Nucléaire : la fable de la fiabilité

Le mythe de la fiabilité du nucléaire est mis à mal ces derniers temps en Europe. Alors que l’énergie éolienne comble les manques provoqués par les fermetures de réacteurs nucléaires en Grande-Bretagne, la Belgique ferme ses réacteurs pour raisons de sûreté.

(c) Greenpeace / Daniel Mueller
(c) Greenpeace / Daniel Mueller

L’industrie nucléaire nous dit que l’énergie nucléaire est une source d’énergie fiable, qu’elle offre la « sécurité énergétique« . Allez donc dire ça aux Belges ou aux Britanniques, qui voient une part importante de leur flotte nucléaire à l’arrêt !

La Belgique au pied du mur

La compagnie belge Electrabel, qui a effectué un examen approfondi des dégâts causés à la turbine à vapeur du réacteur de Doel 4, a fait état de « dégâts importants« . Rappelons que cet incident serait un sabotage : une personne aurait délibérément laissé s’écouler 65 000 litres d’huile de la turbine vers un réservoir souterrain destiné à récupérer cette huile en cas d’incendie. Manquant de lubrifiant après cette manœuvre, la turbine a surchauffé et s’est automatiquement arrêtée. Le réacteur restera à l’arrêt au moins jusqu’en décembre 2014.
Au même moment, la Belgique fait face à la mise à l’arrêt de Doel 3 (près d’Anvers) et de Tihange 2 (près de Huy) pour des raisons de sûreté nucléaire. En cause ? Des fissures dans la cuve des réacteurs, repérées en 2012.
Précisons qu’il est probable que plusieurs autres réacteurs dans le monde présentent des symptômes identiques. 22 de ces réacteurs possèdent en effet des cuves fabriquées par la société néerlandaise aujourd’hui disparue RDM (Rotterdamsche Droogdok Maatschappij).

Au Royaume-Uni, EDF Energy a annoncé avoir mis à l’arrêt quatre réacteurs.

Une décision prise suite à la détection d’un défaut sur la chaudière du réacteur n°1 de la centrale de Heysham, située dans le Lancashire sur la côte du nord-ouest de l’Angleterre. EDF Energy a décidé de mettre à l’arrêt pour inspection les réacteurs similaires : le réacteur n°2 de la même centrale, ainsi que les réacteurs n°1 et n°2 de la centrale de Hartlepool. Des réacteurs qui sont tous plus que trentenaires.

En Europe et aux États-Unis, des fermetures pour cause de sécheresse (et donc de difficultés pour refroidir les réacteurs) ont déjà eu lieu. Et l’inspecteur en chef de la dernière centrale encore en service en Californie, construite sur une faille sismique, recommande sa fermeture. Car lors d’une période prolongée de sécheresse ou de canicule, le niveau des cours d’eau est généralement plus bas et leur température plus élevée. Les centrales nucléaires doivent alors adapter leur fonctionnement à cette contrainte afin de ne pas perturber les écosystèmes.

Comment combler le manque énergétique lorsque ces réacteurs, si fiables, sont à l’arrêt ?

La Belgique peut compter sur l’électricité fournie par ses voisins … Illustrant la fameuse « indépendance énergétique » et la « sécurité des approvisionnements » vantées par l’industrie nucléaire.

Au Royaume-Uni, la situation est légèrement différente, en version renouvelable… Ce sont en effet les ENR qui sont venues combler les manques cet été. « La demande est relativement basse à cette période de l’année, et une grand quantité d’énergie éolienne est produite » relève le gestionnaire du réseau britannique, le UK National Grid. Les apports en énergie électrique sont restés stables.

La crise en cours avec la Russie montre à quel point l’Europe est dépendante des importations d’énergie, en particulier du pétrole et du gaz russes. L’UE a dépensé un total de 421 milliards d’euros dans les importations d’énergie en 2012. Faire le pari de l’indépendance énergétique d’un continent sur d’hypothétiques réserves d’hydrocarbures de schiste, sur des projets d’importations ou sur la prolongation de vie des réacteurs nucléaires n’est pas viable. Les dirigeants européens doivent donc mettre l’accent sur les économies d’énergie et les énergies renouvelables afin de réduire la dépendance de l’Europe et d’améliorer sa sécurité énergétique. Pour réduire le risque de pénurie d’approvisionnements énergétiques, pour réduire les risques posés par les changements climatiques, pour réduire les risques liés au nucléaire vieillissant.

Screenshot from 2014-04-01 12:26:39

Quelles leçons peut-on en tirer

Tout d’abord, l’idée que l’énergie nucléaire est une source d’énergie fiable garante d’une sécurité énergétique est un mythe, en particulier dans un monde où les réacteurs arrivent en fin de vie. Car ils deviendront de plus en plus vulnérables en prenant de l’âge.

Ensuite, on constate un changement de vision : ce ne sont plus les ENR qui ont besoin d’être soutenues par “une vraie production” d’origine nucléaire. C’est le nucléaire qui, aujourd’hui, doit s’appuyer sur les ENR pour combler les défaillances de l’atome. Le nucléaire doit assurer ses arrières, grâce aux ENR…

De plus en plus de réacteurs nucléaires vont fermer dans les années à venir, car ils atteignent l’âge de la retraite. L’industrie nucléaire ne peut tout simplement pas construire des réacteurs de remplacement assez vite ou assez bon marché pour combler le manque.

vieillissement

C’est une lacune que les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique peuvent combler en toute sécurité et de manière fiable.

Comme cela a été récemment relevé dans le « World Nuclear Industry Status Report« , l’industrie nucléaire n’a de cesse d’opposer aux renouvelables leur « intermittence » … mais oublie que, comme dans un orchestre symphonique, tous les instruments ne jouent pas au même moment, mais se répondent et se complètent pour faire durer le concerto…

Les ENR s’associent, se répondent et se complètent. Elles sont plus sûres, moins chères, plus faciles à démarrer, à arrêter, à construire !

L’Agence internationale de l’énergie a publié jeudi un nouveau rapport, le Medium-Term Renewable Energy Market Report 2014, dans lequel elle relève qu’éolien, solaire et autres ENR ont progressé à un rythme inédit l’année dernier, et produisent désormais 22% de l’électricité mondiale.

Graph_09_WEB_1280

En Belgique, au Royaume-Uni, ou en France où les arrêts pour maintenance s’enchaînent, c’est le nucléaire qui fait figure d’énergie intermittente.

Qui n’assure pas la sécurité d’approvisionnement. Qui n’assure pas l’électricité peu chère. Qui n’assure pas l’avenir…

Vos commentaires

Poster un commentaire

28 commentaires pour « Nucléaire : la fable de la fiabilité »

et pendant ce temps .... nos Kamarades russes aimeraient prolonger (de dix ans) la vie de leurs vieux reacteurs sur la Peninsule de Kola (vous savez: la ou il y a Mourmansk ....):
http://barentsobserver.com/en/energy/2014/08/ageing-reactors-could-get-another-service-life-extension-25-08
Le plus vieux de ces reacteurs - a la centrale de Kola-NPP - a ete construit en .... 1973 !
Aaaah, Tchernobyl, quand tu nous tiens ....

Excellent article, mais pourquoi n'est-il pas signé ?

Bonjour ... Aucun des billets n'est signé sur le blog, hormis ceux écrits par les chargés de campagne... Les billets rédigés par les chargées du blog sont "signés" Greenpeace France.

j'adore la nature j'aime Yann Arthus Bertrand quand je vois ces reportage vu du ciel

Un article qu'il faut faire circuler. C'est bien écrit, c'est concis et c'est plein de bonnes nouvelles pour les ENR.

D'ailleurs il vole en éolienne, YAB

C'est bien gentil tout mais la réalité est totalement différente. Sur les 8000 MW d'éolien installés en France, ce soir le parce éolien peine à fournir 1200 MW. Sur les 54000 MW nucléaires installés en France, le parc nucléaire fournit 46000 MW. l'hydraulique 6 600 MW, le charbon 1000 MW. Et on exporte 10 000 MW. Quant au solaire...il fait nuit.
Soit l'illustration parfaitement contraire de votre article.
Les ENR ce sont des coupures assurées comme au bon vieux temps ou alors une énergie chère réservées à une catégorie aisée.

Bjorn Lomborg, du Copenhagen Consensus Center sur la politique énergétique allemande en mars dernier: La surtaxation de l'électricité, pour subventionner les énergies vertes, augmente la précarité énergétique, sans résultats en matière de lutte contre le changement climatique. Cela pénalise les plus démunis, et est une piètre solution pour le changement climatique: 23,6 milliards d'euros à l'énergie verte, payée par les consommateurs en sus de leur facture d'électricité normale au nom de "la répartition des charges des énergies renouvelables."

on parle des énergies de distribution pour des population mais les ruisseaux donne des rivières et celle-ci donne des fleuves , mer , océan ....alors je pense que les travaux de searl doivent être ouvert au public pour que s arrête le massacre de notre planète et de sa faune . l énergie des aimants n est pas un mythe , cela fonctionne parfaitement . chaudière a cogénération , moteur minato , principe du CERN en suisse .... nous ne somme que des mouton né pour travailler dur et donner la quasi totalité de nos efforts dans des énergie qui nous détruise et nous rendent malade , nous , nos enfant , puis les leur .!!! il faut ce mobiliser et faire péter l abcès car imaginé si demain la population mettaient l argent des carburants dans la consommation !!!?.... le peuple pourrait enfin vivre et nos gouvernant ce retrouverais enfin a notre place au fond d un trou !!!

débloquer surtout les brevet de tesla !!!! qui lui a fini en prison car ces invention mettaient en péril nos dictateur et ceux qui tiennent le monde !!! il voulait la paix et de l énergie libre pour tous !!! Si ce que nos gouvernement ont fait n est pas défini comme véritablement un crime contre l humanité je ni connait rien !!! Leur descendant payeront le prix fort lorsque la vérité éclatera aux yeux de tous .

nous souhaitons l'arret immediat du nucleaire,desOGM,des corridas,et de tout ce qui detruit notre nature,la sante de nos enfants et de notre planete sacree
merci bisous enormes a tous

je souhaite retourner a Valduc;les actions du 6 aout ont ete tres benefiques mais nous ne pouvons pas en rester la...le temps presse;on peut organiser des manif dans les centrales:Fessenheim,Tricastin,etc...etc...les gendarmes savent que nous avons raison et nous soutiennent de plus en plus;nous devons agir un peu plus vite,sans cesse
merci a tous

Je me demande comment enrayer les vielles habitudes (comme moi par exemple qui viens vous parler a cette heure aussi tardive) fermer les lumières des villes plus tot ;il y a plein d énergie gachee ;il y a eu une expérience faite dans le monde,le jeu en vaut la chandelle.il y a trop de gens qui ne se sentent pas concernes et qui ne se donnent meme pas la peine d ecouter ou de croire en ce qu on leur dit ;alors maintenant qu il n y a plus de verts au gouvernement je ne vois pas comment on va faire.

on sent comme un parfum de conscientisation. je sais pas si c'est le mot ?

t'en pense quoi ?

Blablabla, Greenpeace toujours dans le théorique et l'utopique. C'est bien beau d'avoir des "idées" encore faudrait il qu'elle soit réaliste. Regardez plutôt les faits, la France est le pays développé qui produit le moins de CO2 et CO2/hab et qui a l'électricité la moins chère. La France est le pays qui utilise le plus le nucléaire au monde. Coincidence ? Cessons la mauvaise foie !

Je pense que tous les décisionnaires des hautes sphères seront secrètement d'accord grâce aux démonstrations limpides de Greenpeace. Mais développer les énergies renouvelable c'est condamner le monopole de multinationales comme Areva. De grosses sociétés qui savent bien faire du lobbying...

c'est tellmeent évident que ça l'est encore plus en l'écrivant Camille !

comment on peut faire pour contrer ce lobbying ?

Faire confiance au nucléaire est dangereux, on l'a bien vu lors des catastrophes de Tchernobyl et de Fukushima, en plus, il y a le problème des déchets.
Je préfère vivre plus humblement, en réduisant ma consommation d'électricité. Si tout le monde faisait pareil, la production d'électricité par les énergies renouvelables serait suffisante..

Totalement d'accord avec le commentaire d'Ektor du 29 août à 21 : 35;
En plus, lorsqu'une éolienne prend feu ou autre, il faut la dynamiter (eh oui, j'ai vu faire....). D'autres parts, pour faire des éoliennes il faut des terres rares, comme pour les panneaux solaires, qui eux ne durent que quelques années.......
Comme Sylvie Brunel, je dirai qu'une certaine écologie profite surtout aux grosses ONG !!

En attendant, c'est l'énergie nucléaire qui a sauvé 1,84 millions de personnes et évité 64 milliards de CO2 depuis 1970 et c'est deux climatologues et scientifiques de l'atmosphère qui le disent... http://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/es3051197?source=cen
Et Greenpeace a fait quoi? Greenpeace a préservé le monopole des énergies fossiles pendant tout ce temps en faisant croire aux naïfs que les chimères existent.

L'énergie nucléaire bon marché est un mythe que les politiques veulent nous faire avaler!
A lire certains commentaires, ça fonctionne plutôt bien...
N'oublions pas que l'industrie nucléaire française est subventionnée par l'état donc le contribuable... Ce coût ne rentre pas en ligne de compte dans le prix du Kw/h pourtant nous payons cela malgré tout.
Quel est le coût de construction d'une centrale aujourd'hui? Mon regard se tourne délicatement vers les EPR en construction dans le monde... Quel sera le coût du démantèlement des centrales en fin de vie? Combien le "traitement" des déchets (Bure entre autres)? Je ne parle même pas du coût d'un accident nucléaire. Combien pour Fukushima???
Le coût de l’énergie atomique ira crescendo, c'est une certitude!!!
N'oublions pas que le nucléaire civil et militaire sont intimement liés. Les ressources (mines d'uranium) sont les mêmes. Enrichir du combustible sert autant à produire du courant qu'à fabriquer des armes... Voilà où le bas blesse. Tant que la France n'abandonnera pas l'arme atomique, il y aura des centrales...

Je ne sais pas si les multiples transports générés par le nucléaire sont comptabilisés dans le nucléaire propre, ni l'énergie grise dépensée à Bure qu'il faudra surveiller pendant ... la durée de vie d'EDF sponsorisée par le contribuable. D'ailleurs l'électricité française n'est chère que pour certains, pour les autres pas assez sinon on l'économiserait bien plus, et facilement. La preuve, je me sers encore de mon sèche-linge en hiver. Et je suis devant mon ordinateur, même pour des recherches "consuméristes" ou donner mon avis, ce qui franchement n'est pas indispensable !
Bisous à tous. Faisons de notre mieux pour supprimer ce risque nucléaire au-dessus de nos têtes. De toutes façons, le coût de l'électricité nucléaire ne peut qu'exploser ... et tant que ce n'est que le prix : tout va bien dans le meilleur des mondes.

ca à l'air plutôt évident que le coût du nucléaire sera de plus en plus grand et il est admis par les scientifiques et les techniciens qu'on ne sait pas gérer les déchets, et les centrales vieillissent. c'est pas raisonnable faut qu'on change pour garder de l'énergie pour tous, quitte à payer fort un investissement qui dans 30 ans n'augmentera pas , du long terme. comme une bonne vieille paire de godillau en cuir ou un bon vieux tracteur deutz increvable! mais sans rire comment est calculé le coût à long terme de l'énergie solaire? vraiment, objectivement on sait ?entretien, durée vie?

Excellente analyse sur l'avenir complètement dépassé de l'énergie de fission nucléaire qu'il faut le plus vite possible abandonner, au profit des Energies Renouvellables qui ont fait largement leur preuves aujourd'hui. C'est une aberration que de vouloir prolongée la durée des centrales au dela de 30ans et encore moins à 40ans, c'est un risque pour l'humanité qu'aucun politique ne peut prétendre pouvoir assumer....
un transition énergétique ne peut avoir de sens sans un arrêt programmée de toutes les centrales de plus de 30ans dans les plus bref délais
Faire une large pétition dans ce sens là ,au plus vite avant le vote de nos "irresponsables et hypocrites" députés

Bonjour, j habite Anvers, a 25 km de la centrale de Doel, et il fauteuil que je surfe sur Greenpeace France pour apprendre que le reacteur 4 ne fonctionne plus suite a un " acte de sabotage, cela me donne confiance... dans les media....

A tous ceux qui pensent que les energies renouvelables sont une chimere, je voulais juste vous rappeler que l Autriche, petit pays discret, n a ni centrales nucleaires, (verifie) ni centrale au charbon, ce pays est pionnier en energie de la biomasse.
Bien sur la France ne peut pas du jour au lendemain fermer ses 54 reacteurs, mais il serait judicieux de commencer a faire de la place aux economies serieuses d energies ( interdiction des chauffes eau electriques et du chauffage electrique dans les nouvelles maison, stimuler financierement l instalation de pompes a chaleur, de boiler solaire, maisons passives, isolation toit.........
Chers Francais, ses, au risque de decevoir quelques chauvin, les autres ont aussi des idees... allemagne, belgique, royaume unis.... avec du bon a prendre et du moins bon a jeter.
Pour vous donner des idees: www.larevuedurable.com

Et vous pensez qu en recouvrant la France d éolienne ca va suffir??? Mdr à moins que les écologistes pur et dur vous achetez une dynamo et un pédalier et.........

Rappel mix énergétique en Autriche : 56 % hydraulique, 30 % de fossile( gros émetteur de CO2). Les pays cités plus haut n'ont pas de leçons à donner à la France en matière d'émissions de CO2. Ils sont les champions de ces émissions.

Donnez votre avis

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par :
- le blocage du posteur
- l'effacement des commentaires incriminés

Voir nos conditions d'utilisation

Tous les champs sont obligatoires.

Votre nom sera affiché sur le site, visible de tous et donc indexable par les sites de recherche type Google. Veuillez utiliser un pseudonyme si vous ne voulez pas que votre identité soit visible et se retrouve sur d'autres sites.
Elle ne sert qu'à des fins d'administration et ne sera pas publiée sur le site.
Pour lutter contre le spam publicitaire, de nombreux mots sont interdits dans les commentaires. Si ces mots sont présents, votre commentaire sera automatiquement rejeté ou mis en fil d'attente de modération.
De plus, nous n'acceptons que 3 adresses web (URL) au maximum dans les commentaires.

Si votre commentaire est bloqué, il n'apparaîtra pas.
Merci de patienter pour que celui-ci soit mis en ligne.
Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.