Ungersheim, premier territoire d’Alsace en transition

Ungersheim, à quelques encablures de Mulhouse et de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, organisait la semaine dernière ses premières rencontres de la transition, parrainées par Rob Hopkins. La petite ville de 2000 habitants a entamé ses démarches de transition dans le domaine de l’énergie mais aussi de l’éco-habitat, de l’agriculture respectueuse de l’environnement et locale, et de la monnaie alternative, le radis, il y a une dizaine d’années. Et, pour les projets énergétiques, l’idée de départ était notamment de revaloriser les terrains des anciennes mines de potasse, qui contribuaient à l’économie de la ville jusqu’aux années 2000.

Des retombées économiques et sociales déjà visibles

Lors de ces rencontres a été inauguré le plus grand parc solaire d’Alsace, Helio68, d’une puissance de 5,3MW et d’une superficie de 40 000m2, permettant d’économiser 15 000 tCO2/an. Grâce aux revenus générés par le parc, de l’ordre de 27k€ par an, des parcelles sont louées à des prix attractifs à des entreprises ce qui a permis d’attirer 30 nouveaux emplois sur place. Ungersheim est aussi engagée dans une démarche de diagnostic énergétique, de sobriété de l’éclairage public (-40% de consommation grâce à des LED), de chauffage de la piscine grâce à des panneaux thermiques, d’exploitation d’un réseau de chaleur biomasse…

Greenpeace Ungersheim 26 sept 15-71
© Alex Flores – Laurent K.Longvixay / Greenpeace

La Semaine Solaire de Greenpeace, une première en France

Greenpeace a contribué à la démarche en montant une Semaine Solaire : un accompagnement pédagogique des enfants de l’école primaire d’Ungersheim, mais surtout d’un groupe de lycéens d’une commune voisine, Guebwiller, qui ont appris les usages de l’énergie solaire et installés des panneaux photovoltaïques sur le Dojo de la ville, en partenariat avec l’entreprise locale qui a été sélectionnée via appel d‘offres par la ville. Réalisée en seulement 3 jours, l’installation couvrira 23% de la demande de la cuisine collective d’Ungersheim et permettra à la ville d‘économiser 2650 euros par an de facture électrique.

Parallèlement, Greenpeace a recensé, avec l’aide des lycéens, le potentiel solaire des toits des habitations et des bâtiments communaux du village pour réaliser le premier cadastre solaire d’Alsace. Avec un potentiel de 14GWh annuel, le solaire peut couvrir plus de 2 fois les besoins des ménages et 77% de la consommation totale de la communes (ménages, commerces, industries).

SW Greenpeace-14
© Alex Flores – Laurent K.Longvixay / Greenpeace

La raison d’un tel volontarisme ? Le maire d’Ungersheim nous explique simplement que « Montrer l’exemple n’est pas la meilleure façon de convaincre, c’est la seule ». Après les 4 territoires engagés dans la transition énergétique, du Berry aux Hautes-Alpes, que nous avons présentés il y a peu, cette Alsace qui vit à l’ombre de la centrale de Fessenheim démontre bien qu’un avenir radieux est non seulement possible, mais aussi profitable socialement et économiquement. De quoi inspirer d’autres élus locaux.

Pour appuyer ces territoires, qui eux mettent en œuvre la transition, demandez à François Hollande de passer des paroles aux actes et de doubler le rythme d’installation des énergies renouvelables, en signant notre pétition.

Vos commentaires

Poster un commentaire

6 commentaires pour « Ungersheim, premier territoire d'Alsace en transition »

Dominique t'es vraiment trop beau

pierre fait pas la masse

Dominique ON VOIT TON CUL C'EST ON NE PEUT PLUS EXCITANT !!

joan ntm

Du calme les enfants.

Merci encore pour cette magnifique semaine , de la part des terminal sti du deck

Ps: amadeous ont t'aime

Donnez votre avis

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par :
- le blocage du posteur
- l'effacement des commentaires incriminés

Voir nos conditions d'utilisation

Tous les champs sont obligatoires.

Votre nom sera affiché sur le site, visible de tous et donc indexable par les sites de recherche type Google. Veuillez utiliser un pseudonyme si vous ne voulez pas que votre identité soit visible et se retrouve sur d'autres sites.
Elle ne sert qu'à des fins d'administration et ne sera pas publiée sur le site.
Pour lutter contre le spam publicitaire, de nombreux mots sont interdits dans les commentaires. Si ces mots sont présents, votre commentaire sera automatiquement rejeté ou mis en fil d'attente de modération.
De plus, nous n'acceptons que 3 adresses web (URL) au maximum dans les commentaires.

Si votre commentaire est bloqué, il n'apparaîtra pas.
Merci de patienter pour que celui-ci soit mis en ligne.
Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.