Transition énergétique : l’industrie de l’atome est périmée

Le dossier énergétique est on ne peut plus d’actualité ces jours-ci et le restera dans les semaines à venir.

À l’Assemblée nationale, dans le cadre du débat sur la loi de transition énergétique, les députés ont aujourd’hui voté (après de longues, très longues heures de débat) l’article 1 et la réduction de la part du nucléaire dans la production d’électricité de 75 % à 50 % à l’horizon 2025. La semaine prochaine s’ouvre au Bourget (Seine-Saint-Denis) la première édition de la World Nuclear Exhibition, « L’événement mondial de référence de la filière énergie nucléaire » selon son site internet. On pourrait ajouter à cet agenda les discussions européennes sur le paquet énergie-climat et l’approche de la COP 21 à Paris …

mise à jour – 14 octobre

Le nucléaire, une filière d’avenir pour la France ?

C’est ce que le Premier ministre Manuel Valls a déclaré, en juin (puis en août !) 2014 :

« La filière nucléaire, c’est donc une filière d’avenir pour notre pays. Oui, une filière d’avenir. »

Ce matin, Greenpeace a souhaité mettre cette affirmation à l’épreuve des chiffres.

Mycle Schneider, consultant international en énergie et politiques nucléaires est donc venu présenter, sur notre invitation et pour la première fois en France le World Nuclear Industry Status Report 2014.
Dans lequel on apprend, par exemple, que sur 67 réacteurs en construction dans le monde, 49 sont en retard … tellement en retard que la construction d’un réacteur américain a ainsi débuté… en 1972 ! Une technologie d’un autre âge.

Mais parlons chiffres : voici, en trois chiffres clés, le bilan de santé de l’énergie nucléaire comparée aux énergies renouvelables (ENR).

Ces chiffres montrent que le nucléaire est un secteur en déclin face au développement croissant des filières renouvelables. Avec son obstination pour le nucléaire, la France navigue à contre-courant et se prive de nombreuses opportunités.

Investissements. En 2013, les investissements mondiaux dans l’éolien ont été cinq fois supérieurs à ceux du nucléaire (pour un montant de 215 milliards de dollars contre seulement 42 milliards pour l’atome).

Chiffres d’affaires. Quand l’Allemagne a réalisé un chiffre d’affaires à l’export en 2013 de 13 milliards d’euros pour les renouvelables (chiffre cumulé pour le solaire et l’éolien), la France, quant à elle, s’est contentée de 5,6 milliards d’euros pour le nucléaire.

Puissance installée mondiale. Sur la dernière décennie, quand la puissance installée du solaire et de l’éolien a cru de 403 gigawatts électriques (GWe), celle du nucléaire a reculé de 32 GWe, soit l’équivalent de la moitié du parc français.

Nucleaire face aux ENR

Vos commentaires

Poster un commentaire

53 commentaires pour « Transition énergétique : l'industrie de l'atome est périmée »

Cette année 2014, l'électricité photovoltaïque est devenue moins coûteuse que l'électricité nucléaire dans les régions les plus ensoleillées d'Europe.
Le prix du kW solaire continue à baisser rapidement, pas celui du nucléaire. D'ici quelques mois ou aux plus années, c'est dans tous les pays que l'électricité nucléaire sera devenue non compétitive.
Les réserves mondiales de combustible nucléaire sont estimées à nettement moins de 50 années de consommation. Ceci implique qu'aucun projet de nouvelle centrale n'est viable : 10 ans de chantier + 40 années de durée de vie dont les dernières devraient se faire avec une matière première devenue hors de prix.
Le nucléaire est enfin mort. Merci à tous ceux qui l'ont tué !

Tout comme les guerres - dont l'aberration perçue même par les enfants doit être imposée par le secret et la violence -, le nucléaire a une vraie raison d'être et une seule : la corruption de quelques uns.

Merci à M. Valls de n'avoir laisser planer aucun doute sur son camp.

l'eolien.............quand il n'y a pas de vent on fait tourner des centrales a charbon...nrj renouvelable ?? pollution ?? pollution visuelle et sonore. l'eolien n'est pas l'avenir...le nucleaire non plus

L'avenir est aux énergies renouvelables. Le nucléaire est dépassé, nuisible pour la planète et un danger potentiel pour les populations.

Greenpeace sur Seine, L'ASN change de position
http://www.agri-convivial.com/t16543-greenpeace-sur-seine-l-asn-change-de-position

Et le coût des 20 a 30 années nécessaires au démantelémement d'une centrale? S il était pris en compte , cela "exploserait" le prix du KWh nucléaire! On n en parle pas ou rarement!

Toujours le même débat.
tant qu'on aura toujours plus d'appareils consommateurs de volts, on aura besoin de plus en plus de sources d'énergies.
Alors commençons par baisser notre consommation, mais ça c'est autre chose, toucher à son petit confort.......

Personne n'a jamais dit que l'éolien remplacerait le nucléaire , et personne ne dit non plus qu'il faut mettre des éoliennes dans des zones où il n'y que peu de vent ! mais les Français sont comme ça : tout nucléaire, tout diesel ...tout .... Ce qui est inquiétant , c'est que nous n'avons aucun pouvoir citoyen (à part les pétitions et les manifs) .pour infléchir une politique qui se décide de plus en plus à Bruxelles , même la 5ème république est obsolète !

Si les animaux avaient eu besoin de centrales nucléaires pour se chauffer l'hiver, cuire leurs aliments et occuper leurs loisirs, l'homme ne serait pas emmerdé aujourd’hui avec toutes ces zones et ces déchets radioactifs !

En matière nucléaire,l'avis seul de Monsieur le Premier Ministre ne compte pas. Il serait en effet nécessaire de demander l'avis par référendum éclairé de l'ensemble du peuple français. Jusqu'à preuve du contraire la France est un pays démocratique mais il ne suffit de donner la parole au peuple il s'agit de l'informer correctement sur les risques de l'utilisation de l'uranium extrait dans des pays à haute instabilité politique, et l'incapacité à régler raisonnablement le problème des déchets, le vieillissement de centrale dont il de vient de plus en plus difficile de masquer les incidents particulièrement graves. Il n'est pas question d'abandonner d'un seul coup tout le nucléaire , il ne s'agit pas non plus de chiffrer le coût du démantèlement des usines en arrêt : contentons nous d'abord d'arrêter progressivement ces machines de mort en les rendant inutilisables. Tout les reste n'est que discussions financières au détriment des discussions sur les diverses voies de remplacement offertes sans abandonner le secteur recherche dans ce domaine, car l'uranium viendra à manquer et lui trouver un substitut s'avère très compliqué il suffit de voir comment les prévisions financières économiques et techniques ont été bouleversées par la construction d'EPR de dernière génération . Nous avançons dans le brouillard. Tchernobyl, le Japon n'ont malheureusement servi à rien Monsieur le Premier Ministre est pour le nucléaire ... qu'est ce qu'il en connaît ?

Je suis contre le nucléaire et je trouve la France ridicule avec sa passion pour ses centrales. Mais je m'interroge à savoir qu'elles sont les sources d'énergie utilisées par les pays tournant le dos au nucléaire (le charbon visiblement en Allemagne reprendrait du service....) pas convaincant. Alors oui comme cet autre militant je pense que ce que nous devons faire en premier c'est baisser notre consommation. Si nous sommes convaincus commençons par montrer l'exemple et n'attendons pas forcément que l'exemple vienne d'en haut, d'ailleurs, de l'autre, soyons nous aussi responsables et mettons en corrélation nos discours et nos actions. Merci à Greenpeace, merci à tous

Je suis anti nucléaire. Cette énergie est une sorte "d'après moi le déluge" qui met bien en exergue l'irresponsabilité chronique face à cet enjeu. Qu'elle soit promue par des hommes censés privilégier l'intérêt collectif et plus largement "l'intérêt de l'espèce", me semble une imposture parmi d'autres qui sont malheureusement légion de la part de nos "politiques".
Ce qui a attiré mon attention dans votre présentation des faits est l'absence de la part réelle des différentes énergies.
J'ai été chercher ces chiffres et ils sont encore accablants.
Au niveau mondial, les énergies renouvelables ne représentent que 3,1% de la production et/ou des besoins. Dans lesquels l'hydraulique représente 2,3% et le groupe éolien, solaire, géothermie 0,9%.
On peut conclure qu'heureusement qu'ils progressent plus que tout autre investissement.
Je suis complètement d'accord sur l'impératif de nous débarrasser de l'hypothèque que représente le nucléaire pour l'avenir. Hasard d'autant plus important que les "plus vertueux" opérateurs de cette filière se comportent comme des "apprentis sorciers écervelés" quand il s'agit de se débarrasser des déchets radio actifs (qui resteront une menace sérieuse pour des milliers d'années).
Mais il reste que l'optimisme que vous développez ne restitue pas l'échelle de la difficulté à surmonter.
La France consomme 266,4 Mtep dans lesquels les énergies fossiles entrent pour 49%, et le nucléaire 43%. Le reste étant réparti entre les énergies renouvelables, 8% environ.
Ces chiffres sont issus de donnée datant de 2011, relativement récents donc.
L'évolution aussi rapide que possible vers des énergies renouvelables est la priorité absolue. Mais l'enjeu et l'échelle de la difficulté à surmonter est si gigantesque que je me demande s'il est sain de pratiquer "l'angélisme", ou de faire du "prosélitisme" sur ce sujet. Je crains aussi que les exécutifs des pays concernés qui ont pour première charge de maintenir l'offre à hauteur des (de nos) besoins. n'aient à ce jour, ni "alternative réaliste", ni recul possible. C'est dans ce sens que j'entends les déclarations des premiers ministres successifs de France et d'ailleurs depuis des décennies.
Je crois aussi que les démocraties ne vont pas vers des besoins moindres d'énergie. Le croire serait une erreur fondamentale.
Mon opinion est donc qu'il nous faut retrousser nos manches et chercher des solutions viables, et potentiellement plus efficaces que les pistes "solaire, éolien, déchets, bois et géothermie". Ils sont certes partie de la solution mais souvent d'une "efficacité énergétique" plus limitée qu'il n'est affiché.
Je m'y emploie. Ai une idée depuis un certain temps sans pouvoir, jusqu'à maintenant, m'y consacrer suffisamment mais j'ai radicalement fait évoluer mon contexte professionnel de façon à consacrer le plus clair de mon temps à cet objectif.
Je ne manquerai pas de vous tenir informé des évolutions de cette solution dès que j'aurai mis au point un prototype fonctionnel permettant d'évaluer clairement ses performances.
Je n'ai, pour l'instant, sollicité aucune sorte de concours mais vais probablement devoir le faire sous peu.
Si vous avez des idées de "filières" qui seraient susceptibles de m'aider, je suis à votre écoute.
D'ici là, merci de soutenir cet engagement pour précipiter l'évolution vers les énergies "propres" voire "profitables" à notre planète et ses habitants (flore et faune, nous compris).

Bonjour,
C'est dommage de voir les politiques français passer à côté de la troisième révolution industrielle qui découlera de l'énergie renouvelable et Internet. Il serait temps que notre premier ministre et tous les autres se réveillent, nous ne sommes plus au XXième siécle mais au XXI.

il n y a a pas de planete B alors cessons de tergiverser. le nucleaire est une invention meurtriere et seulement meurtriere..... aurait on aussi oublie quelques bombes du passe ? le nucelaire doit disparaitre un point c est tout. Le voltaique, l eolien, l eolien offshore et les energies renouvelables sont les solutions. ERlles ne sont certes pas sans consequence sur l environement puisque rien n est parfait mais soyons serieux ! quoi de plus dangereux, couteux, polluant et meurtrier que le nucleaire??? aurait on aussi oublie Tchernobil et Fukushima ??? Ces catastrophes ne sont elles pas assez de lecons pour ne plus douter un seul instant de l arret definitif du nucleaire?
SOYONS RESPONSABLES ET COMMENCONS DEJA A MOINS CONSOMMER. MODIFIER NOS HABITUDES NE SERA PAS SORCIER ET APPRENONS A NOS ENFANTS LES BONS REFLEXES. AINSI LES NOUVELLES GENERATIONS PERPETUERONS L ESPOIR en LA VIE.
avec espoir et determination et bravo bravo bravo a Greenpeace et tous ceux qui se battent pour un avenir meilleur:

Je ne me souviens plus quel budget on dépense pour la recherche dans le nucléaire,
mais quand on cherche des solutions pour l'avenir en investissant tout l'argent dans cette branche, que le gouvernement ne s'étonne pas que les solutions trouveés ne sont pas très diversifiées! Je demande l'augmentation des crédits pour les recherches de solutions créatives et alternatives, et moins pharaoniques et plus locales.
De plus : oui aux maisons passives, non à l'isolation par le polystyrène, stop!!!

Commencer par une des bases du problème à savoir freiner, voire diminuer la consommation électrique mondiale; éviter de produire des "biens de consommation" inutiles. Par exemple les milliers de tonnes de produits de toute nature voués aux poubelles et déchetteries sans avoir trouvé acquéreur faute d'utilité, de moyens financiers, ou pour cause de surproduction; l'alimentation permanente de "data center" n'ayant vocation que de stocker des milliards d'informations, images, vidéos non usités ou usités rarement (pourquoi ne pas les stocker sur des supports non énergivores?),etc... Ce qui est mentionné dans les lignes précédentes n'a pour vocation que d'engraisser le système financier international.
Le nombre de TWh nécessaire au bien-être de l'humanité s'en trouvera diminué, la base de calcul du nombre de TWh mondial annuel sera diminuée et alors l'éventualité de choix énergétiques sera pertinente, permettant de faire diminuer la part de Nucléaire dans la production énergétique mondiale (sachant qu'à ce jour les coûts à long terme sont sous-évalués, en terme de finance (démantèlement de centrale, coûts de stockage des déchets, empreinte sur la planète...). Bref stopper cette "logique" du "toujours plus"...

Nous sommes tous très nombreux à dire STOP au nucléaire. Pour y arriver, il faut que nous nous prenions en main sans tenir compte de l'avis de nos politiques de tous bords qui défendent les lobbies et une économie qui ne se portera pas plus mal avec les énergies renouvelables.
Pour se prendre en main, il faut appliquer la démarche négaWatt (dont le scénario du même nom a été proposé au gouvernement dans le cadre de la transition énergétique. Rappelons que ce scénario permet de sortir du nucléaire en 2033, soit dans moins de 20 ans.)
La démarche négaWatt consiste à appliquer dans l'ordre:
- la SOBRIETE (éviter de consommer de l'énergie quand ce n'est pas indispensable)
- l'EFFICACITE (utiliser des équipements à bon rendement (étiquette énergie), rentabiliser une consommation énergétique (ex: covoiturage))
- les ENERGIES RENOUVELABLES (quand les deux solutions précédentes ont été appliquées et qu'il faut encore de l'énergie, on choisit de mettre en place les énergies renouvelables.

Soyons nombreux à faire de la transition énergétique dans nos vies en appliquant la démarche négaWatt. En s'entraînant un peu, cela deviendra vite un réflexe, aussi simple que d'éteindre la lumière en sortant d'une pièce.

Hm. Je trouve vous n'avez pas de bol vous autres français. Je me demande si le fait de l'armement nucléaire cad. du complexe militaro-nucléaire français n'est pas la vraie raison de s'accrocher avec autant d'acharnement à cette technologie de l'enfer, si je puis dire. Cela m'étonnerais que Valls & Co croient réellement que le nucléaire soit un atout dans la compétition économique internationale. L'Allemagne, par exemple, a stoppé son bazar nucléaire, c'est vrai. Mais ils ne sont pas plombé par par cet instrument de pouvoir qu'est la bombette, eux.

L'article est clair et intéressant. Il a le mérite de clairement contredire les imbécilité de Valls, celui qui "aime l'entreprise", entendez les grands groupes qui font des surprofits notamment sur le nucléaire avec leurs puissants lobbies.
Les filières renouvelables alternatives au nucléaire sont multiples. Elles sont diverses et complémentaires.
On aurait tort d'oublier l'énergie d'origine hydraulique, en montagne et en mer, les usines marémotrices, les hydroliennes. Elle coûtent assez cher mais bien moins que le nucléaire qui de toutes façons est disqualifié par sa pollution radioactive. On peut ajouter le scandale du démantèlement des centrales nucléaires. Il relève de la mission impossible si les normes de sécurité (relatives) sont respectées. Il est d'un coût faramineux sans que les factures ERDF n'en tiennent compte. C'est aussi grâce à ça que l’électricité nucléaire française est artificiellement concurrentielle vis à vis des énergies renouvelable... La boucle est bouclée.

Ou bien Mr Valls aura été mal informé, ou bien il se serre les coudes avec ses copains franc-maçons de chez EdF !

Je ne suis pas pro-nucleaire mais ne soyons pas trop candide face aux énergies renouvelables comme l'éolien. Pollution sonore, visuelle; corruption, chantage pour leur installation,; surfacturation (à laquelle on participe tous via la CSPE de notre facture EDF), sous-rendement et sur-pollution indirecte (l'Allemagne n'a jamais autant utilisé ses centrales à Charbon que depuis qu'ils sont passés au renouvelable) ... Il ne faut pas regarder que l'arbre qui cache la forêt. Il faut rester vigilant et s'assurer du bien fondé des solutions alternatives qui nous sont proposées et ne pas se faire abuser par quelques lobbies.

ah, ça fait du bien de lire un débat sans troll (GFP est en stage à fukushima?) ! ben oui, le nuke est dangereux, hors de prix, obsolète, sans avenir. Mais d'abord c'est le mythe de l'abondance énergétique qu'il faut casser : é-co-no-mie ! maisons, transports, faut revoir notre mode de vie. Quant à la "révolution" internet, la seule alimentation des data-centers consomme plusieurs tranches nuke en France ! c'est la fuite en avant, au moindre choc énergétique c'est tout notre mode de vie qui est par terre : changeons de cap, sinon nos petits-enfants auront le droit de nous haïr. Citoyen, bouge-toi les neurones !

Mais bien sûr que les énergies renouvelables c'est l'avenir, surtout depuis que la fondation des frères Rockefeller laisse tomber le pétrole pour réorienter ses capitaux dans les énergies renouvelables.
http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/economie/2014/09/22/002-rockefeller-investissement-petrole-diversification-philanthrope-strategie.shtml

Greenpeace ne devrait donc pas avoir de problèmes !! :
https://www.activistfacts.com/organizations/131-greenpeace/

Le nucléaire est dangereux en cas d'accident ; pour les vieilles centrales ; et surtout par les déchets dont on ne sait que faire et qui empoisonneront les générations futures pendant des millénaires. Mais le pire, c'est la course en avant au "toujours plus" : de consommation, d’énergie, de voitures, de pollution, etc. A cette allure l'humanité court à sa perte !

Comme la plupart des lecteurs de la newsletter de greenpeace, je suis contre le nucléaire pour des raisons largement évoquées dans les commentaires.

Je trouve néanmoins dommage que les arguments scientifiques apportés dans cet article ne soient pas à la hauteur de la cause. Cette présentation est biaisée et les deux derniers graphiques totalement redondants. Ces derniers parlent d'évolution RELATIVE les 10 dernières années, sachant que c'est forcément à l'avantage des énergies renouvelables qui sont récentes et ne montrent pas dans l'absolu ce que ça représente. Comme le signale très bien Didier Vuagnat dans son commentaire, il manque l'information principale : quelle est la part du renouvelable dans la production totale d'énergie dans le monde... et là on comprend que le renouvelable est loin de faire le poids. Pour l'instant nous n'avons pas trouvé de solution viable pour remplacer la production d'électricité sans ressources fossiles. Les ressources en uranium devraient s'épuiser avant celles en pétrole. on devrait donc compter davantage sur le pétrole dans un premier temps.

Que notre cher ministre se dise pro-nucléaire ce n'est finalement pas tellement surprenant étant donné le besoin énergétique du pays et les choix qui ont été faits dans le passé. Nous ne pouvons pas recouvrir la France d'éoliennes et de panneaux solaires pour remplacer l'efficacité énergétique d'une centrale nucléaire. À ce propos, je me souviens d'un collectif écolo en Auvergne qui luttait contre l'installation d'une éolienne dans un site sous prétexte qu'il détruirait le charme naturel de ce site... il y a un moment où il faut être cohérent car ces derniers ne s'éclairent pas pour autant à la bougie et utilisent internet.

Le coeur du débat se situe donc ailleurs.
D'abord il y a la question du financement de la recherche qui ne va pas en faveur des énergies renouvelables comparé aux technologies basées sur le nucléaire ou à l'extraction de pétrole dans des situations de plus en plus difficiles. Nous pouvons de manière légitime demander à nos gouvernements d'augmenter la part des investissements recherche sur les alternatives aux énergies fossiles. Mais cette proposition ne reste qu'un moyen de remédier au véritable problème qui n'est pas du tout abordé ici à part dans quelques commentaires plus éclairés. Les besoins énergétiques dans mode de fonctionnement actuel de la planète sont faramineux. Effectivement il n'y a pas de planète B comme disent certains, mais c'est absurde ou naïf de croire qu'en misant sur le renouvelable uniquement nous aurons la solution. Il faudrait surtout mettre en adéquation le niveau énergétique consommé sur la planète à celui qui peut être effectivement produit de manière renouvelable. Réduire notre consommation domestique en électricité est un bon point mais en fait c'est notre mode de consommation en général qu'il faut revoir car la ce sont les industries derrière cette production qui consomment, et de loin, le plus d'énergie. Nos lampes basse consommation halogène (de l'ordre de 10% d'économie par rapport au tungstène) nous donnent trop facilement bonne conscience. Malheureusement cette proposition touche à notre confort quotidien et au système politique et économique mondial actuel qui repose justement sur notre volonté de consommer.

Pour sauver notre planète, c'est un changement de paradigme global qu'il faut envisager et qui à mon avis passe avant tout par la sensibilisation des populations mondiales et donc par un système d'information et d'éducation valable. Ce n'est pas avec ce genre de faux débats que nous avancerons et je crains que notre société ne soit pas prête à écouter cette version...

Nous resterons donc probablement sur l'énergie nucléaire et sur le pétrole jusqu'au moment où on devra aller chercher les ressources ailleurs, sur mars peut-être ?

https://player.vimeo.com/video/105732886......................scandale éolien....que doit on penser? prenez 15mn pour découvrir ce reportage!!je pense malheureusement que le marché éolien est uniquement à des fins financières, car lorsqu'il n'y a pas de vent, l’électricité non fabriquée par le vent est ainsi substituée par les usines à gaz ou à charbon!! alors? que doit on penser? arrêter d'utiliser l’électricité quand il n'y a pas de vent?les multinationales se font fortes d'un rachat du kw le double de la valeur, et la facturation de cette aberration est sur nos factures edf, a la ligne ''taxe cfpe"...regardez donc combien nous coute l’éolien, nous particuliers, pour engraisser les gros investisseurs qui jouent le jeu des écolos! je suis écolo, mais pas écolo sot, alors à nous d'ouvrir les yeux! Que fait greenpeace pour cela? pourquoi ne pas dénoncer ce scandale???

Je suis antinucléaire. Mais la biomasse... je vis dans une région, l'Yonne, où l'on coupe les arbres à tour de bras. Nos bois sont dévastés, toujours au nom du profit et je ne vois aucun but écolo dans cette déforestation débridée. Savez-vous que désormais, en plein été, il n'y a plus d'ombre dans nos bois ? Et je ne parle pas des milliers de litres de fuel cramés chaque jour pour la coupe, le débardage puis le transport des arbres sacrifiés. De plus, ces bonnes gens massacrent en pleine période de nidification et j'en passe... de quelque côté que l'on se tourne désormais, il semble que nulle solution ne soit pleinement satisfaisante.

Il faut continuer de faire avancer la transition vers la fin de l'utilisation de la fission nucléaire et continuer de booster les énergies renouvelables. Cependant, il ne faut pas tourner le dos à la fusion nucléaire qui est une énergie très peu polluante comparée à la fission et sans risque de catastrophe environnementale. Étaient-ce les propos sous entendus par le premier ministre ?

renouveller les centrales nucléaires par des moyens de productions propres, là est la grande question qui se dessine au travers de tos ces messages. Mais oui, il en existe, et bcp. que chacun fasse marcher ses noeurones et il trouvera des moyens éprouvés qui donnent satisfaction en matières d'énergie (dont ns ns pouvons nos passer) propres et renouvelables ET revendables ! je ne veux pas me servir de ce site pr me faire de la pub sur les machines productrices en énergie (électricité seulement, car facile à produire) que je construis, mais je ne suis pas un surdoué, ni un polytechnicien, juste une personne sensibilisée ,comme vs, depuis plusieurs décenies et qui réfléchit à mettre en place des moyens de se sortir de ce foutu nucléaire, et en prime, faire la nique à e.d.f.

Vous voulez savoir pourquoi l'électricité est moins chère en France, allez voir de quelle nationalité sont les ouvriers sur les centrales solaires. Les nôtres sont tous au chômage à présent car on ne nous donne plus de chantiers! Eh oui les Français sont trop cher!.. Pacte de compétitivité du vent!... Les petits entrepreneurs Français ne peuvent plus embaucher..pas de chantiers, pas de travail, pas d'embauche le calcul n'est pourtant pas compliqué.
Vive les énergies renouvelables mais attention aux catastrophes écologiques générées par l'extraction des matières premières nécessaires à la fabrication des panneaux solaires pas cher...pour faire baisser le coût de l'électricité aussi. A quand une gestion honnête et logique de notre planête????

http://www.dailymotion.com/video/xq66np_1-le-nucleaire-en-7points_news

Je suis absolument contre le nucléaire et j'aimerais que Greenpeace fournisse des arguments un peu plus étayés que des graphiques qui manquent de précision. Je suis désolée mais il n'est pas possible d'utiliser cela pour convaincre un pro-nucléaire qu'il faut qu'il change d'opinion : d'une part on voit que les investissements pour le nucléaire augmentent depuis 2011(1er graphique), d'autre part pour les deux autres graphiques on a besoin d'une explication car les titres ne suffisent pas à les comprendre.
Cela ne suffit pas de faire apparaître les courbes du nucléaire en bas d'un graphique, pour montrer que le nucléaire n'a pas d'avenir. C'est un peu trop simpliste, et en vérité quand on regarde de plus près on réalise que ce n'est pas clair.

Attention Greenpeace à ne pas tomber dans l'excès. Ne rabâchez pas ce vieux leitmotiv rituel trop simpliste : NON au NUCLEAIRE sans présenter le problème de la production/consommation d'énergie dans son ensemble. Un des chiffres importants à citer pour chaque mode de production d'énergie électrique est le rapport de la puissance produite sur la puissance installée :
En France, en moyenne, la puissance produite par l'ensemble des parcs éoliens s'élève à 23% de la puissance installée soit 1 éolienne sur 4, alors que celle du parc nucléaire s'élève à plus de 73% (2012 : 404,9 TWh produit / 24x365 heures / 63,1 GW), soit 3 centrales sur 4.
En parallèle, il faut citer le chiffre de la couverture annuelle de la consommation totale d'électricité en France :
- éolien : 2,5 %
- nucléaire : 74,8%
(sources RTE)
On comprend ainsi que le développement des EnR ne suffira jamais à remplacer le nucléaire dans l'état actuel de notre consommation. La seule alternative possible au nucléaire demeure une chute obligatoire de notre consommation d'électricité et le seul remède pour y parvenir serait d'instaurer des quotas de consommation d'énergie.
Votre article aurait dû s'intituler : "Transtion énergétique : La consommation irraisonnée est périmée".
Nous sommes tous responsables, pas seulement nos gouvernants et personnellement, j'en veux à tous ceux qui prônent l'alternative énergétique sans évoquer la nécessité de décroissance.

Moi je veux bien, 3 graphiques, çà parle... mais pour être honnête, où est le graphique de la production globale par type d'énergie ? Par ce que faire -257 Twh sur... 20.000 çà fait à peine plus d'un pourcent de baisse...pour le nucléaire, c'est à dire rien vu que le Japon a suspendu sa production... Mais non je ne suis pas cynique.. en plus je suis à fond pour les énergies renouvelables, ou au moins les énergies propres !

Qu'en est-il d’hypothétiques centrales à fusion qui seraient sensées ne pas produire de déchets ? Ne vous en faites pas, de toutes façons la nature sera toujours là avec l'homme ou sans l'homme...

Pour moi, la seule vraie façon de sortir du nucléaire est de ne plus donner le moindre centime d'euros à EDF. Enercoop nous propose de l'électricité produite par des énergies renouvelables. Même si la façon dont l'éolien se développe est critiquable, il n'y a pas de solutions miracle pour l'heure. C'est quand même formidable que des gens aient pu mettre en place une alternative viable au nucléaire en venant sur le sacro-saint terrain de la fourniture électrique.
Je souhaite que tous ceux qui ont pris conscience de l'extrême dangerosité de la fission nucléaire, fasse un pas de plus pour s'inscrire chez Enercoop et acceptent que leur facture d' énergie soit un peu plus élevée. Etre cohérent entre ses opinions et ses actes est extrêmement important. Laissons tomber les querelles d'opinions.

Il parait que l'éolien fait des dégâts chez nos amis les oiseaux ...? Qu'en est-il exactement ? Quelqu'un aurait des infos là-dessus ?

Comment réduire la consommation d'énergie alors que le gouvernement incite aux voitures électriques et à l'installation de bornes électriques collectives et individuelles ? Avec de tels équipements le nucléaire sera indispensable pour fournir l'energie nécessaire à tous ces véhicules subventionnés !

Trop jolies ces petites courbes ! :)

éolien est moins dangereux pour les oiseaux que la voiture!
la voiture électrique, une chimère pour nous tous; sauf pour quelque un!
le vélo electrique une des solutions avec covoiturage, transports collectif et puis la traction annimal.
le nucléaire, en plus avec du plutonium: trop n'importe quoi....
Et puis si cela marche, il faudra serrer les fesses pendant 50 ans? non et non!
Vous les politiques, vous allez continuez longtemps d'être des marionnettes des Lobbys?
Il y a pas que le fric dans la vie.
Et puis à propos de sous: la pilule du nucléaire va surement pas passer beaucoup plus longtemps. le peuple n'est pas si idiot!

Jespere que nous trouverons d'autres alternatives , dans ce monde en constante evolution , l'eolienne n'est pas notre avenir , le nucleaire la voie a notre destruction , je crois en les scientifiques pour essayer de trouver une solution propre a ce probleme qui nous touche tous

Chaque année depuis 2006, la PRODUCTION d'électricité AJOUTEE par les nouvelles éoliennes dépasse de beaucoup celle ajoutée par les nouveaux réacteurs nucléaires. En 2011, le solaire photovoltaïque a lui aussi dépassé le nucléaire en production ajoutée.

http://energeia.voila.net/energie/comparatif_nes.htm

Depuis 2001, la puissance installée en nouvelles éoliennes est très supérieure à celle installée en nucléaire. C'est aussi le cas pour le solaire depuis 2006.

Mais là n'est pas l'essentiel, car c'est la production annuelle d'électricité produite qui est importante, compte tenu d'un taux de charge différent selon les sources d'énergie.

Beaucoup de données chiffrées et récentes dans les autres études de ce petit site bien documenté.

Tiens, justement, à propos des GAZ A EFFET DE SERRE, il ne faut pas compter sur le nucléaire.

Les énergies renouvelables font beaucoup mieux et sans perdre de temps.

http://energeia.voila.net/electri/co2_ges_nucle_renouv.htm

Une étude construite sur du solide : les chiffres de l'agence de l'énergie et ceux de l'agence de l'atome.

C'est au final assez simple ...
il est impératif de réduire la consommation {éclairage des magasins toute la nuit par exemple}
il est impératif de démultiplier les sources ...
géothermie, solaire, photovoltaïque, éolien, pellet, récupération d'eau de pluie, utilisation de la force marine [marée], utilisation du moteur "Pentone" [moteur à adjonction d'eau] et "Négre"
[moteur à air comprimé].
Chaque régions de chaque pays devraient utiliser ce que le bon sens lui indique.
Et surtout faire disparaitre le "Capitalisme libéral" cause de tous nos maux

Pour avoir un VRAI ARGUMENTAIRE ANTI-NUCLÉAIRE il vaut mieux écouter cette émission de France Culture, avec Bernard LAPONCHE, expert : http://www.franceculture.fr/emission-terre-a-terre-le-blues-des-experts-1-2014-09-13

bande de demeuré, vous êtes mignon derrière vos stats bricolés, vos banderoles, votre bourrage de crâne "anti nucléaire. MAIS ça vous arrive une fois d'avoir un minimum de bon sens, vous nous pété les c***** avec le réchauffement climatique, et après vous venez tapez sur le nucléaire ?! Le réchauffement climatique, tu y as grandement collaboré GreenPeace. A s'acharner contre la porte de sortie du réchauffement climatique , qui n'est autre que le nucléaire en général, tu as condamner cette issue. Si j'évoque SuperPhoenix ? Ça te parles ? un prototype quasi opérationnel de réacteur nucléaire qui ne produirait aucun déchet, pas ou peu de radiations, et une énergie nécessitant que peu de ressources pour un prix défiant même le prix extrêmement bas du nucléaire actuel. Et bien je te rappelle que tu as participé à l'enterrement de ce projet.
Souviens toi GreenPeace, que tu t'es toi même condamné.

Je souhaitais répondre à François : Si l'on a autant d'éoliennes érigées dans le monde actuellement, ce n'est pas pour les beaux yeux de quelques écologistes, si ces investissements sont croissants, là non plus ce n'est certainement pas une idée loufoque.
C'est que l'investissement est fiable et sans retombée négatives sur notre environnement. Pour le visuel soit disant gênant des éoliennes : avant il y avait beaucoup de moulins à vent dans de nombreuses régions françaises : ces moulins à vent qui permettaient de moudre le grain avaient-ils des opposants "pour la vue ?" Les réacteurs nucléaires sont-ils plus beaux à voir que des éoliennes ?
Il est à la fois urgent et indispensable de faire une transition énergétique. Elle doit se faire progressivement. L'éolien en fait partie tout comme le solaire, l'énergie hydroélectrique, les hydroliennes et surtout notre comportement à moins consommer de tout. Sur ce dernier point il y a d'énormes progrès à faire. Par exemple la construction automobile : beaucoup de français veulent toujours du neuf, alors que la plupart des auto mises au rebut pourrait fonctionner sans beaucoup de réparations. On fait passer l'achat d'une nouvelle voiture par l'argument commercial qu'elle consomment moins et donc moins polluantes : c'est faux ! Car il faut près de 11000 l d'eau, des mètres de câblage électrique, des métaux rares pour les autres GPS et circuits électroniques , des litres de peinture, du plastique (fait par l'industrie pétrolière), de l'acier (de plus en plus cher à fabriquer). Alors qui pollue le plus ? La nouvelle voiture qui fait envie ou l'ancienne ? La mienne a 648 000 km, pas de circuits électronique, elle roule comme une horloge, me rapporte de l'argent par rapport au coût des transport et à l'investissement dans une nouvelle voiture qui, elle devra passer OBLIGATOIREMENT chez le garagiste. Voilà. A méditer. Bonne journée.

Bonjour, et merci de venir participer à la conversation ...
Notez que Greenpeace s'écrit en un seul mot, que nous parlons de changements climatiques, ou de bouleversements et pas de réchauffement, que le nucléaire ne permet pas de lutter contre ces bouleversements. En effet, certes, le nucléaire n'émet presque pas de CO2. Mais il est hors-jeu, car il ne peut pas influer sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) dues aux transports, au secteur agricole ou à la déforestation. Il ne peut avoir d'intérêt que pour réduire les émissions de GES liées à l'électricité. Il faudrait alors généraliser le recours au nucléaire. Si l'on multipliait par quatre le nombre total de réacteurs, les émissions mondiales de GES ne baisseraient que de 6%. Le nucléaire ne peut pas jouer de rôle majeur dans la réduction des émissions de GES.
Notez également que, pour se faire entendre, voire mieux, écouter, mieux vaut rester poli, voire même respectueux, pourquoi pas ?
Très bonne journée à vous

green peace
vous dites:
Notez également que, pour se faire entendre, voire mieux, écouter, mieux vaut rester poli, voire même respectueux, pourquoi pas ?

Vous etes respectueux des autre vous ?
NON
il n'y a qu'a regarder les graphiques que vous nous présentez.Vous vous foutez du monde et vous vous moquer meme de vos lecteurs (qui le merite peu etre bien en fait puisque très peu de remarque sur la "qualité" de ces graphique" ).
L'tilisation de ces graphiques sont à l'image de ce que vous etes!

En remplaçant tous les réacteurs nucléaires par des centrales thermiques au gaz (CGCC), les émissions de CO2 augmenteraient de 1.100 Mt CO2 (0,4 x 2.750). Cela représenterait une augmentation de 2,9 % de toutes les émissions de CO2 et de 2,2 % de toutes celles des gaz à effet de serre.

Mais remplacer le nucléaire par un ensemble d'énergies renouvelables n'augmenterait pas les émissions de CO2 et ne nécessiterait pas d'avoir des centrales thermiques au gaz "en secours". Les diverses énergies renouvelables sont complémentaires entre elles et l'hydraulique est en grande partie disponibles à la demande.

http://energeia.voila.net/nucle/sans_nucleaire_co2.htm

Mais l'hypothèse d'un remplacement des centrales électriques consommant du charbon par d'autres consommant de l'uranium se révèle irréaliste, y compris sur une période d'une quarantaine d'années (vers 2050).

Lire le document pour les détails techniques chiffrés.

Pour les graphiques, vous en avez d'autres ici :

http://energeia.voila.net/electri/electri_nucle_declin.htm

Pour les énergies renouvelables, y compris l'hydraulique, face au nucléaire >

Pour la production ajoutée selon les années par le solaire, l'éolien et le nucléaire >

L'hydraulique, c'est encore plus.

Je en comprend pas les graphiques ! Comment le nucléaire peut produire des valeurs négatives et donc consommer de l'électricité ?

Beaucoup font remarquer que les éoliennes ne tournent pas lorsqu'il n'y a pas de vent... c'est exact ! Mais ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de vent sur un site qu'il n'y en a nulle part sur notre territoire. Si des éoliennes sont en panne en Bretagne, peut-être d'autres sont-elles à plein régime dans le sud de la France, ou dans le nord... c'est avec la diversification des sources d'énergie, et dans leur implantation sur TOUT le territoire, en France et ailleurs, que nous pourrons avoir de meilleurs rendements. Si chaque propriétaire d'une maison installe des panneaux photovoltaïques sur son toit et une petite éolienne dans son jardin, il aura déjà une meilleure autonomie. Si ceux qui ont un cours d'eau dans leur propriété installent un moulin (ce que j'appelle un moulin), ils peuvent aussi en tirer profit... etc., etc. C'est par la grande diversité des installations sur tout le territoire que nous pourrons gagner. Bien entendu, il faut que chacun repense sérieusement sa consommation d'énergie et économise au maximum.
Pour ma part, étant locataire, je subis un chauffage au fuel, mais j'envisage de déménager pour un appartement mieux isolé et moins énergivore. Je pense à l'avenir de mes enfants et de ma petite fille. Ils méritent mieux que ce que nous allons leur laisser !
Et puis, notre monde s'est-il construit en un jour ? Non, c'est avec le temps et des investissements bien orientés (et pas vers le nucléaire) que nous pourrons nous en sortir.
Bonne journée à tous et merci à Greenpeace pour son implication.

Continuons à nous battre contre cette aberration du nucléaire

Donnez votre avis

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par :
- le blocage du posteur
- l'effacement des commentaires incriminés

Voir nos conditions d'utilisation

Tous les champs sont obligatoires.

Votre nom sera affiché sur le site, visible de tous et donc indexable par les sites de recherche type Google. Veuillez utiliser un pseudonyme si vous ne voulez pas que votre identité soit visible et se retrouve sur d'autres sites.
Elle ne sert qu'à des fins d'administration et ne sera pas publiée sur le site.
Pour lutter contre le spam publicitaire, de nombreux mots sont interdits dans les commentaires. Si ces mots sont présents, votre commentaire sera automatiquement rejeté ou mis en fil d'attente de modération.
De plus, nous n'acceptons que 3 adresses web (URL) au maximum dans les commentaires.

Si votre commentaire est bloqué, il n'apparaîtra pas.
Merci de patienter pour que celui-ci soit mis en ligne.
Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.