exportation n’est pas une grande victoire…
    La victoire serait de réduire ce taux de déchets !
    est -il mieux de polluer chez nous, dans la mer ?

  144. jojo dit :

    bravo et admiration devant votre travail pour lutter contre edf et areva;

  145. Nicolas L. dit :

    Bravo pour cette victoire.
    La question étant : que vont devenir les déchets nucléaires d’Areva, maintenant qu’ils n’atterriront plus en Russie ?

  146. Lb93 dit :

    @ pragmachin

    Bien que ce n’était pas ma mère qui était concerné, j’accepte les excuses !
    Si vous êtes effectivement plusieurs employés d’AREVA à utiliser le même speudo, je comprend mieux votre incohérance…

    “La liberté dans une démocratie n’est pas assuré si le peuple tolère que la puissance privée grandisse au point qu’elle devienne plus fort que l’état démocratique lui-même ce qui fondamentalement est le fascisme…”
    Président Roosvelt
    avril 1938

  147. Séfriane dit :

    Bonjour, où vont aller les déchets maintenant…?
    Cordialement

  148. Baden dit :

    La France s’est dotée de la technologie de l’ultracentrifugation très récemment (usine Georges Besse II). En attendant la mise en service de l’usine, la matière valorisable sera sans doute stockée temporairement puis commencera un cycle de ré-enrichissement pour être réinjecté dans le circuit normal.

    A confirmer par d’autres sources

  149. ASILE dit :

    bonjour
    avec tant de victoires et tant d’opérations lancées aux 4 coins du globe, pourquoi ne voit -on jamais Greenpeace dans les medias, du type télé ou radio???pourquoi ce manque total de communication visuelle, transparente et grand public?

  150. lebreton dit :

    Le coût du démantèlement des sites nucléaires français a-t-il déjà été étudié et publié quelque part ? A combien s’élèverait-il ?

    Qui paiera le démantèlement des nombreux réacteurs nucléaires devenus obsolètes ?

    Qu’en-est-il des impossibilités matérielles, sachant que même la petite centrale expérimentale de Brennilis ( Finistère ) n’est toujours pas démantelée après des années de fermeture ?

  151. dollie dit :

    Hello! Just wanted to say great blog. Keep up the good work!

  152. lynn dit :

    Hello! Just wanted to say great blog. Keep up the good work!

  153. ada dit :

    Hey! Just wanted to say great site. Continue with the good work!


Les commentaires sont fermés pour cet article.