« Désolé, vous n’êtes pas autorisé à lire ceci »… Quand la censure d’Internet menace l’activisme

« Stop Online Piracy Act » et « Protect IP Act »… Deux expressions qui ne vous disent peut-être rien mais qui risquent de changer beaucoup de choses. Ce sont deux projets de lois américains, qui visent à lutter contre le téléchargement illégal en censurant le web et seront discutés à partir du 19 janvier au Congrès américain.

Image / Stop SOPA http://sociable.co/

Motivés et soutenus par les industries musicale et cinématographique aux États-Unis pour tenter de stopper le piratage, ces projets de loi sont conçus pour permettre aux ayants droits de prendre une grande variété d’actions contre des sites qui portent atteinte à leurs droits d’auteur.

Mais le spectre couvert par ces textes est extrêmement large et laisserait la possibilité à une entreprise de paralyser de manière efficace n’importe quel site internet dans le monde pour une violation aussi infime que la reproduction de son logo sans autorisation. Et le comble, c’est que ce dispositif légal peut être activé par un simple dépôt de plainte de l’entreprise contre le site. Pas de jugement, pas de demande de preuve, pas d’audience du tribunal.

La liberté d’expression menacée, la liberté d’agir et de se mobiliser également!

Pour une organisation comme Greenpeace, la menace est évidente : la majorité de activités de protestation en ligne contreviendraient à cette loi. Nestlé, Volkswagen ou Mattel auraient ainsi pu prendre des mesures contre nous ces 12 derniers mois. Et arrêter net nos campagnes.

C’est pourquoi nous avons décidé de rejoindre l’appel à mobilisation lancé par Jimmy Wales, fondateur de Wikipedia. La version anglaise de Wikipedia sera placée hors ligne pendant 24 heures à compter de mercredi, tout comme d’autres sites, comme Reddit par exemple.

Greenpeace International, Greenpeace États-Unis, Greenpeace France et d’autres bureaux de Greenpeace à travers le monde ont décidé de rejoindre ce mouvement. Mercredi 18 janvier de 14h à 7h, le lendemain matin , le site greenpeace.fr sera donc déconnecté, ou « en blackout » pour qu’Internet reste un espace libre d’expression et de mobilisation!

Vos commentaires

Poster un commentaire

14 commentaires pour « "Désolé, vous n'êtes pas autorisé à lire ceci"... Quand la censure d'Internet menace l'activisme »

Vive HADOPI et toutes ces lois. Big Brother est déterminé à aller jusqu'au bout. Espérons qu'il y aura toujours un moyens de contourner ces lois car internet est tout de même difficile à censurer. Bonne chance Greenpeace. Vive la liberté d'expression. BIG UP !!!

c'est affolant de voir comment une décision des cette envergure ( bloquer un site internet ) peut ce faire aussi facilement et sans jugement !
greenpeace est pour moi un moyen de me renseigner sur toutes les actions dans le monde et des informations, peut ou pas visible dans les médias ,sur le climat ! arrêter ou stopper le site sur une simple plainte est honteux ! je vous soutiens dans vos actions ! bravo a vous tous

pour un mer plus bleu et une terre plus verte =)

__LIBRT D'EXPRSSION ET D'1FORMATION À BAS LES LOIS !!

Superbe idée, bonne réaction - même si ça nous complique un peu les choses...
Juste un détail qui écorche un peu les yeux : "Ces pourquoi" (avant-dernier paragraphe). Merci donc d'effacer ce commentaire dès la faute corrigée ;-)

Bravo pour votre soutien

Il existent des solutions plus ou moins abouties, Tails en fait partie:
https://tails.boum.org

Mais là c'est la liberté de diffuser des informations qui est en cause, donc surfer anonymement n'apporte rien. Par contre il existe d'autres façon de détourner ce problème dont le site wikileak avait fait l'expérience...c'est par des sites miroirs dans le monde entier. ^^ il y aura toujours des parades... Mais ce n'est pas une raison pour laisser ces lois sans protester.

Well, all things considered...

ça commence par Megaupload, c'est drôle comment ça réagit dans les communautés du net, alors que franchement si les anonymus avaient 2 sous de conscience ils s'insurgeraient pour des grandes causes !

et lisez ça sur Greenpeace : http://www.lemonde.fr/m/article/2012/01/20/les-hors-la-loi-de-greenpeace_1631534_1575563.html

@Matanapari:

La défense de la liberté d'expression et d'information (ce sans quoi greenpeace ne pourrait rien faire), ce n'est pas assez bien pour toi? Anonymous n'est pas greenpeace, chacun ses idéaux.

Et faudrait-il encore que greenpeace soit irréprochable...

Je suis choquée de voir que l'on nous surveille, nous baillonne, bientôt on sera en prison enfermés dans des dictarures morales, je vous laisse écouter ce petit film où Jay Rockefeller regrette l'invention d'Internet, et oui les riches qui contrôlent déjà le monde avec le système financier prennent comme prétexte la sécurité pour nous couper des informations et empêcher de communiquer, ce film est en anglais:

http://www.youtube.com/watch?v=fef86ZYO6co&feature=related

Ne nous laissons pas enfermer.

les attaques de la dictature mondiale de l objet-roi tueur de la vérité continuent , mais les pirates résistants de la l amour de la vérité restent encore les maîtres à bord VIVE LA LIBERTE
pirate bay, imslp , romstation ont résisté contre vents et marées VIVE LA LIBERTE
régulièrement ont lieu des joutes internationales entre pirates et auxquelles participe les experts du pentagone , à savoir que les experts du pentagone n ont gagné qu une fois
ce n est pas demain que les pirates vont abandonner car ils sont l expression de la résistance contre la dictature et la vérité triomphera toujours AUX ARMES INFORMATIQUES CITOYENS

__y'a djà pas mal o net honnète de vido illisibles si vous n'êtes pas 1scrit à ceci cela, mm chooz avec des blogs 100 êtres 1scrit à ceci cela mot de paSS etc 10penc de commentr

__visionner 1 vido o net combi1 ça coûte la minute

Dur-Dur.L’inhumain dans tout cela, c’est que les uns et les aetrus étaient prêts à s’entretuer dans cette histoire: une mort d’homme pour quelques kilos de poissons. L’Homme est au plus bas: « Alertez les bébés! »

Donnez votre avis

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par :
- le blocage du posteur
- l'effacement des commentaires incriminés

Voir nos conditions d'utilisation

Tous les champs sont obligatoires.

Votre nom sera affiché sur le site, visible de tous et donc indexable par les sites de recherche type Google. Veuillez utiliser un pseudonyme si vous ne voulez pas que votre identité soit visible et se retrouve sur d'autres sites.
Elle ne sert qu'à des fins d'administration et ne sera pas publiée sur le site.
Pour lutter contre le spam publicitaire, de nombreux mots sont interdits dans les commentaires. Si ces mots sont présents, votre commentaire sera automatiquement rejeté ou mis en fil d'attente de modération.
De plus, nous n'acceptons que 3 adresses web (URL) au maximum dans les commentaires.

Si votre commentaire est bloqué, il n'apparaîtra pas.
Merci de patienter pour que celui-ci soit mis en ligne.
Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.