Drones et sécurité des installations nucléaires françaises

Depuis le 14 septembre plus de 30 survols par des véhicules aériens sans pilote, mieux connus sous le nom de drones, ont été recensés sur 19 sites nucléaires français, dont 14 centrales nucléaires exploitées par EDF.

Les motivations et objectifs de ces survols non autorisés restent encore inconnus à ce jour. Ces drones violent de façon flagrante l’interdiction d’accès à l’espace aérien au-dessus et à proximité des centrales nucléaires. À ce jour, EDF et les autorités nationales de sûreté et de sécurité nucléaires se sont avérées incapables d’anticiper, de détecter et d’empêcher ces survols, ainsi que d’identifier les responsables.

Das franzoesische AKW Fessenheim liegt direkt an der deutschen G

Îles Canaries : l'armée espagnole défend violemment les intérêts pétroliers aux dépens de la volonté citoyenne

Lors d’une action non-violente menée en Espagne au large des îles Canaries ce matin, des bateaux de la marine espagnole se sont violemment interposés entre les zodiacs de Greenpeace et un navire de forage pétrolier de l’entreprise Repsol. Une activiste de Greenpeace a été hospitalisée et un autre militant légèrement blessé.
Suite à cette action, L’Arctic Sunrise a été mis sous séquestre mardi à Arrecife (Lanzarote – Canaries) par les autorités espagnoles.

Protest Against Repsol in Spain

Survols de sites nucléaires : et si on voyait les choses en face ?

Depuis le début du mois d’octobre, des sites nucléaires français ont été survolés par un ou plusieurs drones. Greenpeace a eu connaissance de ces survols au moment où l’information a été rendue publique dans certains médias locaux proches des centrales EDF concernées ou sur les sites internet de ces centrales. Greenpeace a alors enquêté, afin d’allonger la liste, en particulier au niveau des sites appartenant au CEA ou Areva.

Comprendre (et contrer!) les dérèglements du climat en 10 points clés

Le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) est en train de mettre la dernière main à son 5e Rapport d’évaluation. Ce document est d’une importance cruciale, mais il est aussi très long et très technique. Pour nous, les questions sont simples : à quel point la situation est-elle grave? Quelles solutions mettre en œuvre?

En nous basant sur les derniers comptes-rendus du GIEC, et sur d’autres études récentes, nous vous livrons ci-dessous les 10 points clés sur les changements climatiques.

Une loi de transition énergétique pavée de bonnes intentions

C’est samedi matin à 6h45, que les députés ont fini d’examiner les 2507 amendements au texte de la loi de Transition énergétique, votée ce mardi. Les députés ont ainsi, après de longues (très longues) heures de débats, inscrit la réduction de la part du nucléaire dans la loi. C’est une première pour la France, et un indice d’évolution culturelle…

Sommet sur le climat : l'heure du bilan

Cette semaine s’est tenu à New York le Sommet sur le climat organisé par le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. L’organisation de ce Sommet a été motivée par la nécessité de lancer un round de négociations entre les 120 chefs d’Etat présents, afin d’aboutir à un accord contraignant sur le climat l’année prochaine lors de la Conférence de Paris.

UN Climate Summit Projection in New York

Du pôle Nord aux Nations unies : sur tous les fronts pour sauver l'Arctique et le climat

Nous avons remis hier les six millions de signatures de la pétition “Save the Arctic” au secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon.

Après plus de deux ans de travail acharné et grâce à votre participation, nous avons réussi à porter notre demande pour la protection de l’Arctique au plus haut niveau des instances internationales.

Délégation de Greenpeace : Kumi Naidoo (directeur général de Greenpeace International), Neil Hamilton (chargé des questions politiques pour Greenpeace), Josefina Skerk (membre du Parlement du peuple autochtone saami, Suède) et Margareta Malgrem Köller, bénévole pour la campagne « Save the Arctic » auprès de Greenpeace Allemagne.
Délégation de Greenpeace : Kumi Naidoo (directeur général de Greenpeace International), Neil Hamilton (chargé des questions politiques pour Greenpeace), Josefina Skerk (membre du Parlement du peuple autochtone saami, Suède) et Margareta Malgrem Köller, bénévole pour la campagne « Save the Arctic » auprès de Greenpeace Allemagne.