Schistes bitumineux : attention, danger !

Les schistes bitumineux, ou Shale oil en anglais (à ne pas confondre avec les Oil shale alias le kérogène contenu dans la roche même), sont contenus dans des couches épaisses d’argile dans lesquelles des intercalations fines contiennent du sable qui enferme du pétrole dans ses pores. Les conditions d’écoulement sont très difficiles car la perméabilité est très faible.

Aujourd’hui, c’est cette substance sur laquelle les énergéticiens parient : cette substance, il faut aller la chercher à 2500 m de profondeur en fissurant la roche dans laquelle elle est emprisonnée, ceci en injectant de l’eau à très haute pression et des produits chimiques.

© Greenpeace / Oliver Strewe

L’extraction et la production d’un tel pétrole nécessite des quantités faramineuses d’énergie, d’immenses infrastructures et génère énormément d’émissions de gaz à effet de serre, le tout à l’image de la désastreuse exploitation des sables bitumineux par exemple au Canada. Sans parler des risques de pollutions des nappes phréatiques…

Aberration énergétique, climatique et environnementale, les schistes bitumineux, avec les sables bitumineux, sont les pétroles le plus chers, les plus sales, les plus polluants qui soient.

L’exploitation de ces schistes bitumineux est extrêmement couteuse. Mais les pétroliers, opérateurs ou prospecteurs parient sur un prix du baril toujours plus élevé pour rentabiliser leurs investissements.

La France au cœur de cette course effrénée aux schistes

La France est fortement concernée par ces projets : des schistes bitumineux sont notamment présents en Ile de France, en Picardie et en Champagne-Ardenne. En décembre 2010, les réserves étaient évaluées, par le ministère de l’énergie (désormais de retour dans le giron de Bercy et donc des finances), à près de 65 milliards de barils.

Si le gouvernement français donne son feu vert à toutes les demandes de permis d’exploration en cours à ce jour, ce sont plus de 65 000 km² qui pourraient faire l’objet de prospections, de schistes bitumineux et de gaz de schistes.

Les schistes superstars : outre les schistes bitumineux, des projets d’exploitation de gaz de schistes sont en cours. Les gaz de schiste sont au gaz ce que les sables et schistes bitumineux sont au pétrole. Ainsi pour extraire le gaz de la roche, de grandes quantités d’eau, de composants chimiques et de sable, doivent être injectées pour disloquer la roche et libérer ainsi le gaz. C’est la « fracturation hydraulique ». En cas de fuite, ces produits chimiques peuvent s’infiltrer, notamment dans les nappes phréatiques souterraines.

En France, on trouve des gaz de schistes notamment dans le sud-est de la France, où ceux-ci forment un grand V de Mende à Valence en passant par Montpellier. En décembre 2010, les réserves étaient évaluées, par le ministère de l’énergie, à près de 2000 milliards de m3.
Des permis ont été attribués à l’Américain Schuepbach Energy pour le permis de Nant (Hérault, Aveyron, Gard) et à Total pour celui de Montélimar (Drôme).

voir l’enquête du site Owni sur le sujet.

Parmi les acteurs des schistes bitumineux on trouve Vermilion, une entreprise canadienne déjà présente pour l’extraction de pétrole conventionnel dans le Bassin parisien, premier producteur de pétrole en France. On trouve également Toreador Resources Corporation et Hess Oil France. Le vice-président de Toréador n’est autre que Julien Balkany, le demi-frère de Patrick Balkany, député maire de Levallois-Perret. Toréador extrait déjà du pétrole conventionnel dans le bassin parisien.

Voir la Revue du Web du pétrole du 7 janvier

Pour quoi cette quête absurde de l’or noir ?

Les pétroles conventionnels –facilement exploitables- se raréfient et les compagnies pétrolières se positionnent sur les projets les plus fous pour s’assurer de garder leur part du gâteau. Ils maintiennent la planète sous haute dépendance en prolongeant notre addiction avec un pétrole plus cher, plus polluant, plus risqué : sables bitumineux, offshore profond, schistes bitumineux : des projets de prospection, voire d’exploitation sont en cours un peu partout dans le monde.

Les gouvernements du monde entier sont aujourd’hui à la croisée des chemins : ils doivent choisir entre la recherche de pétrole à tout prix, symbole d’une véritable fuite en avant, et le développement massif des économies d’énergie et des filières renouvelables.

Les meilleurs investissements en termes de sécurité énergétique sont ceux qui réduisent la demande et la dépendance au pétrole. Il est du devoir des États de s’atteler à cette tâche titanesque qui est de penser et d’organiser dès aujourd’hui notre nécessaire sortie du pétrole.

Vos commentaires

Poster un commentaire

87 commentaires pour « Schistes bitumineux : attention, danger ! »

Mais quand comprendront ils qu'on va droit dans le mur !!
En tout cas merci Greenpeace pour ces infos tellement révoltante que tout le monde devrais connaître !!

J’ai vraiment apprécié votre travail. Vous français sont des gens merveilleux, généreux et intelligent. Ici au Brésil nous avons beaucoup à apprendre de vous. J’habite à Rio de Janeiro et nous avons beaucoup de travail à faire pour restaurer l’environnement et la qualité de vie à notre peuple. Newton Almeida ENVIRONNEMENT RIO DE JANEIRO http://www.limpezariomeriti.blogspot.com

Exit le pétrole, l'énergie de l'ère des dinosaures doit terminer avant notre propre extermination tels les dinosaures.

Je crois qu'il n'y a plus de limites pour les industriels pétroliers...

Le drame, c'est que je fais le pari que leur réponse aux protestations des écolos sera la suivante : "ce n'est notre faute, la consommation est croissante, on ne fait qu'y répondre..."

Comme si nous n'étions pas au courant qu'ils ont toujours tout fait pour empêcher les décideurs de maîtriser cette consommation plutôt que de la subir...

Consternant...

Le défi est de trouver un équilibre entre la consommation en énergie et ressources. Or, il me semble que l'empreinte énergétique est en constante augmentation depuis les années 1970, elle est désormais égale à plus de 50 % de l'empreinte globale.
Les énergies fossiles issues du pétroles non conventionnelles sont polluantes, risquées et chères (sables bitumineux, offshore profond, schistes bitumineux) et vont à l'encontre de la lutte contre le réchauffement climatique et donc de la préservation de la biosphère.
Notre dépendance vis à vis du pétrole ne cesse d'augmenter alors qu'il serait salutaire pour l'avenir de l'humanité de réduire notre consommation et d'adopter un modèle de développement plus sobre en énergie, moins polluant et durable ( ce qui suppose aussi, de ne plus surexploiter les ressources).
L’avenir est aux énergies inépuisables, dites « renouvelables » et qui ne libèrent aucun gaz à effet de serre : ce sont le soleil, le vent, l’eau… (solaire, éolien, hydraulique, biomasse...) dont l’empreinte écologique est minimale.
Il faut donc continuer à faire pression sur les décideurs pour qu'enfin ils comprennent et qu'ils agissent pour protéger les milieux sensibles, des activités humaines, qui sont néfastes à l'environnement et à l'homme.

La pression de l’humanité a presque doublé au cours de ces 45 dernières années. L’empreinte a dépassé les limites de la Terre vers le milieu des années 1970.
Elle a depuis augmenté chaque année jusqu’à atteindre en 2005 un dépassement de la biocapacité d’environ 30%. La capacité régénératrice de la
Terre n’arrive plus à suivre la demande de l’humanité. L’homme transforme les ressources en déchets plus vite que la nature ne peut les transformer en ressources.
L’empreinte énergie se calcule de la façon suivante :
C’est l’ensemble des émissions de CO2 émis lors de
• la combustion de carburants fossiles liés aux activités humaines : production et consommation
d’énergie (transport, chauffage....)
• l’extraction et le raffinage des combustibles fossiles
• certaines productions industrielles (production du ciment...)
• les émissions des feux de forêts tropicaux
A cette somme, on soustrait la quantité de CO2 absorbée par les océans.
Puis, on calcule la surface boisée nécessaire à l’absorption de ce CO2

L’empreinte global d’un pays comprend :
1. toutes les surfaces productives nécessaires pour satisfaire les besoins de ce pays :
• les surfaces cultivées (nourriture, fourrage, fibre et huile)
• les pâturages (pacage d’animaux pour leur viande, peaux, laine et lait),
• les forêts (bois, fibres, pulpe et bois de chauffage)
• les zones de pêches (poissons et fruits de mer)
2. les surfaces nécessaires pour l’infrastructure d’un pays : centrales, autoroutes, usines, villes...
• les terrains bâtis
3. la surface boisée nécessaire pour absorber le CO2 libéré lors des activités humaines
• empreinte énergie

En 1960, si tous les habitants de la Terre avaient vécu « à l’européenne », les ressources de la planète leur auraient suffi. Aujourd'hui selon la même approche, ils auraient besoin de trois planètes pour satisfaire la demande en biens et services de l’humanité.
Maintenir la capacité biologique de la planète implique de protéger, gérer et restaurer les écosystèmes et de prendre conscience des services vitaux rendus gratuitement par la Terre. Cette gestion durable de la planète doit se faire selon les conditions de la nature et à son échelle, c’est-à-dire au delà des frontières
politiques. Protéger les écosystèmes, c'est garantir aux générations futures qu'elles auront encore les moyens de répondre à leurs besoins.
Le principal défi actuel est la diminution de la consommation énergétique. En 2005, l’empreinte énergie représentait plus de 50% de l’empreinte mondiale. De nombreux scientifiques, et notamment du GIEC préconisent une réduction substantielle de l’utilisation des combustibles fossiles, et plus précisément en
divisant par 4 nos gaz à effet de serre d’ici 2050 si l’on souhaite rester au niveau des émissions de 1980.

Tout ceci est lamentable! Ils n'ont toujours rien compris...

signez la pétition no 389 de cyberacteurs.org:http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/presentation.php?id=230&PHPSESSID=2fe8c8cf2e9e47620b407355703c4676

En changeant les ampoules contre des ampoules basse consommation et en supprimant l'éclairage extérieur lorsqu'il est inutile, j'ai réduit d'un tiers la consommation électrique. En améliorant l'isolation et en mettant le thermostat à 18 degré, réduction d'environ la moitié de la consommation de fuel!
Réflexion sur les prochaines étapes...
Pourquoi de nouvelles centrales nucléaires, pourquoi chercher encore du pétrole alors que de toute façon l'uranium et le pétrole finiront par s'épuiser, sans parler de la pollution...tandis que l'eau continue en France à couler de haut en bas, le soleil à briller, le vent à souffler, etc....

Bien sûr, la politique énergétique des états et des industriels est condamnable. Mais le seul moyen de les faire changer est de réduire volontairement notre consommation d'énergie. Chacun doit réfléchir à ce qu'il peut faire sans compromettre sa joie de vivre. Cela s'adresse en premier à ceux qui ont des moyens financiers importants. Peut-on se passer de partir en vacances à l'autre bout du monde ? Peut-on se passer d'une résidence secondaire ? Peut-on se passer des innovations technologiques incessantes ? Peut-on manger moins de viande ? Le mouvement doit venir de la base, les politiques suivront.

@ bibimir : Bien sûr mais maintenant ce sont les Chinois et les Indiens qu'il faudrait convaincre, là je doute fort que "leurs" politiques suivent ce chemin alors qu'ils rêvent de consommer à crédit comme nous le faisons depuis longtemps...
Je pense qu'il faut voir un peu plus loin que l'horizon créé par nos frontières européennes pour comprendre que nos arguments sont déjà obsolètes pour le reste du monde.

Je vous invite à signer au plus vite la pétition et la demande de moratoire contre l' exploitation de gaz de schiste. J' habite en plein sur la zone concernée en Ardèche et même ici les élus ne sont soit disant pas au courant. En tout cas les autorisations de recherches ont été signées dans la plus grande discrétion par l' ancien ministre de l' écologie, Mr Borlo BRAVO
http://www.lapetition.be/en-ligne/contre-l-exploitation-du-gaz-de-schiste-8997.html
http://www.cyberacteurs.org/actions/presentation.php?id=219

ben, oui! rien d'étonnant!
tant que nous n'aurons pas un gouvernement responsable...plutôt qu'une bande de crabes plus préoccupés à se partager "la grosse galette"...
punaise!
ça me fout le bourdon tout ça!

C'est tout simplement inacceptable . . .

J'étais contre les bitumineux auparavant. C'est le contraire aujourd'hui car je me suis un peu plus renseigné.

L'eau utilisé est recyclée et réutilisée à 70%. En utilisant les bitumineux développés chez soi pour nos besoins personnels, on élimine les transports par pétroliers diminuant ainsi les risques d'accidents environnementaux et la pollution qui résulte de ces transports.

Ensuite, les pays islamiques qui profitent le plus de l'industrie pétrolière auront un manque à gagner. Les profits versés aux associations islamistes disparaîtront éventuellement, nous assurant ainsi une certaine 'paix' dans notre vie.

Par contre, il est essentiel que toutes les solutions soient déployées et peaufinées pour assurer une extraction sécuritaire pour l'environnement, dont non seulement les nappes phréatiques mais aussi la vie animale.

une autre pétition à signer aussi : http://www.petitions24.net/gaz_de_schiste__non_merci

mais c'est bien ça le problème!
l'industrie pétrolière, on le sait bien, n'en ont jamais eu rien à taper de l'environnement ainsi que des populations.
rappelons nous les magouilles de total pour ne citer que ceux là...

Malheureusement je crains ( et j'en suis presque sûr)que rien ne pourra arrêter cette marche folle du besoin de pétrole. Trop d'argent sont en jeux et ce sont les financiers qui décide et tiennent le pouvoir et non les politiques , qui eux sont mis en place par les financiers.
Il faudra attendre une catastrophe plane-terre, pour que cela change, mais là il sera trop tard et l'humanité organisée disparaitra. Il ne restera que quelques groupes humain retourné à l'age du fer . C'est une nécessité pour la survie de l'homme sur terre.

Merci, Greenpeace de nous informer de la sorte et de nous tenir éveillés...
Je serai pour ma part attentif aux comportements et aux déclarations de nos élus. J'informerai autour de moi sur ce sujet (et citerai mes sources...)

....drôle de nom "futuriste" pour un commentaire si pessimiste...

J'ai entendu parlé (sur Arte) d'algues qui se cultivent très facilement, à grande échelle, et peuvent remplacer le pétrole avec peu de modification des moteurs de voiture. Elles ne génèrent pas d'effet de serre (elle ne rejette que de l'eau).
Le laboratoire (français) a fait des démonstrations et attendait il y a un an un financement à grande échelle. Depuis, plus rien... (???)

Message à Suzan K: que d'illusions vous vous faites !!! les islamistes (si vous entendez par là: les extrémistes musulmans) n'ont pas le contrôle du pétrole. Ce sont de bons musulmans capitalistes, qui ont ce contrôle. Avec la complicité des occidentaux, qui s'enrichissent eux aussi (documentez vous sur Total, Fina, ...)

Faites cet essai concret chez vous:
Remplacer tous les objets plastiques d'une pièce par d'autres objets avec des matériaux sans plastique. Vous serrez surpris, C' EST POSSIBLE !
Et sans se prendre la tête, alors commençons déjà par ce bout et faites le partager.

il est plus que temps d'arrêter!
une des premières choses à faire serait de mettre un peu de côté la sacro-sainte bagnole ;tentons de modérer nos besoins en énergie pour que tous ces rois du pétrole perdent leurs débouchés commerciaux

Je suis d'accord avec bibmir !
Et j'ajouterai à cette longue liste non exhaustive: Peux t on arrêter, nous citoyens consommateurs de financer ces travaux ?
Avons nous tous conscience de nos actes de tous les jours et de notre impact sur la planète?

Question : Savons nous tous comment est utilisé l'argent que l'on place à la banque ??

Une assurance vie et hop, on finance sans le savoir les sables bitumeux Canadien !!
On pollue plus la planète en laissant notre argent géré par des banques polluantes (BNP, Societe genrale, CA ...) qu'en s'achetant un 4x4 !! Ils investissent massivement dans des produits 'rentables financièrement' (pétrole, industrie lourde, cimenterie) que dans les énergie peu rentable et naissantes(eoliens, solaire).

Le pollution généré par nos placements en banque est plus importante que toute notre pollution générée par notre vie quotidienne (transport, logement, habillement, nourriture .... tout confondus).

Un conseil, investissez plutôt dans des banques sociales (la NEF)...

N'attendez rien des entreprises, rien des gouvernements, rien des autres: tout dépend de vous, de nous: diminuons drastiquement et rapidement notre consommation de pétrole et ces folies deviendront caduques car non rentables.
C'est la seule solution mais elle est très bien puisque le pouvoir est au consommateur à travers ses actes d'achats ou non achats.

habitant l'ardèche du sud nous sommes en plein dans l'espace ou JL Boorlo ministre de l'environnement au 31 mars 2010 à signé les permis de prospecter tout proche de vallon Pont d'Arc pour situer et pire, la grotte Chauvet le plus ancien lieu de peinture rupestres de 30 000 ans
L'ardèche du sud manque d'eau tous les ans, nous avons une propduction d'eau minérale une agriculture qui depuis quelques années tente de revenir au raisonné ,la chataîgne AOC et un cadre de vie attirant tant de touristes pour sa beauté
4 forages sont dores et déjà prévu notamment sur le site de Villeneuve de Berg proche de la vallée du Rhône.
Nous ne devons pas les laisser commencer car c'est le début de la fin d'autant que pour l'aspect financier, nos Hommes Politiques sont prèt à tout sacrifier
Qu'allons nous laisser à nos génération futures Parfois j'ai honte!!

@vigilant07sud
je vous conseille de vous regrouper et d'occuper les lieux prévus de forage avant leur démarrage. Il n'est plus question de discuter car cette action sera civique vu que la population n'a pas été consultée avant.

Sachez que l'exploration est polluante au même titre que l'exploitation puisque l'exploration nécessite aussi
Forage,
Fracturation,
Complétion,
Torchère,
Transports par camions

Bonsoir,
Je renouvelle mon merci à toute l'équipe Greenpeace de nous maintenir les pieds sur terre!
Je n'étais pas au fait du schistes superstars! Me voilà informé.

Maintenant pour arrêter toutes ces hémorragies la seule et unique action qui me semble méritante à court terme consiste tout simplement à bloquer ses impôts en France. À retarder au max redevances et factures gaz et électricité. Si tout le monde si met ne serait-ce 30% de la population cela bloque le pays.
Là on peux discuter. Imposer ce qui nous convient.

Aux states ils en sont à interdire aux particuliers de produire leur propres légumes. Raison: produits de consommation dangereux pour la santé! Bien entendu nous avons la firme Mossanto derrière tout cela.

Pour être les maitre du monde il faut gérer la bouffe et les énergies.

Bannir les grandes surfaces au profit de l'agriculture rurale.
Bannir les centrales nucléaire.
Bannir le schistes superstars.
Bannir ...

Bruno Philipps: Fondation Karawanserei Gegen racismus in Deutschland.

www.toleranz-in.org
www.mensch-in.org

c'est à se demander si le nucléaire ne représente pas une meilleure solution... je suis loin de cautionner cette industrie de la peur, mais je finis par me dire que ce n'est pas pire que ces méthodes barbares...

Hmm...
Comme toujours il y a des messages constructifs et des messages d'une inutilité inconcevable...
Essayez d'aller plus loin dans votre réflexion, voyons c'est vraiment pitoyable pour certains...
Vous dénoncez des personnes qui font des activités tout à fait méprisable, sur ce point je suis d'accord, cependant :
Comment osez-vous critiquez ou dénoncez quelques êtres humains qui détruisent la Terre alors que vous même, vous faites de même, à l'instant ou vous posez vos lettres et que je pose les miennes ?...
Vous polluez (moi aussi d'ailleurs) tous autant qu'eux en écrivant vos mots sur votre clavier plein de pétrole justement...

Si vous voulez vraiment arrêter de polluer commencez par éteindre votre ordinateur...
C'est facile de critiquer, mais agir en sacrifiant tout votre petit confort minable, cela c'est une autre histoire...
Sur ce, bonsoir.

Bonjour,

Je travaille sur les EnR depuis 20 ans alors que ce n'était pas la mode. Il faut dire que le panache de vapeur qui me passe au dessus de la tête vient de la centrale à 12 km.
Pourtant EDF me facture les kW et me fait cadeau des becquerels, c'est offert avec les déchets. Ce n'est pas un hasard si il se prescrit 80 % de plus de lévothyrol chez nous que dans la moyenne française. Les pharmaciens ont instruction de ne pas communiquer leurs chiffres de vente (pourtant très facile à sortir, c'est la touche F4 ).

Je reviens au cœur du sujet. Nous avons au siècle dernier consommer beaucoup d'énergie et concentrer cette production entre quelques mains (compte en banque). Le principal frein au EnR est quelle sont diffuse et d'usage local.

Pour garder la main sur des sources un peu plus propre, on nous amuse avec des éoliennes par exemple, à 2 millions d'€ le morceaux, il faut avoir le poches bien rempli. Un ami me disait que pour poser une éolienne il fallait passer devant 27 commissions.
On nous a bassiner aussi tout l'été par téléphone (15 appels) pour mettre des panneau solaire sur le toit. 24 000 € pour 2 kW vendu à 0,47 € le kW.

Bref, on nous amuse et dans les rangs des alternatifs, on joue beaucoup.

Il est facile de critiquer les autres.....

Surtout quand le premier acteur de tout ça c'est nous !
Arrêtez d'utiliser votre voiture, Arrêtez d'acheter des trucs en plastique, jouet et autre bêtise inutile... et ils arrêterons de chercher du pétrole.

Ils répondent à une demande, et la demande c'est la notre !
Repensez votre façon de vivre et demain sera meilleur.

Le shoot au pétrole, au gaz, à la bagnole, au nucléaire, aux OGM, aux pesticides, aux plastiques, au bois tropical... Jusqu'à l'overdose !
Et après ?

Ras le bol de toutes ces conneries , Océane tes propos sont claires et bien expliqués . Faudrait peut être que l'on rentre en guerre contre tous les abrutis de cette planète , nous on devraient encore consommer moins , exit les gsm , etc... . Et pour les autres , faudrait saboter leur usine de "merde" , si non à mon avis il va pas se passer grand chose ...........

Ben tout ça risque bel et bien d' arrivé près de chez vous dans l'axe
Montèlimar ( Drôme) les Vans ( Ardèche ).
Voici la réponse de Jean Durant suite aux pétitions

Cabinet Kosciusko-Morizet jean-marie.durand@developpement-durable.gouv.fr

Madame, Monsieur,

Vous m'avez fait connaître vos préoccupations quant aux problèmes environnementaux posés par l'extraction de gaz de schistes et vous avez demandé que soit mis en place un moratoire sur ce sujet.
Actuellement, plusieurs permis d'exploration de gaz de schistes ont été accordés en France. Ces permis ont pour objectif une meilleure connaissance du sous-sol. Les forages à réaliser sont des puits de reconnaissance faisant appel à des techniques classiques. Les entreprises doivent néanmoins déposer une demande d'ouverture des travaux avec un dossier comprenant notamment une notice d'impact, un document indiquant les incidences des travaux sur la ressource en eau et une étude de danger. Ces dossiers seront instruits et feront l'objet, le cas échéant, d'un arrêté préfectoral encadrant les travaux.
Aucune demande n'a été faite pour une phase d'exploitation qui pourrait faire appel aux techniques qui vous inquiètent. Une éventuelle demande se ferait en deux temps : demande de titre minier d'exploitation (aussi appelé concession) et demande d'ouverture des travaux (cf. ci-dessus). L'obtention de la concession ferait l'objet d'une instruction locale et d'une enquête publique, puis d'un avis du Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies et ensuite du Conseil d'Etat avant un éventuel décret du Premier ministre. L'instruction des dossiers se ferait selon la réglementation en vigueur (code minier et code de l'environnement) qui exige notamment que soient maîtrisés les impacts environnementaux.

Jean-Marie Durand
Directeur adjoint du cabinet
MEDDTL

cette exploitation des sables et schistes bitumineux, et les projets d'extension de celle-ci,va entraîner une catastrophe écologique majeure et irréversible. Je vous demande de vous battre,plus encore que d'habitude, afin d'obtenir une intervention orale sur les chaines françaises de télévision à une heure de grande écoute: pourquoi pas sous forme de droit de réponse au JT de 20 heures sur l'A2, ou à C dans l'air de 17 heures 45 sur France 5. Mes voeux vous accompagnent

Au delà de donner des leçons nous avons à notre niveau remodelé l'ensemble de notre fonctionnement. Nous avons une entreprise de type horticole. Nous avons recherché des techniques pour consommer le moins possible. Nous n'avons jamais employé de désherbant ni engrais ni produit chimique sur les sols de cultures en pleine terre. Nous les avons supprimés des cultures hors sols depuis l'an 2000. Nous avons arrêter les cultures à contre saison. Le camion usé, nous avons revendu tous nos véhicules commerciaux et achetés d'occasion un 4X4 , qui au final consomme 33% de moins que le camion, ayant moins de véhicule, nous sommes obligés d'attendre pour repartir ailleurs ou d'organiser avec la remorque des tournées de livraison. Soit au total 50% de moins de km. La réorganisation des cultures fait que nous n'avons plus besoin de fuel. L'entreprise se développe avec une clientèle nouvelle. Aujourd'hui on fait la chasse au plastique et c'est très difficile, par exemple remplacer les simple caisses de manutentions. Il en faut beaucoup, de 4 euros la caisse, on passe à 18 et même 100 LA caisse, ce qui économiquement impossible. Au niveau du privée, on prend quelques jours de congés en fonction de nos déplacements professionnels, on se chauffe au bois depuis toujours. Les bâtiments ont été remaniés cet été en BIO, isolation en liège, huisseries en bois de la région......simple vitrage mais très épais.......Ceci représente un vrai challenge au quotidien, nous ne donnons aucune leçon, mais du coup spontanément des collègues viennent en prendre et du coup nous en donnent ! Le développement passe bien par une remise en question total, aller vers le zéro pétrole, et réfléchir à plusieurs, se regrouper pour accéder et amortir les technologies INDISPENSABLES . Bon cheminement à tous.

hmm... tom, le donneur de leçons...

à cyril :
je suis entièrement d'accord avec toi car étant artisan vannier, je peux confirmer que l'on peut remplacer les contenants plastiques par l'osier qui est propre et durable, sans pollution à la fabrication. il y a surement un vannier près de chez vous ( nous sommes environ 150 pros en france).
mais si tu savais comme il est compliqué et long de faire prendre conscience aux gens qu'ils peuvent consommer autrement...
pour noël, nous autres petit artisans avons fait - 20 ou -30%, alors que ipad et autres produits pas forcément utiles ont explosé les ventes.
c'est pas du tout!
mais c'est en faisant, en parlant en échangeant, en résistant quoi, que l'on peut faire lentement bouger les consciences, je crois et j'espère surtout.

ho, j'ai oublié un petit mot, qui rend ma phrase incompréhensible ;
je voulais écrire : c'est pas gagné du tout!

CYBER ACTEURS a déjà mis une pétition en ligne pour l'exploitation des gaz de schiste en DROME-ARDECHE.
Signez-là, ce n'est pas une assoc. concurrente.
Il est inutile de signer 36 pétitions.Je pense qu' en regroupant l'effort, l'impact peut être plus fort.
Ceci dit, je rejoins les commentaires précédents pour l'absurdité du comportement humain toujours et encore dicté par le profit et la peur.

Le profit et le pognon, toujours le pognon....que restera t'il à nos enfants? une planète complètement souillée!!

Mais où vont-ils s'arrêter ? STOP. STOP. Ca suffit maintenant. Après on va dire que les français sont pessimistes. Franchement, il y a de quoi.

STOP AUX CONNERIES, ils n'ont aucun respect pour la nature et pour l'être humain en général. Il faut virer toute la clique du gouvernement, et mettre à la place des personnes responsables, avec un sens aigu de l'écologie, taxer fortement toutes les énergies polluantes (le nucléaire en premier). Laissons à nos enfants une planète propre et saine!!!!
Auframi

Nous sommes trop bête, trop égoïste, trop destructeur et surtout pas assez intelligent pour changer alors finalement quand l'humain disparaitra de cette planète il laissera enfin le monde animal, végétal et minéral en paix ...

la cupidité est a combattre avec des mots
la rue est la voix sur laquelle nous pesons nos convictions humanistes
nos pieds en action nous redonnent espoir en notre existence
pourrions nous nous promener ensemble un jour pour crier notre amour au monde et en finir avec des debats inutiles

bonjour, mon avis?
il est simple , vous pouvez faire et dire tout ce que vous voulez,vous ne changerez rien, et vous le savez les gens sont tellement corrompu a tout les niveaux qu'il n' y a plus rien a faire même chez vous ses assassins se sont introduit et renseignent tout les (pétrole) sur vos actions, je dirais même qu'au plus haut niveau chez vous ils sont tous corrompus, et tout le monde le sait,les gens comme moi sont désespéré, car on a plus confience en personne
et actuellement comme dans le futur, reignera une seule (LOIS) CHACUN POUR SOIS
désolé de dire cela mais c'est comme cela que tout les monde pense, personne n'est dupé
de toutes les magouilles, et l'être humain est une saloperie, qui une fois face aux problèmes
jette tout les inconvénients sur le dos des autres a l'heur actuelle (le monde est (REQUINNISÉ)
malheur a celui qui a une faiblesse ou qui est plus faible qu'un autres il sera bouffé tout cru donc arreté de dire ceci cela ON EST FOUTU voila se que nous pensons TOUS
AMICALEMENT Cyron Rrudy

Et tout ça pour l'argent!!! L'ignorance est la pire des tares....et que d'ignorants!!

Tout ça pour l'argent! L'ignorance est la pire des tares!! Et que d'ignorants dans le monde de l'argent!!!

je comprends bien cyron...
je me laisse aller parfois au pessimisme... mais rien ne vaut la vie! et c'est l'espoir qui meurt en dernier.
comme je disais plus haut, parlons, échangeons, écoutons, comprenons comment notre ennemi fonctionne, et résistons en faisant notre part comme le colibri (la part du colibri de pierre rhabbi ). soyons de plus en plus nombreux comme ici avec greenpeace, ne nous laissons pas aller au pessimisme (car ils comptent là dessus ces crevures) et battons nous car nous sommes vivant.

@Jaurès Brecht
voici ma réponse à leur réponse, faites comme moi, ecrivez une réponse personnalisée (pas type ;) )

Monsieur le Directeur Adjoint,
Madame la Ministre

Merci pour votre réponse (lettre type).

Vous m’inquiétez encore plus.

Premièrement,

L’ EXPLORATION est aussi polluante que l’EXPLOITATION car l’exploration nécessite aussi:
- Forage + Fracturation + Complétion + Torchères + Transports soit des émissions de
- NOx (300 fois le CO2 en GES) + CO + SO2 + COV + PAT + PM

Au Quebec qui exploite ces gaz, les frais de santé liés à la mauvaise qualité de l’air ont été d’environ 2 milliards $ en 2008. Cette année au Québec, la mauvaise qualité de l’air entrainait des admissions à l’hôpital (±2 667), des visites dans les urgences (±19 730), des malaises mineurs (±5.58 millions) et des visites chez le médecin (±144 000). Qu’en sera-t-il lorsque l’industrie du gaz de schiste émettra davantage de polluants dans l’air ? L’état devra-t-il payer pour ne pas avoir pris de précautions ?
Les scientifiques en santé publique le confirment dans de nombreuses études sur le sujet, la mauvaise qualité de l’air a des incidences sur la santé humaine : Le CO pénètre dans le sang par les poumons et forme la carboxyhémoglobine, un composé qui inhibe la capacité du sang à transporter l’oxygène aux organes et aux tissus. De nombreux COV individuels sont connus ou soupçonnés pour leurs effets toxiques directs sur les êtres humains qui vont de la carcinogenèse à la neurotoxicité. Certains d’entre eux (ex.le benzène présent dans certaines eaux de fracturation) ont été évalués et déclarés toxiques. Les oxydes d’azote (NOx) sont des agents très irritants pour les poumons.

Deuxièmement,

Qui dit Exploration dit ensuite exploitation, vous le savez très bien. Pourquoi entamer une phase de reconnaissance si ce n'est dans l'optique d'une exploitation ?
La solution est dans la maitrise de n’énergie et dans les énergies renouvelables, par dans la course ou pire qui va greffer tous les efforts faits pour le profit d’une minorité.
Protégez vous des intérêts privés ?

Troisièmement,

Vous ne pouvez pas ignorer les conséquences catastrophique des exploitations faites aux USA et au Canada. Vous ne pouvez pas ignorer la catastrophe écologique et les drames de santé engendrés qui ne sont pas que quelques accidents comme le prétendent les lobbys mais bien une généralité.
Visionnez s’il vous plait ce film (en entier): http://mega-streaming.info/video/6KKHKAY4484H/GasLand-VOSTFR
(Trailer): http://www.youtube.com/watch?v=dZe1AeH0Qz8

Enfin

Avant d'entreprendre quoi que ce soit, un vaste débat public doit être engagé afin que la population, dument et clairement informée sur les avantages et risques, puisse se prononcer par référendum et ainsi assumer la responsabilité de son destin.
Dans l’attente , je vous remercie de me donner les coordonnées GPS de tous les sites précis d’exploration afin de les occuper et de les bloquer pacifiquement.
Dans tous les cas, je réitère la demande d'un moratoire afin que la Nation puisse évaluer, en toute transparence, la pertinence de cette orientation.

Cordialement

encore une chose, un ami amérindien répète très souvent que la terre ne nous appartient pas, mais nous lui appartenons à elle. il est certain que nos "élites", et la bande de crevures qui les financent eux ne le savent pas. notre terre mère se chargera de le leur apprendre.

Schistes bitumeux attention danger ! Hé la paix verte c'est avant que ces industries s'installent qu'il faut faire front et non après. Décidemment Greenpeace (à côté de la plaque) ne pèse rien devant le rouleau compresseur de la demande mondiale.
Toute l'industrie du pétrole est une vacherie qui laissera pendant longtemps ces sales traces sans jamais de responsable. Le pire dans cette histoire c'est tout simplement que Total nous fait payer à nous Français le prix fort de ses conneries d'investissements. La FRANCE pays ruiné par toute la classe politique à les comptes dans le rouge et ce fait rappeler à l'ordre par son banquier. Mince car c'est nous Français qui allons payer pour les ignorances des autres alors elle est pas belle la vie.
Comme disait l'arrière tante Yvonne si tu fais le plein chez Total point ne te plaint ou bien détalle.

Eh oui, quand arrêterons-NOUS cs conneries ?
Car en effet
1) Une entreprise a pour objet de faire du profit en tenant compte de la réglementation et de la concurrence internationale (particulèrement depuis que NOS gouvernements ont signé les accords de Marrakech consacrant l'OMC seul organisme international concentrant les trois pouvoir : législatif, exécutif et de justice)
2) Pour faire du profit il faut vendre
3) Et pour vendre il faut des acheteurs

Qui d'entre-nous est chez Enercoop et n'utilise plus directement (transports motorisés, individuels en particulier, chauffage) ou indirectement (produits manufacturés) ? Je suis chez Enercoop certes mais roule en voiture diesel et me chauffe au gaz.

Qui d'entre-nous a voté "écolo" (de vraie gauche de préférence car sans social pas de dévelopement durable) à toutes les dernières élections ?

Conclusion : tant que les entreprises ont des acheteurs et que la réglementation mise en place par les politiques que nous élisons (ou laissons élire lorsque l'on s'abstient) leur permet tout et n'importe quoi, nous irons tous, chacun avec sa part de responsabilité, dans le mur.
Et "L'homme disparaitra, bon débarras" comme disait le philosophe Yves Paccalet.

Salut à toutes et tous. Pour faire simple exploiter ces machins bitumineux est idiot mais permet à quelques uns (les pétroliers entre autres) de maintenir une dépendance énergétique et chimique plus grande encore.
Il suffit de penser à nos chères chaussures, dont les semelles bien souples sont issues de dérivés du pétrole, ainsi qu'à tous les autres produits du quotidien qui en viennent aussi (pull en "polaire", vêtements en tissus "synthétiques", coques des ordi portables, et bien d'autres encore).
On peut utiliser des composés dérivés des céréales pour fabriquer une partie des plastiques, mais ça fait moins à manger.
Le seul vrai problème posé par ces exploitations n'est pas plus de pollutions, ou encore un maintient de notre dépendance à quelques pétroliers. Non c'est encore plus bête que ça. En fait c'est tout le modèle économique et social qui est en cause.
Oui je sais ça fait pompeux, mais notre volonté de toujours plus pour toujours moins y est pour beaucoup. Et j'oublie que les marchés financiers sont aussi complètement déconnectés de la réalité (environ 300x plus d'argent est échangé via les bourses mondiales et banques associées, que de richesse réellement existante, du délire). Pour vraiment réduire notre impact sur notre planète une seule solution, réformer nos sociétés, et aussi les commerces qui modèles celles-ci.
Crier contre les sociétés industrielles ne changera rien, il faut aussi faire changer les mentalités, et vite.
Voila pour le moment, à bientôt peut-être.

Consternant! Nous allons droit dans le mur mais l'argent a pris le pas sur la raison et là, à part se battre contre des moulins à vent?!!
J'espére que nos petits enfants ne nous damneront pas...

Quelle objection à l'extraction?

Je trouve que l'alternative que proposent les équatoriens est trés intéressante
L'équateur se priverait des revenus d'exportation de pétrole, et nous dispenserait par là même du CO2 afférent, mais à condition que nous le dédomagions de manière raisonnable: c'est l'Initiative Yasuní-ITT en Equateur
http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/08/12/une-alternative-post-copenhague-l-initiative-yasuni-itt-en-equateur_1397991_3232.html

@ David oui, cette initiative de l'Equateur est très intéressante et mérite d'être soutenue. Quant à la France, devrait-elle demander une compensation aux USA et à l'Australie pour renoncer aux gaz qu'elle pourrait hypothétiquement extraire au motif qu'ils sont les plus grands gaspilleurs d'énergie du monde? Heu, pourquoi pas au fait? haha

ironie, évidemment, tout pays qui dépasse l'empreinte écologique acceptable pour la planète ne devrait pas avoir droit à des compensations, je suppose? voir http://sboisse.free.fr/planete/environnement/empreinte_ecologique.php

salut toucontefait!
comment vas-tu depuis le dernier coup ?

j'epère que tes soucis s'arrangent....

@ saule: hello, cela fait plaisir de te retrouver ici! Tout va bien pour moi en ce moment. J'en profite pour faire parfois des posts sur le site de greenpeace. Suis aussi sur un projet de villes(et région!) en transition: voir ecoattitude.org. Cela m'enthousiasme, comme projet actif et concret. Si cela t'intéresse, regarde le film sous-titré en français fait en Angleterre, à Totless. Il est sur le site de ecoattitude. Un projet plus positif que ces plans sur les schistes...

ah saule: "unptiteffort" c'est mon autre pseudo, suivant la circonstance! En l'occurence, c'était une erreur! Sorry!

Pour commencer bravo à tous, Greenpeace, vous êtes des courageux et des compétents comme je les aime, je vous admire.

Pétrole, gaz, nucléaire, cimentiers ... c'est de pire en pire dans tous les domaines. L'humain est devenu fou et va à sa perte de plus en plus vite. Cela va tellement vite que j’ai une petite chance de voir tout ça si on ne se bouge pas ses fesses de devant le clavier plutôt que d’aller sur le terrain.

Je viens de signer la pétition sur votre site "Élisez la pire entreprise de l'année" et j'ai voté "AXPO" le distributeur d’énergie suisse qui se procure de l’uranium en toute discrétion et impunité auprès de l’usine de retraitement de Maïak en Russie qui est, après Tchernobyl, l’endroit le plus irradié de la planète avec tous ses morts... J'en ai vu des horreurs, mais là, je crois que l'on bat tout les records pour cette entreprise mafieuse (ou plutôt gang) de la pire espèce (les dirigeants et ceux qui savent). Je n’oublie pas qu'AREVA fait la même chose dans l’esprit au Niger et ailleurs.

En ce qui concerne Susan K qui dit que "L’eau utilisé est recyclée et réutilisée à 70%" je lui demande : Les 30% restant c'est quoi et ils vont où ? Vous devriez aller sur les sites du Canada, le meilleur expert en pollution dans ce domaine, et vous serez mieux renseignée. Mais pour çà, (à l'adresse de Tom) il faut avoir le Net, même si cela consomme un peu de jus, on est vite et bien informé. Quant à Alice qui se demande si le nucléaire ne représente pas une meilleure solution que le bitume, qu’elle visite le site de la pire entreprise. On ne doit pas choisir dans le pire.

Après les bitumes et le nucléaire, parlons maintenant des cimentiers, en particulier de Calcia/Italcementi prêt à transformer le plus grand lac profond d'Ile-de-France en décharge. Il s'agit du lac de Beaumont-sur-Oise, pourtant une merveille écologique niveau Natura 2000, et cela avec l'accord actif de Michel Vampouille des Verts, ancien vice-Président responsable de l'environnement à la Région présidée par Huchon du PS, et de Borloo l’UMP de service, du ministère à rallonge. On lui a écrit à lui qui nous a répondu par un pourvoi en cassation pour défendre son préfet que nous avons fait condamner au Tribunal administratif, écrit à ses secrétaires : Nathalie Kosciusko-Morizet qui a approuvé par son silence et Chantal Jouanot la judokate qui nous a répondu par un ippon. Nathalie, maintenant qu’elle est ministre, je vois qu’elle ne s’améliore pas pour le bitume, être sincère c’est une chose, être ministre c’est une autre. Dans ce ministère, d’être sincère c’est interdit sinon on est viré de suite.

CRIME ECOLOGIQUE au Lac de Beaumont-sur-Oise
(Ou la première violation du Grenelle de l’environnement)

Il existe tout en aval de la Vallée de l’Ysieux, aux portes de Beaumont-sur-Oise, ville historique, une ancienne carrière de craie abandonnée, devenu par la magie de la nature, un site naturel remarquable boisé de 27 hectares dénommé "Lac de Beaumont", (autrefois "Lac des Ciments") et en son centre un lac de 13 hectares mesurant 600 mètres de long, 400 de large, 30 de profondeur (trois paliers : 9m, 20m et une fosse de 30m environ) favorisant la biodiversité du lac. Ce lac, d’une eau cristalline, est alimenté par la nappe d’eau potable de la craie. Il est sous l’influence de l’Oise située à 400 m et joue un rôle protecteur et utile en cas d’inondations en absorbant une quantité importante des crues sans la polluer.

Une très grande biodiversité d’espèces protégées, menacée d’une décharge
Plusieurs milliers de poissons, coquillages, plantes et une gigantesque frayère à characées vivent dans ce lac dont le brochet commun et des amphibiens comme le Triton alpestre et la Grenouille rieuse, protégés au niveau national, ainsi qu’une plante protégée au niveau régional, la zannichellie des marais.

Un tiers du site est d’ailleurs classée en Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF). Elle comprend un noyau nord (le site du lac) et un noyau sud (une zone humide issue d’une ancienne carrière d’argile) qui comporte 11 espèces d’amphibiens, autre record en Ile-de-France dont le crapaud Calamite menacé d’extinction en IDF. En outre, hormis une quinzaine d’espèces remarquables, cette zone humide, tout comme le site du lac abrite une importante population d’orchidées et de libellules dont plusieurs espèces protégées, la Grande aeschne, l’Agrion nain, l’Orchis négligé, l’Euphorbe verruqueuse. Pour cette dernière espèce, très rare en Ile-de-France, c’est le seul site du département. Le Lac de Beaumont et la zone humide de Nointel formeraient donc, ensemble, une des plus belles réserves naturelles d’Ile-de-France.

Pourtant, le projet consiste à combler tout le site, (hormis un minuscule bout de terrain de la ZNIEFF), c'est-à-dire le lac et le bois qui l’entoure, par une montagne de déchets sur 50 mètres d’épaisseur. Or, c’est justement le site le plus riche en faune, en flore et en paysages remarquables du Val d’Oise qui sera massacré par ce projet barbare de décharge de classe 3. Ce qui est présenté comme l’aménagement un parc de 27 ha n’est en réalité que l’aménagement obligatoire d’une décharge ordinaire.

Après 40 ans d’abandon du site, CALCIA revient avec une décharge, la bonne affaire !
Quant à l’ancienne carrière de craie abandonnée depuis 1968, à cheval sur trois communes (Beaumont, Mours et Nointel) elle s’est entièrement revégétalisée depuis plus de 40 ans, voire 60 ans pour certaines parties. Elle appartient au cimentier CALCIA (du groupe italien ITALCEMENTI). Mais pour se charger de ce projet de décharge elle se cache derrière une "société écran" VALOISE SAS et un gestionnaire de décharge contesté, PICHETA (du groupe COLAS).

Une fois la décharge terminée le site sera offert au trois communes dans un quart de siècle. VALOISE sera dissoute et les responsabilités versées aux communes et peut-être que les contribuables devront payer des millions d’euros en cas de pollution constatée quelques d’années après, comme c’est déjà le cas à la décharge de Marly-la-Ville, la plus polluée du département.

Une étude d’impact truquée
En premier lieu, le site est si exceptionnel, du seul point de vue paysager, qu’il ne devrait pas être nécessaire de recourir à la présence d’espèces protégées pour justifier de la préservation d’un grand lac. Le seul bon sens aurait dû suffire aux pouvoirs publics et aux élus pour s’opposer à ce projet de mise en décharge d’une époque révolue.

En second lieu, contrairement à l’étude d’impact figurant à l’enquête publique de décembre 2006, ne révélant que 70 plantes banales, 41 oiseaux …et un lapin, qui conclut que toute vie était absente du lac et qu’aucune espèce remarquable ou protégée ne pouvait s’opposer au comblement, un inventaire faunistique et floristique, réalisé en catastrophe en 2007 par l’Association "Les Amis de la Terre du Val d’Ysieux", a révélé plus de 820 espèces dont 450 plantes. Sur 240 espèces remarquables, 9 sont très rares et 16 rares. 6 espèces de plantes sont protégées dont 4 inféodées au lac et 15 espèces animales sont protégées dont 7 inféodées au lac, hors oiseaux (plus de 75 espèces dont 63 de protégées, en particulier le martin-pêcheur).

De sorte qu’une contre expertise écologique préliminaire a été imposée par l’autorisation préfectorale et a confirmé la présence de nombreuses espèces protégées ou remarquables et de trois habitats d’intérêt communautaire (Natura 2000) dont l’un, 3140, concerne directement le lac :

3140 Eaux méso-oligotrophes calcaires avec végétation benthique à Characées et libellules : unique en Ile-de-France
6210 Pelouses sèches semi-naturelles et faciès d’embuissonnement sur calcaires (festucobrometalia et orchidées)
6410 Prairies à Molinia sur sols calcaires, tourbeux ou argilo-limoneux (Molinion-caeruleae)

In fine, l’expertise a conclu à un intérêt floristique très fort du site et la présence avérée d’espèces remarquables et protégées dans le lac et ses alentours,

Manifestement il y a eu fraude et cela n’a pas empêché le préfet de maintenir son arrêté illégal.

C’est cet avenir là que nous voulons pour nos enfants ?
Toutes les associations d’environnement du Val d’Oise et d’Ile-de-France se sont opposées au projet en demandant ensemble, à l’appui d’un dossier motivé (janvier 2008), la protection de la totalité du site, par un arrêté de protection de biotope, un classement au titre de la loi du 2 mai 1930, en Réserve Naturelle Régionale, enfin l’extension de la ZNIEFF. Toutes ces demandes ont curieusement été refusées !

Les écologistes proposent un refuge de biodiversité en alternative
Les écologistes proposent en alternative un aménagement écologique permettant la promenade, l’initiation à la nature et à la recherche (en particulier pour les écoles et universités) ainsi que son suivi scientifique et cela tout en conservant ce joyau aquatique et paysager pour en faire un refuge de biodiversité et une zone de silence pour la nature. En outre, elles demandent de rediriger les déblais prévus vers les carrières souterraines de gypse de la Forêt de Montmorency, menacées de catastrophe écologique par effondrement.

Quel intérêt véritable cache l’appui des maires et du préfet ?
Alors que chacun s’inquiète de la dégradation accélérée de son environnement (et d’un Grenelle pour y remédier), CALCIA, les maires de Nointel, Mours et Beaumont-sur-Oise, ainsi que le préfet, usant curieusement d’arguments fallacieux, se sont impliqués avec tellement d’acharnement dans ce projet de décharge, qu’on se pose des questions sur leurs intérêts véritables respectifs à vouloir détruire à tout prix un site naturel aussi remarquable. A noter toutefois que les élus de Nointel ont depuis changé d’avis.

Et après, ce sera le tour de quel autre site remarquable ?
Ainsi, après le lac de Beaumont-sur-Oise propriété du cimentier CALCIA, qui devient une référence dans le département et en France, la forêt de l’Hautil, massif protégé de plus de 300 hectares situé dans le Parc Naturel du Vexin, sur les hauteurs de Cergy-Pontoise, est menacée à son tour de défrichement total sur une surface de 20 hectares par une décharge déguisée au prétexte de l’existence de soi-disant fontis. De même, au Mesnil-Aubry, sous prétexte d’un merlon anti-bruit, VEOLIA détourne un aménagement en décharge déguisée sur plus de sept hectares de terre agricole. Tous ces prétendus aménagements confirment bien des prétextes à créer des décharges incontrôlées dans des sites classés ou protégés.

Le rapport entre ces trois affaires, mis en exergue, est non seulement le détournement de prétendus aménagements en décharges, mais aussi que la forêt de Montmorency, comme indiqué plus haut, risque de subir le même sort. A l’allure où vont les choses, il ne sera bientôt plus nécessaire d’ouvrir des décharges légales, il suffira de les déguiser en aménagement.

Un premier jugement du tribunal administratif de Cergy-Pontoise nous donne raison
Mais les écologistes n’ont pas l’intention de se laisser faire et c’est ainsi que l’Association, soutenue par Val d’Oise Environnement et 2 habitants de Beaumont, dépose en juillet 2008 un recours conjoint et un référé suspension contre l’arrêté du préfet.

Le tribunal administratif nous donne raison par jugement du 1er août 2008 en ordonnant la suspension de mise en décharge tiré sur l’insuffisance de l’étude d’impact et la présence d’espèces protégées en condamnant le préfet à nous verser une somme de 1 000 euros.

Le préfet Paul-Henri Trollé, vexé, se rebiffe et obtient le soutien du Ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo afin qu’il dépose un pourvoi en cassation …en plein Grenelle de l’environnement.

Toutefois, cette victoire aura pour effet de réveiller quelques consciences politiques jusqu’à en faire un enjeu majeur pour les élections régionales. (La gauche comme la droite avaient gardé jusque là un silence lamentable sur ce scandale).

Le Conseil d’Etat confirme la suspension de la mise en décharge : Borloo condamné
Sur l’urgence : Considérant que la zone Naturelle d’Intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type I et l’ensemble du site abrite des espèces animales et végétales protégées, et comportant un habitat prioritaire au sens de l’annexe I de la directive N° 92/42/CEE du Conseil du 21 mai 1992 concernant la conservation des habitats naturels, portent atteinte de manière grave et immédiate aux intérêts que l’association requérante se propose de défendre - qu’il ne résulte de l’instruction ni que le remblaiement litigieux serait indispensable pour assurer la sécurité des usagers ou celle des bâtiments édifiés à l’extérieur du terrain de 27 hectares au milieu duquel se trouve le plan d’eau - que la région d’Ile-de-France ne serait pas exposée, à court terme, à un risque de pénurie de site de stockage de déchets inertes.

Sur les moyens sérieux d’annulation : Le moyen tiré de l’insuffisance de l’étude d’impact, dès lors que cette étude ne comporte aucun diagnostic de l’état du fond du lac, que l’inventaire excluait les insectes, les poissons et les algues ainsi que de façon générale les espèces aquatiques - Le moyen tiré de la méconnaissance de l’arrêté déclarant d’utilité publique les champs captants d’Asnières-sur-Oise, qui prohibent dans le périmètre de protection éloigné, le comblement des carrières avec tout autre matériau que des terres de découvertes et des terres ou roches naturelles.
L’Etat et Valoise sont condamnés à nous verser 3 000 euros.

C’est la reconnaissance d’un travail d’inventaire faunistique et floristique sérieux réalisé par Les Amis de la Terre du Val d’Ysieux, de l’existence d’un grand site écologique et d’un habitat aquatique prioritaire Natura 2000 au sens du Conseil de l'Europe.

Un dernier jugement du tribunal administratif de Cergy-Pontoise nous donne raison.
Sur les moyens d’annulation : Insuffisance de l'étude d'impact sur la faune et la flore (confirmant le jugement du Conseil d’Etat) - Violation du POS en ce que le site est classé en zone naturelle qu'il convient de protéger en raison de la qualité du paysage et du caractère des éléments qui le composent, que la mise en oeuvre des travaux autorisé aura pour conséquence de compromettre de façon irrémédiable la protection du site dans son état existant à la date de l'approbation du POS - Violation du POS qui n'autorise pas les décharges (de toutes sortes). L’Etat est condamné à nous verser la somme de 500 euros.

Le maire de Beaumont est le principal responsable de tout ce gâchis. Il a laissé violer la loi en toute connaissance de cause, c'est à dire les dispositions du POS. Il a été incapable pendant tous ses longs mandats, de trouver une solution, pour à la fois préserver la nature et interdire la baignade qui nuit gravement à l’équilibre de d’un écosystème remarquable et fragile.

Calcia se venge et attaque en justice l’Association pour avoir fait un inventaire écologique
Fin 2009, Calcia attaque à son tour les Amis de la Terre et les Amis du Lac auprès du Tribunal de Grande Instance de Pontoise pour avoir pris et diffusé des photos du site sans son accord. En effet, pour défendre le lac, les Amis de la Terre Val d’Ysieux avaient réalisé un inventaire faunistique et floristique, dénombrant plus de 800 espèces, photos à l’appui.
Or, si nous avons fait ces photos, c’était dans le seul but de démontrer à la justice que l’enquête publique était frauduleuse. Il faut rappeler que Calcia avait déjà refusé au Muséum d’Histoire Naturelle de faire un inventaire contradictoire. Sans ces photos, nous n’aurions pu avoir gain de cause en justice.

Mais par jugement du TGI, CALCIA sera débouté et condamné à nous verser 4900 euros de dommages et intérêts et de frais irrépétibles.
Curieusement Calcia vient de faire appel de ces deux jugements alors même que son président avait déclaré ne plus être opposé à un autre projet alternatif, et que par ailleurs, le préfet renonçait de faire appel. Affaires à suivre.
Le plus grand lac profond d'Ile-de-France, sauvé par les écologistes mais …
Peut-on détruire n’importe quel site remarquable de France, même si personne n’a pensé le protéger par un classement quelconque ? Peut-on aller contre le bon sens ?

CALCIA peut-il, en toute impunité, présenter un dossier falsifié, passant sous silence la richesse de la faune et de la flore dans une enquête publique pour favoriser une décharge illégale ?

"Grenelle" restera-t-il donc dans l’histoire (en 2008 comme en 68) un bel exemple d’entourloupe d’Etat ?

Le classement en Réserve Naturelle Régionale ne semble plus avoir d’opposition puisque Calcia, qui semble maintenant ouvert à d’autres alternatives, et tous les candidats aux régionales se sont prononcés contre ce remblaiement et un classement en réserve naturelle régionale.

Mais ce n’est pas suffisant pour préserver définitivement une telle biodiversité.
Nous demandons un aménagement en refuge de biodiversité et d’intégrer le site dans le périmètre du Parc Naturel Régional Oise – Pays de France qu’il est prévu d’étendre jusqu’à Nointel, Beaumont et Mours dans une continuité écologique jusqu’à l’Oise et l’étang de Persan. Les communes sont dors et déjà d’accord. Ce combat n’aura donc pas été inutile, même s’il y a appel de Calcia.

Si ce texte vous intéresse, je vous l'adresse en 4 pages couleur avec photos du lac et sa flore, vous pourrez le diffuser tout azimut.

Etienne Bohler Président
Les Amis de la Terre du Val d'Ysieux
carmen.bohler@wanadoo.fr

Bravo, les Amis de la terre, pour votre combat exemplaire, qu'il faut continuer. Je signerai volontiers une pétition pour le renforcer, si elle existe (par exemple cyberacteurs?)
Quant à AXPO, c'est une société particulièrement redoutable, car elle mélange ses investissements entre le nucléaire, l'hydraulique et les autres énergies renouvelables, et se présente comme protectrice du climat et éthique. Elle encourage à la consommation d'électricité car le renouvellement de 2 centrales nucléaires est en question actuellement en Suisse. Par exemple ils affirment que la consommation d'électricité n'a fait qu'augmenter, alors qu'en 2009 elle a diminué en Suisse, soi-disant à cause de la température clémente et de la crise économique.Personne ne parle de l'effet des mesures d'économie qui sont partout prônées en Suisse. Merci de fourni le lien sur l'approvisionnement douteux en uranium

Il faut doper les énergies renouvelables, partout dans le monde, en individuel comme en collectif car après les schistes bitumineux, ce sera les clathrates, ces hydrates de méthane qui dorment au fond des océans et le méthane est un gaz à effet de serre bien plus puissant que le CO2 !!

je pense qu'il serait temps d'ouvrir les yeux : ce qui vient de se passer en Tunisie devrait faire realiser a tous que le seul decideur est le peuple !!
assez de discours contre les gouvernements , ils ont ete elus par vous !!
si vous voulez faire changer les choses c'est a vous de reagir .
La democratie en 2011 ne fera rien pour vous , celle ci a ete "inventée" par les politiciens de tous bords et vous voyez tres bien que ce n'est pas en "votant" que vous ferez changer les choses ;
je n'appelle pas a la revolution mais plutot a une certaine concertation au sein du peuple : que pouvons nous faire pour que cela change ? il doit y avoir une action , de preference non violente pour le peuple puisse se faire entendre ;
commencons par faire un sondage a l'echelon de la planete : l'homme decide t il de reduire sa consommation de petrole et demande a ce que les technologies liées au solaire et autres energies naturelles soient utilisées au plus vite et en priorites .
Tant qu'il y aura de l'argent a faire avec le "sale" les profiteurs continueront a influer sur les gouvernements , nous le savons tous .
quelles sont nos armes , pacifiques pour l'instant ?
Un seul pays ne peut pas agir seul nous le savons tous egalement , greenpeace est bien placée pour le savoir !!

nous sommes 1 milliard d'etres humains "dévellopés"
comment sera la terre quand 8 ou 9 milliards vivrons au meme niveau
décroissance indispensable ........

Ben, à mon avis ya du boulot pour enlever notre addiction au pétrole! Mais tout est possible, le scandale du médiator a bien eu lieu, et les mentalités face au médicaments changent. Pourquoi pas un pas similaire avec le pétrole ???

Il faut savoir qu'une seule centrale nucléaire produit une chaleur qui pourrait couvrir les besoins en chauffage urbain d'une ville comme PARIS!!!
Mais comme on affirme d'un côté qu'elles sont très sûres, mais de l'autre, on refuse de les construire proche des grandes agglomérations énergivores, on gaspille de façon phénoménale: 80%de la chaleur produite n'est pas transformable en électricité, donc elle est envoyée dans l'atmosphère par les tours de condensation et elle est également envoyée dans le fleuve au bord duquel la centrale est construite... Puis on perd encore 20% ou plus, de l'énergie électrique, dans le transport (déperdition dans les câbles). DU COUP, ON CONTINUE A SE CHAUFFER, EN VILLE, MAJORITAIREMENT AU PETROLE!

Si on doit continuer à se farcir des centrales nucléaires et leurs déchets, qu'on s'en serve INTELLIGEMMENT au moins! (en Russie certaines font aussi du chauffage urbain)

Il y a une cyberaction en cours sur le site cyberacteur pour demander un moratoire sur cette exploitation le temps d'informer les citoyens et d'organiser un rférendum. Si vous la signez comme je l'ai fait vous recevrez un joli mail du cabinet de NKM pour vous faire voire les schistes en rose et les multinationales en gentils acteurs de l'environnement,auquel vous pourrez répondre pour dire qu'on ne vous la fait pas et insister sur vos demandes. Plus il y aura de signataires plus elle aura de poids le lobby du peuple doit aussi exister. Je crois que c'est la cyberaction N°389 ça prend quelques minutes et quelques clics.L'avenir de nos enfants est un combat auquel nous devons tous prendre part.

A voir: http://wp.cap21.net/?p=464

Petit résumé de mes recherches sur internet, pour comprendre l'économie du pétrole et son avenir :

Les réserves en hydrocarbures touchent à leur fin et une catastrophe climatique s’approche dangereusement mais les enjeux liés au pétrole sont divers et les principaux acteurs n’agissent pas forcément dans le bon sens pour la planète.

Le pétrole a connu une histoire mouvementée avant d’occuper aujourd’hui une place majeure au sein de notre société avec des réserves qui ne devraient pas excéder 40 ans.

Le pétrole est un produit de base stratégique pour l'économie mondiale. Les pays ne possédant pas ou peu de ressources pétrolières dépendent généralement de ces ressources et donc du prix du pétrole.

On peut donc s'attendre encore, et pour longtemps, a un prix très élevé du pétrole. Les grosses entreprises pétrolières prévoient un peak oil entre 2010 et 2025. Les moins optimistes pensent que la date est beaucoup plus rapprochée. Il reste des zones à découvrir que l’on appelle les zones « d’off shore ». Il faut noter aussi que les gisements aujourd’hui à maturité contiennent potentiellement beaucoup de pétrole qu’on n’arrive pas encore à extraire.

Ces entreprises ont donc intérêt à être présentes sur tous les continents et à se diversifier si elles veulent pouvoir surveiller les principaux gisements pétroliers et assurer l’approvisionnement en cas de crise. Tout réside dans l'anticipation de la fluctuation du prix du baril à laquelle les résultats des pétroliers sont soumis.Pour éviter une crise à court terme, il est nécessaire de repousser les limites de production du pétrole par un recours accru des technologies performantes : rendre possible de nouvelles découvertes par l’utilisation de méthodes d’exploration plus élaborées (imagerie sismique du sous-sol), améliorer le taux de récupération des hydrocarbures dans les gisements (injection d’eau, de gaz, de CO2 ou de polymères), augmenter les niveaux de production des puits pétroliers (puits horizontaux), développer l’exploitation du pétrole en mer profonde et en Arctiques (100 Gb d’offshore en stock) et mettre en production des bruts non conventionnels (huiles lourdes au Canada et au Venezuela). [...]

Mais, ces techniques sont très risquées et l'environnement peut être détruit par ces extractions hors normes.De plus,le réchauffement climatique inquiète. Quelles sont les réponses des politiques à ce problème ? L’humanité va droit dans le mur et des divergences d’intérêts l’empêchent de faire face à cette urgence.
Le principal risque réside dans une prise de conscience trop tardive de notre société qui ne permettrait pas d’anticiper suffisamment à temps l’évolution future.
Pour que tous les citoyens de la Terre puissent vivre selon le même mode de vie qu’un Californien, il faudrait 9 planètes. C’est pour cela que certains veulent rompre tout de suite avec ce rêve illusoire de croissance toujours plus et passer à un système énergétique non polluant : l'après pétrole.

Shale oil ne signifie pas schistes bitumineux, mais huile de schiste. Dans le cas du bassin de Paris, il s'agit de l'huile que certains pensent pouvoir extraire de roches riches en débris organiques ( kérogène) ayant produit du pétrole en profiondeur, que l'on appelle pour cette raison roches-mères .Une partie du pétrole formé est sorti de la roche-mère pour alimenter les petits gisements du Bassin Parisien, l'autre est resté dans la roche-mère ou au contact de celle-ci.
Les compagnies pétrolières pensent avec raison qu'il y a des analogies entre le Bassin de Paris et le Bassin de Williston à la frontière en les USA et le Canada. Or , par la mthode que vous indiquez on produit actuellement 400 000 barils par jour ( 20 millions de tonnes par an) dans le bassin de Williston. Mais une analogie n'est pas une identité. Wait and see.
Une source de confusion est qu'on appelle aussi shale oil l'huile produite par pyrolyse dans des fours en absence d'oxygène des schistes bitumineux, qui sont des roches de surface ou de faible profondeur analogues aux roches à kérogène du bassin de Paris, mais qui n'ont pas été suffisamment profondément enfouies pour produire du pétrole. On reproduit en accéléré plus ou moins dans des fours ce que la nature fait par l'enfouissement.

BMD à Faust, et si vous commenciez par conduire moins vite. Personne ne vous y oblige, et si tout le monde ralentit, ce cera déjà cà!

superbe résumé océane!
il reste la suite de l'histoire à écrire...je crains fort qu'elle ne soit quelque peu tragique...
il y a un excellent doc (france 2, je crois), ça s'appelle : la face cachée du pétrole. en 2 parties. c'est très instructif.

BMD :"BMD à Faust, et si vous commenciez par conduire moins vite. Personne ne vous y oblige, et si tout le monde ralentit, ce cera déjà cà!"

Euh, on s'connait ?! Non ?! Ah bon, dans ce cas, merci d'éviter les commentaires gratuits, ça serait sympa...

Car, accessoirement, je ne conduis pas vite, désolé, ai une petite voiture (et donc pas le complexe pénien de la grosse voiture ^^) et l'utilise le moins possible (j'aime marcher et révasser en même temps)...

Un commentaire sans grande pertinence...

il serait utile d'éliminer d'une balle ,boorlo,les débats n'ont pas assez d'impact,radikal option

J'ai récemment assisté à une conférence sur le développement durable, animée par un expert (accessoirement élu vert...). Le bilan est bien entendu alarmant, et l'

désolé, seule une partie du message a été envoyéé par erreur..
Bref, en conclusion, il me semble qu'il faudrait aussi engager (à l'échelle internationale) une action pour réduire très sensiblement la population mondiale. Si on est 1 milliard (plutot qu'à 6,5), les problèmes énergétiques seront certes présents, mais on aura un peu plus de temps...
+ de 3 enfants par famille, c'est une aberration écologique non?
Pour en revenir à mon expert, il s'est bien moqué de moi lorsque je lui ai parlé de cette dimension démographique. Mais il ne m'a pas convaincu...

bonjour a tous,nous sommes conscients de l'impact des humains sur notre planete,desieux de changer les choses,mais nos petits messages ne produisent pas grand chose.Les politiques?quels moyens ont ils,il faut changer radicalement la societe,et a part une dictature,ce ne sont pas eux qui peuvent avoir une action de fond.nous sommes quel pourçentage de la population a etre partie prenante?tous ceux que je rencontre me disent un oui courtois,et sautent dans leur voitures gagner de quoi faire la piscine ou autre,acheter leur cigarettes etc...QUE FAIRE?
la course a la productivite est la base de vie de 99% des humains.2012?....merci d'avoir pris le temps de me lire,desolé je ne suis pas ecrivain...

Un message pour les "défaitistes" à qui je me permets de faire un petit "procès d'intention". J'enseigne sur l'éthique et, chaque fois que j'ai un-e détracteur-rice dans la salle, systématiquement nos pays dits émergents débarquent : les chinois, les indiens...

Trop nombreux, trop stupides ? Trop avides, après tant de décennies de misère ?

Moralité : il n'y a rien à faire ; de toutes façon, on n'y peut rien. Morale de la morale ? alleez, finalement, je n'ai pas à remettre mes attitudes et comportements en question, puisque cela ne sert à rien !!!

Ce genre d'argument procède de la malhonnêteté intellectuelle est indigne. Comme l'a écrit Pierre Reverdy, "l'éthique, c'est l'esthétique du dedans". L'éthique commence avec nos pensées, se poursuit dans chacune de nos paroles et de nos actes et se poursuit sous nos pieds. Il convient juste d'être conscient de ce que nous faisons et des dommages que cela occasionne et de faire au mieux, si possible, chaque jour un peu mieux.

Et sans doute, ce genre d'attitude finira par convaincre les près de deux milliards de chinois, même si cela risque de prendre du temps, espérant qu'il ne sera pas trop tard.

Mais nous n'avons pas le droit de chercher des alibis pour justifier celles de nos conduites qui sont éthiquement condamnables. Cette hypocrisie et cette lâcheté des "j'ai reçu des ordres" ou "ça ne sert à rien, les autres le font", est inadmissible et n'a d'autre but que de maintenir des comportements égoïstes, tout en conservant la panoplie éthique.

Commençons chacun par réduire notre consommation, autant que possible, même si cela ne nous fait pas tous les jours plaisir. C'est le premier pas, si NOUS ne le faisons pas, alors qui le fera ? et que direz-vous, en pleurant, le jour de votre mort, avec la certitude d'avoir condamné la génération future ou écourté la nôtre ?

Bonsoir à tous,

Je pense que nous devons prendre les armes afin que ceux d'en haut écoutent enfin ceux d'en bas.... j'aime assez la ténacité des Corses et me tiens préte a agir ici à Montélimar car l'écologie non-violente ça ne marche pas

Bonsoir,
'estupendida' sache que Greenpeace ne justifie en aucun cas la violence. Si tu veux lutter tu peux rester, si tu veux guerroyer tu doit quitter Greenpeace.
LE problème avec la violence c'est que tu ne sera plus une victime mais un ennemi et tu te fera écraser avec la mm énergie avec laquelle tu te bats.
A long terme, tu as déjà perdu ta guerre.
Sache également que la violence est la réponse des simples et elle est incontrôlable collectivement.

Sur ce bonne soirée, à une prochaine fois.

Sur l'Ile-de-France, la prospection a déjà commencé. Pour être forts et infléchir les décisions gouvernementales nous devons nous rassembler, collectivités, associations ou simples citoyens. C'est la raison pour laquelle nous appelons à la création d'un collectif dont le but est d'obtenir un moratoire sur l'exploitation du pétrole de schiste sur le territoire francilien ensemble, nous déciderons des débats et actions à mener prochainement.
Contact : www.ecocoop-idf.fr

je pense qu il va falloir faire de la résistance... je suis d ardeche et je ne peux pas admettre que l on fasse cela... je n ai jamais été indifférente aux problemes d écologie mais la ca se passe sous ma fenetre alors comment ne pas agir? comment rester la et regarder les animaux mourrir, les rivieres se tarir et nos enfants devenir malades????je ne pourrais pas m y soustraire... j ai toujours vécu dans l honneteté face a des gens qui ne le sont pas et je pense qu il faut se battre comme nos résistants l ont fait face aux nazis... je ne pourrai plus vivre en aynat laissé faire pareille chose a mes pieds... c fait déjà bien trop mal alors que le projet n en est qu a ses balbutiements.... qui sommes nous? pourquoi? quand notre maniere de vivre va t elle etre remise en question? pour moi dans mes moments pessimistes l humanité est foutue et aurait du disparaitre bien avant tout cela. je suis infirmiere mais je me demande vraiment pourquoi je m obstine... nous sommes capables de bonnes choses mais nous sommes imbatables sur le pire ! tout cela me dégoute et j ai peur pour l avenir de ma fille

La terre a une peau, cette peau a des maladies, l'une d elles s appelle l Homme.... voici une phrase qui résume tout, de nieztche bien sur que certains iront pessimiste.... d autre comme moi... réaliste! quelqu un aurait il un bon antibiotique????

Entre les communes de Clarensac et St Dionisy, a 10km de Nimes, entre vignes et oliviers, au coeur d'une plaine entouree de villages paisibles... nous venons de voir installer une sorte de grande grue qui ressemble a un forage. L'acces semble ferme... des neons viennent d'etre installes... on semble beaucoup s'affairer autour de ces installations. Nous n'avons ete informes de rien. Nous nous demandons encore s'il s'agit bien d'une installation d'extraction...??? Personne ne dit rien, personne ne fait rien, nous ne sommes informes de rien... Savez-vous s'il s'agit bien d'un forage pour extraire du gaz de schiste? De nombreuses familles vivent la autour paisiblement a la campagne en toute ignorance ! Nos enfants et des centaines d'autres vont dans des ecoles de village a 2km autour de ses installations au coeur de la campagne... Quand allons nous etre informes? quand allons nous pouvoir nous exprimer? pourquoi ne manifestons nous pas notre mecontentement?

Can I simply say such a alleviation to find somebody who actually knows exactly what they may be sharing on the web. You certainly recognize how to bring an issue to light and enable it to be necessary. Even more people require to read it all and understand it section of the story. I cant believe you aren't more popular as you really have the gift.

I just book marked your blog on Digg and StumbleUpon.I enjoy reading your commentaries.

Donnez votre avis

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par :
- le blocage du posteur
- l'effacement des commentaires incriminés

Voir nos conditions d'utilisation

Tous les champs sont obligatoires.

Votre nom sera affiché sur le site, visible de tous et donc indexable par les sites de recherche type Google. Veuillez utiliser un pseudonyme si vous ne voulez pas que votre identité soit visible et se retrouve sur d'autres sites.
Elle ne sert qu'à des fins d'administration et ne sera pas publiée sur le site.
Pour lutter contre le spam publicitaire, de nombreux mots sont interdits dans les commentaires. Si ces mots sont présents, votre commentaire sera automatiquement rejeté ou mis en fil d'attente de modération.
De plus, nous n'acceptons que 3 adresses web (URL) au maximum dans les commentaires.

Si votre commentaire est bloqué, il n'apparaîtra pas.
Merci de patienter pour que celui-ci soit mis en ligne.
Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.