Les choses vont très mal à Fukushima. Pas la peine d’en rajouter.

Ces dernières semaines, plusieurs reportages sur l’évacuation des eaux radioactives de la centrale de Fukushima vers l’océan Pacifique ont largement circulé, suscitant intérêts et inquiétudes. La question qui sous-tend cet intérêt est simple à comprendre : y a-t-il un risque de contamination de l’océan et, au-delà, des écosystèmes du monde entier ?

29668_58306

Des équipes de Greenpeace travaillent sur la crise nucléaire de Fukushima depuis ses débuts, en mars 2011, et tentent de répondre, ou de proposer des réflexions pour répondre, aux préoccupations du public.

Depuis avril 2011, les experts en radiation venus de bureaux de Greenpeace du monde entier effectuent des relevés. Ils ont notamment échantillonné et testé la vie marine tout le long de la côté japonaise, en effectuant des prélèvements depuis le Rainbow Warrior, mais aussi en collaboration avec les pêcheurs japonais et les coopératives alimentaires japonaises.
Ces relevés, indépendants, sont documentés, et consultables sur la page Radiation surveys – Fukushima (analyse des radiations – Fukushima page en anglais ).
Il n’y a certes pas de biologiste marin dans cette équipe, mais un certain nombre d’experts en radiations dont les résultats et analyses sont partagés avec des universitaires et des scientifiques.

carte compilant les relevés de radiation

Les bonnes raisons de s’inquiéter sont nombreuses

Il y a de nombreuses raisons d’être préoccupé, voire inquiet, des répercussions continues de la catastrophe de Fukushima sur la population et l’environnement. Les fuites d’eau contaminée en provenance des réacteurs endommagés de la centrale en sont une, la question encore non résolue du stockage – fiable – des énormes volumes d’eau contaminée en est une autre, ainsi que les quantités massives de matières radioactives produites par les efforts de décontamination en cours dans la préfecture de Fukushima.

Il y également le sort de plus de 100 000 personnes évacuées. Leurs vies sont aujourd’hui entre parenthèses. Après bientôt trois ans, ils n’ont toujours pas reçu l’indemnisation qui leur permettrait de prendre un nouveau départ. Ni le gouvernement japonais, ni les entreprises privées responsables de la catastrophe ne s’en sont aujourd’hui occupés.
Beaucoup de gens ont été exposés à des niveaux significativement élevés de radiation. Des milliers de kilomètres carrés ont été contaminés par les retombées radioactives de l’accident, et le resteront pendant de nombreuses décennies.

Et puis il y a les défis encore à venir du démantèlement de l’ensemble de la centrale nucléaire détruite. De ses réacteurs et de leur combustible fondu à l’intérieur.

Toutes ces raisons sont largement suffisantes pour conclure que la situation à Fukushima est vraiment dramatique

C’est pourquoi il n’est pas utile d’en rajouter

De nombreuses rumeurs ont circulé ces derniers temps, exagérant les risques et créant de toutes pièces de nouvelles catastrophes à venir, largement au-delà de la réalité. La confiance du public envers les autorités a été, à raison, ébranlée … et face à cette incertitude, des informations alarmantes, mais non confirmées circulent dans le monde entier.

Les plus récentes de ces rumeurs évoquaient notamment des réactions nucléaires en cours à l’intérieur des réacteurs accidentés de Fukushima, ainsi qu’une contamination radioactive à grande échelle de l’océan Pacifique, jusqu’à la côte ouest américaine. Des images ont même circulé, effrayantes, montrant des vagues rouges, oranges et jaunes se déversant dans l’océan… des images représentant en fait l’onde du Tsunami de 2011, utilisées dans un contexte faux, de désinformation. (Voir sur ce sujet le décryptage du Monde :
Hoax écolo : la contamination massive du Pacifique par Fukushima )

Les équipes de Greenpeace ont vérifié chacune de ces rumeurs, et notre réponse est claire : aucune d’elle n’est basée sur une réalité scientifique. Ainsi, si des quantités sans précédent de Césium radioactif ont fini dans l’océan Pacifique, contaminant de manière significative les sédiments le long du littoral japonais, il n’existe aucun mécanisme plausible qui aurait pu transporter cette contamination à des niveaux élevés à travers le Pacifique, jusqu’aux plages américaines ou australiennes. Oui, il y a bien des traces détectables de ces isotopes radioactifs dans les eaux américaines, mais à des niveaux très faibles, et leur contribution aux doses de radiation est bien moindre que celle des rayonnements naturels.

Cela ne signifie pas que ces radiations sont sûres. Il n’y a pas de dose anodine à 100%. Mais cela signifie que les risques supplémentaires qu’elles représentent pour les organismes vivants, y compris les humains, sont minimes.

C’est pourquoi les efforts de nos équipes se concentrent sur les grands défis de l’après-Fukushima. Au Japon même. C’est là que les pêcheurs capturent encore parfois un poisson dont la contamination dépasse les normes officielles . Bien que la fréquence de ces captures ait effectivement baissée depuis 2011, elles se produisent encore, et des mesures de précaution doivent donc s’appliquer lorsqu’il s’agit de consommer des fruits de mer en provenance de la côte nord-est du Japon. Mais au risque de nous répéter : l’idée que la contamination de Fukushima représente aujourd’hui un risque sérieux pour les côtes australiennes, américaines et leurs écosystèmes est tirée par les cheveux.

Suivez régulièrement les mises à jour de l’équipe de Greenpeace à Fukushima, en anglais, sur le blog Nuclear Reaction.

Vos commentaires

Poster un commentaire

65 commentaires pour « Les choses vont très mal à Fukushima. Pas la peine d'en rajouter.  »

merci pour ces précisions parce qu'en effet, j'avais reçu des informations assez alarmantes de l'entrée en fusion du troisième réacteur mais je m'interrogeais sur le silence des médias qui ne parlaient pas du tout d'une situation si catastrophique

UN COMMENTAIRE QUE GREENPEACE NE PUBLIERA PAS Ma fille 30 ans, Japonaise de la ville d'Iwaki au Fukushima, née et vit à 60kms de la centrale de Fukushima Daiichi. Je suis donc les développements depuis le début. Je suis l'administrateur principal des Fukushima 311 Watchdogs, avec une page FB, groupe FB et 2 blogs. C'est vrai que les hoaxes (canulars) et les exagérations en tout genre ne servent pas la cause des victimes au Fukushima. Toutefois il ressort de votre article un effet minimaliste qui me dérange: 1. Vous ne citez aucunement les 3 coriums hors controles 2. Vous ne citez pas le volume des eaux contaminées relâchées dans le Pacifique depuis presque 3 ans 3. Vous vous faites partisan de la "dilution" de la contamination dans le Pacifique de l'eau contaminée donc sans danger, alors que ce n'est pas de l'huile, ce sont des radionucléides qui y sont "dispersés" et qui ne perdent aucunement leur capacité léthale dans leur dispersion, au contraire d'une dilution. 4. Vous ne parlez aucunement des personnes vivant en territoires très contaminés que le gouvernement n'a pas évacué. 5. Vous ne mentionnez aucunement que le gouvernement Japonais veut ramener la majorité des évacués vivre dans les territoires à forte radioactivité.

L'effet général du contenu de votre article, malgré son bon titre, est minimaliste et inquiètant. D'autre part votre manque de visibilité publique vis-à-vis de Fukushima soulève beaucoup de questions. Je doute que vous publierez mon commentaire, et vous le glisserez sans aucun doute sous votre tapis. Où est passé l'esprit Greenpeace des années 70s?

Hervé, je partage ton inquiétude sur la situation japonaise, et le questionnement sur l'esprit des 70s, mais néammoins l'article mentionne en gras les 2 phrases suivantes :

"Les bonnes raisons de s’inquiéter sont nombreuses
Toutes ces raisons sont largement suffisantes pour conclure que la situation à Fukushima est vraiment dramatique"

Après, bien sur, on peut comprendre que détruire un hoax peut sembler minimiser tout ce qui n'est pas le hoax, mais bon... En attendant ton post est là depuis 18:06... on verra demain si il disparait ou pas (!!!)

Sinon, http://www.fukushima-311-watchdogs.org/ ne fonctionne pas, c'est quoi l'adresse de ton site STP ?

http://www.scoop.it/t/visit-our-website-fukushima-311-watchdogs-org

Where are the 3 cores?
It seems to me they have melted down into the water table and achieved
what might be called a 'thermal buoyancy' .
That is , they are being cooled by the fast moving volcanic spring water
which flows , unimpeded , across them and into the Pacific and so no longer
melt deeper into the earth.

that's my guess

ce n'est pas le Japon qui est mis en cause..pas le choix....on parle quand des répartitions des moyens....maintenant on fait quoi...?politique...économie.....et l'homme...?
on parles quand de l’Intérêt de chacun pour sa propre vie ,??dans un monde humain...
dans humain...il y 'a humanité et amour....
maintenant,nos amis japonais sont en galère...nous on n'a pas de gouvernance..bien sur mes CONçityens ont un gros problème...de couple...pathétique!!!!

c'est quand qu'on s'aide et qu'on s'aime ?

QU'ON AVANCE

Bonsoir J'ai une question a vous poser .Je voudrais savoir si la radio activité est active dans les océans?
Fukushima n'est pas le seul accident nucléaire ?Il y a aussi Tchernobyl et puis les Russes laissent à l'abandon des sous-marins nucléaires Et les balles d'armes contiennent de l'uranium modifié et les militaires ont fait des essais en France dans les années 70 puis en Sardaigne Et les balles tirées ont causé beaucoup de dégâts.Lors de son élection Jacques Chirac a envoyé dans le Pacifique, des essais de bombes nucléaires . Sans parler d'Hiroshima .Tout ceci pour dire que je ne m'étonne pas qu'il y aie autant de cancers Sans parler de Monsanto qui balance à tout va des pesticides,désherbants et engrais absolument dangereux et autorisés
Rien de tout cela n'est rassurant .Tout le monde le sait , mais nous subissons et jusqu'à quand? Merci de m'avoir lu et bonne continuation!

nous sommes tres inquiets et sommes choques par votre article

jhs jmc

Ce reportage est objectif, mais il reste des questions en suspend d'ordre sécuritaire..Pourquoi Green peace n'étudie pas l'amplitude des secousses sismiques? Qui je vous le rappelle ne ressemble pas du tout à une fréquence naturelle..Le temps nous le dira.

Ou est Greenpeace ? Vous m'avez fortement déçus et intriguer.
Ou sont vos navires pour échantilloner le pacifique en partant du japon ?
Cela fait 3 ans que les ruines de Fukushima déversent des radio éléments et des plus nocif (strontium, plutonium, uranium) dans le pacifique. Et comme dit précédemment la dilution ne joue pas sur c'est éléments à très longue demi vie (cesium 137=30ans, plutonium 239=24000ans,strontium90=29ans,..;). c'est comme mettre un caillou dans l'eau le caillou reste un caillou ! Et TEPCO annonce entre 40 et 60 ans de travaux pour espérer récupérer les coriums (en croisant les doigts). La châine alimentaires dans le pacifique en sera donc contaminée, c'est inéluctable sur une tel période. Vous ne parlé pas de la concentration que les animaux en haut de chaîne alimentaire vont effectuer ???
Non définitivement non, Greenpeace n'a pas fait son boulot sur ce coup là ! Pourquoi ???

@déçus,
bonjour ..
Nous sommes troublés par votre commentaire. En effet, il est écrit dans ce billet que le Rainbow Warrior a été envoyé sur place pour échantillonner et documenter la radioactivité dans le Pacifique : " effectuant des prélèvements depuis le Rainbow Warrior, mais aussi en collaboration avec les pêcheurs japonais et les coopératives alimentaires japonaises." ... Et qu'une équipe d'experts est sur place depuis Avril 2011 pour faire des relevés réguliers, indépendants, qui sont recensés sur cette carte dans le billet. Par ailleurs, si vous souhaitez des informations plus régulières, vous pouvez suivre régulièrement les mises à jour de l’équipe de Greenpeace à Fukushima, en anglais, sur le blog Nuclear Reaction. http://www.greenpeace.org/international/en/news/Blogs/nuclear-reaction/

à bientôt

quel est l'essentiel? que l'info sur le gros caca de Fukushima circule, la contamination terrestre et marine, l'inefficacité criminelle de Tepco et de l'Etat japonais (Abe est un pronuke), le désarroi des japonais du coin qui ont tout perdu...
autres infos dispo chez Criirad, qui font aussi du boulot de terrain.
décidemment, dans ce domaine y a que les assos qui bossent (et le lobby nuke, of course..) !

Adhérent à Greenpeace depuis pas mal d'années,je suis moi aussi assez surpris du ton avec lequel a été traité ce sujet sur l' état des lieux à Fukushima trois ans après la catastrophe...Effectivement, vous avez souvent été plus radicaux dans le passé , mais le ton utilisé pour relater un état de fait ne me paraît pas non plus l'essentiel ,ce qui importe surtout sont de vraies informations,précises et indépendantes ! Le Japon
subit automatiquement une contamination marine et terrestre de grande ampleur et pour longtemps, malheureusement,nous ne pouvons que constater et déplorer cet état de fait ! SORTIR DU NUCLEAIRE n'est pas qu'un mouvement d'opposants à la modernité ,ce sont aussi des humains conscients des dangers à continuer avec cette énergie produite par des centrales qui vieillissent chaque jour un peu plus et qui se battent ,trop peu nombreux,pour que le prochain accident n'ait jamais lieu nulle part sur notre si petite planète.....

Vous pouvez également jeter un œil ici, pas d'hoax en vu, que de l'info en direct du japon par un japonais.
https://www.facebook.com/FukushimaDiaryFR

En tout cas il est vrai que j'ai cherché des info sérieuses il y a quelque temps et Greenpeace ne m'a pas apporté beaucoup de réponses, cependant il est toujours temps de réparer ce manque, la situation est trop grave pour que l'on perde notre temps dans de petits reproches futiles. :)

A titre privé, je suis membre de Greenpeace depuis de nombreuses années. Et je ne compte plus le nombre d'actions courageuses de cette organisation pour alerter le grand public sur toutes les questions environnementales importantes...

A titre professionnel je suis journaliste et j'ai mon propre journal sur le web. Et je fais notamment partie de ce réseau des veilleurs de Fukushima, où nous suivons ce sujet au plus près.

Ces Hoax qui circulent régulièrement, nous posent évidemment problème, mais c'est le prix à payer d'un Internet libre, où au bout du compte comme pour la presse papier ou les médias télévisuels, chacun doit exercer son libre arbitre et sa réflexion pour faire le tri...

Le problème dans votre article, c'est que vis-à-vis de l'écoute dont vous bénéficiez auprès du grand public, nous avons besoin de vous pour relayer des éléments concrets d'analyse et d'évaluation venant de scientifiques dont la qualité du travail est indiscutable...
Même si Tepco, le gouvernement japonais ou Areva ne publierons jamais leurs travaux.

Alors je veux bien admettre, comme vous l'évoquez vous même que vous n'avez pas forcément des spécialistes de biologie marine embarqués, ou les outils de recueils de données et d'analyse pour couvrir L'ENSEMBLE des radionucléides susceptibles de contaminer les ecosystèmes régionaux et au-delà...

Mais dans ce cas, je vous invite avec le plus grand sérieux à explorer à minima cette synthèse de la problématique Fukushima qui s'est tenu pendant 2 jours à New-York en mars 2013 dans un silence médiatique de cathédrale.

Ce symposium réunissait nombre d'experts indiscutables dans les différentes disciplines concernées, et faisait la synthèse pragmatique de tous les éléments VERIFIES fournis par TEPCO et le travail des veilleurs de Fukushima aux 4 coins du monde...

Ces scientifiques et experts n'étaient pas là pour créer un quelconque sentiment de panique, mais pour exposer sereinement ce qui pouvait être dit sans tomber dans des affabulations, sur la gravité réelle des différents aspects et problématiques qu'induit ACTUELLEMENT et pour notre futur à tous, les conséquences de Fukushima...

Alors à minima, j'espère que votre organisation jettera un oeil attentif à tout ce qui s'est dit dans ce Symposium, vers je l'espère un relais plus dense de ce que le monde doit savoir sur ce sujet.

Et au fond de moi, à la lumière de tout ce qui est expliqué dans cette conférence, je fonde le secret espoir que vous déciderez d'accorder une véritable tribune à ce symposium, à travers une diffusion personnalisée de cette conférence avec des sous-titrages vers les non-anglophones.

Je me sens fier d'appartenir à votre organisation. Vis-à-vis de ce sujet, j'aimerais que ce sentiment reste toujours aussi fort en moi...

Permettez-moi de signer au nom de toute mon équipe.
Le Dormeur doit s'éveiller

NOTES
Lien vers les vidéos du symposium de New-York mars 2013 :
The Helen Caldicott Fundation
http://www.totalwebcasting.com/view/?id=hcf#

Et ici par exemple une série d'articles en français à la suite les uns des autres sur quelques aspects plus ciblés de ce symposium :
http://kna-blog.blogspot.fr/search/label/Symposium%20NY%202013

Vivre dans l'incertitude des faibles doses de radioactivité - David J. Brenner 11.03.2013
Implications de la contamination massive du Japon par le césium radioactif - Steven Starr 11.03.2013
Les impacts océanographiques de Fukushima - Ken Buesseler 11.03.13
Tchernobyl, Fukushima et autres lieux contaminés : conséquences biologiques - Dr T. Mousseau 11.03.13

merci Rodann
votre message est digne d'interet et serieux
cela ne nous rassure pas ,mais au mois ,cela nous apporte quelques renseignements precieux
merci a toutes et tous

jhs jmc 39800

Qui en rajoute sur Fukushima ?
Plus personne n'en parle.
>>> http://blog.thephase3.fr/2014/01/omerta-nucleaire.html

Pour des infos non contestables sur Fukushima, voir et la CRIIRAD et "Sortir du Nucléaire". Les informations fournies par ces deux associations sont déjà suffisamment alarmistes, nul n'est besoin d'en rajouter.
Un peu de respect SVP pour les populations qui doivent (sur)vivre aux alentours de la centrale qui fuit de toutes parts et qui, elles, en subissent les conséquences déjà suffisamment dramatiques comme cela.

adherons tous a la CRIIRAD;au moins ils sont comme Greenpeace,ils sont genials de meme que le reseau sortir du nucleaire
bougeons nous plus et sollicitons Ho Landes,QUI EST LE SEUL PRESIDENT FRANCAIS A S'ETRE MOUILLE,en osant parler de NUCLEAIRE(Fessenheim)
il a quand meme du cran,bon diou
courage a toutes et tous

Greenpeace fait de l'excellent travail.
En effet, il faut continuer d'informer le monde sur le drame de Fukushima. Ce site restera dangereux encore très longtemps, en dépit des gesticulations, des omissions ou des mensonges du gouvernement ABE.
La position de Greenpeace est délicate au Japon car le gouvernement n'est pas prêt à laisser divulguer des informations gênantes sur l'état sanitaire de la population ou la contamination réelle des nappes phréatiques. Le savent-ils vraiment ? Le meilleur moyen de mentir est de ne pas savoir !
Le gouvernement ABE est en train d'instaurer son "patriot act" ceci dans un contexte de crise politique avec la Chine. Le résultat sera une diminution notable des libertés d'expression et par conséquent moins d'informations encore sur la situation réelle à Fukushima Daiichi.
Le travail de Greenpeace est difficile mais fondamental ! Bravo pour ses actions dans le monde !
Bien à tous !
PPC

se méfier de SDN(sortir du nucléaire) Ce ne sont pas des combattants mais des fonctionnaires...Ils sont à la lutte contre le nucléaire ce que le canada dry est à l'alcool....A tel point que des gens avisés ont crée SVN (SORTIR VITE DU NUCLEAIRE)....D'une manière générale, se méfier des écolos ayant "pignon sur rue" , style Nicolas Hulot. En général, ils sont payés par le "gouvernement mondial" pour occuper la place et calmer les esprits en faisant semblant d'agir et en ignorant les vraies causes du problème.
C'est vrai pour le réchauffement climatique autant que pour le nucléaire...
Beaucoup de poissons sont radioactifs (voir sur AGORAVOX,le scandale du poisson analysé en Suisse).il avait été pêché aux Philippines.NE PLUS MANGER DE POISSON .....

vous ne parlez pas des centaines de baleines retrouvées mortes et des phoques dans le grand nord sur la cote ouest soit disant sans cause connue, il est tres vraisemblable que ces animaux marins aient ete decedes par la radioactivité
des oceans.

Bonjour à tous ,
A mon avis il faut en remettre plusieurs couches sur cette catastrophe de Fukushima et bien que membre de Greenpeace je ne suis pas d'accord pour minimiser ou faire des commentaires tièdes sur la situation . Quand on voit l'insouciance des gens face à ce danger on se doit d'être alarmiste .

Que répondez-vous à Mr Hervé Courtois et à Mr Rohdann ?

Merci

Bonjour à tous,
Merci au courage de Greenpeace qui veille , informe ,se mobilise et mène des actions contre ces pollueurs multi-cartes ,ces irresponsables en puissance !! ces fabricants de la mort ,qui ont pondu des centrales atomiques qu'ils ne savent pas sécuriser ,arrêter en cas d'urgence ou de cataclysme .. on dit bien que c'est l'homme qui peut être le pire ennemi de l'homme..ah! des têtes pensantes il y en a ..TROP ! et souvent c'est celui (bien moins celle..) qui gueule le plus fort , qui a un égo ..,des relations..,etc..qui dominent dans les prises de décisions..on voit la surmédiatisation,les débats interMINABLES , les ragots en politique ,le Foot qui passe en 1er avant certains évènements graves.. on endort le peuple pour s'en mettre plein les poches ,se passer la brosse à reluire et adopter des solutions catastrophiques pour les générations à venir ..j'attends sans doute trop, je ne m'engage pas assez, mais si l'occasion se présente de pouvoir l'exprimer devant un micro ou une caméra ..à quand le ministère du gâchis et de l'incompétence !! bon..keep cool, vive la vie..

En plus depuis le drame de Fukushima, le gouvernement japonais veut que les travaux et "nettoyage" des centrales soient faits par des sdf ....d'accord je n'utilise pas le jargon des "pro" mais j'ai bien compris que le Japon a trouvé un nouveau moyen de se débarrasser des indigents...C'EST HONTEUX!!!

c'est un peu léger comme info , allez sur le blog http://fukushima-diary.com/ et vous verrez bien
qu'il est absurde de votre part de minimiser ce drame en XXX Actes.
C'est assez effrayant de constater que la radioactivité augmente , d'où la difficulté d'intervenir dans les 3 premiers ,que les installations vont tomber en ruine
un moment ou à un autre , faute d'entretien et d'une corrosion accélérée, que des débris du tsunami sont arrivés sur la côte nord Ouest des states.
un adhérent un peu déçu de votre manque d'info.

BONJOUR! je suis entièrement d'accord avec Evelyne Rabaud, qui a du lire l'article de déçu et la réponse de greenpeace auquel je ne met volontairement pas de majuscules sur ce coup. J'ai l'impression qu'au lieu de répondre point par point à l'argumentation de déçu vous nous faites un "plan com". Même si greenpeace à des arguments solides à opposer à déçu, ils restent en marge de l'impact qu'ils méritent!! Cela met un doute qui est très néfaste aux "têtes pensantes" de l'organisation. Ce que l'on est en droit d'exiger de vous, ce n'est pas d'être dangereusement alarmiste, mais de ne pas être dangereusement minimaliste!! Attention de ne pas faire de la somme d'individus combattants que nous sommes un troupeau!!! C'est sûrement ce que dis aussi Hervé Courtois à propos de "l'évolution de l'esprit GREENPEACE, (et la je met les majuscules)des débuts! Alors messieurs les décideurs méfiance, notre pire ennemi est à l’intérieur de chacun méfiance!!

PS/ Il ne faut surtout oublier l'idée de base que je rappelle dans mon commentaire sur LOREAL!!!

Le titre de l'article aurais dû être moins "AMBIGU", ..pas la peine d'en rajouter...était très maladroit. J'aurais préféré un simple.. les choses v tr mal à fuku mais.. avec des précisions plus convaincantes sur l'impact global cette idée de danger localisé ne me plaît pas..

bonjour , je pense que l'article se veut rassurant après les fausses news du net
mais comme le dit "Hervé Courtois" ce qui m'inquiète aussi ce sont les points importants
qu'il soulève : "1. Vous ne citez aucunement les 3 coriums hors controles 2. Vous ne citez pas le volume des eaux contaminées relâchées dans le Pacifique depuis presque 3 ans 3. Vous vous faites partisan de la “dilution” de la contamination dans le Pacifique de l’eau contaminée donc sans danger, alors que ce n’est pas de l’huile, ce sont des radionucléides qui y sont “dispersés” et qui ne perdent aucunement leur capacité léthale dans leur dispersion, au contraire d’une dilution. 4. Vous ne parlez aucunement des personnes vivant en territoires très contaminés que le gouvernement n’a pas évacué. 5. Vous ne mentionnez aucunement que le gouvernement Japonais veut ramener la majorité des évacués vivre dans les territoires à forte radioactivité."
il est vrai qu'à tchernobyl depuis la catastrophe la nature commence à repousser mais différente de celle qui y était avant et qui a elle été détruite donc d'autres plantes se sont adaptées ou est ce des mutations
la faune aussi n'est plus la meme
mais qu'en est il pour les organismes et microorganismes et tout ce qui nourrit les poissons qui va muter
et lesquels vont crever parce que ce n'est apparament pas près de s'arreter de s'écouler et que ça finira par une contamination ou une adaptation suivant les doses petit peu par petit peu ça peut se faire ?
enfin on peu etre rassuré Areva est sur place et eux on sait ce qu'ils valent ! N'est ce pas

Je suis tout à fait de l'avis d'Hervé Courtois et De Mr Rodhann . Je suis par ailleurs extrèmement déçue de la posture de Greenpeace en qui je "faisais" toute confiance pour ses actions courageuses et indispensables . Mais là ....!!! Rien que le titre !!La catastrophe de Fukushima impacte le ciel ,la terre et la mer pour des centaines de milliers d'années . Comment rester muet ? Comment regarder ailleurs ? Et pourquoi se taire ?

Juliette et Evelyne,VOUS AVEZ RAISON ET J4EN SUIS DESOLEE

Ladhkar El Hor :je partage votre avis:le titre est ambigu mais je ne crois pas que c'etait voulu de la part de Greenpeace;c'est une simple maladresse;je pense qu'il aurait suffit d'ecrire:a Fukushima,les choses vont tres mal;car nous ne souhaitons pas etre rassures,nous voulons savoir la verite;et helas,je crois qu'elle est bien plus grave que ce que l'on sait pour l'instant;mais ce n'est pas de la faute de Greenpeace qui font l'impossible pour que nous changions tous maintenant (et surtout pas demain)pour les generations futures

merci encore a toute l'equipe de Greenpeace;vous avez notre soutien inconditionnel,biensur
si je peux vous faire une confidence:a chaque fois que je mange un minuscule bout de poisson,je suis tres malade pendant 15 jours ;donc je n'en mangerai plus;j'ai aussi decide de rouler sans diesel,comme Cecile Dufflot qui est geniale;et je controle de plus en plus mon porte monnaie...
je crois que le changement ,c'est cela;et si chacun d'entre nous joue le jeu,nous constuirons enfin,pour nos enfants un monde meilleur(pas demain!tout de suite)merci
jmc jhs 39800

Je ne comprends pas très bien: en consultant la légende des marqueurs sur la carte, les radiations semblent s'éloigner de la mer (et de la centrale qui est elle près de la mer). Par contre, en regardant les images télévisés et publiées dans les médias sociaux au moment du tremblement de terre et du tsunami, on aurait dit que c'était le contraire.

Je sais, ce n'est pas important, mais j'aimerais savoir si c'est la carte présentée ici qui est la bonne représentation.

Merci pour le site et les infos fournies.

nous n'avons toujours pas de reponse a la question de Juliette;cela nous inquiete
merci
cordialement
jmc jhs 39800

consequence de l'industrie nucleaire
d'ci quelques temps les jap vont crever de cancer
mais qu'est ce qu'attend la France pour faire un embargo sur les importation de
de poissons

bonjour,

je trouve que la situation à Fukushima est plus qu'alarmante et doit poser une question simple une pays produisant de l'électricité par le néclaire est -il pret à prednre le risque d'accident? je pense que dans une société démocratique cela passe par un référdumun mais dans notre monde capitlaiste gangrénée par l'aregnt cela est inenvisageable malheursement.

je souhaite poser une question, je vais passer 4 jours en mai 2014 à Tokyo, à quel risque suis-je exposé? tokyo est à environ 200km de Fukushima c'est à dire la porte à coté.

Vous ne répondez pas à Rhodann? Dommage... J'aurais été intéressée par une réponse de votre part à son intervention :(

La réalité a été avouée il y a 3 jours par Tepco avec un chiffre que leurs réacteurs nucléaires fondus inaccessibles sont devenus des tonneaux de Danaïdes percés à perpétuité avec à chaque réacteur 4 à 3,3 m3 d'eau par heure (400m3 par jour au total ) fuyant par dessous radioactive mortelle incontrôlable, pour refroidir et éviter d'autres explosions, une belle grande piscine très radioactive par jour dans la mer, à perpétuité, comme écrit sur NHK voie officielle indiscutable, qui a caché 3 ans cette réalité et qui n'est lisible qu'un seul jour sur NHK :

TEPCO to look for more leaks at Fukushima reactor

The operator of the Fukushima Daiichi nuclear plant is slowly finding out more about the damage at one of the reactor containment vessels. The destruction was caused by 2011 accident.
To cool molten nuclear fuel in their containment vessels the operator is injecting water into the No.1 to 3 reactors. Because the circulation system was destroyed by the accident the water is leaking from the vessels and pooling in the reactor and other connected buildings.
The engineers are investigating leaks in a number of places in the containment vessel that houses the core at the No.1 reactor.
In November, engineers using a camera-equipped robot discovered 2 leaks in lower part of the containment vessel.
They examined the images and other data, and have reached an estimate that up to 3.3 tons of water per hour is leaking from the 2 leaks.
The operator is pouring 4.5 tons of cooling water an hour into the reactor. This means more than one ton of water may be leaking from unknown holes or cracks, as the water does not stay in the containment vessel.
The engineers plan to use another robot to find other possible leaks. They will expand their search to include the suppression chamber linked to the containment vessel through a thick pipe.
Jan. 30, 2014 - Updated 20:57 UTC
Government explains groundwater bypass plan
Currently, 400 tons of groundwater is flowing into reactor buildings every day. The groundwater bypass plan is expected to reduce the amount by about 100 tons
Feb. 3, 2014 - Updated 11:58 UTC

Répondre à Rhodann, mais pourquoi ? Pour lui dire qu'il a parfaitement raison, qu'il a exactement et précisément la même démarche que celle de Greenpeace : dire la vérité, toute la vérité, sans donner foi ni écho aux rumeurs, mais en relayant le maximum d'informations. C'est ce que font les équipes de Greenpeace sur le blog Nuke Reaction : http://www.greenpeace.org/international/en/news/Blogs/nuclear-reaction/

si l alamisme ne sert a rien et serait pathologique, pourquoi jean pierre petit s affole t il? la sortie prcchaine des barres de combustiles est tres risquée; et le japon ne demande pas l aide internationale fierté niponne ( et mauvaise) oblige

Bonsoir,

De toute évidence Greenpeace ne tient pas à répondre à Mr Courtois Hervé, et va même jusqu'à ignorer ceux qui demandent une réponse :
"Que répondez-vous à Mr Hervé Courtois et à Mr Rohdann ?"
-> "Répondre à Rhodann, mais pourquoi ?"

Pour ma part, même s'il est inutile de faire sombrer le peuple dans la panique via tous ces hoax qui circulent, il ne faut pas ignorer quelque part leur "importance". Je m'explique :

A l'heure d'aujourd'hui, trop de personnes sur la planète ne mesurent pas les risques et conséquences du nucléaire, et plutôt que de chercher le vrai du faux, ils préfèrent tous se rassurer et se conforter dans les arguments mielleux et rassurant des gouvernements.

Certes, les hoax sont un fléau pour l'information, mais quelque part, beaucoup de gens dans mon entourage ont pris peur à cause de ceux ci (plutôt qu'avec mes discours écolo), et ont finis par se renseigner pour se rassurer. Ceux là même, après avoir su faire la différence entre hoax et état de faits, ont finis par réaliser que même si la situation n'était pas "si grave" (même si elle l'est VRAIMENT), elle l'était quand même !!

Alors j'ai envie de vous demander, de votre point de vue, quel est le plus "efficace" pour éveiller les consciences, entre quelques discours engagés (preuves à l'appui) ainsi qu'une poignée de hoax servant d'électro choc, et des articles comme celui que vous venez d'écrire, qui rassurent les gens, omettent d'importants détails (entre autres ceux soulevés par Mr Courtois), et qui du coup incitent les gens à "passer à autre chose de façon soulagée" ?

FUKUSHIMA C'EST LA GOUTTE DE TROP, l'heure n'est plus ni à l'autruche, ni aux articles réconfortants ! Il est GRAND TEMPS que les gens comprennent le DANGER RÉEL que représente le nucléaire. Je ne dis pas qu'il faut instaurer un régime de peur et de terreur, mais qu'il faut choquer les consciences !! Malheureusement il n'y a que comme sa que l'on fera changer les mentalités (de mon point de vue)... Ou alors sinon, il faudra attendre quelques siècles pour que les graines que vous essayez de planter dans nos esprits finissent par germer.

A bon entendeur, salut !

Bonjour,

Il est nécessaire de dépolluer l'eau : GAZ DE BROWN
J'enrage de le répéter, j'ai envoyé un mail à l'ambassade et je n'ai pas eu de réponses...

C'EST HONTEUX

Bon, avec cet article, on peut donc enfin dire, qu'à moyen et long terme il ne vaut mieux pas utiliser le Charbon en combustible, mais plus le nucléaire avec d'énormes protections.

En attendant de trouver mieux que tout ceci.
Et que bien entendu à court terme, il vaut mieux le Charbon, pas de risque vital immédiat.
Car les risques encourus par une central nuk sont des risques limités sur la surface du monde.

________
Le charbon = CO2 =>> toute la planète. ==> réchauffement rapide ==> catastrophes, morts, maladies, épidémie, pandémie, 90%décès des humains + problème cultures, problème nutrition, malnutrition, mort, maladie etc etc... ==> pas de possibilité de voir la fin du monde avec les déchets et qq explosions du nucléaire dans 1000 ans.

Le nucléaire = risque et qq déboires = mutations génétiques localisées (cancer et autre)= qq mort maintenu ==> d'ici 1000 ans, on aura trouvé mieux ! BIEN mieux ! et sans un climat indomptable, ou déchainé.
( à moins qu'on aura trouvé qq chose d'ici la pour ça aussi...)
______________________

CONCLUSION :
charbon = risque à moyen et long terme sur toute la planète. (sauf si on plante d'énorme quantité de végétaux)
uranium = risque immédiat et localisé sur le monde.

@ Vincent : Dans l'immédiat, je serai d'accord avec ta comparaison charbon / nucléaire, si l'on prend juste tes données... Mais tu en fais quoi de la quantité de déchets nucléaires que l'on ne peut ni recycler ni faire disparaître ?
De plus, aucune technologie n'est 100 % fiable, donc avec toutes les précautions et l'or du monde, on ne pourra éviter une prochaine catastrophe nucléaire, ni même savoir les risques et conséquences qu'elle engendrerait !

comme le dit tres bien Mr courtois ce lien est un canular
il faut veritablement s'inquieter d la propagation de la radioactivite dans les oceans qui ne cessent de se melanger depuis 3 ans..!!!! cet artile n'est que canular pour calmer la population!!!!

Cher Greenpeace comme le montre les nombreux commentaires, la légèreté de cet article, choque inévitablement beaucoup d'entre nous. Avec tout le soutien qu'on vous doit, votre article réduit le problème planétaire de Fukushima comme si elle était qu'une catastrophe régional qui se limite qu'au Japon, une flaque d'eau dans l'océan, c'est un article minimaliste est indigne pour Greenpeace, on dirait entendre les propos de TEPCO qui voudrait que la pollution ne se limite qu'au côtes japonaise et qui semble tout à fait oublier le faite des énorme question que posent les dernière analyses de poissons péché au large de la Californie... Ne devriez vous pas vous rappeler, que la pollution actuel augmente de gravité chaque jour à cause d'un problème, de fuite constante, c'est ainsi pas moins de 3000 tonne d'eau hautement chargé d'isotope des plus dangereux qui rejoins les océan du monde entier... chaque jour cette pollution quotidienne s'accumule à la pollution déjà établie !

Ors vous n'êtes certainement pas sans savoir, que Tepco tente en vain de contenir ces fuite sans absolument pas y arrivé et que cela risque de duré au minimum 40 ans si tout va bien. Déjà en 2012 le journal le Monde nous apprenais que des thon avait été péché au large de la Californie avec de faible quantité de Césium de Fukushima. faible à l'époque mai qu'en est t'il aujourd'hui ? Qu'en sera t'il dans 40 an ? nous vous posons la question car savez vous que depuis 2012 on a pratiquement aucune nouvelles !? Nous somme certain qu'une seul choses, cela va que s'aggraver !

Bien sûre ce problème ne vient que de commencer. On sait que les thons sont des poissons migrateur et que certains thon passant à proximité de la centrale peuvent très bien se retrouver à l'autre bout de la planète en Alaska pour ensuite retourné au Japon de par leurs migration, ces poissons vont devenir de plus en plus radioactif si on ne fait rien pour contenir les fuite des ruines. Au lieu de vous nous mettre en garde contre ce problème qui va devenir de plus en plus grave vous osez, nous dire, qu'il n'est pas la peine d'en rajouter ! Votre article fait croire que Fukushima, n'est qu'une catastrophe local, qui se limite qu'au côtes Japonaise ! C'est inouï ! On croit entendre TEPCO ! Vous nous parler de dilution de la radioactivité, mai vous oublier que une fois les isotope absorber par l'organisme des poisson migrateur il n'y a plus aucune dilution possible pour ces isotopes qui se retrouvent à l'état pure dans nos assiettes et qui s'accumule de jour en jours dans nos organismes... Au lieux de menez une campagne coup de point pour réclamer une mobilisation international pour construire un sarcophage capable de stopper l'hémorragie de Fukushima vous vous attarder à faire la guerre contre des fabriquant de vêtement... Nous pensons que c'est vraiment ridicule. Désolé nous pensons que vous avez des choses bien plus grave à dénoncer, toutes ces campagne sont risible en comparaison avec le génocide sans précédent que les isotope de Fukushima sont en train d'opérer dans le plus grand silence médiatique. Réveiller vous !!! Vous êtes les seul à pouvoir sensibiliser la communauté international sur ce problème qui est de très loin le plus gave de tout les sujet que vous aborderez. L'heur ne devrais plus être à nous rassurer avec des article aussi minimaliste et bêtement rassurant que celui là, ce n'est pas comme ça que vous allez bousculer les consciences déjà bien trop endormi. On n'a pas besoin d'être rassuré on veux vous voir réellement ambassadeur devant TEPCO et les gouvernements, n'oubliez pas que nous somme avec vous et que votre pouvoir est énorme.

journalnucléaire.jimdo.com

Oliver Starc

Tout à fait d'accord avec Hervé.
Bien qu'il circule une quantité quasi infinie de hoax en tous genre et souvent de très mauvais goût, la REALITE de Fukushima est que des radionucléines à durée de vie TRES LONGUE se sont échappés de la centrale et polluent les océans. Et ce genre de pollution ne se borne pas à quelques kilomètres autour de la centrale. TOUTE RADIATION IONISANTE, NATURELLE OU ARTIFICIELLE EST QU'ON LE VEUILLE OU NON NEFASTE !!! Vouloir minimiser ce fait est totalement irresponsable.
Ça me rappelle immanquablement les propos de nos "autorités" gauloises après Tchernobyl ....
Dommage ....

Que Greenpeace face des textes rassurants en prenant argument que des hoax existent et en utilisant cela comme prétexte qu'il n'y a aucun danger au delà des côte japonaise, on appel ça, un mensonge, car en faite il ne savent rien de ce qui se passe réellement ni de l'impacts que cela aura dans 5, 10, 20 ans ! Dire qu'il n'y a pas de danger ou très peut c'est dire des choses qu'on ne sait pas et de plus c'est nié le problème très sérieux des poissons migrateur en bref ce texte de Greenpeace est un énorme hoax aussi ! on ne peut pas dire autrement c'est de la désinformation pure. Ce texte est une honte... on a pas besoin que Greenpeace joue le jeux de Tepco !

Je suis consterné ! Il n'y a pas de mot pour dire combien la désinformation est total dans cet article de Greenpeace et la déformation est là !

Greenpeace : "Mais au risque de nous répéter : l’idée que la contamination de Fukushima représente aujourd’hui un risque sérieux pour les côtes australiennes, américaines et leurs écosystèmes est tirée par les cheveux."

Tirée par les cheveux !!!! Carrément ! Comment Greenpeace s'arrête à aujourd'hui comme si l'évolution de la catastrophe s'arrête aujourd'hui ? Comme si la catastrophe était terminé ! Nous somme ici dans une déformation total des faite ! Comme si cette situation allait magiquement se figée dans le temps ! En revanche ce que l'on sait c'est que Les fuite de 300 tonnes par jours de panache radioactif son parfaitement réel et continuera probablement pendant 40 ans, si on ne fait rien pour stopper l'hémorragie et que c'est cela, qu'il faut regarder pour évaluer ce que cette catastrophe risque de devenir dans le future et cela personne ne le sais vraiment !

Dire qu'il n'y a aucun danger c'est affirmé quelque choses qu'on ne connaît pas, c'est rassuré là où il faudrait alerter ! c'est parfaitement indigne de Greenpeace ! et c'est parfaitement impardonnable ! car au final c'est la carte de la désinformation que Greenpeace est en train de joué sans doute par maladresse, mais peut être aussi par l'influence des lobby et les politique qui peut à peux prennent le contrôle même des action de Greenpeace ? Qui sait ? Nous devons donc nous battre pour que cette organisation reste indépendante et que elle ne finissent pas manipuler par les lobby au même titre que l'OMS, car alors ils n'auront pas plus de libertés de nous révéler la vérité !

Les moutons en ont marre, ils s'informent!

http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Flesmoutonsenrages.fr%2F2014%2F01%2F09%2Fcomment-expliquer-le-silence-des-medias-traditionnels-concernant-ce-qui-se-passe-sur-la-cote-ouest-des-etats-unis%2Fcomment-page-1%2F&h=cAQG8SCdi

Cette article de Greenpeace a de quoi nous mettre en colère et devrait etre retirer, car il désinforme plus qu'il informe... et si la désinformation vient de Greenpeace, ou allons-nous ?

Qui a félicité Hollande pour sa position sur le nucléaire (Feissenheim) ? J'ai pas du bien saisir l'humour?

maintenant autre sujet non évoquée:
L'idée que la côte Ouest des états Unis puisse être impactée ne nuirait elle pas aux intérêts économiques américains et....... à ceux de Greenpeace ?

Autres observations: les effets de la radioactivité (dits faibles doses) avec contaminations internes mettent des dizaines d'années à se manifester. ( Rapports scientifiques dispo à la CRIIRAD + études militaires )
Un simple examen des courbes démographiques autour de Tchernobyl (Russie, Bielorussie, Ukraine,Pologne) depuis 1986 permet de se faire une idée. Il conviendra d'examiner celles du japon pour les prochaines décennies, à moins que d'ici là n'arrivent d'autres Fuku
Ne doutons pas que, pour expliquer ce phénomène, l'argument officiel d'excès de Vodka ne soit actualisé en excès de Saké par les autorités compétentes.
Bon c'est bien connu les nuages et les courants marins s'arrêtent aux frontières, pas les hoax

Au fait qu'en est-il de cette piscine située à 30 mètres de hauteur et qui risque de tomber entraînant une réaction que personne au monde ne peut contrôler ? Je parle de la centrale de Fukushima !!J'essaye bien sûr de ne pas en rajouter .

Greenpeace "Mais au risque de nous répéter : l’idée que la contamination de Fukushima représente aujourd’hui un risque sérieux pour les côtes australiennes, américaines et leurs écosystèmes est tirée par les cheveux."

ha bon ???

"A la fin de l’année dernière on a pêché du poisson à 40 km de la centrale à teneur de substances dangereuses dépassant de cent fois la norme. Les chercheurs considèrent que portée par des courants maritimes, l’eau contaminée de la centrale nipponne a atteint la Californie. Comment expliquer autrement que presque chaque thon pêché au large de cet Etat américain a des traces de pollution radioactive et qu’on a commencé à trouver sur le rivage des algues à teneur d’iode radioactif supérieure de 200 fois à la norme ? Il n’est pas clair comment la situation va-t-elle évoluer par la suite, dit l’écologiste et professeur Alexeï Iablokov, conseiller à l’Académie russe des sciences."

http://m.alterinfo.net/Fukushima-les-risques-et-les-pronostics_a99464.html

Juliette,vous avez raison
c'est sure
c'est vraiment plus qu'inquietant,mais notre President s'en moque ,il fait la fete avec Obama

marc,vous avez malheureusement raison

je suis consternee ,revoltee et decouragee;j'ajouterai que c'est la premiere fois de ma vie...et biensur tres inquiete;pour les generations futures,car nous n'avons rien fait mais pour nous tous qui avons tous des cancers et autres maladies incurables;qui aura la force ,la sante et le courage d'arreter assez vite toutes nos centrales nucleaires de la mort(je trouve ce nom tres joli)?qui peut me repondre?c'est affolant;et tout cela pour de gros sous d'une minorite

je propose que Greenpeace refasse un article objectif et serieux sur Fukushima,car cette situation catastrophique qui ne fait que commencer doit etre expliquee au grand public;et qu'on doit toutes et tous se mobiliser au plus vite;en effet,ce ne sont pas que les japonais qu'il faut proteger mais tous les pays desormais et toutes les populations

Je suis d'accord avec Calmelet car Greenpeace sait faire ce genre d'action .Personnellement je ne trouve pas que nous soyons si nombreux pendant les manifestations anti-nucléaire , mais comment faire pour que les populations se sentent concernées et révoltées ?? Tant de misère de part le monde ,tant de soucis dans tous les pays mais le nucléaire est le souci majeur et la misère complète ! C'est quoi le pire ??? C'est ça.

Greenpeace perdait elle de son indépendance et de son intégrité ? car quand on voit les taux de radiations mesurer en californie vers les plages d'ou viennent Fukushima c'est bien réel pourtant.

Il faut a peu près 1 an à une goutte d'eau pour parcourir tous les océans et faire un cycle, jusqu'à revenir à son point de départ, alors il faudrait être très naif pour croire que nos océans ne sont pas contaminés.. il faut arrêter de passer de la pommade sur cette catastrophe écologique autant sur le plan humain, qu'environnementale. ON croirait lire un article de média de masse... Il faut en parler et dire la vérité c'est primordial

Fukushima: Vous avez dit dilution ?

Qu'en pensez vous ? Fukushima: une fois les isotopes radioactif absorber par un poisson la dilution n'existe plus, les poissons migrateurs tel que les thon qui sont au large de Fukushima et quipeuvent être trèsgravement contaminé peuvent en quelque moi migré au large des côtes américains où ils risque de finir dans nos assiette. En une seul de leurs vie, les thons sont capables deretourner plusieurs fois,au Japon pour réabsorber des isotopes radioactifs et donc devenir de plus en plus radioactif, on est donc là, devant une accumulation, non devant unedilution. Tout au long d'une vie un poisson peut devenir de plus en plusradioactif à force d'ingéré des isotopes. En 2012 déjà des isotopes de Fukushima, avaient été retrouvés dans des poissons analysé au hasard aularge des état unis. Si il est vrais que ces taux était faibles, on peut se demander si dans le cas de Fukushima il n'est pas très hasardeux, de prétendre qu'il n'y aaucun risque, surtout que c'est pas en analysant quelques lots de poissons, qu'il n'est pas dit que le lot d'à côté est qui n'a pas eu la chance d'être analysé, serait peut être très gravementcontaminé.

"Partout, les scientifiques voient se profiler une catastrophe sanitaire mondiale. Chaque jour, des centaines de tonnes d'eau hautement contaminée se déversent dans le Pacifique, puis sur les plages californiennes, contaminant les poissons qui sont consommés sans aucun contrôle."

http://www.france3.fr/emissions/pieces-a-conviction/diffusions/26-02-2014_170742

Greenpeace : "Mais au risque de nous répéter : l’idée que la contamination de Fukushima représente aujourd’hui un risque sérieux pour les côtes australiennes, américaines et leurs écosystèmes est tirée par les cheveux."

France 3 (Émission, Pièce à conviction) "Partout, les scientifiques voient se profiler une catastrophe sanitaire mondiale. Chaque jour, des centaines de tonnes d'eau hautement contaminée se déversent dans le Pacifique, puis sur les plages californiennes, contaminant les poissons qui sont consommés sans aucun contrôle."

http://www.france3.fr/emissions/pieces-a-conviction/diffusions/26-02-2014_170742

Greenpeace : "Mais au risque de nous répéter : l’idée que la contamination de Fukushima représente aujourd’hui un risque sérieux pour les côtes australiennes, américaines et leurs écosystèmes est tirée par les cheveux."

Les commentaires sont fermés.

Cher(e)s commentateurs(trices),

Greenpeace France fermant ses portes pendant la « trêve des confiseurs », la section de commentaire du blog en fait autant.

Nous vous donnons donc rendez-vous le 5 janvier prochain, pour poursuivre débats, discussions et échanges !

Toute l'équipe web de Greenpeace France vous souhaite une excellente fin d'année.