En Inde, Greenpeace dérange et risque la fermeture imminente

Le gouvernement indien a bloqué les comptes de l’organisation et interdit à des collaborateurs de quitter le pays. Mais Greenpeace ne se laisse pas réduire au silence et lutte contre cette forme d’oppression.

Il ne reste qu’un mois à Greenpeace Inde pour assurer sa survie… Depuis plusieurs mois, le gouvernement de « la plus grande démocratie du monde » prend de vastes mesures répressives contre les organisations de la société civile en général, et contre les associations de défense de l’environnement en particulier. Greenpeace Inde ne dispose plus que de 30 jours de trésorerie pour couvrir les salaires de son personnel et ses frais de fonctionnement.

Web

Une oppression sournoise pour asphyxier l’association

La décision du ministre de l’Intérieur, Rajnath Singh, de geler les comptes bancaires de Greenpeace Inde est une façon de détruire l’ONG à petit feu. Non seulement 340 salariés risquent de perdre leur emploi, mais, en outre, les campagnes menées par l’organisation pour défendre le développement durable, la justice environnementale et les énergies propres seraient réduites à néant.

Le gouvernement indien multiplie depuis plusieurs mois les attaques contre Greenpeace Inde. En mars dernier, par exemple, les autorités avaient interdit à la chargée de campagne Priya Pillai de se rendre à une conférence au Royaume-Uni, où elle devait présenter les impacts de l’industrie extractive sur la population indienne. Cette interdiction, ainsi que d’autres sanctions imposées à l’ONG, ont finalement été levées par la Haute Cour de justice de Delhi.

En gelant les comptes de Greenpeace Inde, le gouvernement bloque en réalité les dons de 77 000 citoyennes et citoyens indiens ! Ces dons représentent plus de 68 % des revenus de l’association, le reste provenant des contributions apportées par d’autres bureaux de Greenpeace dans le monde, dont bien sûr Greenpeace France.

Par solidarité, Greenpeace France se mobilise

Greenpeace France a adressé un courrier à l’Ambassadeur d’Inde en France lui demandant un rendez-vous afin de pouvoir répondre aux accusations portées contre Greenpeace Inde. Le courrier souligne notamment la transparence financière de l’organisation en Inde et indique que ces attaques constituent une violation des droits à la liberté d’expression et d’association garantis par la Constitution indienne et par le droit international. Greenpeace France compte également interpeller le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, sur ce sujet.

Greenpeace Inde coupable de faire passer la planète avant les profits ?

La fermeture forcée de Greenpeace Inde ne serait pas qu’un symbole catastrophique pour ce pays. Ce serait surtout la fin de campagnes ambitieuses et d’une véritable vision d’un avenir respectueux de l’environnement et des personnes. Ses actions ont déjà permis des avancées majeures, par exemple en protégeant récemment les forêts de Mahan de l’exploitation de charbon, ou en mettant en avant des solutions positives pour les Indiens les plus pauvres comme dans le village de Dharnaï, le premier en Inde où toute l’électricité est produite à partir de l’énergie solaire. Grâce à une coalition d’associations menée par Greenpeace, environ 450 maisons, 50 commerces, deux écoles ainsi qu’un centre dédié à la formation et à la santé sont raccordés à 280 panneaux photovoltaïques installés à proximité du village.

enfants_dharnai_greenpeace_inde

Aujourd’hui Greenpeace, demain d’autres membres de la société civile ?

Greenpeace Inde prépare un nouveau recours judiciaire, mais son directeur, Samit Aich craint que le processus ne se prolonge bien delà du 1er juin, date à laquelle les réserves de trésorerie seront épuisées. Il s’interroge sur les raisons de ces sanctions :

« Est-ce parce ce que nous avons parlé de thé sans pesticides, de pollution de l’air, et d’un avenir plus propre et plus juste pour tous les Indiens ».

Samit Aich espère que le Ministère de l’intérieur donnera les vraies raisons de ses décisions arbitraires. « Le Ministre de l’intérieur essaie de nous planter un couteau dans le dos. Car il sait qu’interdire Greenpeace dans son ensemble est anticonstitutionnel. Nous l’appelons à reconnaître enfin qu’il veut interdire Greenpeace Inde pour nous faire taire. Ces attaques arbitraires pourraient créer un précédent extrêmement dangereux. En Inde, toutes les organisations civiles sont devenues des cibles. »

 

Vous pouvez vous aussi soutenir la liberté d’expression et l’action de Greenpeace Inde et afficher votre solidarité sur les réseaux sociaux :

La voix des Indiens ne doit pas être réprimée par des décisions arbitraires ! Tous ensemble, apportons-leur notre soutien !

Vos commentaires

Poster un commentaire

12 commentaires pour « En Inde, Greenpeace dérange et risque la fermeture imminente »

Greenpeace travaille courageusement à protéger la planète et ses habitants. Je tiens à les soutenir car je leur en suis vraiment reconnaissante.

merci pour ces infos - content de savoir que les autres bureaux de Greenpeace sont solidaires de GP-India. En souhaitant que les bureaux les plus riches (GP-Allemagne, GP-Hollande, GP-USA, ...) puissent aider financierement les employes de GP-Inde au cas ou les salaires seraient suspendus.

De bon samaritain à GP: ben tien LOL.
Ouvrez les yeux !!!!!

Témoignage que d'ancien dirigeant ou fondateurs de GP (rigolo et incroyable de voir que les dirigeant et même fondateur de GP ont pu etre acheté par les méchant....la seul explication quand on ne veut pas se remettre en cause) LOL mdr

Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis

Sur le site : choix et réalité
Article: La face caché de GP

Une structure pas très démocratique

Dès la prise de contrôle de Greenpeace, David McTaggart va installer une structure autoritaire qui perdure encore aujourd’hui. Pour Nadège Fréour, du Centre de politologie de Lyon, Greenpeace a « une structure hiérarchique et centralisée, laissant peu d’autonomie aux composantes de base », ajoutant que « la prise de décision est exclusivement confiée à un nombre restreint de directeurs exécutifs, au niveau international et dans les différents bureaux nationaux, qui dépendent eux-mêmes étroitement du siège d’Amsterdam. » Cette structure, beaucoup d’anciens responsables de Greenpeace l’ont dénoncée. Par exemple, Bjorn Oekern, ancien directeur de Greenpeace Norvège, a déclaré qu’« aucune démocratie ne peut exister dans Greenpeace. C’est une structure pyramidale où tout se décide en haut, exactement comme dans un système militaire. »
Philippe Lequenne, ancien directeur de Greenpeace France, explique que « Greenpeace International décide de ce qui se fera en France et l’organisation fait preuve d’un intégrisme inouï. »
François Breteau, autre dirigeant de la branche française de l’ONG, témoigne dans le même sens : « C’est un système très fermé qui fonctionne de façon non démocratique et avec beaucoup d’argent.
Big business vert
Question business, il semble que David McTaggart ait eu davantage de succès avec Greenpeace qu’avec ses affaires immobilières. Il est vrai que tant qu’il a été le grand patron de Greenpeace, et même un peu après sa retraite, l’aspect financier a été un aspect prédominant dans les campagnes de Greenpeace.
Pour Jacky Bonnemains, ex-président de Greenpeace France, « Greenpeace est devenu la caricature du nouveau riche. Ils ne savent pas quoi faire de leur argent mais ils le gardent soigneusement. »
Pour sa part, Bjorn Oekern déclarait en 1993 que « toute personne imaginant que l’argent de Greenpeace est dépensé pour l’environnement fait fausse route. Ils ne voyagent qu’en classe affaires, mangent dans les meilleurs restaurants et mènent une vie de jet-set écologiste. (…) La principale raison expliquant la priorité accordée aux baleines, c’est que cela rapporte de l’argent. »
Néanmoins, le plus gênant vient des révélations de l’ancien comptable de Greenpeace Hollande:
Frans Kotte, dans un documentaire intitulé The Rainbow Man (1993) et réalisé par le journaliste Magnus Gudmundsson. Kotte explique que Greenpeace avait plusieurs comptes secrets de quelques dizaines de millions de dollars, alimentés par les différentes campagnes. Selon lui, ces comptes étaient ouverts au nom de sociétés écrans et n’étaient accessibles qu’aux plus hauts responsables de Greenpeace, dont David McTaggart. Or, toujours selon Klotte, cet argent était joué dans diverses opérations de spéculation sur les marchés internationaux. De plus, Kotte révèle que les 20 millions de dollars versés par la France à Greenpeace, suite à l’affaire du Rainbow Warrior, se sont retrouvés sur le compte d’un mystérieux Ecological Challende Fund, dont le gérant était David McTaggart. Ce fait est d’autant plus choquant qu’à l’époque McTaggart n’avait plus officiellement de responsabilités au sein de Greenpeace. Interrogée pourquoi celui-ci contrôlait encore cette somme d’argent, la nouvelle dirigeante de Greenpeace de l’époque répondit simplement : « Parce que nous lui faisons confiance. »

Témoignages sur Greenpeace
« Quand je repense à toutes ces années, à tout ce qui s’est passé depuis que nous avons fondé cette organisation, j’ai vraiment l’impression d’avoir créé un monstre, d’être un peu comme le docteur Frankenstein. »
Bennett Metcalfe (co-fondateur de Greenpeace)

– The Rainbow Man, 1993.
« Je pense qu’ils se sont engagés dans de nombreux thèmes, dont beaucoup sont critiquables et certains sur lesquels ils sont totalement butés, comme par exemple avec les OGM. Si ils sont tellement inquiets au sujet de la santé humaine, pourquoi ne s’attaquent-ils pas au tabac ? »
Patrick Moore (co-fondateur de Greenpeace)
– New Scientist, 25/12/1999
« C’est un système très fermé qui fonctionne de façon non démocratique et avec beaucoup d’argent. »
François Breteau, (ancien dirigeant de Greenpeace France)
« La seule obligation de résultat de l’organisation est de faire la une des médias de temps en temps. C’est un système très pervers. L’important est de trouver quelques mots magiques qui feront « tilt » dans l’opinion publique. En outre, Greenpeace International décide de tout ce qui se fera en France et l’organisation fait preuve d’un intégrisme inouï. »
Philippe Lequenne (président de Greenpeace France de 1988 à 1991)
– La Tribune-Desfossé, 03/02/1993
« Ils sont pourris jusqu’à l’os. C’est dommage, on aurait pu faire de grandes choses. »
« Greenpeace est devenu la caricature du nouveau riche. Ils ne savent pas quoi faire de leur argent mais ils le gardent soigneusement pour eux. »
« Je dénonce l’absence de démocratie interne dans Greenpeace. Pour entreprendre la moindre action, les capitaines de ses navires sont obligés d’attendre le feu vert de zozos installés dans un bunker à Amsterdam, qui décident en fonction de je ne sais quel impératif médiatique, politique ou économique. »
« Le pouvoir de Greenpeace provient de la complicité des médias qui raffolent d’images avec un peu de pathos et de science. C’est un cocktail parfait. La démagogie exercée à l’échelle mondiale est le meilleur des financiers. »
Jacky Bonnemains (président de Greenpeace France jusqu’en 1985)
– Le Quotidien de Paris, 13/11/1991
Sur l’intervention de Greenpeace dans l’affaire du Clémenceau : « Oui, c’est une cabale. On peut même parler d’un enthousiasme collectif emmené par une bonne bande d’intégristes de l’écologie qui ont réussi à emporter le morceau parce que c’était trop facile. Certes, la marine nationale, complètement empotée, confuse, a commis des erreurs. Mais les écologistes ne savent définitivement pas faire la part entre le mieux et le nul. »
Jacky Bonnemains (président de Greenpeace France jusqu’en 1985)
– TF1, 16/02/2006
« La façon dont Greenpeace traite les cibles qu’elle a choisies peut clairement être définir comme du fascisme ou du fondamentalisme religieux. Toute personne imaginant que l’argent de Greenpeace est dépensé pour l’environnement fait fausse route. Ils ne voyagent qu’en classe affaires, mangent dans les meilleurs restaurants et mènent une vie de jet-set écologiste. (…) La principale raison expliquant la priorité accordée aux baleines, c’est que cela rapporte de l’argent. »
Bjorn Oekern (ancien directeur de Greenpeace Norvège)
– Reclaiming paradise, 1993.

Incroyable de voir des dirigeant voir même fondateur de GP avoir le même avis?
Ce sont des menteurs??
Les dirigeant de GP en vieillissant deviennent bizarement "des méchants" pour dire de telles choses?
Fan fini souvent par devenir fan atique

"incroyable de voir des dirigeants, voir même des fondateurs de GP avoir le même avis" ? Pas tant que ça s'il s'agit d'une opération de communication visant à discréditer une organisation qui dérange et se montre capable de faire barrage à des intérêts privés. Sur la démocratie il faudra bien un jour en finir avec ce délire de la démocratie participative, c'est valable dans un quartier ou une petite commune mais au delà il y a aussi un équilibre à trouver avec l'efficacité. Quant au trésor caché de GP ... LOL. Il y a sans aucun doute des choses discutables mais là je qualifierai "keep cool" de barbouze, ou de sophiste. Le passage sur les OGM me fait vraiment penser que le post précédent pue la manipulation.

chère Sylvain Cornut,

"keep cool" de barbouze, ou de sophiste. Le passage sur les OGM me fait vraiment penser que le post précédent pue la manipulation"

Manipulation carrément !!!

Pas parano après cela pour déduire une MANIPULATION !!

Sauf que :

Je suis un simple citoyen payé par personne pour penser et réfléchir tout seul !

Ci-dessus, je n’ai fait que recopier des morceaux info relativement facile à trouver sur le net (pas ici, ni FNE, ni GN ou ni….. bien sûr).

Les sources cités sont divers et variées quand même ! (même TF1 … mais pas la 5 re quand même ! LOL).

Les nombreux sujet des interventions/articles (« pas très démocratique ; intégrisme inouï; Big business vert ; vie de jet-set écologiste ; OGM; comptes secrets) n’e sont pas le point commun interpelant, mais le fait que ceux qui interviennent ou témoignent soit tous des anciens dirigeants de GP et la cerise sur le gâteau des fondateurs de GP pour certains !!!!!!!
Les pionniers du combat !

Il est dangereux psychologiquement de prendre des responsabilités chez GP ???

Si on écoute certains fans devenus fanatiques ici ou ailleurs (FNE, GN ou ….. bien sûr), les anciens dirigeants tournent avec l’âge tous « vinaigre » et deviennent des salopards prêts à renier leurs mères ????

Je ne fais pas comme dans la majorité des post sur ce site donner mon avis seulement et gratuitement avec toujours le résultat apparent que si on ne fait pas attention,

fan devient quelques fois fanatique !

Keep Cool, si vous prétendez penser par vous même faite quand même attention de ne pas penser avec des lieux commun et faites attention à vos sources. Penser se fait avec méthode. L'argument avec les OGM et le tabac est la tarte à la crème du contre argument qui fait davantage penser à une conversation de comptoir. La Jet-set écologiste et sa succession de clichés sont aussi pas mal dans leur genre.
Il est plus facile de discréditer un adversaire (archaïque, intégriste, irresponsable ...) que de lui opposer des arguments valables et je ne vois pas quel est le but que vous poursuivez, sinon discréditer Greenpeace. Pourquoi voulez-vous discréditer Greenpeace, sinon parce qu'ils vous gênent ? Greenpeace étant la seule organisation mondiale (avec Sea Shepherd) à être indépendante et à faire aboutir ses combats (pour les derniers shell et le bois illégal).

Oui Greenpeace est une organisation qui dérange et gêne de nombreux lobbyistes et dirigeants parce qu'elle est efficace. Et c'est bien pour cette raison qu'elle est indispensable, c'est un contre-pouvoir nécessaire. On en voit quelques uns venir ici se faufiler pour tenter de discréditer Greenpeace, je dis bien tenter...

grren est sur la bonne voie: elle derange beaucoup en inde. alors aidons la
greenpeace plie mais ne rompt pas, les russes ne l'ont pas vaincue alors les indous; ce ne sont que des gamin a cote : greenpeace va s'en sortir avec dignite et plus solide
ON NE DETRUIT PAS UN MYTHE, PLUS ON L'ATTAQUE , PLUS ON LE RENFORCE
COURAGE ET BONNE CHANCE
C'EST NOUS QU'ON LES AURAS

Je ne trouve pas de lien pour écrire ma façon de penser aux dirigeants Indiens! Qui m'aidera?

Vous pouvez soutenir Greenpeace Inde en signant la pétition :
http://act.greenpeace.in/freedomofspeech/

à keep cool : why not? mais aurais-tu des infos un peu plus fraiches, tu mentionnes des sources qui ont entre 10 et 30 ans... est-ce bien raisonnable ?
par ailleurs, on parle bcp des intégristes de l'islam, mais l'Inde est actuellement aux mains des hindouistes fanatiques, on constate que c'est pas mieux !!

cmt BLOGTITLE ? pas compri ... excusez vous pouvez expliquer svp ? NAME , association étudiant Seo Rennes 138 rue de Chateaugiron - 35000 Rennes - http://seo-rennes.gq

https://twitter.com

Donnez votre avis

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par :
- le blocage du posteur
- l'effacement des commentaires incriminés

Voir nos conditions d'utilisation

Tous les champs sont obligatoires.

Votre nom sera affiché sur le site, visible de tous et donc indexable par les sites de recherche type Google. Veuillez utiliser un pseudonyme si vous ne voulez pas que votre identité soit visible et se retrouve sur d'autres sites.
Elle ne sert qu'à des fins d'administration et ne sera pas publiée sur le site.
Pour lutter contre le spam publicitaire, de nombreux mots sont interdits dans les commentaires. Si ces mots sont présents, votre commentaire sera automatiquement rejeté ou mis en fil d'attente de modération.
De plus, nous n'acceptons que 3 adresses web (URL) au maximum dans les commentaires.

Si votre commentaire est bloqué, il n'apparaîtra pas.
Merci de patienter pour que celui-ci soit mis en ligne.
Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.