Energie / Climat | le 8 août 2013

Le Japon doit reprendre le contrôle de la catastrophe de Fukushima

Depuis plus de deux ans maintenant, l’opérateur de la centrale de Fukushima, TEPCO, échoue.

Il échoue à maîtriser la situation à la centrale dévastée. Il échoue à faire la transparence sur la situation réelle, tentant de masquer des problèmes tels que les fuites d’eau contaminée. Les déclarations sont multipliées, des actions éclairs tentées…

Mais TEPCO n’a aujourd’hui aucune maîtrise de la catastrophe en cours.

Lire l'article et les commentaires
Energie / Climat | le 18 juillet 2013

Tricastin, après l’action

Le 15 juillet 2013 29 militants de Greenpeace se sont introduits dans le site nucléaire du Tricastin pour demander sa fermeture.

Lire l'article et les commentaires
Energie / Climat | le 16 juillet 2013

Le Tour de France en zone Fukushima ?

Aujourd’hui à Vaison-la-Romaine, à 30km exactement de la centrale nucléaire du Tricastin, la seizième étape du Tour de France est sur le départ.
Cette zone est soumise au risque nucléaire.

carte-ppi

Lire l'article et les commentaires
Energie / Climat | le 15 juillet 2013

Action à la centrale de Tricastin – liveblog

05h45 : Des activistes de Greenpeace sont en ce moment à la centrale de Tricastin.

Ce billet va évoluer tout au long de la journée au fil des informations reçues du terrain, pour vous faire vivre cette action. Restez connectés !

La situation étant amenée à évoluer rapidement, nous fermons les commentaires sous ce billet.

 

Lire l'article et les commentaires
Energie / Climat | le 6 juin 2013

Déchets nucléaires, le cauchemar continue

Ce matin, l’ACRO (association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest) laboratoire indépendant, a publié un rapport sur la qualité radiologique des eaux souterraines au droit du Centre de Stockage de la Manche (CSM). Le contrôle des rejets du centre de stockage est en effet un élément essentiel de la surveillance du site …

Lire l'article et les commentaires
Energie / Climat | le 30 mars 2013

Action : Fermez-les !

Jeudi 28 mars matin à l’aube, des activistes ont projeté un immense message sur la centrale nucléaire de Fessenheim (Alsace). Le message ? “Pourquoi seulement moi ?“.

Dans la deuxième partie de la nuit du 29 au 30 mars, les militants de Greenpeace ont massivement renommé « Fessenheim »les localités autour des quatre centrales nucléaires à fermer en priorité : Gravelines, Bugey, Tricastin et Blayais. Les panneaux de signalisation de dizaines de villages ou de villes autour de ces centrales ont été recouverts par des panneaux de signalisation “Fessenheim”.

Ces actions accompagnent la publication d’un rapport qui révèle et analyse les cinq centrales nucléaires françaises à fermer en priorité : Blayais, Bugey, Fessenheim, Gravelines et Tricastin.

(c) Nicolas Chauveau / Greenpeace
photo : (c) Nicolas Chauveau / Greenpeace

Lire l'article et les commentaires
Energie / Climat | le 10 mars 2013

À Paris, et ailleurs, une réaction en chaîne humaine contre le nucléaire

Ce 9 mars 2013, nous étions 20 000 à Paris, à encercler les lieux de pouvoir qui contribuent à promouvoir l’énergie nucléaire, comme l’Assemblée Nationale et le Sénat, le Ministère des Finances et de l’Industrie, les sièges d’EDF, d’Areva et les banques.
Cette vaste chaîne humaine, seconde édition rassemblait non seulement des militants anti-nucléaire, mais aussi des citoyens, de tous âges, venus de la France entière.

Lire l'article et les commentaires
Energie / Climat | le 27 février 2013

Pour l’arrêt du nucléaire civil et militaire : chaîne humaine édition 2013

Pour la deuxième année consécutive, le Réseau Sortir du Nucléaire et les associations partenaires, dont Greenpeace, organisent une grande chaîne humaine contre le nucléaire.
Celle-ci aura lieu à Paris, le 9 mars prochain. La chaîne encerclera les lieux de pouvoir pour montrer la volonté des citoyen-ne-s de reprendre en main les décisions sur l’énergie.
Rendez-vous est donc pris.

arton783

Lire l'article et les commentaires
Energie / Climat | le 26 février 2013

Mox : Areva prévoit un nouveau transport vers le Japon

La catastrophe nucléaire de Fukushima a commencé il y a deux ans, déjà. Elle n’est toujours pas terminée.
Et la France s’apprête pourtant à expédier une cargaison de combustible au plutonium (Mox) vers le Japon.
Le MOX, c’est ce combustible particulièrement dangereux, utilisé dans le réacteur n°3 de Fukushima.

Greenpeace révèle aujourd’hui l’existence de ce transport, comme elle l’avait fait lors d’un précédent projet.

Lire l'article et les commentaires
Energie / Climat | le 19 février 2013

Assurances : l’exception nucléaire

Les retombées de la catastrophe nucléaire de Fukushima sont encore en cours, pour des centaines de milliers de victimes au Japon, à qui une indemnisation juste, équitable, équilibrée est toujours refusée.
Au Japon, aujourd’hui confronté à la réalité d’un accident nucléaire grave, le système permet à l’industrie nucléaire de se soustraire à ses responsabilités, laissant l’argent public compenser son désastre.

Un rapport de Greenpeace International, détaille comment les graves lacunes de la réglementation nucléaire mondiale laissent aux institutions et aux contribuables la responsabilités de payer les coûts d’un accident nucléaire.
Ni les exploitants de centrales nucléaires, ni les fournisseurs d’équipements clés, ne sont concernés par les coûts engendrés … par eux !

fukushima_Infographic_07.02.13 FR

Lire l'article et les commentaires