Greenpeace obtient l’annulation du projet d’extension de l’aéroport londonien d’Heathrow

Excellente nouvelle pour le climat au Royaume-Uni : le nouveau gouvernement britannique a annoncé la semaine dernière l’annulation du projet d’extension d’Heathrow, le principal aéroport de Londres. Greenpeace et les résidents locaux se félicitent de cette belle victoire, qui vient couronner huit années de campagne et qui coupe court à un projet climaticide.

« À l’heure où la lutte contre les changements climatiques est une priorité, le projet de construction d’une troisième piste d’aéroport apparaissait comme irresponsable et déraisonné. Aujourd’hui, cette victoire nous montre que la mobilisation citoyenne en faveur du climat peut payer ! », déclare Anaïz Parfait, chargée de campagne Climat à Greenpeace France.

Pour s’opposer à ce projet, Greenpeace a lancé une campagne baptisée « Airplot » (jeu de mots entre « airport », aéroport en anglais, et « plot », qui signifie « complot »). Son principe était simple : acheter un terrain grand comme un stade de football, situé à l’orée du village de Sipson (700 foyers environ), qui est menacé de destruction par la construction d’une troisième piste pour l’aéroport d’Heathrow, et en diviser la propriété entre plusieurs milliers de personnes du monde entier. Objectif : créer un vrai casse-tête juridique pour le gouvernement… Pari réussi : plus de 90 000 personnes ont « occupé » symboliquement le terrain affecté à l’expansion de l’aéroport, demandant l’annulation du projet aux parlementaires britanniques. Grâce à leur mobilisation, ce sont près de 3,5 millions de tonnes de CO2 qui ne seront pas rejetées dans l’atmosphère.

Le secteur des transports est responsable à lui seul de plus de 25 % des émissions de gaz à effet de serre européennes – un chiffre en constante augmentation, ce qui compromet les efforts entrepris dans d’autres secteurs. Accroître des infrastructures aéroportuaires sur le sol européen, comme c’est prévu en France à Notre Dame des Landes, est absurde quand on sait que les pays européens se sont engagés à réduire de 20 % leurs émissions de gaz à effet de serre. La décision courageuse du gouvernement britannique devrait inspirer d’autres gouvernements…

Soutenez la campagne de Greenpeace pour une révolution énergétique et l’abandon des énergies fossiles.

Vos commentaires

Poster un commentaire

20 commentaires pour « Greenpeace obtient l'annulation du projet d'extension de l'aéroport londonien d'Heathrow »

Décision courageuse sous la contrainte, tu parles...

J'espère que toutes ces personnes ne prendront plus jamais l'avion ni n'achèterons plus rien importé par avion, ca serait un peu hypocrite de leur part après avoir pesté contre la construction d'un aéroport.

Bravo. A Nantes nous luttons pour conserver notre aéroport actuel et qu'un nouvel aéroport ne soit pas construit car inutile. Le monde occidental possède bien assez d'aéroports et la question n'est pas de ne plus utiliser l'avion mais de l'utiliser d'une façon raisonnée.

Je suis tout à fait d'accord avec Jean-Luc, à ce propos, il y aurait fort à faire avec l'aéroport de Roissy qui n'en finit pas de croître et de "bouffer" ses voisins riverains.

La surface au sol de cet aéroport dont la construction s'est achevée en 1974 équivaut à présent celle de Paris, et ce n'est pas fini !
Les progrès technologiques permettent à présent deux décollages en simultané toutes les vingt secondes augmentant ainsi les rotations et donc les nuisances.

Pourtant, plus de la moitié des vols (70%) qui atterrissent à Roissy ne concernent pas directement Paris et sa région, le Fret repart par camions sur les autoroutes et les passagers font escale pour un nouveau vol.
Alors pourquoi s'obstiner à faire grossir ce monstre juste au-dessus de la tête de la région la plus peuplée de France ?

C'est réjouissant de voir de tel résultat.
Il y aura toujours d'irréductibles égoïstes qui penseront que c'est une aberration.
Une aberration de sauver la branche que nous scions a coup de tronçonneuse...

Excellent travail.Cela évitera d'être moins catastrophique.

Notre mode de vie occidentale est un château de carte. A chaque mode de développement qui s'attaque à l'environnement, il y a une faille. Il suffit de la trouver pour que le château de carte s'écroule.
Le terrain de 90 000 propriétaires étaient la faille.
Bravo GP.

Bravo !! Je reste sur le même avis que Jean-Luc, et espère que celui de notre dame ne sera pas construit (en espérant qu'Europe Ecologie mène à bien ses projets). Il est totalement surdimensioné (presque aussi grand que celui de Genève) et même si on pense que le pétrole sera toujours disponible, on pourrait agrandir celui déjà existant.

J'espère que Air France et Eurotunnel sauront se montrer généreux vis à vis de Greenpeace pour cette grande victoire qui les favorise.

Car les vols auront probablement lieu d'ailleurs. Il est tout aussi probable que les aéroports seront plus lointains, donc plus difficilement accessibles et que l'empreinte carbone des passagers s'en trouvera accrue.

On ne peut pas simplement affirmer qu'on va réduire les émissions de 3,5 millions de tonnes de CO2 (à propos, c'est par an, pendant vingt ans, etc. ?). Il faudrait faire une ACV conséquentielle, pour vérifier que les retombées vont dans le bon sens.

A vous lire...

Avec cet article une question toute bête me vient:
Acheter un terrain en copropriété avec plusieurs milliers de personnes, est-ce possible à Notre-Dame-des-Landes?
ça a marché en Angleterre, pourquoi pas en France...

@ouistiti,
Solutions locales, actions locales, compte du colibri...
Chacun peut faire sa part de goutte d'eau, la somme des gouttes d'eau peut éteindre le feu.
Ton idée est bonne, passe maintenant aux actes, n'attend pas après les autres, commence et les autres se joindront à toi.
Bonne chance petit ouistiti colibri !

Bravo ! Voici un résultat des efforts =D

"plot"
en anglais - a small piece of land
-un lot de terrain
Oui, ca veut aussi dire complot, mais ici ca ne serait pas logique.

"conte" bien entendu et pas "compte"

YYYYYYYYYYYYYYEEEEEEEEEEEEEESSSSSSSSSSS !

Félicitations, bravo greenpeace qu'est-ce que deviendrait le monde sans votre présence et toutes vos actions !

C'est une très bonne stratégie, qui gagnerait à être connue. Néanmoins la remarque du Lorrain vert n'est pas fausse, est-ce que ça aura un impact sur l'augmentation du volume des flux ? Des alternatives à l'agrandissement d'Heathrow seront sûrement mises en place... Savez-vous quelque chose là-dessus ?

moi par exemple je suis pas contre l avion et quand je le prend c est que sur de long distance et pour 3 ans minimum ..pour un aller retour de 8000 km je polue environ comme un automobiliste sur un ans ..vue que j ai pas de voiture et que entre mon alez retour il se passe 3 ans je pollue pas des masse,mais cette annes je repart en voyage mais en voilier normalement..alors l impacte seras encore moindre..toujours pour 3 ans ..parte a pied avec des ânes en vacances c est beau et les enfant adore ;-) en plus c est facile a trouve ,et ca vous éviteras d être bloque (avec le volcan ,ou les greve ; @ )) un jolie combat de gagné bless greenpeace !!! on et avec vous !

Félicitation à celui qui a trouvé cette stratégie, il n'y a rien de plus efficace que les casse tête juridiques.
Cependant, il va forcément y avoir une autre infrastructure construite ailleurs car le trafic aérien augmente...
Après il faut choisir entre un gros aéroport ou plein de petits (et les navettes inter-aéroport, les hotels ect c'est pas sans impact sur l'environnement).
A l'heure actuelle, on ne peut pas se passer du transport aérien, et il faudra qu'il devienne écologique comme tout le reste ce qui va prendre évidemment du temps (si si l'avion solaire silencieux ca existe http://solar-impulse.epfl.ch/ ).
Bon vol à Greenpeace!

Il faudrait faire la même chose pour les projets autoroutiers qui se multiplient. Voir aussi les lignes TGV qui par leurs infrastructures détruient des territoires agricoles et naturels pour des trains qui roulent au nucléaire. Exemple la future ligne Bordeaux-Toulouse très contestée.

Et les lignes TER, et les RER, les corails, les talys,les nationales, les départementales. revenons donc directement au chariot a boeuf!

C'est bien beau d'avoir des convictions, après faudrait peut être rester réaliste.

@ pragmatique

On peut avoir des convictions et être tout à fait réaliste !

être écologiste ce n'est pas renier le progrés, (il ne s'agit pas de retourner à la bougie et aux chariot, bien que cela soit plutôt romantique) c'est réguler les besoins humains tout en protégeant la nature.
Si le train est vital, la première classe ne l'est pas.
Si les autoroutes sont nécessaires, il n'est pas nécessaire de rouler dessus en 4x4, etc, etc...

"L'argent nuit gravement à l'humanité !..."

Les commentaires sont fermés