La revue du web du pétrole / édition du 18 novembre

Un baril d’info raffinée par semaine !

Nouveau volet de notre Revue du Web du pétrole. Des liens, des actions, des infos…pour ne plus jamais dire “je n’étais pas au courant” !

Côte d’Azur la tentation de l’or noir … à tout prix

Le quotidien Var Matin le révèlait fin septembre : l’État français a donné son feu vert à une société,anglaise Melrose mediterranean limited, qui va prospecter pour trouver des hydrocarbures à proximité des côtes varoises. Or le permis accordé à Melrose Resources concerne une zone naturelle exceptionnelle, à deux pas du sanctuaire Pelagos pour les mammifères marins en Méditerranée.
Un permis de recherche : kezako ?
C’est maintenant la 3ème fois que la compagnie Melrose obtient un permis de recherche dans cette zone, permis qui court à présent jusque 2015. Le permis de recherche est accordé par arrêté du ministre chargé des mines (avant le remaniement, c’était le MEEDDAT -DGEC) pour une durée d’au plus 5 ans renouvelable 2 fois au maximum. Il est souvent accompagné d’un permis de travaux, soumis à autorisation préfectorale ou à déclaration au préfet, comme c’est le cas ici. Ce permis de travaux autorise la compagnie à effectuer notamment des tests sismiques et des forages tests. Si cette phase d’exploration s’avère positive, commence alors la phase d’exploitation.
Une autorisation inconcevable
Comment le gouvernement français a-t-il pu octroyer ce nouveau permis, 6 mois après la pire marée noire accidentelle de toute l’histoire dans le Golfe du Mexique (779 millions de litres de pétroles déversés) ? Rappelons que si la plateforme Deepwater forait du pétrole à 1500 mètres de profondeur, la zone « Rhône-Maritime » elle contiendrait des hydrocarbures qui se situeraient entre 1670 à 2660 mètres de profondeur !

Enfin, cerise sur le gâteau une partie de la zone de recherche touche le sanctuaire de Pelagos. Ce périmètre est un espace maritime de 87500 km² faisant l’objet d’un Accord entre l’Italie, Monaco et la France pour la protection des mammifères marins qui le fréquentent. On y recense plus de 8500 espèces animales représentant entre 4% et 18% des espèces marines mondiales.
Lire l’article de France Soir

Marée noire : un nouveau rapport accablant pour BP

Sept mois après l’explosion de la plateforme Deepwater Horizon, un rapport d’experts demandé par le gouvernement américain et dévoilé par le Wall Street Journal, pointe de nombreuses erreurs en amont de l’explosion.
“Manque de coordination”, “prise en considération du risque insuffisante”, Sur une trentaine de pages, ce rapport très technique énumère une série de manquements et d’erreurs. Les experts cités dans ce rapport intérimaire de l’Académie nationale d’ingénierie (National Academy of Engineering) prennent soin d’indiquer qu’une enquête plus approfondie est nécessaire pour établir avec certitude les causes de la catastrophe. Mais ils sont extrêmement critiques envers BP et les autres compagnies qui travaillaient sur la plateforme pétrolière jusqu’à son explosion le 20 avril et son naufrage deux jours plus tard.

Deepwater: golfe rouvert à la pêche

L’Agence océanique et atmosphérique américaine (NOAA) a indiqué dans un communiqué avoir rouvert à la pêche une zone de près de 22.000 km2. Désormais 99,6% des eaux fédérales du golfe du Mexique sont ainsi ouvertes à la pêche.
Mais cette nouvelle n’est pas aussi bonne qu’il y parait : comme le reflètent les propos tenus par ces témoins dans le dossier vidéo de Terra Eco : La vie après la marée noire. Leur quotidien a été boulversé par cet évènement, et il n’y a toujours pas de retour à la normale. Vidéo enregistrée à Buras, en Lousiane, le 19 octobre 2010. Réalisé par le Conseil pour la défense des ressources naturelles (NRDC) avec StoryCorps et Bridge the Gulf.

Renvoi en correctionnelle requis contre Total pour pollution

Le parquet de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) a réclamé le renvoi en correctionnelle de la société Total Raffinage après une pollution de l’estuaire de la Loire en 2008. Il appartient désormais à un juge d’instruction de prendre la décision finale, ce qui sera fait sans doute avant la fin de l’année. Si le renvoi est confirmé, le procès devrait se tenir l’année prochaine.
Le 16 mars 2008, lors du déchargement d’un navire, près de 500 tonnes de fioul lourd s’étaient échappées d’une canalisation de la raffinerie de Donges (Loire-Atlantique) dans le fleuve et l’océan Atlantique, souillant 90 km de côtes et de berges.

Lire l’article dans le Point

Vos commentaires

Poster un commentaire

4 commentaires pour « La revue du web du pétrole / édition du 18 novembre »

Un peu d'info sur le peak oil dans votre prochaine revue ?
http://petrole.blog.lemonde.fr/2010/11/18/tout-va-bien-le-peak-oil-est-atteint-dit-lagence-internationale-de-lenergie/

Nous avons déjà franchi le pic pétrolier, reconnaît l’Agence internationale de l’énergie (AIE). La production de pétrole conventionnel a atteint son « pic historique » en 2006, elle ne le redépassera « jamais » : telle est la bombe lâchée – et aussitôt désamorcée – par l’AIE, l’organisme parisien chargé de conseiller les pays riches de l’OCDE.

Car il n’y a pas de crainte à avoir, rassure l’AIE : la mise en production de champs pétroliers déjà découverts ainsi que la découverte de nouveaux champs permettront de maintenir les extractions de pétrole conventionnel sur un « plateau ondulant » au moins jusqu’en 2035. La production de pétrole conventionnel n’augmentera certes donc plus. Mais grâce au développement de la production des pétroles non-conventionnels et à la liquéfaction du gaz naturel, l’offre mondiale de carburants liquides pourra continuer à croître, afin de satisfaire la demande.
Jusqu’ici jamais l’AIE n’avait admis une possible stagnation de la production de pétrole conventionnel.
http://petrole.blog.lemonde.fr/2010/11/18/tout-va-bien-le-peak-oil-est-atteint-dit-lagence-internationale-de-lenergie/

je m'empresse de diffuser autour de moi cette article afin que certaines personnes septiques sur ce sujet dont je leur avais parlé voient la vérité en face et cesse d'idôlatrer le dieu pétrôle , qu'ils prennent conscience de ce désastre écologique qui je le crains sera suivi de beaucoup d'autres.

COMMISSION EUROPÉENNE, Bruxelles, le 10.11.2010

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU
CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ
DES RÉGIONS
Énergie 2020
Stratégie pour une énergie compétitive, durable et sûre

page15 :
"Étant donné que le marché pétrolier international pourrait connaître une pénurie avant 2020, les consommateurs devraient renforcer leurs efforts de réduction de la demande de pétrole"

http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=COM:2010:0639:FIN:FR:PDF

tout simplement:je suis allergique au petrole

Les commentaires sont fermés