Energie: pour le Medef et les entreprises, surtout ne rien changer et aller dans le mur…

Qui a entendu parler du débat sur la transition énergétique ? Tout laisse à penser que le gouvernement préfère qu’il reste confidentiel. La participation citoyenne est faible et éparse. Et les citoyens s’en plaignent. C’est un des membres du comité de pilotage qui le dit :

Pour les entreprises le traitement est différent… Et certaines en profitent !
Une offensive a récemment été lancée, d’abord par la voix de Laurence Parisot pour le Medef mercredi puis via le groupe de contact des entreprises de l’énergie lors d’une plénière du débat. Au menu, un ensemble de propositions pour tenter d’imposer leur vision au sein du débat sur la transition énergétique.

Une priorité : ne rien changer
Prolonger la durée de vie des centrales nucléaires françaises sous couvert d’une soi-disant compétitivité du modèle du tout nucléaire français, voilà ce que ces entreprises poussent. Et que font-elles de la promesse de François Hollande de réduire à 50% le nucléaire dans le mix électrique d’ici 2025 ?
Cette démarche va au moins avoir le mérite d’apporter une réponse à une question que beaucoup de Français se posent : qui va décider de l’avenir énergétique de la France ? Le Président de la République au nom de l’intérêt général ou les lobbies obsédés par le mythe du nucléaire ?

La prolongation : un pari insensé pour l’économie et pour la sûreté
Nuclear Action at Reactor Dome (Belgium: 2006)Nous n’avons aucune idée des coûts futurs de la prolongation, certainement plus élevés que ce qu’annonce EDF. Avec les surcoûts futurs liés à la sûreté post-Fukushima ou à la prolongation, ce sera toujours plus d’investissements, jamais moins.
Prolonger le parc nucléaire français c’est prendre des risques croissants. Les centrales françaises ont 27 années de fonctionnement en moyenne, et jusqu’à parfois 12 années de plus si on compte l’âge des premiers bétons comme aux Etats-Unis. Conçues pour fonctionner 30 ans, les effets de leur vieillissement sont visibles dès 20 ans. La cuve ou l’enceinte de confinement sont par exemple deux pièces majeures ni réparables ni remplaçables. Le Président de l’ASN le disait lui-même récemment lors d’une audition devant l’OPECST. Le directeur de l’IRSN le confirmait lors d’un déplacement ce mardi 24 avril.

Et l’ASN dans l’histoire ? En misant sur la prolongation des centrales françaises, ces entreprises remettent en cause l’indépendance de l’Autorité de Sureté Nucléaire. Autorité qui est encore loin d’avoir validé les propositions d’EDF concernant les travaux de sûreté post-Fukushima. Et qui peut aussi s’opposer au cas par cas à l’extension de la durée de vie des réacteurs au-delà de 30 ans.

D’autres voix s’élèvent
Toutes les entreprises sont-elles si unies derrière la position très défensive et conservatrice défendue par Madame Parisot et certains membres du groupe de contact ? Elles n’ont pas le même intérêt à une vraie transition énergétique. Certaines entreprises défendant des énergies alternatives, à savoir FEE, AFPG, Enerplan, FNB, Amorce, Club Biogaz ATEE se sont désolidarisées des 12 propositions.

Une vraie transition est possible… Et indispensable !
Les alternatives compétitives et socialement avantageuses existent face au tout nucléaire. La France a un choix à faire. Il faut être lucide : développer les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique n’est pas compatible avec le maintien du tout nucléaire. Greenpeace publiait et apportait au débat sur l’énergie dès février son scénario de transition énergétique. Les experts du débat, le gouvernement l’ont lu et jugé sérieux. Espérons qu’ils s’en inspirent

Investir dans la transition énergétique, c’est investir avant tout dans les renouvelables et préparer la fermeture des centrales plutôt que de les prolonger.

Greenpeace a publié récemment le « portrait robot » des 5 centrales et des 20 réacteurs qui devraient être fermées en priorité :
Voir la liste des centrales

Vos commentaires

Poster un commentaire

16 commentaires pour « Energie: pour le Medef et les entreprises, surtout ne rien changer et aller dans le mur... »

Bonjour.
Que faire, sinon tout changer..............Utopie!
La nature humaine sera contre de façon systématique!
Quand vous aurez de l'argent, vous le défendrez ! COMME TOUT LE MONDE !
Vous êtes comme ceux que vous dénoncez,vous auriez la mm attitude...
Pas que l'argent est dans vos têtes! Moi, Je n'ai pas d'argent! Je suis hors circuit et je m'en vante......!
Les animaux sauvages seuls connaissent la vie...................................

Il serait souhaitable que la conception de notre existence soit intelligente.................

Paru le 19 avril 2013 :

"Annoncée par le Premier ministre, le 8 avril, lors de son déplacement en Indre-et-Loire, la commission Innovation 2030 a été officiellement installée par François Hollande, lors d'une réunion à l'Elysée, vendredi 19 avril. Présidée par Anne Lauvergeon, sous l'égide du ministre du Redressement productif, la commission est composée de vingt personnalités, industriels, scientifiques, économistes et représentants de la société civile. Elle est chargée de proposer au gouvernement, d'ici à l'été, "les secteurs et les technologies où la France est susceptible d'occuper des positions de leader à l'horizon 2030", indique un communiqué du ministère du Redressement productif. Elle devra privilégier "les activités qui répondront aux besoins de la société de demain et créeront la plus grande valeur et le plus d'emplois sur notre territoire".
A la suite de ce travail d'identification, le gouvernement lancera un "concours d'innovation" ouvert à toutes les entreprises, start-up, ETI, grands groupes et entreprises étrangères... Une enveloppe de 150 millions d'euros, issue du programme d'investissements d'avenir et gérée par la Banque publique d'investissement (BPI), lui sera consacrée. L'idée étant d'accompagner les projets dans la durée jusqu'à leur industrialisation."

On peut en faire toutes sortes d'interprétations ...

http://www.francebleu.fr/infos/drome-une-quarantaine-d-anti-nucleaire-reclament-la-fermeture-de-tricastin-516962
Action dicrète!

"qui va décider de l’avenir énergétique de la France ? Le Président de la République au nom de l’intérêt général ou les lobbies obsédés par le mythe du nucléaire ?"

Ou 50 gugusses archaïques complétements endoctrinés ?

ENERGIE , ÉNERGIE L'UNE OU L'AUTRE, TANT QU'ELLE TIENNENT........
la fée électricité ou l'étincelle de vie...............( je n'ose plus parler d'intelligence)
Quand on est con; on est con; comme le chantait fort bien un des notre............

brvo pour tout ce que vous faites et continuez a fissurer le système : lapreuve il commense à se déssolidariser et à craquer : continueret faites les se battre entre eux comme des loups affamés par le profit cat le medef a peur de cette lutte interne qui va le mettre à genous et accélérer sa fin
METTRE LE MEDEF A GENOUX STOPPERA ET ACCELERERA LA FIN DE CE MEDF CRIMINEL

Il n'y a pas de nature humaine. Le caractère volontaire et combatif de Greepeace est salvateur

Je ne suis pas si sûre que ce soit GP qui fissure le système. Je pense plutôt qu'il s'agit de l'évolution de la production des énergies fossiles.

Je ne sais pas ce qu'il en est en France, n'ayant pas la télé, mais je constate qu'en Belgique, le discours de la décroissance devient un slogan autant politique que social ou environnemental.
On n'entend plus que cela, dans les rues, à la télé, dans la presse...
La croissance qui était sur toutes les lèvres de nos "décideurs" il y a 6 mois encore, devient un mot tabou, que l'on prononce du bout des lèvres...
Bref ! en Belgique au moins, on nous prépare à une décroissance involontaire.

Pas d'avenir meilleur sans changer nos habitudes de consommations.
Pas d'avenir meilleur sans prise de conscience MASSIVE et MONDIALE.
Pas d'avenir meilleur si des voix ne s'élèvent pas pour dire que ce n'est plus ce que nous voulons pour NOS ENFANTS!!!
Actions, réactions TOUS avec GREENPEACE ;)

j'ai vu un petit article dans un journal gratuit parlant du gaz d'hydrogène, parait-il inépuisable et réparti sur tous les territoires ; qui remplacerait petit à petit le pétrole ; l'essence ; etc.....

L'ARGENT freine toujours les bonnes décisions quand il faut trancher : demandez aux politiques si c'est eux qui commandent ou si c'est l'argent qui commandent à leur place ? Les coûts d'une catastrophe nucléaire sont incalculables (la santé des populations ; l'environnement ; notre alimentation polluée...) pour des milliers d'années ; aux familles détruites, ruinées... des familles de politiques aussi peut-être...
PENSE-T-ON AUX ENFANTS ? A LEUR AVENIR ? Et les déchets radioactifs qu'est-ce qu'on en fera ? Personne n'en veut. Les JAPONAIS pensaient avoir Tout Prévu et la zone est radioactive et les poissons contaminés...!!! Et la Chine....(des cochons, des canards morts...) ? On voit les résultats mais on les minimise pour ne pas "paniquer" la population ; pour ne pas "l'alerter" , c'est vrai que nous sommes des enfants de croire "au Père Noël qui sont ici nos gouvernants et pas nos parents" ; ce ne sera pas les CADEAUX de Noël au bout.... ; la presse, les médias sont plus bavards sur les "faits divers" ou tout un tas de futilités.... que sur les grands sujets.
Comment peut-on prétendre Nous Français avoir Tout prévu des risques (tremblements de terre ; ouragans ; sécheresse...) ??? Serions-nous si doués ; la perfection quoi !? Arrêtez de nous prendre pour des enfants !!!
***S'il y 'a 1 PRIORITE = c'est bien celle des énergies alternatives, du changement à développer tout en stoppant les centrales nucléaires vieillissantes les unes après les autres. Allez ! Courage Mesdames Messieurs les politiciens !
SECURITE NATIONALE = TRANSITION ENERGETIQUE...TOUT DE SUITE !!!

peu importe les remarques ,les objections !! le nucleaire en France on le vit depuis 1963 date de la premiere mise en fonction du nucleaire chez nous !! Chinon pour ne pas oublier.Depuis ,notre territoire est farci de cette nuisance .attendons nous à vivre dangereusement!!les dirigeants qui ont opté pour cette énergie sont des crétins de gouvernants.le japon vient de vivre une terrible épreuve ,mais si ca venait à se produire en France? que nous reste t'il comme décision ? Soyons moins consommateur de cette énergie !! A méditer

Le nucléaire en Europe (France, Belgique)... de quoi vous faire une petite idée : http://www.youtube.com/watch?v=0bp-rv7dRTk

En plus court, donc moins long : http://www.youtube.com/watch?v=Cci0B4xFt2c

Nous nous acharnenons à trouver des réponses a tous les problèmes que subie notre terre, mais en vérité c'est le système capitaliste et ceux qui le dirige qui meneront l'humanité toute entière à sa perte, nos dirigeants corrompus sont les instruments de cette politique criminelle. Une seule solution, la révolution!!!!!!!!!
Nous les petites gens, les ouvriers, les chômeurs, les sans papiers, les exclus, les rebus et tous les autres, il est temps de prendre le pouvoir par la force (car malheureusement ça passera forcément par ça) pour créer une société solidaire et respectueuse de notre mère à tous la terre.

Les commentaires sont fermés.

Cher(e)s commentateurs(trices),

Greenpeace France fermant ses portes pendant la « trêve des confiseurs », la section de commentaire du blog en fait autant.

Nous vous donnons donc rendez-vous le 5 janvier prochain, pour poursuivre débats, discussions et échanges !

Toute l'équipe web de Greenpeace France vous souhaite une excellente fin d'année.