Débat sur l’énergie : nous ne serons pas à l’intérieur

Hier soir, 12 novembre, des représentants de Greenpeace France étaient en rendez-vous avec Delphine Batho. Un rendez-vous que nous avions sollicité, le 10 novembre, suite à l’annonce des noms des “sages” composant le comité de pilotage du débat.

La composition du comité de pilotage nous avait alarmés : le secteur de l’entreprise est uniquement représenté sous l’angle des grands producteurs d’énergies sales, alors même que la transition énergétique concerne et bénéficie aux producteurs d’énergies renouvelables, aux PME et aux entreprises spécialisées dans les économies d’énergie.

À l’issue du rendez-vous, Greenpeace a décidé de ne pas participer au débat sur l’énergie


Le 15 novembre 2011, lors de la signature de l’accord électorale entre le PS et EELV, Greenpeace bloquait la rue de Solférino. Photo : Nicolas Chauveau. Greenpeace

L’entrevue avec Delphine Batho ne nous a pas rassurés. Aucune de nos demandes ou questions à la ministre sur l’organisation et le cadre de ce débat n’a été satisfaite, notamment l’indépendance et l’ouverture à d’autres acteurs du comité de pilotage. 

Nous avons choisi : dans ces conditions, nous ne voulons pas servir une fois de plus de “caution verte” à un débat et un processus dont on craint que les conclusions seraient déjà décidées par d’autres.

Greenpeace ne refuse ni le débat ni la discussion. Nous avons par le passé participé au Grenelle ou récemment à la conférence environnementale. Nous participons à divers organes de concertation avec les industriels notamment sur l’énergie nucléaire. Mais les résultats des 6 premiers mois de mandat de François Hollande et de son équipe nous ont fixés : nous n’avons plus confiance.

L’entêtement sur le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, les aides aux agrocarburants, la volonté de Delphine Batho de mener à bien des travaux coûteux et inutiles sur la centrale de Fessenheim malgré l’annonce de sa fermeture officiellement programmée pour 2016 ou l’inaction pour aider au développement des énergies renouvelables sont autant de mauvais signes pour le débat sur l’énergie à venir.

Nous continuerons donc de faire campagne partout où ce sera nécessaire pour défendre notre vision de la transition énergétique … 

Vos commentaires

Poster un commentaire

89 commentaires pour « Débat sur l'énergie : nous ne serons pas à l'intérieur  »

Très sage décision. Il n'y a, en l'état actuel des choses, rien à discuter avec un gouvernement qui envoie autant de signaux (très) négatifs en si peu de temps.
Sortir du Nucléaire n'y participera pas non plus, cela tombait sous le sens. Et d'autres associations plus ou moins radicales aussi.
Je pense qu'il est urgent d'essayer de dépasser les désaccords entre tous les acteurs qui militent effectivement pour une réelle transition énergétique basée sur l'efficacité, la sobriété et les ENR. Pourquoi ne pas tenter d'organiser, partout où c'est possible, des contre-débats + actions en préparant bien l'affaire et en se donnant le temps nécessaire ?
Je suis partant pour faire du boulot sur le sujet.

pour les modelisateurs de genie: il semblerait qu on puisse obtenir autant d energie en utilisant a fond la biomasse (vegetale, animale) disponible en France (algues vertes, composts, broussailles, dechets agricoles) que ce qui est espere des gaz de schistes.
Je suis incompetent pour effectuer ces calculs theoriques, mais si c est vrai on aurait la un argument fort en defaveur des gaz de schistes ...

C'est une décision courageuse de la part de Greenpeace. Je trouve pour ma part que dans ce comité de pilotage il manque évidemment bien des représentants (énergie renouvelable...) et notamment un représentant du peuple Français. Quelle organisation aujourd'hui se veut être la voix des Français?
Greenpeace est parti du comité.........il n'y aura donc pas de contre poids face au lobby nucléaire?

Je trouve dommage que Greenpeace ne puisse pas faire entendre sa voie/voix dans le débat sur l'énergie...
Malgré les désaccord et la présence de personnes représentant AREVA, etc... il aurait été bien que vous soyez présent !!!!

"nous n'avons plus confiance" Ce ne sont pas les seuls...

Ce gouvernement comme les précédents, portera la responsabilité du dérèglement climatique et des dégâts matériels et humains qui ne manqueront pas de se produire dans les décennies qui viennent. Comment des gens sensés peuvent-ils faire abstraction de ce danger potentiel qui nous menace?

D'abord, les régions, les départements, , les capitales et.... l'individus.
Depuis la 1ére guerre mondiale, tout va au gros trust, pour une meilleure gestion etc. . .
Total, de mal en pis, les vaches sont de moins en moins bien gardées, mais l'entêtement continu; l'humain n'a plus sa place, et, la terre est de plus en plus ignorée, nos dirigeants sont bourrés de diplôme et d'économie a sauver, qu'ils en oubli le principale .......la vie faite du boire, du manger, du respirer sain.
La SEULE CHOSE POUR LAQUELLE IL DEVRAIT ÉTRE ELUS
BIEN AVEC VOUS POUR DEFENDRE TOUTES CES PETITES FOURMIS QUI TRAVAILLENT SAINEMENT;

Votre habitude est trop facile est très décevant!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Ca ne marche pas comme ça dans la vraie vie!!
Prenez votre responsabilité!!!!

Cordialement, Jurgen

Bonsoir à tous,
Bonsoir Jurgen,

Si c'était une habitude pour Greenpeace que de ne pas être présente aux tables rondes gouvernementales, comment expliques-tu les critiques de ceux qui ont accusé l'association d'être présente lors du Grenelle de Sarkozy ? On a tous halluciné ? Greenpeace n'y était pas alors et on nous aurait menti ? ;-)

Quand à dire que 'Ca ne marche pas comme ça dans la vraie vie', entends-tu par là que dans la vrai vie tout fonctionne via concertation autour de tables et négociations entre les parties que ce soit au niveau national ou international ? Si c'est ce que tu veux dire alors force ne serait-il pas de constater tout simplement qu'hélas ça ne marche pas justement ?... Grenelle, conférence internationales sur le climat, conférences internationales sur la biodiversité, etc, etc... Aucun résultat et en attendant, le bateau Terre sombre et ses passagers avec...

C'est autour de la table justement que ça ne marche pas...

Enfin pour ce qui est de prendre ses responsabilités, Greenpeace ne prendrait pas les siennes ?... C'est probablement pour ça que ses militants comparaissent devant les tribunaux aux 4 coins du monde pour des actions menées à visages découverts et totalement revendiquées...

De mon point de vue, sans penser qu'il faille être absolument absents de ce genre de tables rondes (parfois c'est important et permet d'avancer), là je trouve comme bien d'autres que ce gouvernement se moque de l'écologie et ne cherche à avoir les ONG aux réunions que pour faire sa com...

Au final Sarko aura eu GP mais pas Hollande ; Comble de paradoxe mais si compréhensible hélas vu la grande farce à laquelle on assiste depuis 6 mois sur tous les fronts environnementaux avec l'avènement du gouvernement actuel.

On s'attendait à mieux que sous l'UMP et c'est presque pire aux yeux de la plus-part,

J'en reste là,
Bien à vous et bien à tous,

Eddy

Le gouvernement Hollande fait pire que celui de Sarkozy, il va plus loin dans la volonté de poursuivre dans la filière nucléaire tout en annonçant qu'une centrale va fermer car il choisi des "sages" pro-nucléaires pour le débat sur la transition énergétique sans que des producteurs d'énergie renouvelables soient représentés, il déloge à coup de bombes lacrymogènes les personnes installées à Notre Dame des Landes, il appuie les forages de pétrole ... Bref, tout cela est très étrange pour un gouvernement avec des personnalités qui se disent "écologistes" dans le gouvernement ... Ça fait réfléchir. Effectivement, la confiance part par la fenêtre. Que faire contre ce gouvernement qui parait bien décidé à pourrir la France, l'Europe et le monde avec son nucléaire (et les accidents qui risquent de se produire), ses forages de pétrole (qui risquent de fuiter et qui vont ajouter du CO2 dans l'atmosphère), son nouveau aéroport qui va engendrer des pollutions de part son trafic aérien ??
Je suis contente que Greenpeace refuse de participer à ce faux débat. J'espère que les autres associations écologistes vont suivre. Celles qui ne le font pas ne pourront plus se dire écologistes mais anti-écologistes ou pro-nucléaires.

Bonjour,
Je pense que la com aurait pu être plus profitable aux ONG écologistes, par exemple en étant présents mais bâillonnées (ou tout autre condition choc dont GP a le secret) pour dénoncer la stérilité et l'orchestration du dit "débat".
Là malheureusement, même si le msg est reflété par votre absence, une fois l'évènement clôturé on n'en parlera plus, seuls les résultats seront évoqués (et qui ne connait pas le fameux adage "les absents ont toujours torts"..).

C'est bien là que tout bloque : une table ? des concertations ! le manche de pelle s'arrondis plus encore, non pas, par servir, mais par le menton de la réflexion qui ne décolle pas.

Ne perdons pas de temps avec des comparaisons politique, on voit ou cela nous a menés ! ! ! !

On a trop gardes "que pour nous" les pays émergeant doivent être de la partie, si l'on reste sur nous même, on participe au scénario fin

Rester green toujours pour la mémoire de certains

PARDONNER TOUJOURS
OUBLIER JAMAIS

J'ai un avis partager sur le nucléaire , venez en discuter sur mon site :

http://sortirdunucleaire.secondes.info/

by ajpgte étudiant en IUT Génie Thermique et Energie

Voir au bout de ce lien http://pierre.marie.masala.free.fr/ l'article "Débat sur l’énergie : la dérobade de Greenpeace" qui essaye de donner un sens à cette incompréhensible décision de non-participation.

Comment se fait-il que des gens comme Lauvergeon arrive encore à se placer ? Elle a eu une gestion catastrophique de sa boite, avec l'arlésienne qu'est l'EPR, des investissements foireux, en particulier aux Etats Unis, qui ont conduit Areva à vendre une partie de ses acquies (Canberra, sa filière "or"...) et les politiques lui accordent toujours de la crédibilité ?! Après tout ça ?! Elle a de sacrés contacts, la miss Lauvergeon...

Le grenelle de l'environnement avait été une farce. Ce qui s'annonce ici ne vaut guère mieux, aussi Greenpeace a tout à fait raison de ne pas s'y associer. L'ambition de Hollande sur le nucléaire durant son quinquennat ? Fermer Fesseinheim, tout en construisant un EPR qui a déjà pris des retards et des dépassements identiques ou presque à celui de Finlande (tiens, il devient quoi, au fait ?). Il se fout de qui ?!

Hollande, c'est Sarkozy en un peu moins pire... Mouais, on est pas sorti de l'auberge.
En tout cas, de coeur avec la décision de Greenpeace.

Je comprends la position de Greenpeace. Cependant je trouve dommage que Greenpeace ne participe pas, ne soit pas représenté, à ce débat, bien que, je le sais, ce débat ne mènera pas à grand chose...

Greenpeace a malheureusement raison, il n'y rien à attendre de ce gouvernement , tout comme pour le précédant.
Les seuls intérêts qui intéressent ces hommes et femmes politiques sont les leurs et ceux de leur entourage.
La seule solution est de changer le système.
Changer les hommes politiques par d'autres ne changera rien sans changer ce système de fausse démocratie qui corrompt même le plus honnête d'entre nous.
Pour réussir dans ce système politique, il faut être plus pourri encore que l'autre pour monter.
Un nouvelle voix politique sans parti est possible, il y a un bon embryon sur ce site :
http://www.le-message.org/

Bravo GP, vous avez tout mon soutien, comme d'hab depuis une douzaine d'années....
Juste une question aux adhérents : pourquoi sommes nous 140 000 à Greenpeace France et seulement 14 000 à Enercoop ? Moi même et mes deux enfants majeurs, soient 3 compteurs, avons changé de fournisseur d'électricité depuis 2 010, donc avant Fukushima.
Cela ne demande aucun courage, juste quelques clics ou un coup de fil, et dans notre cas notre facture 2 012 a baissé de 40 % et notre conso de 60%.
Soyons le changement, ne nous contentons pas de paroles!
Plus nous serons nombreux à passer à l'acte et plus edf sera dans le rouge...
Cordialement.

je ne sais pas si c de la mise en seine tout ca ou quoi??? il ya beaucoup de moteur électrique qui ne consomme rien mais les etats n'en veulent pas .ils préfèrent faire la guerre pour le pétrole qui ne veaux rien en principe . personnellement jai créé un moteur depuis 1989 un moteur révolutionnaire mais dés mes premières démarches jai vu que je me suis mis en danger .

Il est heureux que Green Peace ne veuille plus se compromettre avec un gouvernement pour qui l'Ecologie n'est, au mieux, qu'une belle enfulminure verte sur le papier doré du "bien parler", et une jolie matraque bien contondante sur le terrain de la réalité

Il y a les gens de Solaire Direct, spécialiste en PV... mais bon on va les écouter et puis RIEN !

çà me fait mal, mal, mal...............Et d'autres choses qui semblent plus mineures, comme le sort des loups, lynx et ours...Mais qui est surpris ? Voici longtemps déjà que nous n'avons pas le choix de notre société. Les deux "grands" partis alternant au pouvoir ayant tous les deux la même politique néo-libérale destructrice, guerrière et polluante. Jusqu'où çà s'arrêtera-t'il ?

un truc m'interpelle :
L’Agence Internationale de l’énergie a publié son rapport WEO 2012

Y a qu'a aller à ces réunion et lire ces conclusion de l'AIE et demander qu'on agisse en suivant les recommandations de l'AIE, ce que n'importe quel gouvernement RESPONSABLE et NEUTRE ferait !

il ne faut pas que greenpeace sorte du débat sur l'énergie, de tout temps dans l'histoire, celui qui se retire n'en tire pas profit, il n'y a plus de contre pouvoir, il faut rester et marteler, ne pas fléchir devant ceux qui ne sont pas visionnaire, ils ne voient pas les conséquences!!!
relire les citations d’Einstein c'est riant de vérité!!!!k
courage greenpeace!!!!!

Il est évident qu'il n'y a rien de positif à attendre de ce gouvernement entièrement soumis au diktat de la haute finance dont l'objectif est toujours le même: plus de profit et ne rien changer au monopole des lobbies de l'énergie malgré les risques écologiques avérés et la pénurie à moyen terme des matières minérales....

@pèrevert
très bonne remarque que j'ai étendu aux élus de EELV :
http://www.bernard-lambert-blog.fr/wordpress/2012/11/07/enercoop-et-eelv/

Les résultats pour cette simple question qui prends 2 minutes pour répondre sont catastrophiques. Dois je croire que personne en met en pratique ses paroles. pourtant si Enercoop avait 300 000 clients au lieu de 15 000 cela commencerai a peser
il y a au élection au moins 3 ou 5 % de gens qui votent vert soit 2 .500 000 client

coupons les vivres d'EDF en choisissant un fournisseur d'énergie verte.

Militant de greenpeace, je suis assez fier de cette decision de non participation a ce pseudo- debat... Il est tres clair que ce gouvernement et sa "bequille pseudo ecologiste" n'ont aucun desir de participer tres activement a la transition energetique .... ni d'ailleurs a un quelconque changement de politique succeptible d'apporter un plus a l'environnement, au vivant... L'objectif reste de "faire consommer" au maximum ces pauvres francais en leur faisant supporter au maximum le prix de cet aveuglement. La facture s'alourdit pour les generations futures... mais les grands profiteurs /predateurs des industries, de la finance et de la politique, aides par des gouvernements serviles et opportunistes.... s'enrichissent.... C'est ..... le CHANGEMENT !!
Bravo Greenpeace ! MERCI !
Le travail efficace est a faire ... AILLEURS et vous vous y employez fort bien !

Je trouve cette decision trés cnotestable. Le politique de la chaise vide n'a jamais apporté de solutions. il y avait une volonté de faire participer une ONG majeure au débat. La voie de Greenpeace aurait pu etre entendue. La présence de pro-nucléaire ne doit pas etre une surprise dans un pays qui est aussi dépendant de cette énergie. Se retirer n'est pas faire preuve de courage ni de responsabilité. iIl vaut mieux etre minoritaire et présent qu'absent. C'était une chance offerte à Greenpeace de faire entendre sa voie de facon constructive. Refuser le débat, c'est s'enfoncer dans le combat contre-productif et les ecologistes vont encore apparaitre comme une secte d'illuminés irresponsables. Quel dommage.

Tous ceux qui nous gouvernent sortent du même moule, pour avoir l'explication tapez u-p-r.fr

Je me rangerai plutôt du côté de ceux qui pensent que la participation de GP eut été préférable. Non, je n'ai pas approuvé le grenelle et ses suites, je désapprouve complètement la politique de ce gouvernement ...et je me perds dans le désespoir! Qui pourra enfin nous sortir de l'ornière dans laquelle on se trouve? Qui peut nous empêcher de foncer de plus en plus vite dans le mur, Qui saura mettre un terme à cette apologie de la croissance, fut-elle peinte en vert...Nos écolos??Ils sont à la soupe, dilués avec les productivistes de tout poils! Les Mélanchonistes? Ce sont les mêmes, la croissance est leur crédo... Alors QUI, Nous peut-être, ceux qui ont conscience de la cata annoncée et refusent le système établi. Mais combien sommes nous? En tous cas je me sens prêt à entreprendre les grandes m
anoeuvres avec celles et ceux qui partagent mes inquiétudes.

d'accord, mais le probléme est de savoir comment nous libérer du nucléaire...? les éoliennes sont de véritables usines à gaz ...il faudra pas se plaindre si un bientôt il devient impératif de puiser dans les ressources de gaz de schistes !
toutes les autres solutions ENR avec une production régulière ou maîtrisables sont évidemment a privilégier ..la recherche sur les solutions de stockage évidemment et surtout il faut commencer par économiser ..isoler , géothermie , solaire thermique etc .
de toutes les façons tout est déja prévu ...produire toujours plus !...business éolien oblige ! c'est nul et ça sera inefficace en matière de diminution des émissions de co2 et bien faible pour réduire le nucléaire .
je ne suis pas trés d'accord avec green peace sur ce sujet ...mais bon .

Même si je n'attends rien de ce Président de la république que je n'ai pas contribué à faire élire, je suis contre la politique de la chaise vide avant même que la pseudo-concertation ait commencé, c'est pour moi une stratégie de perdant pouvant laisser dire (et même croire) aux adversaires que l'on craignait de manquer d'arguments convaincants. La liberté d'expression doit s'exercer en tout lieu pour mettre le gouvernement devant son irresponsabilité écologique.
Enfin, ça n'empêche pas de quitter le pseudo-débat avant la fin et communiquer sur les raisons factuelles du claquage de porte, ce qui aura plus de crédibilité que les procès d'intentions avant le début du débat.

Les décisions sont bien sur déjà prise par ce gouvernement ; les élections ne sont qu'un cirque que l'on cautionne en y participant, elle ne changent rien, et que dire des soi disant écolos du gouvernement qui ne sont là que pour participer au banquet.
Définitivement dégouté de ce "système démocratique".
Vous avez eu raison de ne pas vous prêter à ce cirque.

Peut on réformer les coeurs de hommes ? Cette décision ressemble à une belle marque d'intégrité, donc bravo GP !

Pour ma part, je crois encore à la démocratie, même si elle n'est pas parfaite et ne pas participer aux élections marquent une régression. Nos ancêtres se sont battus pour l'obtenir et encore trop de pays se battent pour l'obtenir. Nous, nous l'avons, profitons-en pour exprimer nos choix politiques même si ceux que nous faisons ne l'emportent pas toujours à "l'applaudimètre" et si certaines décisions prises ne correspondent pas à nos aspirations et nous poussent à devenir rebelles.
En ce qui concerne la participation au débat sur l'énergie, je comprends la position de Greenpeace mais je la regrette. Si personne ne défend avec fermeté la transition énergétique au sein de ce débat, tout continuera comme avant. GP est reconnue et a les moyens d'intervenir avec force et conviction dans une telle assemblée pour infléchir les décisions, même si tout nous semble "bouclé".
Depuis toujours, je suis une farouche opposante au nucléaire et j'ai défendu (même quand ce n'était pas encore la mode), la transition énergétique et la sauvegarde de l'environnement.
Je crois aussi que, compte tenu des moyens de communication adroitement utilisés et des relais médiatiques que GP a su construire, ses représentants auraient eu les moyens de faire connaître les positions qu'ils auraient défendues et les réponses obtenues ainsi que ses propositions qui auraient pu avoir un impact sur les populations peu ou mal informées.
GP a les moyens d'interpeller et de bousculer (comme ses militants savent si bien le faire) les politiques et les grands groupes réunis dans ce débat. Une décision autre a été prise...Dommage !!!

Il n'y avait rien à attendre de ces flibustiers, et quelque soit la posture adoptée 'on' sera toujours perdant. Cependant et stratégiquement il est vital de varier les postures face à tant de désinvolture pour ne pas être dindon si facile à farcir.... continuer à se battre.
J'ai beau aimer toutes les formes de vie, consacrer beaucoup d'énergie à favoriser sa diversité autour de moi et à essayer de partager mes connaissances ...pour donner du sens à mon existence, je ne peux me défaire de l'idée que cela va mal finir...
Tant que les "intérêts" de la nature n'auront pas le droit de citer rien ne changera, et vu la tronche de l'échiquier ce n'est pas prêt de changer.
Il y a aussi tant de caboches hermétiques et donc tellement de "culs" à botter ... un jour ou l'autre.. Paul Watson est bien seul dans ce monde mou...

Quand je pense à mon arrière grand père et à tous les millions de ces camarades qui sont morts dans les tranchées en se battant ....pour rien.... et qu'il y a la tellement de batailles à mener pour sauver l'humanité et que si peu se bougent...parce que tout est ficelé... ben j'essaye de penser à autre chose..

pffffff !!!.... me vient un air et j'en resterai là "il faut aimer la vie et l'aimer même si le temps est assassin et emporte avec lui le rire des enfants - Mistral Gagnant - Renaud"

Courage , fuyons !
Attitude à mon sens puérile , il faut argumenter et faire une bonne com ensuite pour montrer l'étendue de la sottise et de la mauvaise foi des autres participants lorsque c'est le cas

Pour combattre son ennemi, il faut le connaitre. Lauvergeon et Proglio ne sont pas dans le même camps. Sarkozy a fait le pire en nommant celui qui trouve la sécurité trop draconienne à la tête d'EDF. Le pire, c'est qu'après FUKUSHIMA, il continuent à ferrailler contre les coûts liés à la nécessaire sécurité, comme Sarkozy pérore toujours ses idioties sur le travailler plus.
Ces dérives vers le profit maximum ruinent la culture de la sécurité. C'est grâce à ces gens là qu'il y a eu SEVESO, BHOPAL, FEYSIN, AZF. Heureusement qu'il n'y a pas encore autant d'installations nucléaires que de chimiques, mais il y a déjà eu TCHERNOBYL, TMI et FUKUSHIMA.
Il faut fractionner le camps des pro-nucléaires en nous appuyant sur ceux qui ont un reste de conscience humaine, en mettant à jour les impasses volontaires des plus cyniques. La transition énergétique ce n'est pas le grand soir. Même après l'arrêt de ces horreurs, il faudra des dizaines d'années de travail pour déconstruire, démanteler, mettre en sûreté les déchets. Pour cela il faudra des travailleurs, des cadres et une organisation qui garantisse toujours la sécurité.
L'urgence est à renforcer la responsabilité personnelle des dirigeants et des membres des organismes de contrôle, comme dans l'affaire de l'amiante. Ca calme plus sûrement un dirigeant qu'une amende payée par l'entreprise.
Une commission parlementaire doit pouvoir accéder au "secret défense", sans blocage possible de l'exécutif ou des opérateurs.
Il faut convaincre les dirigeants politiques et industriels du risque qu'ils prennent pour la terre, ses populations et eux-même si ces mesures ne sont pas appliquées.

De toute façon et ceci est valable dans tous les domaines qui nous touchent, nous ne pouvons rien attendre des politiques tellement ils sont corrompus et aux ordres des lobbies. La seule manière à mon sens et je le redis, je pense que ceci est valable pour tous les secteurs, c'est de mettre tout ce microcosme d'imbéciles à l'amende. A savoir que nous devons agir. par exemple en ce qui concerne l'énergie, nous devons absolument réduire notre consommation de façon drastique et ainsi obligé les grosses boîtes a écouter et à nous vendre ce que nous voulons. Pourquoi ne pas organiser une journée sans électricité et ce renouvelable chaque mois ; ceci n'est qu'un exemple on peut envisager d'autres actes de boycot qui je le crois sont beaucoup plus porteur; je pratique ça au quotidien; c'est le seul pouvoir qu'il me reste; ça fonctionne.A plus

Marie dit : Thursday 15 November 2012 à 10:54
C’est bien là que tout bloque : une table ? des concertations ! le manche de pelle s’arrondis plus encore, non pas, par servir, mais par le menton de la réflexion qui ne décolle pas.

Marie dit : Thursday 15 November 2012 à 10:54
C’est bien là que tout bloque : une table ? des concertations ! le manche de pelle s’arrondis plus encore, non pas, par servir, mais par le menton de la réflexion qui ne décolle pas.

BRAVO MARIE POUR VOTRE JOLIE METAPHORE QUE JE PARTAGE TOUT A FAIT...

pour ce faire entendre à notre époque , le seul moyen serait un arrêt total de toute activité de tous les gens qui se sentent concernés par l'avenir de la planète ,BLOCUS ,ça paralyserait tous le système ......sommes nous assez nombreux ?!!!

Peut-êtrevaurait-il fallu participer pour avoir plus de voix ? cette décision va passer inaperçue non ?

Bravo ! Je vais peut-être bien revoir ma décision de quitter Greenpeace suite au Grenelle ! Je trouve que c'est une sage décision de ne pas participer afin de ne pas cautionner les décisions qui sont déjà prises.

Je comprends votre ras-le-bol et déception... mais ça me rassurerait que vous soyez présents quand même. S'il n'y a plus Greenpeace, s'il n'y a plus personne ne serait-ce que pour entendre, être témoin de ce qui se joue, n'ont-ils alors pas le champ libre pour faire tout ce qu'ils souhaitent ? Ils doivent jubiler et se sentir enfin libres de de mener à bien leurs politiques. J'imagine combien il doit être extrêmement difficile d'être présent à ce genre de concertation, mais ne pensez-vous pas qu'il est important d'y être quand même ?
Si vous partez, j'ai l'impression qu'ils ont gagné...

Participer ou ne pas participer ? Participer signie t il cautionner ? L invitation à participer est elle un alibi ? Une façon d acheter une certaine paix sociale ? Un gouvernement quel qu il soit a t il vraiment la liberté du choix ? Le peuple est il prêt à payer le prix d une politique écologique ? Rien n est tout blanc ou tout noir ! L action de Greenpace correspond exactement à ce qu elle doit être: inattendue ! Être la lorsque l on ne vous attend pas et ne pas y être lorsque l on donne pour acquis que vous y serez ! La vraie vie n est pas celle du respect des conventions ou des bonnes manière !
Toutefois cela ne signifie pas pour autant le rejet pur et simple de toutes les règles communautaires de notre société.

Sage décision GREENPEACE ! Quand donc les gogos comprendront-ils que tous ces "sommets" "tables rondes" "Grenelles" et autres pantalonnades ne sont qu'un lubrifiant utilisé par l'ordre marchand pour mieux nous la mettre ? Un peu comme si Eichmann avait convoqué les KAPOS des camps de la mort à un comité de pilotage de la "solution finale" RÉVEILLONS-NOUS !

le temps n'est plus aux bavardages, ça fait des années qu'on se réunit, qu'on discute, qu'on promet et toujours rien!
merci à greenpeace qui eux au moins sont dans l'action! bravo et courage aux minorités qui se battent sur leur terrain pour défendre la planète où tout" le monde" vit! nous sommes tous responsables à divers degrés de ce qu'il arrive à notre terre, or, que chacun fasse sa part là où il se trouve!!!

Fuir le débat n' a jamais été une bonne position! Toutes les parties doivent s'exprimer: " le contraire de la vérité n'est pas une erreur, c'est une vérité contraire". L'idéologie est à bannir.

entendu José Bové(télé)qui disait que l'exploitation du gaz de shiste libérait du méthane,CHAUFFANT TRENTE FOIS PLUS que le co2!!!!!Il me semble que ,seul cet argument est suffisant pour NE PAs l'exploiter!!

Quand tous les dégoutés sont partis, il ne reste plus que les dégoutants. Pas d'accord avec vous

Je regrette la décision de GP . on a tous à apprendre des autres. il n'y a pas d'un coté les gentils ( nous forcément ) et les méchants de l'autre. Pour ma part je pense que que ceux qui crient au complot ou à ce genre de choses sont des gens qui ne comprennent pas le monde qui les entourent. Aussi je ne suis ni pro ni antinucléaire mais le problème de l'énergie est complexe et demande une expertise poussé . Si nous arrêtons les centrales nucléaires, il faudra rallumer les centrales à charbons car la seule capable de répondre à la demande avec les conséquences que l'on connait : nous avons le choix entre la peste ou le choléra, à moins que l'on demande à la population d’arrêter de faire des enfants, d’arrêter de consommer et de partager le travail pour réduire le chômage et de faire preuve de décroissance ( puisque la croissance ne cesse de diminuer depuis quarante ans) de sobriété, avoir une alimentation végétarienne ... c'est tout un modèle à réinventer et à mettre en oeuvre des l'école maternelle pour changer de paradigme . Pierre Rabhi, Pierre Larrouturou et jean marc Jancovici détiennent à mon sens une partie de la vérité et de la solution.

http://savoirsenmultimedia.ens.fr/expose.php?id=572
http://www.colibris-lemouvement.org/

Chacun possède une partie de la solution, comme le dit la légende du colibri et de l'incendie.
roulez vous moins , moins vite ?
prenez vous moins souvent la voiture plus les transports en commun , le vélo ?
A qui achetez vous vous électricité ?
mangez vous du thon rouge ?
avez vous fait des travaux d'isolation de la maison ?
baissé votre chauffage lorsque vous n'êtes pas là ?
éteignez vous la lumière en sortant de vos bureaux ?
avez vous vu beaucoup de maire prendre des arrêtés pour stopper l'éclairage la nuit entre 1h et 6h du matin

etc etc
si cela se faisait alors nous verrions les consommations d'énergie baisser. il y a de mémoire 6 réacteurs nucléaire qui fonctionnent pour nos veille d'appareils !

Désolé thierry,
les gaz de schistes : pourquoi faire simple quand on peu faire compliqué? pour les interêts industriels pardi.
le nucléaire : vous avez raison;Fessenheim a quoi bon reparer si c' est pour fermer : c' est louche.
éolien industriel et solaire geré par erdf: pas bon
Mais qui releve les actions menées par les populations: productions "legeres" de gaz methanier a base de dechets fait au Népal à grande échelle.
Géothermie industrielle au Costa Rica
Les pays emergents donneront bientôt des leçons à nos groupes politico industriels, quand ils auront définitivement fini de jouer à la bourse...
On peu manger de la viande sans l' acheter à la sortie des "unités de productions", produire de l' energie sans utiliser le charbon ou le petrole du siècle dernier, consommer différemment sans s' arreter de consommer.(local et bio par ex...meme en ville)Un conseil écoute CO2 mon amour de ce samedi 24/11/12 , tu auras déjà un certain nombre de doute en moins...

je suis d'accord avec FANFAN 69 ...il faut un débat ...c'est pas bon de se retirer ...il faut un débat avec tous les points de vue et positions car ils ont tous une part de vérité ...! les pro comme les anti de tous bords .... sinon on avancera pas ...et pire on risque de faire de grosses erreurs . ...c'est d'un débat national sur les énergies que sortira la meilleure efficacité pour diminuer et le nucléaire et les émissions de CO2 .....sans débat avec TOUS ! c'est le nucléaire et les éoliennes et les gaz de schiste et le business malsain qui gagneront ...point bar .

je suis complètement opposée à la participation à cette mascarade

Etonnante réaction de certains qui condamnent un exécutif après seulement 6 mois de pouvoir ! Les différents intervenants, acteurs, locuteurs pourraient-ils avoir l'élémentaire honnêteté intellectuelle de laisser un peu de temps ... au temps.
Ne perdez pas de vue, que vous y soyez ou non opposés, que nous vivons dans une société capitaliste ou le marché domine. Il n'est donc que logique que les sociétés productrices, vendeuses, exploiteuses des énergies (renouvelables et fossiles) soient les principales interlocutrices des pouvoirs publics. Peut-être faudrait-il, à contrario de votre position, faire pièce lors des discussions bipartites, pour justement faire valoir un point de vue différent. Ne serait-ce que pour placer les protagonistes face à leurs responsabilités vis-à-vis des générations futures, dont ils sont, ou du moins devraient-être comptables.
Accorder du temps à l'exécutif, ne serait-ce que pour lui permettre de prendre conscience d'interlocuteurs uniquement préoccupés de rentabilité. Vous vous devez d'en être les témoins, ne serait-ce que pour mobiliser le moment venu vos sympathisants et adhérents.

Il me parait évidant ,depuis longtemps déja, que les humains qui souhaitent continuer "l'aventure Humaine" ne peuvent compter que sur eux-même Nous sommes largement majoritaires mais sans une voix commune donc puissante nous ne servons que à fournir les moyens de notre destruction.Les politiques de tous bords ne sont pas mieux loger!Ce qui m'attriste le plus est que nous risquons d'entrainer dans une explosion de dollars(petit papier ridicule) la destruction de la vie sur notre jolie planète ;cette vie qui se bat depuis des millards d'années pour être et se diversifier !!!!!!
G.D.

Même si Greenpeace ne souhaite pas (à juste titre) devenir ainsi co-signataire des décisions auxquelles il n'adhère
pas, je pense néanmoins que sa place y est nécessaire pour faire pression, d'autant plus que sous "Hollande", la
donne a changé et qu'une sortie partielle du nucléaire est déjà engagée !

Les crocodiles doivent-ils participer au prochain congrès de la maroquinerie ? Absolument ! répondent en choeur les niais, rien n'est pire que la politique de la chaise vide. Mais nom d'un chien, si la présence des ONG pouvait infléchir de quelque façon que ce soit les décisions, seraient-elles invitées à débattre ?
Le problème c'est que tout est déjà décidé d'avance, le reste n'est qu'amuse-couillon et greenwashing !

Je voudrais répondre à la question de pèrevert sur la différence entre le nombre d'adhérents à Greenpeace et à Enercoop ! Il y en a dans le lot qui ne peuvent pas bénéficier d'un raccordement Enercoop parce que relevant d'une gestion de l'électricité privative et municipale dans laquelle ils sont des clients captifs. J'en fais l'enrageante expérience à Strasbourg !
sh

GREENPEACE se doit de participer pour les raisons logiques suivantes :
1/ Pour faire entendre ses arguments il faut les exprimer, donc être dans le débat, donc à l'intérieur.
2/ Pour dénoncer les inepsies, il faut les entendre, les analyser, les démonter et publier le tout.
3/ Pour contrer les mauvaises idées il faut savoir qui les expose, ses points faibles, afin de le faire reculer
4/ On peut avoir raison mais cela ne veut pas dire que l'on pourra agir en ce sens, du moins tout de suite.
5/ Dans ce genre de problème, l'évolution, pour être valable, ne peut qu'être progressive. Vous ne pouvez
pas, du jour au lendemain, supprimer l'utilisation du pétrole, donc les voitures à essence, pour n'utiliser
que les voitures électriques. Ce ne peut être qu'étalé dans le temps. Ne demandez pas l'impossible.
6/ GREENPEACE est une GRANDE FORCE. Elle se doit de le montrer, pour NOUS TOUS, en PARTICIPANT.

Je comprends la décision de Greenpeace, mais la désapprouve.
Car la politique du fauteuil vide n'est jamais la bonne, et l'absence de Greenpeace du débat va desservir la cause des énergies renouvelables et de l'efficacité.
Certes, l’État ne verdira pas son débat grâce à Greenpeace, et Greenpeace n'aura pas trempé dans des décisions, dont on prévoit déjà l'issue...
Mais qui va défendre les ENR et plaider un nouveau mode de consommation et de production énergétique ,
face aux dinosaures du pétrole et du nucléaire?
Vous laissez l'accusé seul devant ses juges, sans avocat....

D'accord avec Laurent : il n'y a rien à attendre de la classe politique pourrie jusqu'à la moelle ( ex: Cécile Duflot ) Assez de paroles et passons à l'action concrète : BDS . Boycott & désengagement : combien d'entre nous sont encore clients chez EDF, combien d'autres à la BNP, SG, Crédit Agricole ? N'est-il pas amusant de militer pour le désarmement par exemple, et de confier son argent à des margoulins qui n'ont de cesse d'investir dans les activités les plus toxiques ( nucléaire, armement... ) Et si on commençait par là ?
( tournons-nous vers les entreprise et la finance responsable comme ENERCOOP ou LA NEF avant toute chose) S comme sabotage ( de la "TVA" par exemple taxe sur la valeur ajoutée supportée le seul qui n'en fait pas, de la valeur ajoutée : le consommateur ) grève de la consommation etc... les moyens d'action ne manquent pas, il suffit de l'organiser et surtout de prêcher par l'exemple. Quant aux participationistes naïfs ou idiots qui croient encore qu'on peut réformer de l'intérieur l'ordre marchand en misant sur la patience et la pédagogie, j'en rie encore !

Je trouve regrettable la décision de Greenpeace et de plusieurs autres associations de ne pas participer au débat sur l'énergie. AREVA, EDF et compagnie seront "entre eux", sûrs d'avoir raison et sans voix contradictoire. La politique de la chaise vide n'a jamais servi à rien. Elle ne sert qu'à se donner bonne conscience. Le vrai courage est d'aller se confronter à ceux avec qui on n'est pas d'accord.
Christine, membre de Greenpeace et Sortir du nucléaire.

Nous reculons pour mieux sauter ! mais comment ? comme à Tchernobyl? ou Fukushima ? ou....
Que deviendront ces entreprises DU NUCLEAIRE, une fois l'accident "de trop" en place ?
La contamination de leurs biens, de leur famille, de l'HUMANITE ou de notre Mère NATURE : la PACHA MAMA !
Un peu de bon sens messieurs les dirigeants mais surtout BEAUCOUP DE COURAGE POLITIQUE et Philosophique ! ECOUTEZ-NOUS ! ENTENDEZ-NOUS ! RESPECTEZ - NOUS !

POUR MA PART, JE PENSE QUE LES ABSENTS ONT TOUJOURS TORT. J'ESTIME QUE C'EST UNE ERREUR
DE NE PAS PARTICIPER. NOUS MENONS UNE GUERRE, IL N'EST PAS EFFICACE DE CHOISIR UNE PETITE BATAILLE PAR CI PAR LA.

S'effacer, laisser la place vide n'apportera rien au développement des ENR. Greenpeace est une association reconnue et qui a du crédit auprès dune large population. Elle ne doit pas s'exclure du débat..Elle doit faire entendre ses positions et apporter ses arguments. Sinon qui le fera?
Ce sera la voie royale aux puissances nucléaire et pétrolière!

Je ne sais pas si cette décision de participation est la bonne.
Dans ce cas, il est plus que jamais urgent, de "mettre la pression" sur ce gouvernement, et d'informer les électeurs, éventuellement par des actions de communication d'envergure.

Châpeau les gars ! pas de compromission avec un système perverti, bloqué depuis des lustres par les multinationales, y participer serait l'accepter tel qu'il est. Alors quand Greenpeace prend une telle décision...moi je me sens représenté.

et Bravo Niafron tout à fait d'accord avec ton analyse et tes suggestions, nous avons un pouvoir, ne l'oublions pas en acceptant de se laisser gavé comme des oies, par cet ordre mercantile qui se fait de la laine sur notre dos !

@ysaline
ce que tu dis est vrai mais cela représente combien de % sur le total. tous les membres de Greenpeace ne sont pas à Strasbourg.
Quid des autres ?

@ christine F
cela fait 47 ans que je vote te je n'ai pas raté une élection... c'est dire si je suis concerné par la démocratie, mais avec l'age je m'interroge de plus en plus. le monde a changé les lobby s'activent tous les jours avec des moyens considérables auprès de ceux qui décide. Alors penser que via de grandes messes ou le bulletin de vote nous pouvons influencer les décisions j'en doute de plus en plus. Par contre avec nos actes oui. comme dit plus haut qui est encore chez EDF , qui chez BNP ou autre , qui achète Bio, équitable qui.......
c'est sous la pression de l'argent que les industriels bougeront. regardé EDF il commence a investir dans le renouvelable et ils seront prêts s'il faut changer de politique. Une entreprise est un corps vivant qui s'adapte sous les pressions venues de l'extérieur

Ce n'est pas réjouissant, mais si c'est la meilleure solution......

SVP : faites TOUT pour que le peuple, Français, ou planétaire refuse le nucléaire.
Quand ce sera le cas, nous aurons une autre politique

SVP, continuez de dénoncer les hérésies du nucléaire.
Et il faudra être courageux pour accepter de tout voir :
- non aux risques indécents des accidents nucléaires
- non à la pollution "acceptable" (120% de leucémie en plus chez les enfants vivant dans un rayon de 5 km d'une centrale)
- non au sacage environnemental lié aux déchets nucléaires
- non au pillage des ressources naturelles (et quand on aura plus d'uranium, on fera quoi de ce système ?)
-....etc....
- et non, je ne suis plus un criminel qui ferme les yeux sur tous ces scandales pour le confort d'une facture edf pleine de kw pas chers, ou pour préserver un emploi dans le secteur nucléaire - même si c'est le mien.

=> oui, je sors tout de suite du nucléaire !

vous voulez dire qu'elle vous mène en batho?

L'attitude et les arguments des "participationistes" me font étrangement penser à la grenouille d'AL GORE : plutôt crever à petit feu plutôt que d'affronter le danger une bonne fois pour toutes ! Tous les arguments sont bons à ces poules mouillées pour fuir la confrontation avec l'ordre marchand : " nous devons nous écouter et nous respecter les uns les uns les autres, gna gna gna, chacun de nous détient une parcelle de la vérité bla bla bla ...Nous devons coûte que coûte continuer à dialoguer ZZZZZZ...
T'as raison mon gars, va dire ça aux multinationales et aux agences de notation qui pillent la planète et affament les populations, ça va sûrement faire avancer le schmilblick ! Mais Nom de Dieu, avec des gens comme ça on aurait jamais fait 1789 et Hitler serait encore au pouvoir ! Merci à GREENPEACE d'avoir su refuser à temps cette pantomime, cela s'appelle la DIGNITÉ .

Le dialogue feras vôtres victoire .

Bonjour Greepeace et les militants,
Je salue Greenpeace pour sa décision de ne pas participer au débat car je trouve cela courageux. Cependant, je ne suis pas certaine que cela soit une bonne chose, les avis sont d'ailleurs très partagés dans les posts :
1- Super : ne pas servir de caution verte, ne pas être dupe des belles paroles gouvernementales sans autre effet que le greenwashing de la comm du gouvernement,
2- Pas super : qui va nous représenter si vous n'y êtes pas, ces tables-rondes ne sont-elles pas aussi un moyen de faire évoluer les mentalités de ceux qui nous gouvernent ?

Bref, je préfère encourager vos actions sur le terrain, là au-moins, je suis sûre que vous agissez Super Super bien !
Mes amitiés
Christelle

Bonjour,

Nous ne sommes pas du tout d'accord avec votre comportement concernant le débat national sur l'énergie! Même si vous êtes dans la minorité, c'est important d'être là et être au courant de toutes les opinions et si nécessaire donnez un coup de frein!
Faire des actions spectaculaires c'est bien!, mais dialoger avec votre adversaires et essayer de trouver des solutions raisonnable pour tout le monde c'est beaucoup mieux!!!
Nous sommes très deçus dans le comportement de Greenpeace France; toujours dire NJET,NJET, c'est trop facile à notre avis.
Dialoger avec les autres (et exprimer votre opinion...) et prendre une vraie responsabilité pour decisions qui sont (economiquement) realisable, raisonnable et acceptable pour tout le monde concernant par example l'energie nucleaire et OGM est le bon chemin (bon example: les verts dans le parlement!)

Le monde bouge Greenpeace...., donc bouge avec le monde.

p.s. pourquoi vous ne parlez pas du probleme numéro un dans le monde: la surpopulation (aussi en France)????? Un sujet très important pour la future!

Bonjour Greenpeace,
Je trouve votre décision excellente malgré les avis de certains. Le silence est, dans certains cas, le meilleur moyen de faire entendre sa voix, juste pour dire "on a déjà assez parlé, on a rien à dire de plus, on n'a pas changé de position et on va pas se répéter". C'est humble et pour ça, vous avez tout mon respect. Au final, à ce débat, vous y avez plus que participé, et y a pas de raison de vous traiter de lâches lorsque de toute façon, aucun accord ne semble se former. Dans ce sens, ça ressemble effectivement à de la caution verte plus qu'autre chose, du genre "on a ignoré une fois de plus les propositions de GP en leur présence, donc avec leur aval, comme d'hab". Il ne sert à rien de répéter des mascarades sauf pour perdre son temps. L'Etat montrant son positionnement au niveau de l'environnement depuis un moment, mieux vaut se fier aux autres pays et continuer au lieu d'aller se prendre la tête avec des murs. Les bons exemples ont pas besoin de parler pour prouver leur réussite.

Et vous allez faire du courant electrique avec quoi ;; du charbon , des éoliennes hem , on vas en revenir au moyen age !!!

Ainsi donc vous capitulez sans livrer bataille ? Le peace (de greenpeace) l'emporte sur le green !
Pourquoi tant d'actions si vous reculez devant les géants de l'industrie polluante en refusant de vous assoir à la table de cette concertation. Grandissez, bâtissez une stratégie, nouez des alliances pour mieux faire connaître votre vision de la société sans jamais vous compromettre. Ne pas entrer en concertation, finalement, c'est démontrer votre capacité à ne pas agir. C'est sur la table de la concertation (différente d'une table de négociation) qu'il faut porter des coups d'éclat mais ne capitulez jamais avant de commencer.

Je suis déçu que GP ne soit pas present. Pour une raison egoïste d'abort, je me serai senti représenté si GP était aller à cette table ronde. De plus, comment dénoncer le manque d'ouverture des uns et des autres en fuyant soi-même un débat. Même s'il s'agit là d'une masquarade pour l'opinion public, la place de GP est à cette table pour plusieurs raisons.
-Pour pouvoir dénoncer les failles, les incohérences ou les manques d'anguagements sérieux à l'issue de cette table ronde.
-Pour QUE LES ADHERENTS SOIENT REPRESENTES. Car ils ont plus fois en vous pour cela, qu'en le gouvernements.
-Pour montrer à l'opinion que GP est une ONG ouverte à la négociation, et pour ne pas apporter de l'eau aux moulins de ceux qui disent que GP est une bandes d'écolos-fachos et extremistes.
-Pour tout faire, afin que les gros pollueurs et l'état ne fassent pas leur petite cuisine entre eux.
-Parce qu'il ne faut pas réduire l'action de GP à l'activisme seul, s'assoir à une table est la suite logique de l'activisme. Je pense même que s'est le but de l'activisme, même s'il y a de fortes chances que l'invitation ne soit pas sincère, et qu'elle découle d'une volonté de manipulation. Puisque nous le savont ce sera facile d'être clairvoyant.
Je ne pense pas être le seul à penser cela. Réfléchissez-y un peu, s'il vous plaît.
Merci pour tout.

Moi ce qui me choque, c'est la réaction un peu violente de certains adhérents face à la décision de GP, qui a été, je pense, largement réfléchie et adoptée comme étant la meilleure de toutes. Depuis longtemps, cette ONG est sur le terrain et défend ses convictions, comme tous ses adhérents, sans faillir et sans les moyens de ses adversaires. Les qualités humaines prônent avant tout, et c'est aussi humain de garder le silence lorsque la position se voit depuis des années, et non puéril.
Le gouvernement Hollande a accepté de donner une chance aux gaz de schiste, ce qui est un recul énorme et un très gros risque pour l'avenir. Vis-à-vis de toutes les campagnes qui ont été faites, qu'y a-t-il de plus à dire ? Quant à la négociation, elle concerne une ratification perdue d'avance. Greenpeace a du poids politiquement, et garder le silence est représenter le vent qui a été mis à tous ses adhérents par le gouvernement. A quoi ça sert d'aller à un face à face où de toute façon les représentants reviendront déçus et dépités ? Autant garder le moral et ignorer. Quant il s'agit de bon sens, d'avenir et de sécurité, c'est pas aux bons d'aller demander aux mauvais de se calmer, la santé se négocie pas, et tout le monde connaît ce bon sens. Tout ce que les politiciens font en ce moment, c'est nous demander de déménager dans un pays qui correspond mieux à nos critères environnementaux, il s'agit de nos vies aussi, et non que de celles de la majorité capitaliste. L'avantage, c'est un gain de temps, de moral et d'énergie, les campagnes marchent amplement dans d'autres pays, et le jour où la France devra aller voir ailleurs pour récolter des idées, GP y sera déjà. Le combat est international et pas seulement français, et les français connaissent les règles de bonne conduite, ont été assez informés, et sans vouloir être méchante, dans un débat qui concerne tous les français, c'est pas qu'à une seule ONG de prendre la charge de toutes les voix. Être adhérent à GP ne nous rend pas muets non plus, alors soit on respecte, soit on parle mais à mon sens c'est pas sympa de blâmer une décision très intelligemment appliquée.
Le pouvoir du silence ou de la réserve n'est pas à minimiser, encore moins dans ce genre de situations où le message est plus que passé, encore mieux que s'il y avait eut débat "prise de tête à n'en plus finir". Le résultat aurait été le même.

Ps : ...le résultat aurait été le même, mais pas l'impact.

Je suis en accord total avec les actions de Greenpeace, que je soutiens, et je suis sûre que vous savez parfaitement ce que vous faites en ayant pris cette décision. Cependant je ne peux pas m'empêcher de penser que votre présence à ce débat tant attendu aurait été une façon de faire entendre une autre voix aux représentants du nucléaire, qui je pense doivent être bien arrangés que vous soyez absents. Même si je suis parfaitement d'accord avec vous sur le fait que cette messe officielle ne changera certainement pas grand chose, et que beaucoup (moi y compris) n'ont plus confiance en nos politiques, votre participation aurait au moins été un moyen de représenter tous les gens qui vous soutiennent, quitte à claquer la porte avant la fin du débat, ce qui je pense, aurait fait plus de vagues. Mais je garde confiance en vous, j'espère que vous savez ce que vous faites, et que l'humanité saura rapidement revoir ses priorités afin que nous agissions efficacement avant qu'il ne soit trop tard.

ENTRONS DANS LE TROISIEME MILLENAIRE, EN PRENANT CONSCIENCE DE NOTRE EVOLUTIONNABILITE HUMAINE.
IL EST PREFERABLE DE CONSIDERER LES ACTES ET ACTIONS PASSEES, EN CULTIVANT LA PENSEES SUIVANTE : VU LES CIRCONSTANCES, C'ETAIT CE QU IL Y AVAIT DE MIEUX A FAIRE. DANS UN FUTUR PROCHE, GREENPEACE RESTERA, CAR LA SITUATION ET SES ENJEUX SERONT DEVENUS FAVORABLES POUR NOTRE MAGNIFIQUE PLANETE LA TERRE ET POUR TOUT CE QUI Y HABITE.
FETONS DE PAR LE MONDE L'AVENEMENT DE CETTE NOUVELLE ERE, LES 21 ET SURTOUT 22 DECEMBRE 2012 VOIR THE BIRTH2012.COM
RESPECT, BENEDICTION ET LOVE ENVOYE A VOUS TOUS, I.

D'accord avec Andrèa ( commentaire du 30/11/2012). Il aurait été mieux à mon avis de décider d'être présents au débat pour éventuellement claquer la porte, ou se munir d'un bâillon bien voyant en cours de ce débat, pour manifester du fait que vos paroles ne sont pas entendues. Vous auriez pu ainsi faire remarquer les problèmes, comme vous savez souvent le faire par des actions spectaculaires, plutôt que par l'absence...

"Les bons exemples ont pas besoin de parler pour prouver leur réussite."
apparemment si
et maintenant ils le peuvent, avant non, y avait pas assez de retour autour pour pouvoir laisser l'exemple parler
maintenant y en a des retours, des retours d'exemples, des retours chiffrés depuis dix ans, ils pleuvent au compte goutte de tous les pays qui essayent des choses, et le fait est que les bons exemples mettent du temps à parler.

ce qui est sûr, c'est que quelle que soit les raisons des absences, aussi bonnes fussent elles, si y a qu'un gouvernement frileux pour une transition à poser en face des divers lobbys industriels, et me^me industrie nucléaire, sans déconner, quand y a personne en face, qui discute de quoi et regarde quels exemples ?

je sais pas s'il fallait y aller ou pas, mais non, les bons exemples n'ont parlé qu'à la préparation du programme EELV.
pour parler aux autres, va falloir parler en vrai.

et si c'est une table qu'il y a pour ça, alors autant être plus nombreux en face.

la logique voudrait que s'il est question d'écologie, autant que justement, tous les acteurs soient présents, ne serait-ce que pour permettre à un gouvernement et à quelques gros industriels que peut-être y aurait à se battre un minimum avant de tout obtenir.

Les commentaires sont fermés