L’addiction au pétrole fige nos sociétés : Greenpeace dit NON!

Ce samedi 2 octobre, à travers toute la France, des militants de Greenpeace se sont réunis lors de “pétrole mob”, s’enduisant d’une mélasse semblable à du pétrole, pour symboliser la dépendance totale de nos sociétés au “tout pétrole” et protester contre les projets d’extraction des pétroles ” non conventionnels” partout dans le monde.

photo © Nicolas Chauveau / Greenpeace

De Paris à Toulouse en passant par Angers, Nancy, Marseille et une demi-douzaine d’autres villes, les militants se sont rassemblés pour lancer un cri d’alerte sur la répétition des accidents en matière d’industries pétrolières.

Sur les grandes places des centres villes, les militants sont figés dans des gestes de la vie quotidienne, un journal, un portable, un balai ou un globe terrestre à la main, montrant comment notre société est aujourd’hui figée par son usage du pétrole, dont nous sommes malheureusement tous dépendants dans notre vie quotidienne.

Contre les mensonges sur la marée noire et les projets de forages les plus fous : il y a urgence !

Nous ne connaissons pas encore les conséquences réelles de la catastrophe du golfe du Mexique et des 779 millions de litres de pétroles déversés. Le gouvernement des USA et le groupe BP ont tenté de cacher la réalité, mais le groupe de chercheurs indépendants embarqués depuis dix jours à bord de l’Arctic Sunrise, a indiqué cette semaine avoir identifié sur une surface de 500 km et par 1000 mètres de profondeur des traces de pétrole brut mélangée à du gaz…

Arrêter la quête du pétrole à tout prix !
Greenpeace est mobilisée depuis longtemps contre l’exploitation des sables bitumineux en Alberta (Canada) par des groupes comme Total, Shell, Exxon ou BP qui défigurent une région entière, et produisent le pétrole le plus cher et le plus sale de la planète.

Les projets de pétroles non conventionnels nous conduisent droit dans le mur, vers un emballement climatique irréversible. Il nous faut dès aujourd’hui repenser notre modèle énergétique et planifier notre sortie du pétrole. Pour cela, il faut d’abord stopper la fuite en avant vers ces “nouveaux pétroles”.

En savoir plus sur le dossier et la campagne Pétroles

Vos commentaires

Poster un commentaire

20 commentaires pour « L’addiction au pétrole fige nos sociétés : Greenpeace dit NON! »

je n'ai rien à rajouter! tout a été dit

Mais qu'est ce qui pourrait remplacer le pétrole ? Il y un autre carburant pour les voitures ? Je suis contre l'utilisation massive du pétrole mais je ne vois pas comment s'en passer ...

Ma chère Ninia, t'es en plein dedans : comment faisait-on avant la voiture ? personne ne se suicidait, chacun avait des solutions à sa mesure. Nous avons (comme toi) perdu le sens de la mesure.

Dolecologie, oui, retournons vite vivre dans les bois !
Il n'empêche que lorsque tu feras un infarctus tu seras content qu'une ambulance te conduise rapidement à l'hôpital.

Et paf ! November ramène sa fraise de monsieur le pessimiste ! Et toi tu saurais content d'habiter en bretagne et de te réveiller en te disant tiens je vais aller pécher sur la plage et te dire aprés ah mais non zut il y a une marée noire !
Quand je pense que les stations service dans le sud sont à sec super il y aura moins de pollution !

Ce n'est pas du pessimisme c'est du réalisme (ce dont vous manquez souvent chez Greenpeace).
Je suis de ton avis, il faut réduire notre consommation de pétrole, mais de là à supprimer les voitures ...

Salut November, salut Dolecologie,

Ce que Greenpeace dénonce, ce n'est pas la voiture, mais notre inertie.

Je suis d'accord avec toi November sur le fait qu'on ne peut pas se passer des voitures du jour au lendemain.
Je suis d'accord avec toi Dolecologie sur le fait que notre mode de vie reposant sur la voiture n'est pas le seul possible.

Je crois qu'il faut envisager les choses dans la perspective d'une transition... et donc sortir de notre inertie !

Le covoiturage me semble particulièrement intéressant : il permet de continuer d'utiliser la voiture, autour de laquelle tout est organisé, mais en réduit le nombre. Donc : réduction des émissions de GES, de la consommation de pétrole, du bruit, des embouteillages... et de l'individualisme !

Attention de ne pas être hors sujet, je ne vois pas de message de Greenpeace qui dit de tout arrêter du jour au lendemain. Le sujet est sur les méthodes d'extraction à risque et polluantes comme les sables bitumineux ou en eau profonde en arctique. Il est pour moi question de réaliser notre dépendance, à tous, au pétrole pour ensuite trouver les solutions alternatives et le courage d'en sortir Progressivement, au moins au niveau des énergies. Cela peut prendre quelques années, voir dizaines d'années...le tout est de s'y préparer.

Les perspectives sont en effet de "glisser" progressivement vers des énergies et une consommation raisonnée, c est à dire viable à long terme pour l humanité et notre unique et seule planète. Quand l enfant casse son jouet, il peut envisager en avoir un autre...........si nous détruisons notre espace de vie, en trouver un autre sera très compliqué.....

Merci à Cyril et PAAP d'avoir ramené le débat sur le sujet qui nous intéresse.
Je ne connais personne chez GP qui demande le retour à la bougie, à la caverne, ... mais juste de la raison ...

je trouve que ce que les activistes de GREENPEACE ont mise en place est tres sympa voici une actions qui changent du banale...On dirait presque du théâtre!!
Les photos sont trés bien prises...mais une questions me tente enormément...
QUEST CE QUI VA REMPLACER LE PETROLE QUI EST MAINTENANT PRESENT DANS TOUS NOTRE ENVIRRONEMENT?
mais si ils ont une idée a cette question c'est tres bien pour eux.

Et bien pour les plastiques il y aura les plastiques verts, pour le transport des moteurs électrique alimenter par les énergies renouvelables à la place du pétrole, pour les pesticides et engrais chimiques on s'en passera grâce à l'agriculture biologique.

Bref on est très loin d'un retour aux moyen-âge comme disent certains, ce sera aussi une société plus économe en ressource et en énergie, sans doute plus solidaire et moins consommatrice, avec des valeurs plus humaines et moins matérialistes.

La question essentielle (pour moi...): a t on vraiment le choix de réorienter nos modes de consommation et de vie? L impact de l activité humaine (exponentielle) engendre des bouleversements dont les effets sont déjà vécus au quotidien par beaucoup d humains sur terre. Ce n est malheureusement pas un mauvais scénario de science fiction...si nous ne réagissons pas, nos enfants prendront leurs responsabilités...les mêmes que nous sommes à priori incapables de prendre( tout au moins à grande échelle). Agissons au quotidien et informons nous sur la réalité, ce n est pas un débat d idée, c est du bon sens!

"Et bien pour les plastiques il y aura les plastiques verts, pour le transport des moteurs électrique alimenter par les énergies renouvelables à la place du pétrole, pour les pesticides et engrais chimiques on s’en passera grâce à l’agriculture biologique.

Bref on est très loin d’un retour aux moyen-âge comme disent certains, ce sera aussi une société plus économe en ressource et en énergie, sans doute plus solidaire et moins consommatrice, avec des valeurs plus humaines et moins matérialistes"

Beau discour démagogue, sinon vous avez des chiffres ou des ordres de grandeurs réalistes à avancer?

Parce que vous croyez dur comme fer que le monde va continuer de roucouler comme aujourd'hui et pour des siècles à venir. Quel manque de vision sans aucun doute. Dés à present le monde sature et les sociétés deviennent fragiles, capricieuses et destructices. Le surnombre est toujours le réel problème mais les solutions sont déjà dans les dossiers noirs et interdits. Soyez patient.
Je préssent comme un grand boulversement dans les décades à venir et cela au détriment de notre éspèce. C'est evident puisque l'humain dans son ensemble est un idiot bète assoifé de plaisirs immédiats et sans lendemain.
Elisez bien Strauss-kan en 2012 de façon à ce que cela ne change rien. LE MONDE AVANCE CAR PERSONNE NE S'Y OPPOSE !

"QUEST CE QUI VA REMPLACER LE PETROLE QUI EST MAINTENANT PRESENT DANS TOUS NOTRE ENVIRRONEMENT?"

Ce qui peut les remplacer, c'est l'huile de mollet et le biocarburant ou biogaz. Attention ! SECONDE GENERATION ! ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit ! Il n'est pas question de concurrencer l'agriculture qui nous nourrit ! Je parle des biocombustibles fabriqués à partir de nos déchets, et croyez moi il y en a (Chaque année, entre 118 et 138 millions de tonnes de biodéchets sont produits dans l'UE, dixit http://www.europarl.europa.eu/fr/pressroom/content/20100705IPR77803). Si la Commission Européenne se débrouille bien, et si nous la soutenons, le tri sélectif des biodéchets (ceux avec lesquels on fait du compost) pourrait bientôt être rendu obligatoire. Et déjà dans plusieurs villes on voit apparaître des centrales de méthanisation. Et oui, le méthane peut faire tourner nos voitures.
Mais pourquoi diable veut-on aller chercher du pétrole si loin, reconsituer le climat du Carbonifère par la même occasion et provoquer des marées noires, alors que nos déchets vont en décharge ???

Des solutions existent. Mais tout nous tombe dans le bec, on oublie le plus important pour se concentrer notre petit confort. Vive le pétrole !

Le méthane est, si je me souviens bien, un gaz à effet de serre également.

très bien dit Erben,
Pragmatoche: le méthane: justement ont l'utilise en énergie au lieu que ce gaz ce libère naturellement par décomposition (ont le récupère, mais cela demande de l'huile de coude) et de la volonté de faire bien.
Super cette action médiatique, vraiement mes petits dons servent pour une bonne cause.
Et pour ceux qui voient NOIRE:
Il y a plein d'autre energies pour remplacer le pétrole (sauf transport pour humain pressé et boulimique!!)
D'abord le solaire photo. thermique et à concentration (miroir, etcsz)
l' éolien, les micros central sur rivière, les barages, les usines marémotrice (petite sinon bonjours l'envasement)
la géothermie en format XXL comme vers Colmar (mais avec une vrai volonté, sans trainer des pieds, je dit cela car il ont mis 10 ans pour aboutir à quelque chose qui marche et j'espère qui fera des petits) mais EDF était derrière ce type de forage, donc ....
la méthanisation.
ET SURTOUT LA SOBRIETE, LA RECUPE, ET LE PARTAGE;

tous sa c est 1 histoire de fric comme toujours !
au BRESIL sa fait 20ans que certains roulent avec des moteurs a eau !
dans les DEUX SEVRES il y a des agriculteurs qui se fabriquent eux meme leurs energies ( melange de colza tournesol ect ) donc leurs tracteurs fonctionnent sans pollués sauf que toutes les grosses tetes ( polititiens , deputés , senateurs ect ) ne veulent pas de sa et leurs interdisent de roulez pour la bonne raison que le petrole est taxé mais aussi vis a vis des pays du moyen orient et que tous le monde que nos polititiens de gauche , de droite , et les centristes on beaucoup d avanges en nature avec ces pays la

A ceux qui m'ont répondu : il faut lire jusqu'au bout, surtout quand il y a 3 lignes. Le sens de la mesure, ça n'a jamais été retourner vivre dans les bois ! Allez faire un tour sur www.dolecologie.com ,
Vous y trouverez toutes les dernières innovations et solutions alternatives (sauf la voiture électrique qui est une fuite en avant dans la voie de l'individualisme forcené). A remarquer que l'ambulance ne s'inscrit pas dans cette démarche individualiste qu'on nous impose, elle fait partie des exceptions à protéger (+ pompiers, ...).
Mais ça fait du bien de débattre, bonne journée à tous.

Les commentaires sont fermés