Énergie : pour enfin comprendre et faire des choix éclairés !

François Hollande a décidé de réduire la part du nucléaire de 75 à 50% de l’électricité en France d’ici à 2025. Il a promis d’enclencher la transition énergétique du pays. Et il a promis que les Français seraient consultés lors d’un grand débat citoyen.

Mais ce débat fait l’impasse sur des sujets fondamentaux.

Les fondements mêmes de la transition énergétique d’abord. Le site d’information et de discussion mis en ligne par le ministère fait l’impasse sur les notions les plus essentielles de la transition énergétique. Le « socle de connaissance » est un document long, un pdf difficile à explorer pour l’internaute citoyen. Certains sujets restent tabous dans ces documents … et dans les discussions.

Le risque nucléaire ensuite. Le livret d’information sur la transition énergétique envoyé aux citoyens sélectionnés pour participer aux débats en région fournit une information incomplète : le risque nucléaire n’est tout simplement pas développé, expliqué ou présenté !
Combien coûterait la prolongation de la durée de vie de nos vieilles centrales nucléaires ? Quels risques impliquerait-elle ? Combien payerons-nous la gestion des déchets ? Quelles seraient les conséquences économiques et sociales d’un accident nucléaire ? Serions-nous à même de le gérer ? Pas un mot !

Dans le pays le plus nucléarisé au monde qui compte 58 réacteurs sur son territoire, un débat sur l’énergie qui ne traite pas de ces questions est un faux débat.

Sans méthode claire et définie, sans réelle implication des citoyens, sans portage politique par le gouvernement, ce débat reste confidentiel et laborieux. En réaction à cette désorganisation et ce manque flagrant de volonté politique, Greenpeace a décidé de claquer la porte du processus officiel en novembre dernier.

Mais pour nous, le savoir, c’est le pouvoir.

Energie

Les citoyens doivent pouvoir participer au débat national sur la transition énergétique pleinement. Sans trucages. Pour que ces débats ne restent pas le pré carré d’experts de l’industrie ou des politiciens, Greenpeace verse aujourd’hui une nouvelle contribution au public.

Trois outils, pour rendre aux citoyens les moyens de compréhension et de débat sur la politique énergétique.
Des outils à explorer, à offrir, à partager, à diffuser.

« Le Projet E » ou la transition électrique pour sortir du nucléaire en 4 quinquennats. Visualisez et explorez la transition dans le temps, dans les moyens, dans les opportunités. www.greenpeace.fr/E

L’Abécédaire de la Transition Énergétique, pour décrypter en quelques clics tous les enjeux de la transition énergétique, en comprendre les termes clés. www.greenpeace.fr/abc-transition

➤ Et un rapport en infographies : les cinq centrales nucléaires à fermer en priorité, pourquoi et comment ! www.greenpeace.fr/fermez-les

Ils sont à vous.
Il faut décider dans quelle énergie de demain la France investit aujourd’hui. Si vous n’en parlez pas, personne ne le fera !

Vos commentaires

Poster un commentaire

48 commentaires pour « Énergie : pour enfin comprendre et faire des choix éclairés ! »

Le "projet E" est stupide et irréaliste.
En 2032 Greenpeace souhaiterait que l'éolien représente 54,5% de la production électrique Française et cela sans utilisation complémentaire d'énergie fossile.
Les doux rêveurs à l'origine du projet semblent ignorer que les éoliennes ne fonctionnent en moyenne que 20% du temps et qu'elles doivent obligatoirement êtres couplées à des centrales thermiques pour palier aux intermittences de production.

Pour le nucléaire , c'est la même... aucun moyen de faire face aux intermittences... Alors pourquoi choisir le nucléaire, si l'éolien et le solaire peuvent faire de même (sachant qu'en plus c'est une solution qui quadrille le territoire ; qu'on en finisse avec le concept absurde de "centrale" !)

Que faire?......... Le fil tient les marionnettes!
Rien faire..........

La tête dans l'guidon, on a la lumières et plus on recule...........plus il faudra sauter loin............et quand?............

Les palabres?.........il faut pas alarmer.........On aura et ils auront, en heure, le choix qu'ils n'auront pas choisit

Reste à agir, peut-être est venu le temps des actions vrais
A quoi sert de sauver des vies si de l'autre on sème dans les mers, dans les airs et en terre, la mort.

Alain De Halleux est chimiste nucléaire et cinéaste. Ecoutez-le : http://www.youtube.com/watch?v=Cci0B4xFt2c

@Lex

"Pour le nucléaire , c’est la même… aucun moyen de faire face aux intermittences…"

Vous confondez intermittences de la demande et intermittences du moyen de production.

tiens, le premier troll apparaît....

Beau programme. Cependant, commant inciter la rénovation thermique d'autant de logements? Par quel leviers? Les dispositifs précédents (eco ptz, credit d'impôt...) n'ont pas eu l'effet escompté car trop compliqués et nombreux.... l'état ferait mieux de mettre l'accent sur la rénovation des logements plutôt que d'empiler les normes (BBC, RT 2012) qui renchérissent la construction neuve.... le contexte reglementaire évolue trop vite dans le neuf et pas assez dans l'ancien!

Quelqu'un chez Greenpeace a-t'il entendu parler de Nicola Tesla????

Bonjour,
La personne qui critique le fait que l'éolien représente 50 et quelque % dans la répartition final oublie qu'entre temps la consommation énergétique à été fortement diminué ainsi la part d'éolien à certes augmenter mais la taille du gâteau à aussi diminuer ce qui explique cette différence spectaculaire. Quand au centrale thermique elles sont belle et bien prévu puisqu'un petit pourcentage de centrale à énergie fossile est pris en compte.
De plus le nucléaire, l'énergie fossile sont aujourd'hui bien plus aboutis en terme de rendement que l'éolien qui est une technologie que l'on à pas développé dans de tel proportion.

La ou je suis d'accord avec greenpeace c'est qu'il faut arrêter cette surenchère de consommation d'énergie, c'est du gaspillage parce qu'on peut faire mieux avec moins. Cela c'est déjà produit avec la valeur du travail aujourd'hui 1h de travail d'un Français produit bien plus de richesse que la même heure de travail il y a cinquante ans. Il faut faire de même avec l'énergie il faut qu'1Kw servent à faire de plus en plus de chose économisant donc de plus en plus d'énergie.

Par contre greenpeace oublie certaine ressource en énergie qui pourrait être utiliser, géothermie, biomasse mais pas ou l'on gaspille du terrain, de la nourriture et du pétrole pour produire une énergie prétendument "verte". Celle qui produit de l'énergie avec les déchets organiques rejeté par les gens, et qui fonctionne très bien à l'échelle de grand bâtiment type HLM, résidence étudiante etc.

Ne pensez-vous pas qu'il serait souhaitable de définir les raisons pour lesquelles nous avons besoin d'énergies et les façons de l'économiser: Constructions, transports etc.? Produire de l'énergie écologique en continuant à avoir des comportements individualistes et "énergivores" ne me semble pas être la meilleure solution, même si l'arrêt total du nucléaire et de tout recours à des énergies fossiles est indispensable...

Je cherche des investisseurs pour un projet de centre de fitness écologique (récupération des énergies,eau de pluies etc...)!

Ce projet doit se faire pour limiter les pertes énergétiques et la pollution et faire prendre conscience aux adhérents que l'on peut faire du sport et protéger l'environnement!!

Si vous êtes intéressés,je vous expliquerai en détail!

innoko@hotmail.fr

Les infos, nous focalises sur des peurs palpables, au jour le jour : chômage, etc.......
Tout ayant changé de continent.
Il y a bien une chose qui nous lies, la vie qui a besoin d'air, d'eau et des aliments venant de la terre.
Personne ne veut parler des freins !
Les décideurs tiennent les ficelles et nous, nous en sommes les marionnettes, mais, eux aussi sont pièges, ce battant pour leur camp, et pendant ce temps, le nucléaire tisse ça toile en douce,pour, le boom venu, en inonder l'air.
Là, il faudra bien changer ci cela est possible, car les mutations nous emmèneront ou elles voudront, entre nous

Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire. Et pourtant on a vue, on à entendue et on sait..........

Sobriété, efficacité, énergies renouvelables.
=> négawatt

Bonjour,
Une solution peu discuté et qui pourtant représente un potentiel gigantesque : LA METHANISATION ! D'une telle évidence que peu la voie. Une production gaz pouvant être injecté au réseau, une production électrique injecté au réseau, des digestats de haute qualité qui s'assimilent mieux à la terre.... Plus vous traitez vos déchets vert et alimentaire, plus vous produisez d'énergie ! Exploitations agricoles, restauration du privé et de la collectivité.... Mais voilà peu ou pas de développement des constructeurs français des unités de méthanisation donc nous somme soumis au matériel, prix et technologie allemande et autre nordique.
Est ce que quelqu'un se souviens que nous avons historiquement et présentement une force d'innovation écrasée, essoufflé, brisé par la charge administrative et le peu de culot de nos investisseurs ?
La France a sacrifiée sur l'hôtel de l'atome sa liberté énergétique.
Il nous reste la résistance des ingénieux et des volontaires.

Il est clair que le nucléaire doit être arrêté, çela a été une erreur. Le soleil donne en une journée la consommation énergétique d'une année voilà une équation à résoudre tellement prometteuse pour les jeunes. INNOVER voilà le maître mot nous sommes dans le mur, mais l'Homme a des capacités énormes pour relever des défis il est fait pour ça. Notre évolution est faite de cycle croissance décroissance, construction déconstruction (voir la courbe de KONDRATIEFF) il a été mis à mort pour cette découverte.
Lénergie électrique par des grands distributeurs représente une manne en TVA pour l'Etat, qu'il a érigé en monopole puisqu'il interdit les panneaux photovoltaiques pour une production privée me semble t'il
Les Energies électricité, pétrole, représentent une source de revenu colossale pour l'Etat et donc pour la société et le verrou est là, si demain chacun d'entre nous, à l'aide de quelques panneaux photovoltaïques produit sa propre électricité plus aucune TVA y compris sur le pétrole si nous avons une voiture électrique. Notre société ne peut se priver aujourd'hui de perdre une telle rentrée d'argent avec les taxes et TVA voilà l'enjeu, et pourtant nous savons tous qu'il faudra y arriver le modèle économique du 3ème millénaire ne sera pas comme le 20ème siècle et c'est l'Innovation, les idées nouvelles de nos dirigeants (à nous de choisir ceux qui ont le meilleur potentiel) qui nous remettra dans une période de croissance, en attendant la prochaine décroissance qui aura lieu inéluctablement allez voir ce qu'avait fait Nicolas Tesla avec un moteur consommant 1kwh il produisait avec des générateurs munis d'aimants 8 à 10 fois 1kwh soit 10kwh donc beaucoup de solution existent aujourd'hui (marémotrice éolien etc)
IL S'AGIT BIEN D'UN CHOIX DE SOCIETE UN CHOIX POLITIQUE QUI NOUS APPARTIENT, A NOUS DE FAIRE SAVOIR AUX HOMMES POLITIQUES CE QUE LE PEUPLE VEUT ET A EUX DE LE REALISER

Bonjour à tous.

Merci à Greenpeace pour l'excellent travail fait sur le dossier "Projet E" 2013.
Greenpeace et la FNH semblent être les 2 seules organisations qui au delà des incantations essayent d'analyser objectivement situations et solutions possibles.
S'il est normal que tout individu trouve dans leurs travaux des points discutables, il est également nécessaire de reconnaître les efforts considérables qui ont été nécessaires à l'élaboration des rapports.

Le projet E suppose que les gouvernements se lanceront de façon décisive dans l'application du projet, et qu'il n'y aura pas de résistance de la part de la société.
Malheureusement les gouvernements sont soumis aux groupes de pression, non seulement les lobbies économiques, mais aussi les lobbies politiques et aussi la pression de la rue (manifestations soit disant écolos s'opposant à tout: réseau, éolien, STEP, hydraulique, etc...).
Ce projet est néanmoins très intéressant de part ses analyses et propositions, toutes réfléchies et documentées au delà ce ce que nous avons l'habitude avec ceux qui sont censés nous gouverner.

Indépendamment de cette limitation inhérente à tout projet, je pense que le projet E a quelques faiblesses.

Concernant le projet E, l'objectif principal de Greenpeace me semble être la sortie du nucléaire.
Je pense qu'il est nécessaire d'être prudent. Le démantèlement des centrales risque d'être infiniment plus coûteux que prévu (voir le récent reportage d'Arte à ce sujet, émis le 21 ou 22 Mai 2013 si mes souvenirs sont bons). Je craint que la sortie du nucléaire sera beaucoup pus lente que ne l'espère Greenpeace à cause des limitations technologiques et financières (voir la centrale de Brenilis sur Wikipedia: "En 1985, le réacteur est arrêté définitivement et EDF en prépare la phase de démantèlement. Le coût du démantèlement est évalué en 2005, à 482 millions d'euros par la Cour des comptes, soit 20 fois plus que l'estimation de la commission PEON").
Il est peut être nécessaire d'envisager la poursuite du programme nucléaire avec pour buts la diminution de la production de déchets des centrales actuelles ? Sujet difficile, il ne me semble pas qu'il y ait de bonnes solutions, on a le choix entre le mauvais et le pire....

Le projet E de Greenpeace est assez réaliste concernant l'utilisation des énergies fossiles: sur les graphiques de prévision, la décroissance de leur utilisation est modérée.
Concernant la provenance de ces ressources fossiles, le projet E ne me semble pas assez poussé (ce qui est normal car ce n'était pas son but): il est important à mon avis de se poser des questions sur notre dépendance vis à vis de pays discutables (Quatar, Arabie Saudite, Algérie, Russie...) forçant notre politique extérieure à des compromis qui ne sont pas favorables ni à nos intérêts ni à la morale. Repenser l'origine de nos ressources et privilégier les producteurs "amis" serait à mon avis nécessaire.

Le projet E n'insiste à mon avis pas suffisamment sur la problématique de l'intermittence des ressource renouvelables proposées comme majoritaires (éolien et solaire). Il y a ici une problématique qui n'est pas prête d'être résolue. Une proportion importante d'énergies renouvelables intermittentes et non prévisibles à long terme exige que l'une des trois conditions suivantes soient remplies:
- moyens de stockage de l'énergie suffisants (le projet E le reconnait brièvement mais ne semble pas s'appesanter pas sur les pistes à suivre)
- mise en réseau de vastes étendues territoriales permettant de lisser la production de renouvelables
- moyens de production d'énergie capables de très rapidement prendre le relais des renouvelables

La première condition se heurte à présent à deux problèmes.
Les batteries évoluent peu, tant en capacité qu'en prix, malgré les énormes efforts de recherche depuis de très nombreuses années: on ne voit toujours pas de solution à court terme pour la réalisation de batteries à forte densité énergétique, durables, fiables et économiques.
Les moyens de stockage de l'énergie autres demandent des infrastructures lourdes et très consommatrices d'espace 'STEP, gravité, ...) qui seront très combattues par les écolos qui disent non à tout.
La deuxième condition se met en place doucement et en silence (réseaux Nord Europe par exemple) mais auraient probablement besoin de s'étendre vers le Sud (Afrique du Nord). Les contraintes et paralysies politiques et économiques risquent de retarder ou rendre impossible cette extension.
La troisième condition exige de prévoir des centrales type gaz. Elles ne sont pas gratuites, nécessitent du gaz et son stockage. Leur rentabilité ne peut être prise en compte que dans un bilan global énergétique.

Cordialement

Pour la méthanisation, c'est certes un procédé qui a du potentiel mais qui ne peut pas assurer une production d'énergie fiable et continu. Si vous avez déjà visité une usine de méthanisation, la proportion de déchets organiques ( sacs oranges ) est dérisoire par rapport à la quantité de déchets conventionnels qui arrivent sur le site. Il s'agit plus d'un moyen très avantageux d'éliminer une partie de nos déchets qu'un moyen de production d'énergie à proprement parler. Mais c'est une très bonne voie à suivre, la destruction de déchets ne doit plus être axée seulement dans ce sens, comme les STEP qui doivent être vues comme des sites de production.
Le projet E me semble assez optimiste aussi en ce qui concerne la fermeture des centrales, cela prendra bien plus de temps. Mais le développement du solaire et de l'éolien en tête, et la rénovation thermique des logements sont indéniablement les clés de la transition énergétique.

@Scalde

« La personne qui critique le fait que l’éolien représente 50 et quelque % dans la répartition final oublie qu’entre temps la consommation énergétique à été fortement diminué ainsi la part d’éolien à certes augmenter mais la taille du gâteau à aussi diminuer ce qui explique cette différence spectaculaire. Quand au centrale thermique elles sont belle et bien prévu puisqu’un petit pourcentage de centrale à énergie fossile est pris en compte.
De plus le nucléaire, l’énergie fossile sont aujourd’hui bien plus aboutis en terme de rendement que l’éolien qui est une technologie que l’on à pas développé dans de tel proportion. »

Passer de 532 à 459 TWh je n’appel pas ça une différence spectaculaire.
L’éolien est une technologie idiote, si vous voulez parler d’ENR parlez nous de solaire !

Amis terriens, souvenez-vous : le nucléaire est une énergie sale. Pour gérer les déchets qui survivront aux générations futures, on compte justement sur elles. Dans l'intervalle, on pratique la politique de "la poussière sous le tapis" en croisant les doigts pour que ça nous saute à la figure le plus tard possible. Qui a dit : "Après nous, le déluge" ? En ce qui me concerne, je considère le nucléaire comme un crime contre l'humanité. Qu'en pensent les "survivants" d'Hiroshima, Nagasaki, Tchernobyl, Fukushima ? Alors à tous ceux qui cherchent des solutions viables pour la planète, je voue une reconnaissance infinie et je souhaite qu'ils trouvent avant que la génération de mes tout-petits-enfants ne soit confrontée au problème à son tour.

LA solution existe. La technologie salvatrice a pour nom "DMSR Technologie". C'est une nouvelle technologie de production d'énergies. Elle ne peut pas encore être expliquée sur son fonctionnement car elle attend l'expertise du gouvernement français. Plus d'infos sur www.dmsr.net

j'ai bientôt 61 ans...voilà plus de deux décennies que je passe tous mes hivers pratiquement sans chauffage (électrique EDF) puisque mes studios locatifs à Paris 75012 sous les toits de tôle, à Clamart 92140, à Blaye en Haute Gironde et même à Paimpol de 2009 à 2011 Côtes d'Armor pourtant septentrionale, au frimas fort longs, m'alimentant d'ail frais calorifugène, d'ognons crus, de pommes, d'actions physiques de pré-tri-sélectif des déchets urbains, et pour m'extirper d'internet et de mes écrans d'ordinateurs, dont suis ingénieur système et infographiste depuis + de vingt ans. Les économies (l'ÉCONOMIE ÉNERGÉTIQUE), d'énergie et de matières premières, autant que celles Humaines, dans la Pénibilité au Travail, (Flore et Faune confondues), passe par les moins de 35 h / semaine, et ce dans tous les secteurs EMPLOIS dans le Privé autant que le Public. Pour m'extirper de mes drogues, ma tabagie, de mon alcoolisme, et de la Psychiatrie France qui m'a 5 fois confiné, innocent, voir, violé et torturé Légalement sous camisole chimique psychiatrique antinomique de l'Amour, de la Liberté, de la Tolérance Religieuse, de la Solidarité vraie. Les Économies d'Énergie de tous ordres, que m'ont inspiré les Peuples, Tibétains, et Primitifs, sont la clef de la Non-Violence envers la Nature et envers Nous-mêmes. La cessation de la Souffrance, prônée par le/la BOUDDHA, bien qu'illusoire, demeure un Idéal atteignable et prochain.

autre exemple de la cessation de la Souffrance et de l'Angoisse, je supplie toute la Communauté Green Peace, d'obtenir de l'INSERM et de l'Université Nationale Vétérinaire de Maison-Alfort, que soit expérimentée sur le bétail destiné aux abattoirs (slaughter-houses) Français ou Musulmans, la seringue hypodermique somnifère utilisée par les Zoologistes sur les fauves, éléphants, rhinocéros, et autres animaux dangereux dans la faune sauvage préservée du Kenya et du Serengueti du Rif Africain, semblable méthode en plein champs de pâturages, suivi par une prise de sang prolongée au niveau de l'artère jugulaire du coup de la Bête végétarienne, (étymologie >> Joug, Conjugal, Conjuguer, Juguler, subjuguer...). Le Sacrifice de notre XXIème siècle scientifique et médical. Tout en préservant l'Économie des emplois de la boucherie, du cuir, et autres emplois.

il y a eut récemment un reportage très intéressant sur le démantèlement des centrales nucléaires :

http://www.arte.tv/guide/fr/emissions/JT-010582/centrales-nucleaires-demantelement-impossible

Il faut trouver un VRAI moyen de démantèlement des centrales et de "traitement" des déchets, plutôt que de dénucléariser à tout prix sans réfléchir aux conséquences (même si le nucléaire doit, à terme, disparaitre).

Comme nombre d'entre vous l'ont souligné, le plus important est de minimiser nos consommations énergétiques (sobriété premièrement, puis efficacité, et ensuite énergies renouvelables).

Bonne continuation et vive Greenpeace !!! :)

L'électro-nucléaire est une technologie obsolète. La réalisation des centrales nucléaires est de plus en plus chère, l'approvisionnement en uranium est très cher et nécessite déjà d'énormes moyens de sécurité. Le transport et la transformation de ce produit sont horriblement chers compte tenu des règles de sécurité nécessaires. Le travail des hommes spécialisés dans ce domaine coûte et génère du CO2 du fait que les gens n'habitent pas au pied des centrales (allez savoir pourquoi?). Bref, le rapport entre l'énergie dépensée pour faire tourner une centrale et ce qu'elle produit en électricité est de plus en plus faible.
A l'inverse, en ce qui concerne le solaire (PV ou centrales héliothermiques ou production de chaleur localisée), en ce qui concerne l'éolien, le rapport est très favorable et le coût du kWh produit de cette façon devient de plus en plus compétitif même face aux vieilles centrales déjà amorties. La variabilité des vents ou du soleil n'est pas un problème insurmontable. Des techniques de stockage existent déjà, les smartgrid devraient également permettre une meilleure adaptation entre production et consommation. Enfin, il est évident que l'énergie bon marché, c'est fini; par conséquent il faut d'abord arrêter le gaspillage énergétique sous toutes ses formes et dérivés. Il faut apprendre à redevenir sobres, à préférer faire marcher ses muscles, à s'oxygéner plutôt que faire tourner des moteurs pour se déplacer ou des clims pour se refroidir par exemple ! Qui plus est, bien respirer, bien faire marcher tout notre corps risque de mettre en bon état de fonctionnement notre cerveau et ainsi éviter de dire ou d'écrire quelques inepties comme celles que j'ai pu lire !
Ne pas faire l'autruche, avoir le courage de remettre en question toute une société qui va à sa perte sinon, là est toute la question. D'ailleurs vouloir donner une valeur marchande à toutes les ressources est déjà très restrictif. Il faudrait au contraire partager équitablement celles-ci entre tous; et si le partage est réellement équitable la monaietairisation devient inutile.
En gros on continue comme avant sans rien changer pour enrichir les plus nantis ... et on en crève tous sous peu, ou bien on a le courage de changer de modèle ... et il y a du boulot (laborieux souvent) pour tous et un petit espoir d'échapper au pire (dérèglement climatique, zones interdites énormes suite à pollution radioactive).

Le nucléaire ce n'est ni plus ni moins qu'un mensonge réitéré, une négligence avec la mise en danger de la vie d'autrui, tous ces menteurs patentés, ces soi disant experts du nucléide payés pour continuer à mentir sur la viabilité du nucléaire avec des arguments à deux balles que le nuke c'est la moins pire des solutions.

Le précieux EDF continue à propager les mensonges aux 4 coins du monde, avec son savoir faire, permettez moi d'en douter, un savoir faire c'est maîtriser l'ensemble des process, alors que pour ces cocottes nucléides EDF ne sait toujours pas faire pour preuve, pas de procédures d'urgences en cas de défaillances majeures, pas de solutions pour un démantèlement propre, 60 ans après et des centaines de milliards plus tard ils en sont toujours au même point, même pas à un semblant de commencement de solutions viables, mais bon on continue à persévérer, pas touche au précieux, et de toutes façons chez EDF ils ont la certitude d'être provisionnées sur le dos du contribuable sur plusieurs siècles. alors de nos petites considérations ils s'en tamponnent royalement c'est eux les maîtres car ils ont le précieux.

La société doit se réveiller et lâcher le précieux, nous avons compris qu'un effort comportemental est à faire pour une transition énergétique, nous savons aussi qu'il n'est plus possible de continuer dans cette voie.

L'éolien n'est pas forcément couplé à une centrale thermique et la clé de la réussite est la quasi autonomie énergétique des bâtiments. Le nucléaire est dangereux et obsolète . AREVA et en train de se faire virer du Niger et pour rester elle va devoir payer l'uranium à son juste prix et le kw/h en France va s'envoler. Tant mieux, les Français comprendront mieux qu'il faut passer aux renouvelables!

Si nous avions écouté il y a 20 ans les gens qui disaient que la seule solution de soin possible pour la "folie" était la camisole et l'électrochoc.... Je ne dis pas que les choses sont parfaites, mais, au moins, nous avons avancé vers un monde meilleur... Peut être que pour les nouvelles énergies on pourrait au moins essayer de donner une chance à l'avenir ?

@ jérome simon
je ne suis pas certain que ce soit bien sérieux !

j'ai vue une émission, ou les Allemands commençaient à stopper l'utilisation du nucléaire et que la France n'en a pas l'intention pour le moment...si c'est vrai, c'est la honte pour les dirigeants Français!
même pas un semblant de bon exemple.

La vraie alternative au nucléaire sera l'énergie libre.
Mais bon ça rapporte encore pas mal de polluer, qu elle économie pour l'état, alors continuons encore un peux, il n'y as pas la sonnette d'alarme, laissons les petite gens continué à polémiqué ça ferra passer le temps..... Et puis heureusement que la télé réalité est la.

Je suis très sensible à l'évolution du parc nucléaire en France, et je tiens à préciser que EDF est très fière d'avouer (chacun peut le vérifier en lisant attentivement sa facture de consommation électrique) que la part d'électricité d'origine nucléaire produite en France est très exactement, aujourd'hui, de 84.7% et non de "près de 80%", comme l'avance Greenpeace. 6% d'erreur, dans ce domaine, c'est énorme !

De 1984 à 1986, Haroun Tazieff fut secrétaire d'État chargé de la prévention des risques technologiques et naturels majeurs. Qui se souvient de ce personnage au franc-parler qui était opposé, à cette époque déjà, au développement de l'industrie nucléaire en France, s'appuyant sur le fait que, déjà au seul plan financier, ce choix éminemment politique ne pouvait se justifier. Sans parler des risques potentiels pour les populations. C'était il y a plus de 25 ans et la prise en compte officielle des risques technologiques est passée aux oubliettes.

Pourquoi attendre 2025 pour réduire le nucléaire? C'est de suite qu'il faut le faire !!!!!!
La meilleure solution c'est, à mon avis, le solaire (pourtant j'adore les éoliennes). Mais chaque français doit faire beaucoup d'efforts pour consommer de moins en moins d'électricité. Pour notre part nous ne nous servons plus de tout un tas d'appareils électriques qui poussent à la consommation (appareil à raclette + à fondue + à blinis + chauffages électrique (nous avons une maison en bois depuis 25 ans et n'avons jamais eu de chauffage dans la chambre 18° en périodes d'hivers et quand vous êtes dans votre lit et sous une couette bien chaude vous n'en avez pas besoin et lorsque nous nous levons nous mettons une robe de chambre bien chaude) + gaufrier etc....) la journée la télé n'est jamais allumée il y a tant d'autre chose à faire, ce sont de bonnes habitudes à prendre. Nous avons eu 3 enfants et eux même appliquent ce mode de vie et ne s'en trouvent que mieux.
Actuellement il ne fait pas très chaud et bien on se couvre mais on ne rallume pas le chauffage.
En récupérant l'eau de pluie toute l'année pour l'arrosage de notre jardin potager et jardin de fleurs nous avons réduit notre consommation d'eau de moitié. cela fait 30 ans que nous faisons notre compost (pas d'erreur nous étions avant dans une maison en location) et nous n'achetons jamais de terreau. Nous récupérons nos graines que nous ressemons l'année suivante et nous donnons beaucoup de plans à nos amis.
Ce n'est pas un retour en arrière mais une prise de conscience pour notre planète et pour l'avenir des prochaines génération. Si chacun fait des efforts dans ce sens la planète ne s'en trouvera que mieux.

Bonjour, je n'ai pas compris comment pouvons-nous participer a ce débat très important?
Si quelqu'un pourait m'expliquer ce serai génial!
Merci d'avance!

Bonjour Thib,
c'est tout le problème ... Aujourd'hui, ce "débat national" se limite, pour les citoyens, à un site internet : http://www.transition-energetique.gouv.fr/ sur lequel vous pouvez déposer une contribution, mais sans conversation ou discussion. Par ailleurs, un "échantillon de français" a été sélectionné pour un débat en région qui aura lieu ce samedi 25...
Pour nous, et pour participer le plus largement, le premier pas est de savoir, de connaître, de comprendre les enjeux.... et de les diffuser !

très bonne journée à tous,

Pour mon travail, j'ai dû prendre une assurance pour couvrir les risques d'erreurs ou d'accident causés par mon activité. On ne demande même pas ça au nucléaire, qu'aucune assurance ne veut couvrir, à part l'Etat, c'est à dire nous...
Avec les attentats au Niger sur le site AREVA, les français découvrent tout à coup que le nucléaire est une énergie fossile, donc non renouvelable, et importée de l'étranger où nous sommes à la merci de groupes terroristes et de dictateurs.
Comme du pétrole en somme ! Je ne vois pas où est le progrès ni l'avenir dans cette énergie. Un vrai débat permettrait d'y voir clair mais notre Président veut redonner le moral aux français, alors il évite les sujets qui fâchent...

Anne Racine: c'est bien tu as été bien conditionnée. Un monde meilleur non. Un monde où l'on est conditionné par les publicités, les médias et les grandes entreprises à penser qu'on est libre. Libre de quoi? De choisir entre être décroissant et passer pour un fou ou ne pas être décroissant et dépendre totalement pour vivre d'entreprises qui ne pensent qu'au profit. On nous montre des technologies absolument pas rentables et soit disant écologiques pour apaiser les écologistes et déchaîner les passions sur des sujets dérisoires. Mais où est la vérité? La vérité est qu'il existe de nombreuses technologies écologiques rentables dont les brevets sont dans les tiroirs des lobbys du nucléaire et du pétrole. Les éoliennes? Tssk! Y a t-il une seule personne parmi vous connaissant les windbelt/windcell? Tu parles du milieu médical... Maintenant c'est beaucoup mieux, la preuve, regarde tous les médicaments retirés à la vente. Je me demande si je préfère le vaccin contre la grippe A contenant du squalène, de l'aluminium (cancérigène), provoquant le syndrôme guillain-barré ou bien la camisole de force... je crois que je préfère la camisole. Et je ne parle pas de ce qui est administré aux patients lors des opérations, etc. Mais soyons optimistes: maintenant vous le savez! ^^

Bonjour,

Sur le projet E, je pense que l'augmentation de la part de l'éolien dans le mix énergétique va beaucoup trop loin, et ce pour deux raisons. La première est simplement le caractère intermittent de cette énergie qui ne permet pas de faire face à des pics intenses de consommation, surtout en hiver. La deuxième raison est que l'installation d'une telle puissance nécessitera une importante surface du territoire et qu'on encourt une déformation du paysage qui ne manquera pas d'en faire réagir certains (peut-être même Greenpeace qui ferait alors preuve de schizophrénie regrettable). L'avantage des énergies "classiques" (nucléaire, charbon, gaz) est leur faible densité énergétique relativement à la plupart des énergies renouvelables.

si on pouvait interdire toutes les enseignes publicitaires lumineuses on économiserait de Electricité et les éclairages inutiles et pourquoi tout le monde se retrouve dans les bouchons polluants a 7 heures 30 partout , on
doit modifier les horaires de boulot en plus du développement des tramways etc 8 h 9h 10h 11h ,,,
pour l’école aussi
on consomme trop de tout on gaspille trop de tout et on prend les gens simples pour des sauvages;
allez mesdames messieurs il faut savoir qu"on est tous inflationnistes en consommant trop de tout et n'importe quoi allez salut je vais faire ma vaisselle a la main si si ça existe encore les éponges

Message à destinations des sceptiques des énergies renouvelables et aux pro-nucléaires :
Avons nous de l'uranium en France ?
Avons nous du pétrole en France ?
Avons nous du charbon en France ?
Par contre nous avons du soleil, du vent, des cours d'eau ou nous pourrions faire tourner des moulins qui produisent de l'électricité ... bref vous l'aurez compris nous avons aussi des idées ! Que l'on arrete de faire une confiance aveugle aux lobby en tous genres et pensons aux générations futures, ne leur laissons pas les ruines de notre infertilité cérébrale !
A bon entendeur ...

@Xheaa : on avait un tout petit peu d'uranium mais on a arrêter de l'exploiter assez tôt, par contre on a pas mal de charbon sauf que ça coûtait trop cher à exploiter donc on a mis tous les mineurs au chomage

Par contre avez-vous déjà vu à quoi ressemble une décharge de piles/batteries ? Des tonnes de métaux lourds ultra toxiques entroposés à l'air libre sans aucune précaution et surtout qui contrairement aux déchets radioactifs ne décroissent pas au cours du temps... Pourtant ces batteries pullulent de plus en plus dans notre monde "wireless"

On sait bien qu'il y a d es gens qui font comme le dit Terrienne: consommer trop de tout et n'importe quoi. :(
C'est pour ça que nous devons les sensibiliser à agir autrement, à consommer autrement, à prendre conscience, éteindre les appareilles en veille quand c'est possible, faire attention à notre consommation d'eau, recycler, manger bio, local, le moins de viande possible(voir plus du tout),etc...etc... et surtout! surtout! APPRENDRE aux enfants, à nos enfants à le faire.
Les lobbyistes de ce monde ont déjà jetés au ordures l'avenir de tous les enfants de la terre...c'est de la pure folie :(

Et le physicien Tesla ? Entendu parlé ?LUI au 19 éme siécle inventa le moteur à aimant (l'énergie dite libre) la contre gravitation .... La solution même pour les pays les plpus défavorisé ce trouve dans ce point plus de probléme d'énergie .
Propre gratuit illimité

Beau travail Greenpeace !! Diffusez largement votre rapport sur les 5 centrales à fermer, il est nécessaire !! Merci !!

et si l"invention du groupe electrogene fonctionnant avec peu de matos et de l"urine etait commercialisé,? sinon si quelqu"un sait comment le fabriquer soit meme y'en a pas mal qui se feront le plaisir de le fabriquer c'est sur mais on a pas le plan ????faudrai le savoir pour le pouvoir. merci

Des logements neufs construits actuellement sont dotés de clim réversible pas d’accès au gaz de ville pas de conduits de cheminées pas de chauffe-eau solaire . Pourtant les politiques connaissent comme nous "Néga-watt"mais la puissance des lobbies est telle qu'ils s'écrasent .....
Aucune réflexion sur la façon d'habiter la ville ...

Le fautif c'est toujours l'autre, NON, c'est moi. Moi qui créé la demande, l'énergie ne peut être stockée. L'offre s'adapte, hier charbon, aujourd'hui pétrole et nucléaire, demain gaz de schiste. Stop! Chacun a le pouvoir de devenir conscient de son role, de son impact et peut consommer autrement à son niveau. Les petites gouttes ensemble font les océans. Les petits colibris ensemble arrêtent les incendies. Vous regardez trop la télé, Bisous.

Une autre vision des choses, mais pour 2025 seulement :
http://energeia.voila.net/renouv/electri_renouv_france_2025.htm

Avec 44% d'électricité renouvelable dans douze ans (hydraulique, éolien, solaire, biomasse et autres). Si la volonté politique existe pour cela.

Et n'oubliez pas le stockage :
http://energeia.voila.net/solaire/stockage_solaire_pv.htm

At home pour le photovoltaïque domestique ou localement aux autres lieux de production.

Cela permet de consommer le soir, la nuit et le lendemain matin les excédents de production de la journée. De faire quelques jours de réserve aussi.

Donnez votre avis

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par :
- le blocage du posteur
- l'effacement des commentaires incriminés

Voir nos conditions d'utilisation

Tous les champs sont obligatoires.

Votre nom sera affiché sur le site, visible de tous et donc indexable par les sites de recherche type Google. Veuillez utiliser un pseudonyme si vous ne voulez pas que votre identité soit visible et se retrouve sur d'autres sites.
Elle ne sert qu'à des fins d'administration et ne sera pas publiée sur le site.
Pour lutter contre le spam publicitaire, de nombreux mots sont interdits dans les commentaires. Si ces mots sont présents, votre commentaire sera automatiquement rejeté ou mis en fil d'attente de modération.
De plus, nous n'acceptons que 3 adresses web (URL) au maximum dans les commentaires.

Si votre commentaire est bloqué, il n'apparaîtra pas.
Merci de patienter pour que celui-ci soit mis en ligne.
Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.