COP21 : et après ?

La COP21 aura vu naître l’accord de Paris, au mois de décembre 2015. Pour autant, nombreuses sont les étapes qui restent à franchir avant qu’il soit réellement ratifié puis mis en œuvre. Quelques éclaircissements.

COP21, Le Bourget, salle plénière, 2015 © Christophe Calais / Signatures / Greenpeace
COP21, Le Bourget, salle plénière, 2015
© Christophe Calais / Signatures / Greenpeace

Le climat n’est pas sauvé…

L’accord de Paris n’est ni un désastre, ni à proprement parler un succès pour le climat. Rappelons qu’il ne mentionne ni les énergies fossiles, ni des secteurs industriels entiers, comme les transports aérien et maritime (au moins 10% des émissions mondiales) et qu’il n’écarte pas les fausses solutions, comme le nucléaire, les mécanismes de stockage de carbone et la géoingénierie. Il est très faiblement contraignant et ne propose pas d’aller plus loin que les contributions nationales actuelles de chaque pays (INDC) en matière de réduction des émissions, ce qui nous laisse sur une trajectoire de 3°C supplémentaires d’ici la fin du siècle – alors qu’il mentionne ailleurs comme objectif de s’en tenir à une hausse de 1,5°C.

En outre, si la COP21 a été l’occasion de faire émerger puis rayonner plus largement l’objectif que nous portons, avec d’autres ONG, de parvenir à 100% d’énergies renouvelables en 2050, il n’a pour autant pas été mentionné dans le texte de l’accord.

Des contradictions qui prennent donc les allures d’une procrastination assez peu responsable : nous n’avons pas encore atteint les +1°C que déjà se multiplient les épisodes climatiques dramatiques tout autour de la planète. Les inondations records de Londres cet hiver sont là pour nous rappeler que les pays pauvres et les îles ne sont plus les seuls territoires exposés. L’accord de Paris n’empêchera donc pas de lui-même la montée du niveau des mers, la salinisation des terres arables et les sécheresses, ni l’insécurité alimentaire, les déplacements de population et les tensions sociales qui en résultent…

… mais l’histoire va dans le bon sens

Pour autant, dans un contexte de repli national lié à l’expansion du terrorisme, cet accord, accepté par 195 parties et l’Union européenne, est un signal géopolitique important. Il contient notamment tout un langage qui traduit la volonté des Etats de lutter de concert contre le dérèglement climatique – un fait relativement nouveau et pour le moins encourageant. En cela, l’accord de Paris est un instrument dont doivent s’emparer tous ceux qui défendent l’environnement pour mettre la pression sur les gouvernements et les acteurs économiques et empêcher les projets climaticides.

D’autant que la conférence onusienne a été l’occasion de vérifier la mobilisation d’une vaste frange de la société civile, à Paris malgré les restrictions liées à l’Etat d’urgence, mais aussi tout autour de la planète.

L’accord de Paris ouvre ainsi un agenda officiel pour le climat et contribue à légitimer très largement les mobilisations pour l’environnement. Il donne de nouvelles bornes aux discours et à l’action politiques.

Quelles suites ?

D’abord, la présidence française de la COP n’est pas officiellement terminée : elle court jusqu’en novembre 2016, date à laquelle une nouvelle conférence sera convoquée au Maroc. Entre-temps, il revient donc à la présidence française de veiller aux suites de l’accord et de s’assurer de sa ratification et de sa mise en œuvre.

En décembre dernier, les parties se sont également mises d’accord sur les étapes nécessaires avant la mise en œuvre de l’accord et sur les procédures à suivre. Elles doivent désormais le signer puis le ratifier pour indiquer clairement qu’elles sont liées par celui-ci.

55

Or pour que l’accord de Paris prenne effet officiellement et devienne juridiquement contraignant, il faut d’une part qu’au moins 55 des parties présentes à Paris le ratifie, et que ces 55 parties représentent au moins 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Une fois passée cette étape se tiendra la première conférence des parties de l’accord de Paris, afin de décider de règles nettement plus détaillées concernant la mise en œuvre de l’accord. Mais d’ores et déjà, au mois de mai se tiendra une intersession classique à Bonn pour faire le point sur les avancées en cours.

Quel calendrier ?

Le 22 avril 2016, une cérémonie des Nations unies aura lieu à New York, pendant laquelle les chefs d’Etat auront l’occasion de signer l’accord. La signature de l’accord sera ensuite ouverte pendant un an à compter de cette date.

Mais pour la plupart des pays, il ne s’agira pas encore d’une ratification complète : plutôt d’une sorte de “bon pour ratification”. En effet, la plupart des signatures devraient être accompagnées de la mention : “ Sujet à ratification, acceptation et approbation”. Pourquoi ? Parce que pour la plupart des pays, il faudra par la suite obtenir un feu vert national, à savoir un vote du Parlement.

Ces processus varient selon les pays. Pour certains d’entre eux, il va falloir voter de nouvelles lois. Pour d’autres, il s’agira simplement d’amendements législatifs introduits sur ordre de l’exécutif. En fait, cela dépend de la structure institutionnelle et des règles constitutionnelles de chaque pays. Pour l’Australie par exemple, il s’agit d’une simple notification formelle au Parlement, tandis qu’au Mexique, l’approbation du Sénat est requise. Concernant les Etats-Unis, qui ont beaucoup fait parler d’eux pendant la COP21 sur ce sujet, l’autorité du président suffit pour la ratification (notamment parce que l’accord de Paris ne contient pas, comme le souhaitait la délégation américaine, un langage juridiquement contraignant, et que les contributions nationales chiffrées sur lesquelles s’engagent les Etats sont laissées à leur seul bon vouloir).

Pour rappel : la France est une partie en tant que telle, mais elle est également représentée par l’Union européenne. Celle-ci pourra ratifier l’accord en tant que groupe, en passant par ses instances représentatives, une fois que tous les Etats membres l’auront eux-mêmes ratifié.

Que faire ?

En dehors de ce processus officiel, il revient à la France d’adopter les lois et de mettre en œuvre les politiques publiques nécessaires à la lutte contre le dérèglement climatique, notamment en matière de transition énergétique. Pour l’instant, fort peu de décrets d’application émanant de la loi sur la transition énergétique adoptée l’année dernière ont été promulgués. Le retard s’accumule.

Cette année, une programmation pluriannuelle de l’énergie doit également être adoptée, subséquemment à la loi sur la transition énergétique. Il faudra veiller à ce qu’elle fasse la part belle aux énergies renouvelables. Rappelons qu’en 2015, 1073MW d’énergie éolienne ont été raccordés au réseau en un an. Or il faudrait atteindre 1800MW/an en 2018 au plus tard pour réduire la part du nucléaire à 50% en 2025, comme le prévoit la loi.

Plus que jamais, il faut donc que la société civile reste en mouvement afin de maintenir la dynamique pour le climat, dans le sillage de l’accord de Paris. Pour que la France prenne ses responsabilités et ne se borne pas à l’autosatisfaction diplomatique, il faut maintenant des actes. D’autant que pour l’instant, le gouvernement ne semble pas trop s’encombrer de cohérence écologique. La justice vient en effet d’autoriser les expulsions de la Zone à défendre (ZAD) de Notre-Dame des Landes, où un aéroport couteux et inutile doit être construit au détriment d’une précieuse zone humide. Un projet climaticide supplémentaire.

La question du climat n’est donc pas pliée parce que des délégations internationales se sont mises d’accord sur un texte général. Il faut continuer d’agir concrètement au niveau local, régional, national et international. Mixer les échelles et multiplier (et faire converger) les luttes. Faire en sorte de donner le rythme pour que les décideurs soient contraints de suivre les aspirations écologiques portées par la société civile et respectent enfin les belles paroles prononcées pendant la COP21.

Vos commentaires

Poster un commentaire

37 commentaires pour « COP21 : et après ? »

ok nous voulons voir la résolution pris à Pari puisse a aboutir pour lutter contre la nature en danger en associent les acteur locaux ( ONGD) car cette ici est partenaire direct de la population.

ok nous voulons voir la résolution pris à Pari puisse a aboutir pour lutter contre la nature en danger en associent les acteurs locaux ( ONGD) car celle ici est partenaire direct de la population.

Il y a l' énergie libre de Nikola Tesla La fusion froide le moteur magnétique de Paolo Rossi etc pour remplacer les énergies fossiles Inconvénients les lobbys du pétrole et du nucléaire disparaissent Or nos élus ont des actions dans ces boites

Il est inadmissible qu'aucune commission de contrôle n'ai été mise en place pour la Cop 21 afin de pouvoir "contrôler" si chaque Pays respecte bien ses engagements. A quoi à servi toute cette agitation médiatique alors qu'en fait les pays qui ont signé pourront continuer de faire comme bon leur semble !!!!!!

BIN C PAS GAGNER....

Quand les sponsors de la COP21 ont des activités incompatibles avec la protection de l' environnement . Seul une mobilisation citoyenne peut faire avancer les choses

POURQUOI PAS DE COMMENTAIRE DE GP SUR CETTE SUPER INFO DU CIRC !!!!!!!!

Super nouvelle info de vos idoles :LE CIRC

Vous vous souvenez de votre super « nouvelle » venant du fameux/fumeux CIRC qui qualifie le danger et le niveau de danger de certaines substances.

Il nous avait sorti le glyphosate 2a (cancérigène suspecté).
Là GP a fais suivre fortement l'info biensur...LOL

Puis quelque mois après, il nous a appris que la viande rouge était elle aussi classé 2a comme le glyphosate……. !

Silence de GP!!??? Serait ton moins exposer aux risque du a la viande rouge????

Et là plus fort encore : Le CIRC vient de classer les saucisses et le jambon encore au-dessus de la viande rouge et du glyphosate pour le danger « cancer ».

http://www.agriculture-environnement.fr/actualites,12/article/pour-le-circ-le-glyphosate-serait-moins-dangereux-que-les-saucisses-et-le-jambon

C’est le CIRC qui le dit. Les héros qui avait enfin révélé la vérité sur le glyphosate......

Question pour les fanatiques : Vous demander le retrait total du glyphosate sur les dires du CIRC .

Pour la viande rouge qui est au même niveau de danger (2a) on fait quoi ????

Pour le jambon et les saucisses avec un niveau de danger supérieur qualifier par vos gourou du CIRC, que fait Ségolène qui c’était empresser de faire son cinéma en retirant du Roundup d’un rayon pendant qu’un photographe immortalisait ce geste grandiose et mémorable digne du niveau de la super royale. ???

Les boucher vont la voir débarquer (la ségo) pour retirer des étalages de viandes tous ces « poisons » plus dangereux que le glyphosate (jambon et saucisses) ????

Pour rappel, il y a une formule immuable que personne ne conteste qui est :
RISQUE = DANGER x EXPOSITION
(le CIRC travail à qualifier le Danger et le niveau de danger et non pas le risque pour ceux qui peuvent ou veulent réellement comprendre).

A Quoi peut-on bien être le plus exposé entre la viande rouge, les saucisses et le jambon ou le glyphosate ????

Si deux produit ont le même niveau de danger, c’est bien le niveau d’exposition qui fera la différence entre les deux pour le niveau de risque.???

Sommes-nous plus exposer à des produits que nous mangeons/ingérons ou à des produits que nous pulvérisons sur des parcelles ???(sachant que l’on n’est pas censé se doucher avec pendant la pulvérisation ).
En attendant je suis impatient de voir ce que va faire notre royale clown de l’environnement, la Ségo.

Je trouve votre article très bien qui relate quand même l'avançée et les points positifs de la COP21 même s'il faut effectivement que les actes suivent....continuez dans ce sens !

bonjour! j'aurais voulu savoir ce que Greenpeace compte faire pour monopoliser l'opinion publique et citoyens sur le dangers de la zone arctique?
la zone de l'arctique étant une réserve d'énergie fossile et une zone qui n'"appartient à personne il est urgent afin que l'on continue pas à polluer notre atmosphère de lui assigné un statut de zone protégée internationale. si nous ne faisons pas ça non seulement les marché d'énergie fossile continueront de polluer sans se soucier du lendemain mais surtout ils se feront la guerre pour s'approprier les ressources avec toutes les pertes d'humains, d'humanité , perte végétales,t animales, minérales et autre que ça occasionne ! c'est le fondement même de la préservation de notre future! alors on fait quoi ensemble?

Et si le monde associatif était plus proche et plus entendus par les citoyens que les syndicats? Peut être faudrait 'il regrouper le monde associatif en force de proposition citoyenne?

Insupportable !
Ces personnes sont payées des fortunes pour faire des ronds de jambes en considérant la disparition imminente de certaines espèces et la pollution croissante de la planète.
Je suis en colère contre le monde politique.

Je pense que Haarp et les CHEMTRAILS sont à prendre au sérieux,on doit stopper cela,c est tout simplement du Génocide à long terme pour la santé de Tous,Que font les droits de l homme pour cela?

Vu le nombres d’animaux de Mer et de terre morts en masse les derniers mois et années sachant qu'a chaque fois cela touche seulement une seule race même dans l'eau, autant dire qu'il est malheureusement trop tard!!! c'est vraiment triste.

En effet La poursuite du projet Notre Dame des Landes serait un geste significatif de mépris des engagements de la COP21. Les pouvoir publics se dépêchent des commencer des travaux extrêmement couteux en réchauffement climatique (béton, transports, goudrons...) car ils savent que dans quelques mois ils ne pourrons plus le faire si les décrets COP21 sont promulgués. Il est évident que cet aéroport décidé en 1098 avec une enquête d'utilité publique diligentée alors que les climato-septiques triomphaient est aujourd'hui une aberration.
Entreprendre les travaux maintenant serait un très facheux signal de la diplomatie Française (qui préside la COP21 jusqu'en septembre) sur ses véritables intensions de respecter ses engagements. Je pleins Laurent Fabius qui devra expliquer ce grand écart aux autres pays à qui il a tant promis !

Résultat bien moyen,caractérisé par beaucoup d'idéologie,et peu d'actes à venir,comme d'habitude avec FH; il avait annoncé vouloir laisser sa marque dans le sauvetage de la planéte,une "trace écologique",on se souviendra des factures générées par un tel rassemblement,mais c'est à peu prés tout ;

Le seul responsable de tous nos malheurs , c'est la Science.
Point-Barre

Notre Dame des Landes à Nantes allez vous bientôt intervenir ou laisser faire cet aéroport,
pourtant après le Cop 21 il semblait irréalisable

Je crois que l'article est bien balancé. La responsabilité de la société civile est lourde. Par exemple, le Bénin vient de lancer un projet d'énergie électrique de 1200 MW pour faire face aux coupures intempestives, mais à base de quoi ? Pas du solaire ou de l'éolien !!!Dans la fièvre électorale, personne n'ose poser la question de la cohérence entre déclaration à usage international et les réalités intérieures ou locales. Et pourtant, les potentialités existent. A ce jour, un seul candidat a su poser le problème avec intelligence : l'énergie marine !!! Elle n'est pas influencée par la nébulosité ou le cycle nycthéméral (comme le solaire) ou par une forte variabilité naturelle (comme l'éolien). Faut-il parler de l'hydraulique alors que la variabilité pluviométrique risque de devenir encore plus forte ? Il y a encore beaucoup à faire pour donner à la transition énergétique toute sa lisibilité.

Bonjour à tous, vous en avez pas marre d'attendre ds le vent, alors qu'on sait que nos chers politiques en on rien à secouer, regardez l'aéroport de notre dame des Landes ou comment avance les affaires concernant le nucléaire, quand est-ce qu'on agit? Pourquoi ne pas faire des actions de grande envergure ? Une réelle révolution verte!!!

@Papyzadiste

ne plains pas cet horrible ministre, il en a dit bien d'autres, lui qui nous croit amnésiques...

Votre texte..... "Il est très faiblement contraignant et ne propose pas d’aller plus loin que les contributions-nationales actuelles de chaque pays (INDC)"... La traduction de « INDC » n'est pas correcte, ce n'est pas une contribution, mais seulement une intention sans obligation. En anglais c'est précisément « INTENDED, NATIONALLY, DECIDED, CONTRIBUTION » Ce n'est rien que quelques mots, au bénéfice des grandes entreprises multinationales qui siègent aux Etats Unis, à Londres, à Bruxelles etc. Ces multinationales utiliseront leurs propres INDC comme "Normes " dans le cadre de TAFTA/TTIP/CETA pour gagner toujours plus et dominer sans effort grâce à des cabinets d'avocats . En France aussi la « Loi sur la Biodiversité » n'est que tergiversations. Je vous prie de bien vouloir corriger votre traduction de l'acronyme INDC.
Respectueusement. Brian Hurley 24600 Ribérac

d'accord avec gab contre pouvoir c'est certainement les assocs qui sont les mieux armées.

Il est bien beau pour nos politiques de verser des larmes de bonheur crocodile quand a un accord sur le climat...la logique serai déjà de s'abstenir de construire des aéroports inutiles dans des sites naturels protégés!?Je doute par conséquence qu'une reelle bonne vvolonté sur ce sujet soit sincere et qu'un accord soit donc viable . qu'elle est la position de greenpeace a ce sujet d'ailleurs?

Bonjour
Il me semble que dans la phrase: "[...] ce qui nous laisse sur une trajectoire de 3°C supplémentaires d’ici la fin du siècle [...]", il faut supprimer le mot "supplémentaires", (ou alors écrire plutôt:
"[...] ce qui nous laisse sur une trajectoire de 2,2°C supplémentaires d’ici la fin du siècle [...]")
En effet, comme vous le savez sans doute, les valeurs souvent citées de 1,5°C, 2°C, ou 3°C, désignent la hausse prévisible, par rapport à la fin du XIXième siècle, de la température globale, (en "moyenne Terre entière"), selon la plus ou moins grande sagesse de l'humanité...

Comme la hausse observée en 2014 par rapport à cette référence est proche de 0,8 degré, il est incorrect de mentionner 3°C "supplémentaires" (ce qui signifie une hausse de 3,8°C par rapport a la référence habituelle utilisée dans les textes des COP.)
Plus de détails sur cette page:
http://www.clubdesargonautes.org/actualites/news2015.php#02151

Ça y est, les élections de vos amis sont passées et on peut enfin lire au milieu de parenthèses:

- l’accord de Paris n'est pas juridiquement contraignant

- les contributions nationales sont laissées au seul bon vouloir [des États]

Bref, c'est une arnaque de première.

Il y a qu'à voir ce qu'il y avait avant cette conférence:
http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/12/13/le-canada-quitte-le-protocole-de-kyoto_1617695_3244.html

Et là, en gros, chacun fait comme il veut, et Greenpeace dit que c'est un accord équilibré.
Je rêve.
Vous fournissez la vaseline au moins?

Vu aux info quelques jours après la cloture de la COP 21: pour pallier au manque de neige, une station des Alpes a transporté de la neige par hélicoptère. Inimaginable !!!

La nature n'est pas en danger. C'est NOUS !

nous sommes tellement égoïstes, individualistes. VRAI OU PAS ?

TANT QUE NOUS SERONS COMME CA, on ne s'en sortira pas.

bof

nul

La Cour Suprême américaine vient de donner raison aux 27 états américains qui s'opposent aux engagements de réduction de CO2 pris par Obama à Paris. C'est un coup de canif très sérieux pour Obama. Dans la foulée, la Chine vient d'indiquer que si les USA ne respectent pas ses engagements, elle ne se sentira plus obligée de respecter les siens. L'accord de Paris semble bien mal parti...

Alors on continue de se battre: au travail!
Peace...

la COP21 n'a été qu'une immense mise en scène,les présidents se mentent a eux même,les présidents ont organiser se rassemblement das l'unique but de nous rassurer et de nous mentir une fois de plus . C'est dans leur habitudes :la vrai crise dans ce pays c'est celle de l'état des partit se battent pour le pouvoir et non pas pour le pays.
C'est d’ailleurs le cas sur tout les points nous ne sommes pas en crise financière mais en crise gouvernementale.

de toute façon notre gouvernement est presque entièrement corrompu ,il n’y a que le président qui n'a pas encore été mis en examens!!!!

Je suis d'un tempérament "patient"....Pourtant, je reste étonnée qu'aucune suite médiatique n'ait été donnée à la COP21, à part celle de notre "fier Artaban" Fabius (ses larmes ont fait le tour des médias!). Mais quid du contenu, des objectifs, des décisions??? Peanuts!
J'ai apprécié le commentaire de GAP. Pourquoi un mouvement aussi populaire que Greenpeace ne parvient pas à nous solliciter, nous les citoyens "votants" et ces médias trop occupés à relater du sensationnel ou du correctement "acceptable" politiquement?? La Planète ira à nos descendants, les catastrophes liées à la modification accélérée du climat affectent déjà des populations (loin, si loin de nos petits chez-soi) lesquelles crient leur désespoir avant de partir vers un avenir si incertain (France, terre d'asile, mon œil!)? Information intelligente indispensable pour créer l'intérêt "immédiat". Alors?

Pour diviser les nuisances par deux, il faut diviser la population par deux.

http://canada-onlinekamagra.net/ - Kamagra For Sale Discount Celebrex http://online-synthroidthyroxine.com/

Donnez votre avis

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par :
- le blocage du posteur
- l'effacement des commentaires incriminés

Voir nos conditions d'utilisation

Tous les champs sont obligatoires.

Votre nom sera affiché sur le site, visible de tous et donc indexable par les sites de recherche type Google. Veuillez utiliser un pseudonyme si vous ne voulez pas que votre identité soit visible et se retrouve sur d'autres sites.
Elle ne sert qu'à des fins d'administration et ne sera pas publiée sur le site.
Pour lutter contre le spam publicitaire, de nombreux mots sont interdits dans les commentaires. Si ces mots sont présents, votre commentaire sera automatiquement rejeté ou mis en fil d'attente de modération.
De plus, nous n'acceptons que 3 adresses web (URL) au maximum dans les commentaires.

Si votre commentaire est bloqué, il n'apparaîtra pas.
Merci de patienter pour que celui-ci soit mis en ligne.
Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.